Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

ReOpen911 corrige la copie de Rue89: WTC

Posté par .Rédaction le 07/02/2009


ReOpen911 corrige la copie de Rue89 : WTC 1 & 2

Ne nous y trompons pas : nous sommes bel et bien entrés dans une nouvelle phase de nos efforts vers la reconnaissance du fait que la version officielle du complot du 11-Septembre ne tient tout simplement pas la route, et qu'un débat public serein accompagnant une nouvelle enquête est toujours nécessaire. 
Après le silence, après la dérision, nous voici au stade supérieur de l'opposition et de l'affrontement des points de vue : réjouissons-nous donc de cette évolution, en gardant à l'esprit ces 2 phrases pleines d'intelligence et d'espoirs.

« Toute vérité passe par trois phases. D'abord, elle est ridiculisée; ensuite, elle rencontre une vive opposition avant d'être acceptée comme une totale évidence » - Arthur Schopenhauer

« D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis ils vous combattent et enfin, vous gagnez.» - Gandhi 

À ReOpen911, nous n'avons pas peur de la confrontation et du débat d'idées; bien au contraire, car nous cherchons à établir un débat contradictoire, sérieux, factuel, argumenté avec ceux de nos concitoyens qui le souhaitent, journalistes compris, bien sûr. Nous ne prétendons pas détenir une quelconque vérité. Nous ne sommes pas un mouvement sectaire, une bande d'illuminés, ces "fameux adeptes des théories du complot" que décrivaient la plupart des médias il y a encore bien peu de temps. Pas plus que nous sommes "anti-américains", "révisionnistes-négationnistes" ou "antisémites" pour reprendre le florilège des attaques aussi stupides qu'infondées dont nous avons été l'objet de la part des médias, ces dernières années. A risque de nous répéter 95% des citoyens réclamant une enquête sont américains !

Ainsi souhaitons-nous faire la part des choses dans ce fameux dossier « Désintox 11-Septembre » de Rue89. 
Pour commencer, saluons Pascal Riché lorsqu'il évoque le "complot" de l'administration Bush pour faire croire à l'opinion publique que Saddam Hussein était impliqué dans le 11-Septembre. Rappelons que cela a parfaitement fonctionné puisqu'en juin 2003, 70% des Américains le pensaient, et qu'en juin 2007, ils étaient encore 41% ! Signe qu'avec l'appui des médias, un gouvernement peut faire croire n'importe quoi à son peuple...

Voici notre lecture critique de ces articles, dont force est de constater que bien peu s'avèrent recevables...
Mesdemoiselles et messieurs les étudiants journalistes du CFJ, ReOpen911 a lu vos copies.

Ne sachant pas quels qualificatifs utiliser, nous les avons notées
en suivant le barème
et les termes utilisés par le site Rue89 pour noter ses propres articles :
   NAZEINUTILE UTILE,  PERTINENT et  TOP

Distribution des bons points et des mauvaises notes ! Essentiellement des mauvaises notes; au vu du piètre travail effectué, il a fallu ajouter une nouvelle catégorie :  TOP NAZE !

PS : Pour ceux qui ne seraient pas habitués à la notation sur Rue89 nous vous proposons une équivalence de termes :
TOP NAZE= Affligeant; NAZE = Mauvais; TOP = Excellent.




 PARTIE WORLD TRADE CENTER 1 & 2
Pourquoi l'effondrement des tours n'était pas une démolition contrôlée

Un minimum d'honnêteté aurait consisté à donner des liens dirigeant vers ces 660 scientifiques qui contestent les rapports officiels sur les chutes des 3 tours : http://patriotsquestion911.com/engineers.html (version française partielle)

« certains remettent en cause la thèse officielle » « certains »…

"Certains"? A l'heure actuelle, plus de 588 architectes et ingénieurs ont signé une pétition réclamant au Congrès américain l'ouverture d'une nouvelle enquête indépendante sur le chute des 3 tours : http://www.ae911truth.org/.

Ce qui est certain, c'est qu'en cachant une information aussi capitale vous manipulez sciemment vos lecteurs.
Passer sous silence le nombre important de professionnels qui mettent leurs noms en jeu en prenant publiquement position contre la version officielle est tout simplement malhonnête !


 

Un effondrement vertical qui s'explique par la structure des tours
par Olivier Saretta 

"Pour expliquer" ce que même les experts du NIST n'ont pas tenté d'expliquer, Oliver Sarreta a donc contacté un expert... Un vrai de vrai, Charles Baloche, qui fut l'intervenant d'une mémorable émission sur France24 qui lui offrit son quart d'heure de célébrité. 
En effet, non content de défendre la version officielle sans la moindre pondération, M. Baloche pousse le zèle jusqu'à inventer une nouvelle théorie...

Un minimum d'honnêteté aurait consisté à donner des liens vers les 660 scientifiques (traduit en Français ICI) qui contestent les rapports officiels sur les chutes des 3 tours. À l'heure actuelle, plus de 570 architectes et ingénieurs sont membres de cette association et près de 3000 pétitionnaires réclament au Congrès américain l'ouverture d'une nouvelle enquête indépendante sur le chute des 3 tours.

