Qu’est-ce que la nanothermite ? A-t-on pu l’utiliser pour détruire les Tours du WTC ?

Depuis la parution de l’article scientifique de Niels Harrit et huit autres chercheurs sur la découverte de matériaux nanothermitiques dans les poussières du World Trade Center, les médias commerciaux se sont déchainés contre l’idée que la thermite et encore plus la nanothermite puisse être utilisée pour détruire un bâtiment d’acier. Des journaux de référence comme Popular Mechanics, suivis par National Geographic ont même essayé de démontrer que la thermite ne pouvait pas découper une colonne en acier. Sur leur site Web, les Architectes et Ingénieurs pour la Vérité sur le 11/9 proposent en réponse toute une série d’articles, de vidéos et de "Questions les plus courantes" (Frequently Asked Questions) très instructives pour balayer cette propagande généralisée. Voici la question/réponse concernant la nature et l’utilisation possible de la "nanothermite".

 

Comme illustré ci-dessus, le Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL)
a créé des matériaux composites de nanothermite dotés de propriétés explosives
en ajoutant des composants libérant du gaz.

 


FAQ #8 : Qu’est-ce que la nanothermite ? A-t-on pu l’utiliser pour détruire les Tours du WTC ?

Par Adam Taylor, sur ae911truth, le 19 juillet 2012

Avant de comprendre ce qu’est la nanothermite, il faut d’abord savoir ce qu’est la thermite commerciale ordinaire. La thermite est un mélange de métal et d’oxyde d’un autre métal, en général de l’aluminium (Al) et de l’oxyde de fer (Fe2O3), sous forme de granules ou de poudre. Lorsqu’elle est mise à feu, la réaction énergétique Al-Fe de la thermite produit du fer fondu et de l’oxyde d’aluminium, et le fer fondu atteint des températures dépassant les 2200° C. Ces températures sont suffisamment élevées pour couper l’acier de structure, qui en général possède un point de fusion autour des 1500° C.

Il existe aussi une variante de la thermite appelée « thermate », une combinaison de thermite et de soufre, qui est beaucoup plus efficace pour couper l’acier. On pense que cette forme de thermite a été utilisée lors de la démolition contrôlée du bâtiment 7 du World Trade Center. Bien que la thermite ait la faculté de couper l’acier structurel, techniquement parlant il s’agit d’un produit incendiaire et pas d’un explosif.

La « nanothermite » (connue aussi comme « superthermite ») est, en deux mots, une variante ultra-fine de la thermite qui peut être élaborée sous une forme explosive en lui ajoutant des substances libérant du gaz. Une règle générale valable en chimie est que plus les particules des réactifs sont petites, et plus la réaction est rapide. La nanothermite, comme son nom l’indique, est une thermite dans laquelle les particules sont si fines qu’elles se mesurent en nanomètres (un millionième de millimètre). Les auteurs d’un article paru dans une revue à comité de lecture au sujet de matériaux thermitiques actifs, détaillent leur découverte de ces matériaux dans les poussières du WTC de la manière suivante :

Les articles existants [provenant entre autres du Laboratoire national Lawrence Livermore] décrivent ce matériau comme un mélange intime d’aluminium UFG (Ultra Fine Grain, ou « à grains ultra-fins ») et d’oxyde de fer présents dans les composants de la nanothermite, assemblés de manière à former un appareil pyrotechnique ou un explosif. La réaction de la thermite met en jeu l’aluminium et l’oxyde métallique, comme dans les réactions typiques avec l’oxyde de fer : 2Al + Fe2O3 ? Al2O3 + 2Fe (molten iron), ?H = -853.5 kJ/mole.