Malheureusement cet expert, M. Charles Baloche, tout ingénieur qu'il soit, ne connaît pas le dossier comme en atteste sa déclaration au Point, le 13 septembre 2008 : « Ni le béton ni l'acier ne résistent à une telle quantité de carburant et à la température de plus de 2000 degrés vraisemblablement atteinte. »

Pour info, le NIST dans son rapport d'octobre 2005 parle de température de l'air (pas de l'acier) de 1000°C maximum : « NIST reported maximum upper layer air temperatures of about 1,000 degrees Celsius »

Ici, l'expert Baloche déclare doctement :
« Lorsque les poteaux de ces façades se sont effondrés, tout s'est affaissé sur la cage intérieure. Les étages se sont écrasés les uns sur les autres et l'immeuble est tombé 'tout droit'. »

Dans le domaine des sciences, il est nécessaire de pouvoir prouver ce que l'on affirme.

Il se trouve que le NIST, institut gouvernemental américain chargé de la seconde enquête sur le chute des tours a fait faire des tests sur la résistance des planchers. Rapport du NIST - septembre 2005 - NIST NCSTAR 1 (pages 142 et 143) : « Le NIST a chargé Underwriters Laboratories de conduire des tests sur la résistance au feu sur des treillis similaires à ceux des tours du WTC (…) Les quatre échantillons de test ont supporté la charge maximale appropriée pendant environ 2 heures sans céder »

Heureusement, le NIST a réalisé des simulations informatiques pour comprendre les effondrements des Tours Jumelles. Pas de chance, à la note 13 de bas de page 82 du rapport du NISTon apprend que l'étude du NIST s'arrête précisément au moment même où débute l'effondrement :

« The focus of the Investigation was on the sequence of events from the instant of aircraft impact to the initiation of collapse for each tower. For brevity in this report, this sequence is referred to as the "probable collapse sequence", although it does not actually include the structural behavior of the tower after the conditions for collapse initiation were reached and collapse became inevitable.»

Traduction :
« L'enquête s'est focalisée sur la séquence des événements depuis l'instant où l'avion s'est écrasé jusqu'à l'amorce de l'effondrement de chaque tour.[...] Cependant il n'inclu actuellement pas le comportement structurel de la tour après que les conditions pour le démarage de l'effondrement soient atteintes et que l'effondrement soit inévitable »

Le NIST n'apporte donc aucune explication quant aux effondrements en eux-mêmes, ce qui est pour le moins surprenant pour un rapport intitulé Rapport Final sur l'effondrement des tours du WTC.

Votre expert non plus d'ailleurs, même s'il est péremptoire : c'est ballot !

Estimation ReOpen : NAZE


 

Pourquoi les tours ont initialement bien résisté à l'impact des avions 
par Olivier Saretta 

Pour la seconde fois, Olivier Saretta nous parle de « la fuite du kérosène » transporté par les avions. Rappelons qu'une grande partie de ce combustible s'est immédiatement consumé en d'énormes boules de feu diffusées en boucles, à l'infini, par les télévisions du monde entier. Ce sont en grande partie ces images choc, associées aux mots "brasier intense", "fournaise infernale", etc. et bien sûr la logique directe du "cause à effet" (impact + incendie = effondrement) qui ont modelé dans l'inconscient de nos contemporains. Le reste, de l'avis de tous les spécialistes des incendies, a brûlé très rapidement. Ainsi les feux dans les tours étaient-ils similaires à des incendies de bureaux classiques. Lesquels ne font généralement pas fondre les bâtiments, pas plus qu'ils n'en transforment la structure porteuse en "chewing-gum" ! (voir ci-dessous). 
Notons tout de même 2 importantes informations factuelles : « Le seul impact des avions n'a pas suffit à détruire les tours » car les tours furent « conçues pour résister à l'impact d'un Boeing 707, soit le plus gros porteur à l'époque ». C'est ce que nous affirmons depuis longtemps déjà…

Pas de doute pour l'auteur : "Ce sont en fait les multiples incendies qui ont entraîné la rupture définitive de la structure des buildings."
Problème : la solution donnée en conclusion est assénée sans le moindre début d'argumentation. C'est le journalisme de la méthode Coué !

Estimation ReOpen : NAZE


 

L'origine des détonations et des fumées au moment de l'effondrement
par Nicolas Camus et Raphaël Vantard 

Ce mini article (car tous sont d'une confondante concision qui ne permet pas à l'évidence de couvrir le sujet abordé) débute plutôt bien… l'espace des 2 premiers paragraphes seulement.

Car c'est seulement en ignorant une nouvelle fois, à l'instar de la Commission d'enquête, les nombreux témoignages des gens qui se trouvaient dans les sous-sols, dont le plus célèbre est M. William Rodriguez, que l'on peut écrire que « les explosions entendues avant l'effondrement proviennent des incendies déclenchés par le crash des deux avions dans les tours ». Ces témoins sont formels : les premières explosions qu'ils ont entendues ont eu lieu AVANT même l'impact des avions. Il nous est impossible de déterminer s'ils ont raison, mais leurs témoignages doivent au minimum être pris en considération, puisque sur d'autres points, comme la frappe contre le Pentagone, les journalistes font usage des déclarations de témoins. On ne peut décemment conserver et mettre en avant tel témoignage et passer sous silence tel autre au prétexte que le second contredit ce que l'on essaie de démontrer. Un cas d'école de parti pris…

Au demeurant, il existe au moins 118 témoignages de pompiers et premiers secours qui parlent d'explosions à divers endroits et divers moments, et en général avant les effondrements proprement dits. Ils n'ont pas été consignés par des conspirationnistes mais par M. Thomas Von Essen, chef des pompiers de New York; et ils ont été mis en ligne... Par le New York Times.

Que disent les rapports officiels (FEMA, NIST, rapport de la commission d'enquête) au sujet de ces explosions ?
Soutiennent-ils la thèse des vitres explosant ? Étonnamment non !
C'est beaucoup plus simple : ils ignorent tout simplement tous ces témoignages au sujet des explosions…circulez, il n'y a rien à voir...

L'explication donnée pour les "squibs" (fumées de tir) « dues à la trop forte pression de l'air créée par l'effondrement des planchers », sans être impossible, nous semble toutefois peu convaincante : en effet, la plupart se produisent à des niveaux bien trop bas en rapport de la séquence d'effondrement... Par ailleurs, ils montrent aussi l'expulsion de poussières, et pas simplement d'air. Mais, sur ce point comme sur beaucoup d'autres, nous n'avons pas de position tranchée, car à la différence des journalistes et des experts, nous ne prétendons pas à l'omniscience.

Un simple visionnage de cette vidéo suffit pourtant à invalider votre explication de surpression. Les jets de matière ayant lieu parfois plus de 10 étages en dessous du front d'effondrement.

11 Septembre 2001 - Analyse de l'Effondrement du WTC1
envoyé par ReOpen911
Estimation ReOpen :  NAZE
 

 

À l'intérieur des tours, l'acier n'a pas fondu mais il a plié
par Marie Amélie Putallaz 
« Lorsque la chaleur s'est propagée à l'acier, elle l'a fortement affaibli… et lui a donné une consistance proche de celle du chewing-gum. » 
L'ineffable M. Charles Baloche, ingénieur responsable du service sécurité et incendie au Centre scientifique et technique du bâtiment (on en frémit), nous livre ici une perle digne de figurer en bonne place dans le musée (en construction) du bêtisier du 11-Septembre.

M. Baloche venu défendre la thèse officielle n'est même pas capable de s'appuyer sur les conclusions du rapport officiel du NIST ? 
Alors que dit le NIST au sujet des températures des incendies ?
D'après les simulations informatiques du NIST, une chaleur proche de 1000°C n'a duré que 15 à 20 minutes. Pour conclure, rappelons que le NIST à effectué des analyses indiquent sur les aciers du WTC et que seuls 3 de ces morceaux ont été soumis à des températures supérieures à 250°C et qu'aucun n'a atteint une température supérieure à 600°C. Bien loin des condition de fabrication du chewing-gum à base d'acier !

Notons surtout que malgré le titre explicite, il n'est pas fait mention de la structure réellement porteuse, à savoir le cœur ou noyau central des bâtiments, et ses 47 colonnes en acier. Certes, on ne nie pas son existence comme cela a souvent été le cas jusqu'à présent dans les médias, au mépris des plans (photos et documents) existants, mais c'est un élément essentiel qui est là occulté. Les 2 images choisies pour illustrer l'article renforcent l'idée (fausse) que les colonnes périphériques constituaient le seul support des Tours Jumelles. Encore une fois une présentation incomplète, partielle, des éléments factuels. On peut se demander pourquoi…

Autre point : si l'acier n'a pas fondu lors et à cause des incendies, comment se fait-il qu'on ait retrouvé de l'acier fondu dans les ruines des 3 bâtiments ? Sa présence a été attestée par des témoins (dont des pompiers) et même confirmée dans de nombreux médias grand public. Comme par exemple dans le New York Times du 2 février 2002, qui considère qu’il s’agit sans doute là “ du plus grand mystère” : “Perhaps the deepest mystery uncovered in the investigation involves extremely thin bits of steel collected from the trade towers and from 7 World Trade Center, a 47-story high rise that also collapsed for unknown reasons. The steel apparently melted away, but no fire in any of the buildings was believed to be hot enough to melt steel outright.” Comment se fait-il alors que M. John Gross, (ingénieur impliqué dans l’enquête du NIST) en nie publiquement l’existence, quelques années plus tard ? Voir la vidéo (également présentée dans la dernière version de Loose Change – Final Cut, bientôt disponible en français. "L'explication" que vous avancez du gypse, contenu dans le plâtre des cloisons, et qui aurait déclenché une réaction physico-chimique nous semble quelque peu tirée par les cheveux... Mais nous sommes prêts à en discuter; elle n'a en tout cas jamais été évoquée par le NIST à notre connaissance.