 

D’après Randy Simpson, directeur du Centre [d’Étude] des matériaux
énergétiques à LLNL, « étant donné que ces ‘nanostructures’ sont composées
de particules à l’échelle nanométrique, les performances peuvent être bien supérieures
à celles de matériaux utilisant des particules de la taille d’un grain de sable ou de sucre. »

 

L’annonce publique des développements de matériaux composites nanothermitiques comme explosifs date de plusieurs années avant le 11-Septembre. Le Dr. Franck Legge fait remarquer que « des chercheurs décrivaient des méthodes de préparation de particules nanométriques, et les utilisaient dans la « superthermite », les qualifiant dès 1997 de matériaux « explosifs ». Par conséquent, il ne serait pas correct d’affirmer qu’en 2001, quatre ans plus tard, ils étaient incapables d’utiliser ce matériau pour une démolition. »

De plus, le site 911research.wtc7.net fait remarquer la chose suivante :

L’une des critiques de la théorie selon laquelle la thermite a été utilisée pour détruire les gratte-ciel du World Trade Center affirme que les produits thermitiques n’ont pas suffisamment de pouvoir explosif pour expliquer les phénomènes observés lors de l’effondrement des Tours. Cette critique semble être basée sur la méconnaissance de certains des produits aluminothermiques pourtant connus – en particulier ceux issus des recherches militaires.

De fait, comme le fait remarquer le chercheur Kevin Ryan, il existe une documentation abondante et détaillée sur la façon dont la nanothermite peut être conçue comme explosif. Par exemple, un résumé du rapport publié lors de la conférence AIChE de 2008 par les chimistes de l’Université de Houston décrit comment les composants de la nanothermite peuvent être assemblés pour former des explosifs :

Les matériaux nanoénergétiques [à base de] thermite libèrent l’énergie bien plus vite que les matériaux conventionnels et ont un vaste potentiel d’applications militaires comme par exemple des carburants pour fusée ou pour avions, ou des explosifs. C’est probablement la prochaine génération de matériaux explosifs, car ils permettent la flexibilité au niveau de la densité d’énergie et de libération de puissance à travers la répartition des tailles de particules, la Stoechiométrie [*] et le choix du carburant et de l’oxydant. 

Certains critiques ont aussi clamé haut et fort que la thermite et la nanothermite n’ont jamais été utilisées pour démolir des structures en acier. Même si cette affirmation était vraie, cela ne constituerait pas une preuve que ces matériaux ne peuvent pas être utilisés pour des démolitions. Comme l’indique le Dr. Legge :

Il pourrait s’avérer, et cela est probablement le cas, que les trois bâtiments qui se sont effondrés le 11/9 furent les premiers pour lesquels une variante de la réaction thermitique a été utilisée pour la démolition. Il est cependant illogique de dire qu’une chose ne peut pas se produire du fait qu’elle ne s’est jamais produite avant : il doit y avoir une première fois pour toute chose. Il est certain que la thermite a été utilisée lors d’incendies criminels bien avant le 11/9.

Cependant, on sait que la thermite a déjà été utilisée pour démolir des structures en acier par le passé. Par exemple, Popular Mechanics lui-même explique comment la thermite a été utilisée pour la démolition de structures comme la Tour Skyride à Chicago, et le dôme du Reichstag. De plus, des expérimentations menées par l’ingénieur civil Jonathan Cole ont montré que de la thermate ordinaire peut parfaitement couper l’acier de colonnes. Et comme dit précédemment, l’efficacité de la nanothermite est bien supérieure à celle de la thermate.

Pour en savoir plus sur les matériaux thermitiques utilisés lors de la destruction des trois tours du World Trade Center, se reporter à la page Web « Preuves » du site d’Ae911truth, et à l’article original sur la découverte de ces composés dans la poussière du WTC.

 

*  Ndt – La stœchiométrie consiste à déterminer la proportion de carburant et de comburant dans une réaction de manière à ce que la totalité des atomes mis en œuvre interagissent; c’est-à-dire qu’il n’existe aucun excès de l’un ou de l’autre des éléments, ce qui permet d’obtenir le maximum d’énergie lors de la réaction.

 


En lien avec cet article :

 


 


Le chimiste M.Basile confirme:Explosifs au WTC… par ReOpen911

 


4 Responses to “Qu’est-ce que la nanothermite ? A-t-on pu l’utiliser pour détruire les Tours du WTC ?”

Trackbacks

  •  





*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word

``