Belle manipulation de l'auteur de l'article qui sous-entend que les "conspirationnistes" affirment que l'acier du WTC a fondu sous l'effet des incendies.
Ce mythe de l'acier des tours qui aurait fondu entraînant ainsi leurs chutes ne vient pas des "conspirationnistes" mais des... médias mainstreans se basant sur des... déclarations d'experts !

Par exemple, voici ce qu'écrivait la BBC le 13 septembre 2001 : "But steel melts, and 24,000 gallons (91,000 litres) of aviation fluid melted the steel. Nothing is designed or will be designed to withstand that fire."

Il faut préciser d'ailleurs que ce mythe du métal fondu lancé par les médias continue à être véhiculé par certains journalistes quand ils s'évertuent à essayer de démonter ceux qui critiquent les différents rapports officiels (FEMA, NIST, rapport de la commission 911...). Ainsi, Pierre Marie Christin sur Europe1 le 02 juillet 2007 :
"...ça c’est effondré parce que la poutraison en métal a fondu, voilà ça a été expliqué par tous les experts du monde et personne ne le conteste, pardon je le dis clairement : personne ne le conteste. "

Tout ça étant affirmé avec bien entendu un aplomb formidable...

Un aplomb dont me manquent pas à l'évidence Rue89 et les étudiants du Centre de formation des journalistes (CFJ) qui ont "décortiqué un à un les arguments des partisans de la théorie du complot"..."

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet des effondrements du WTC : Ne vous contentez pas de lire un article rédigé à la hâte par une personne qui interviewe un ingénieur ignorant tout de ce sujet complexe : lisez des ouvrages documentés comme Le Procès du 11/9 de V. Thorn et David Ray Griffin.

Estimation ReOpen:  TOP NAZE: Pourquoi interroger des experts si ces derniers ne connaissent même pas les conclusions des rapports officiels ? 


 

Des tours tombant "à la vitesse de la chute libre", c'est techniquement possible
Par Marie Amélie Putallaz 

Dans cet "article", Mlle Putallaz n'a pas peur des contradictions en chaîne : 
« Même si le débat reste ouvert autour de la vitesse exacte d'effondrement, les estimations tournent autour d'une dizaine de secondes pour chacune des tours. » 
« Jérôme Quirant, chercheur en génie civil au CNRS spécialisé dans la construction et professeur à Montpellier, affirme quant à lui qu'il n'y a pas eu de chute libre. » Tout et son contraire est utilisé pour semer le doute : nous invitons M. Quirant à lire le Rapport final mentionné ci-dessus avant d'être aussi affirmatif… Si même la vitesse indiquée dans ce rapport est fausse, nous l'invitons alors à en mesurer les conséquences : ce rapport est une farce. D'ailleurs les président de la commission d'enquête (Kean & Hamilton) ont pris leur distance de ce travail dans leur livre Without Precedent sans compter d'autres commissaires dont Max Cleland qui a lui démissionné en cours de route.

Il est important de savoir que cette vitesse est celle mentionnée dans le Rapport final de la Commission. Il ne s'agit pas d'un délire ou d'une invention des « conspirationnistes » comme on pouvait l'entendre sur les ondes de RTL en septembre dernier; par ailleurs, se demander si elles sont tombées en 9, 10 ou 14 secondes n'a effectivement pas la moindre importance, car l'essentiel est de comprendre que cela n'est pas physiquement possible dans le cas précis d'un effondrement total, vertical et qui suit le chemin de résistance maximale.

« Dès que l'acier lâche, la vitesse d'effondrement est proche de la chute libre » Cela n'a aucun sens et encore moins de logique, puisque M. Imbert fait abstraction des 300 mètres de structures intègres situés au-dessous des points d'impact des avions (et donc des incendies ayant affaibli l'acier). Ces 300m de tours, dont l'acier n'a pas été affaibli, n'ont pas pu présenter une résistance égale ou inférieure à celle de l'air, ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre !

Estimation ReOpen :  TOP NAZE


 

La composition et la forme des débris de Ground Zero n'ont rien de suspect
par Yasmina Guerda

« L'avion, son kérosène et le souffle provoqué par l'effondrement des étages du haut étaient largement suffisants pour projeter les blocs de béton à plus de 500 mètres du lieu de l'impact et pour les réduire en poussière. » 

Stupeur (et tremblements). De quoi parle-t-on ici ? Il n'a jamais été question de cela ! Mais oui, de gigantesques poutrelles et autres colonnes métalliques (généralement en acier), de plusieurs dizaines de tonnes, ont été propulsées à un maximum de 150-200 mètres, et dont certaines se sont fichées dans les façades des bâtiments adjacents… 
Un peu de rigueur dans les chiffres (les mètres et les pieds n'ont pas la même valeur) comme dans les faits, SVP. 

Là encore nulle mention de ce qui pose réellement problème avec la version officielle : la pulvérisation quasi totale du béton, la présence de métal fondu, en masse dans les ruines de chacune des 3 tours ET celle de micro-particules sphériques de métal dans la poussière mise en évidence par le professeur Jones. (Voir photos ici).

Pire encore, la conclusion de Yasmina Guerda est en totale contradiction avec les faits ! Les poutres et blocs de béton ont été projetés lors de l'effondrement des tours, l'avion et le kérosène étant depuis longtemps hors de cause de ces projections ! Heureusement Bernard Imbert nous donne l'explication :

Les poutres d'acier qui n'étaient pas encore ramollies par l'incendie se sont courbées. Elles ont fonctionné comme de véritables arbalètes, propulsant à l'extérieur tout ce qui se trouvait dans les buildings

Des arbalètes ! Bon sang mais c'est bien sûr ! Un petit coup d'œil sur les arbalètes nous laisse très sceptique sur cette nouvelle trouvaille d'un expert digne de figurer dans l'article dénonçant les faux experts (sur... Rue89 !)

Estimation ReOpen : NAZE


 

Trois mois d'incendie : un record qui s'explique
par Nicolas Camus et Raphaël Vantard 

Là encore, l'unique référence aux arguments des "détracteurs de la version officielle" (merci aux 2 rédacteurs pour ce choix de terme plutôt respectueux, qui change des "adeptes" et autres "conspirationnistes") est celle à Loose Change(2). On ne répétera jamais assez que cette version du film globalement très intéressant présente malheureusement trop d'approximations voire d'erreurs, et qu'il vaut mieux se référer à la version finale, disponible depuis plus d'un an en anglais et bientôt (dès avril) doublée et sous-titrée en français par ReOpen911. Il ne faudrait surtout pas croire qu'il s'agit de la seule source d'information, car loin s'en faut ! 

Dans cet article, on lit que selon Jérôme Quirant, (le "négationniste" de la chute libre donc du Rapport final de la Commission d'enquête !), chercheur en génie civil au CNRS :

Une grande quantité de composés chimiques (amiante, calcaire, chaux…) a servi à la construction du bâtiment. Lors de l'effondrement, ils se sont mélangés et ont provoqué des réactions chimiques en chaîne qui ont entretenu les flammes durant des semaines.
L'action des pompiers a également pu attiser le brasier. Lors de l'arrosage des débris, l'eau est entrée en contact avec l'acier, ce qui a encore élevé la température à l'intérieur des décombres. C'est un procédé chimique classique utilisé parfois dans l'industrie.

Le problème, c'est que l'on ne parle pas de flammes ni d'incendies classiques, mais de métal fondu. Que les incendies du 11-Septembre n'expliquent pas, (sur ce point précis, nous sommes en accord avec la FEMA ou le NIST; là où nous divergeons, c'est parce que le NIST refuse d'admettre les preuves de l'existence de ce métal fondu, contre l'évidence des témoignages, des photos, reportages et images thermiques de la NASA).
Le second argument laisse songeur : nous n'avons pas les arguments ou la connaissance technique pour y répondre. Mais il semble extrêmement étonnant (et de la part de M. Quirant, excessivement prétentieux) d'affirmer que les services des pompiers de la ville de New York aient pu, par ignorance et incompétence, attiser le brasier pendant 3 mois consécutifs, du 11/9 au 13 décembre, sans s'en apercevoir, sans même imaginer cette possibilité. En schématisant à peine, pour M. Quirant, les Américains sont des imbéciles qui n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils font : cela ressemblerait beaucoup à un "anti-américanisme" vraiment primaire !

L'autre expert n'a apparemment pas été prévenu qu'il ne s'agit pas de flammes, mais de métal en fusion... Sa remarque sur la "combustion lente" ne nous informe donc pas sur la présence de ce métal fondu.

On notera rapidement au passage l'erreur de chiffres ("quelque 2 000 tonnes de débris"), car la construction des tours nécessita... 200 000 tonnes d'acier et 425 000 m³ de béton.

Estimation ReOpen : INUTILE


 

Un nuage de poussière, pas le nuage pyroclastique d'une explosion volcanique
par Yasmina Guerda 

Complètement hors sujet : de l'étymologie au service du debunking … 
Cet article ne touche pas le fond mais la forme : des partisans de la théorie alternative du complot ont utilisé le terme pyroclastique qui n'est pas exactement approprié…

Il est possible que l'expression nuage pyroclastique ne s'applique principalement qu'en volcanologie. Il s'agit là d'un ergotage qui ne fait en rien avancer l'affaire. De fait, on a bien affaire à une de coulée "d'apparence" pyroclastique.

Ce qui est réellement important à propos de ces nuages de poussières immenses, c'est d'établir leur provenance, leur origine, c'est-à-dire la cause de cette pulvérisation du béton (littéralement pulvérisé, réduit en poussière). Et il est loin d'être évident que la seule énergie des effondrements en soit la cause...

Estimation ReOpen :  NAZE : Hors sujet ! Vous ne traitez pas la question !

 



Pour ne pas faire de jaloux parmis ces brillants étudiants, nous publierons la suite des copies corrigées très prochainement !

 


 

Publié dans Revue médiatique | 76 Commentaires »

URL courte : http://www.reopen911.info/1749.html  

Commentaires (76)

  1. duke,

    Imparable !
    Je tiens à vous féliciter pour votre réactivité face à ce lamentable dossier de Rue89. Une nouvelle fois vos explications argumentées sont là pour contrer ce tissu de désinformation.
    Je vous tire un grand coûp de chapeau.

    "Le doute est le commencement de la sagesse." Aristote

  2. Nicolas Krebs,

    « au vu du piètre travail effectué, il a fallu ajouter une nouvelle catégorie: TOP NAZE! »

    Du calme.

    « des partisans de la théorie alternative du complot ont utilisé le terme pyroclastique qui n'est pas exactement approprié »

    Je dirais même complètement inapproprié, un nuage pyroclastique déplaçant à plusieurs centaines de km/h des poussières à plusieurs centaines de °C. Voir http://www.forum-zetetique.com/forum/forum/viewthread?thread=1497#36320 .

    « Il s'agit là d'un ergotage qui ne fait en rien avancer l'affaire. De fait, on a bien affaire à une de coulée "d'apparence" pyroclastique.  »

    Inutile d'ergoter, Loose Change n'utilise pas le mot « d'apparence ».

    « Estimation ReOpen: NAZE: Hors sujet! Vous ne traitez pas la question! »

    Intéressant. Donc si j'écrivais que Dylan Avery est le « péripatéticien de Loose Change », je pourrais vous rétorquer « NAZE: Hors sujet! Vous ne traitez pas la question! » si vous me répondiez que Dylan Avery n'est pas le péripatéticien mais le réalisateur de Loose Change.

  3. coco_des_bois,

    Rien à dire... correction impeccable
    cet élève ne fout visiblement rien en classe, il popote avec ses copains et joue avec son nifone
    je recommande la retenue tous les soirs pendant 246 ans !

  4. WB,

    « L'explication donnée pour les "squibs" (fumées de tir) « dues à la trop forte pression de l'air créée par l'effondrement des planchers », sans être impossible, nous semble toutefois peu convaincante »

    Ca m’étonne de chez vous que vous n’ayez pas plus creuser pour démollir cette argumentation, surtout vu la liste d’experts soutenant ReOpen. J’ai beau avoir un dea et un diplôme d’ingé, tout le monde vous expliquera que c’est impossible. Et ce sont surtout ce genre d’explications stupides de ceux qui veulent maintenir la version officielle quel qu’en soit le prix, qui ont achevé de me convaincre que quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire.

    Faites une copie d’écran à 38s. de la vidéo postée plus haut, vous verrez que les ces dégagements se font non seulement près de 20 étages plus bas que l’effondrement, comme vous dites mais à des endroits très localisés (c’est ça qui est important). Allez demandez à ceux qui vous parle de « pression de l’air », comment ils expliquent que le vingtième étage serait comprimé alors même qu’aucun des 19 autres au dessus ne le serait suffisamment ? Pire comment cette surpression se localiserait en un point sans affecter les pièces environnantes ? Je ne sais pas d’où vient cette explication absurde d’une « pression de l’air », ça m’étonnerai beaucoup que le NIST lui-même ait écrit ce genre de bêtise ; toujours est-il qu’on voit beaucoup de gogo la reprendre… d’un côté tant mieux, ces gens là permettent en retour de se poser les bonnes questions... c'est à dire ce que eux ne font pas.

  5. Arturo,

    Ahahah ! Excellent encore une fois ...

    J'avais peur que vous répondiez par des tartines trop longues techniquement.
    Vous avez parfaitement imité leur style condensé. Il suffit de quelques contre-arguments bien pesés sans en rajouter.

    Logiquement, ils ne devraient plus bouger une oreille à Rue89 [ils reviendront sagement aux "D'abord ils vous ignorent" de Ghandi]. Je n'imagine même pas qu'ils vous donnent un droit de réponse vu la volée de bois vert qu'ils ont reçu de leurs "riverains". Même en sélectionnant les commentaires les moins incendiaires, ils ont du conserver des messages très critiques contre leur très mauvais travail dirigé.
    C'est vrai que lorsque j'ai lu : "Baloche, expert", je me suis dit qu'il y a déjà quelque chose qui cloche dès le début. Froissart devrait bientôt prendre la défense de Rue89 tel le chevalier blanc aidé de Maltere, Vitkine et Bourseiller. En prenant, un angle bien anti-négationniste, ils devraient arriver à vous assimiler à Faurisson.
    On les connaît tous par coeur : anathèmes, amalgames et attaques ad hominem. Il n'y a pas un adepte de l'échangisme homosexuel parmi l'équipe de Reopn911 ?

  6. Vador,

    Génial!.
    je ne sais pas pourquoi, mais je pense que la victoire pour la vérité se rapproche. VOTRE victoire!.. continuez !

  7. bluerider,

    concernant les nuages pyroclastiques, il est reproché à ceux des tours d'avoir été froids, et non chauds. OR C'EST FAIRE L'ECONOMIE DES CENTAINES DE TOASTED CARS qui ont été ensuite stockées sur les parkings alentours, et qui présentent des carrosseries BRULEES selon des empreintes qui désignent clairement une chaleur intense VENUE D'EN HAUT. On se demande bien ce jour là, à cet endroit, d'où a pu venir cette chaleur????

    LE professeur Niels Harrit, chimiste de l'Université de Copenhague, qui a recensé les travaux de Steven Jones, formule l'hypothèse de matière EXPLOSIVE qui ne se serait pas entièrement consumées avant la chute du béton pulvérisé en poussière. Il faudrait étudier la nature du mélange présent sur les carrosseries calcinées et qui furent rouillées (oxydées, donc) quasi instantanément. Leur couleur, dès qu'elles furent retrouvées dans cet état, était bien rouille, et non noire calciné. POURQUOI???? A ce stade de l'enquête, ce n'est qu'une piste. Il faudrait relire les rapports du NIST et de la FEMA pour voir s'ils en parlent, ou s'ils donnnent des explications à ce sujet. Je crois que NON. Pour les toasted cars, aller taper "toasted cars" sur google images, et remonter vers les sites correspondants. C'est quand même pas compliqué! Le B-A-BA de cet aspect peu abordé du dossier 11/9 n'est même pas effleuré, au profit d'un hors sujet débile. Les chercheurs indépendants qui emploient ce vocabulaire le font parce que ces dégagements de poussière de béton (et pas de roche ou de lave, OK, bien sûr, c'est une évidence) présentent en revanche toutes les caractéristiques externes des fameuses coulées pyroclastiques des volcans, Y COMPRIS LE FAIT QUE CES COULEES AIENT ETE CHAUDES AU DEPART, COMME LE PROUVENT LES CENTAINES DE TOASTED CARS RETROUVEES DANS LE SECTEUR EVACUE. Est-ce clair, messieurs les apprentis journalistes???....

    JE CONFIRME DONC LE OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO OBTENU.

  8. big jim,

    Ca c'est du bon,enfin on arrive doucement 8 ans apres a un semblant d'acceptation de la vérité. vos citations sont les bienvenues.
    Quelle pitié, j'ai lu le dossier de rue 89 et ca m'a sur le coup decider a supprimer de mes favoris ce site que je consultais de temps en temps car je trouvais qu'ils developpaient de bonnes informations concernant les banlieues. sans avoir lu votre reponse sur votre site, rue 89était fini.
    www.latelelibre;fr
    www.labanlieuesexprime.org
    www.appelauxsansvoix.org
    www.babylonik.fr
    et bien sur votre site, continuez je sais que c'est dur, mais quelqu'un doit le faire et vous etes un bon petit cercle de gens intelligents.

  9. olivier G.,

    Good Job, le dossier de Rue 89 est pas mal fait pour des étudiants mais ce qui est marrant à remarquer c'est que ça ressemble un peu à vos articles sur reopen mais en défendant l'autre théorie du complot (islamiste), avec beaucoup moins d'arguments, des approximations, et une très faible connaissance (quasi inexistante) des rapports officiels. Dans ce cas là, en oubliant tout idéologie de base, tout idée primaire sur ce drame, et en laissant de coté l'émotion:
    La théorie défendus par Rue89 semble très peu propable... Celle de Reopen semble un peu moins probable... Donc Reopen à totalement raison: il faut une autre enquête indépendante... C'est logique non ?
    Rue89 bizarre pourquoi avoir fait faire cette enquête pas des étudiants, peur de se mouiller ? ( l'argument de c'est une histoire de faible importance, qui n'intéresse pas, est bidon au vu de tous les coms sur cette article...)

  10. Arturo,

    Rue89 comme Bakchich ou Le Canard Enchainé pour la presse traditionnelle ne sont pas globalement mauvais et apportent de vrais scoops.

    Simplement, sur les attentats du 11/9, les journalistes français ont râté le scoop [malgré eux?] et ils ne savent plus comment rattraper le coup.
    Pour ne pas souffrir d'être décridibilisés, ils préfèrent soutenir mordicus la version officielle qui prend l'eau de partout depuis longtemps.
    Les journalistes pro-VO cherchent à faire croire qu'ils parlent au nom de la majorité mais leurs démonstrations grossières pleines d'omissions ne convainquent plus qu'eux mêmes.
    Pour le moment, tous les sceptiques n'accusent personne formellement d'être responsable des attentats [il faudrait une enquête indépendante pour le dire] mais simplement que la version officielle est fantaisiste.
    Pourquoi la version officielle est-elle une plaisanterie alors que la guerre contre le terrorisme qui a suivi, est une affaire suffisamment grave pour ne pas écrire n'importe quoi pendant l'enquête ?
    Il n'y a pas eu que les attentats du 11/9 pour convaincre les Américains de la nécessité d'une nouvelle guerre contre le terrorisme.
    Il y avait aussi les armes de destructions massives de Saddam Hussein pour être totalement exact.

    Les sacrifiés de la guerre contre le terrorisme : http://www.michaelmoore.com/ en bas à droite "Bring them home"

    U.S. MILITARY DEATHS (IRAQ): 4237
    U.S. MILITARY WOUNDED (IRAQ): 31004
    IRAQI CIVILIAN DEATHS: 151000
    'EXCESS' IRAQI DEATHS: 655000

    http://www.militarycity.com/valor/honor.html
    http://patriotsquestion911.com/media.html/#Moore

  11. f6,

    A Nicolas Krebs

    Le problème n'est pas de savoir comment nommer avec exactitude ce fabuleux nuage de poussière, mais de répondre à la question :

    "Quel est ce curieux phénomène qui transforme en quelques secondes des millier de métrés carrés de plancher en béton en fine poussière ?"

    Aucun empilement de plancher consécutif à un effondrement de type "pan cake" n'était observable sur le site de ground zéro.
    ( Cette théorie diffusée en boucle et reprise par tous les médias du monde N'EST PAS UN FAIT OBSERVABLE, mais un mensonge.)

    Imaginez des dizaines de stades de foot recouverts par une dalle en béton de 10cm d'épaisseur.
    (En réalité ces planchers étaient nervurés et font 20 cm d'épaisseur au droit de ces nervures et 10 cm partout ailleurs)

    Imaginez l'énergie nécessaire pour transformer ces centaines de Mètres cubes de béton en fine poussière.

    On pourrait s'amuser à imaginer un ouvrier sur chaque M2 équipé d'une massette pour taper dessus jusqu'à transformer ces blocs en poussière ....

    Il faut APPORTER BEAUCOUP D'ÉNERGIE pour obtenir ce résultat, et tous les calculs réalisés à ce jour aboutissent aux même conclusions:

    Une source d'énergie extérieure à l'énergie cinétique contenue dans le BLOC D'ÉTAGES au dessus des impacts à été nécessaire pour obtenir cet incroyable résultat!

    Explosif conventionnels? thermate? Dynamite? C4 ? explosifs non conventionnels?
    Aucune certitude sur le mode opératoire à ce jour !

    Une seule certitude: La version officielle n'est pas recevable.
    Pas plus que les rapports du NIST qui N' EXPLIQUE PAS L'EFFONDREMENT TOTALE de la structure.

    En DESSOUS des impacts des avions la structure était PARFAITEMENT INTÈGRE.
    Pendant plus d'une heure elle supporte parfaitement le poids des étages supérieurs car cette structure était conçue et dimensionnée pour faire face à cette situation.

    C'était précisément un cas de calcul dimensionnant pris en compte par les concepteurs!
    La destruction de plusieurs éléments de cette structure par un avion avait été envisagé et analysé dés la conception de ces buildings, car un accident de ce type s'était déjà produit.

    Après combustion du Kérosène et du mobilier, la seule énergie disponible est celle du poids de ce bloc !
    Le BLOC d'étages supérieur ne s'est pas mis subitement à devenir plus lourd !...

    Il a fallu apporter de l'énergie supplémentaire à celle du poids de ce BLOC d'étages pour obtenir ce qui est observable sur ces vidéos !!!

    François S.
    (Professionnel de la structure et des matériaux)

    PS: Si l'avis du plus grand nombre pouvait faire sens, sachez qu'aujourd'hui, ils sont à un spécialiste contre 10 à soutenir la Version Officielle!

    50 ingénieurs ont travaillés et rédigés les rapports du NIST, aujourd'hui, plus de 500 ingénieurs et architectes indépendant réfutent leurs conclusions et dénoncent l'imposture!

    Tous les jours de nouveaux professionnels de ces sujets nous rejoignent, ils ont tous confrontés sérieusement les faits observables a l'effroyable imposture de la VO!

  12. fox67,

    "...dans une grande enquête spécial désintoxication."

    désintoxication :

    1. (Médecine) Élimination des poisons, des toxines, présents dans l’organisme.
    2. (Médecine) Traitement appliqué à un toxicomane ou à un alcoolique pour tenter de le libérer de sa dépendance à l’égard de la drogue, de l’alcool.

    http://fr.wiktionary.org/wiki/d%C3%A9sintoxication

    Révolutionnaire, la méthode de désintoxication de Rue89, au vu de la volée de bois verts qu'ils se sont pris de la part de nous autres, pauvres toxicos et autres alcolos... ;-/

  13. Fab,

    bravo pour les choix et le style
    c'est très efficace et agréable à lire

  14. Nashb,

    @Arturo

    Concernant Michael Moore, ce mec sous son aspect bonhomme et jovial n'est qu'un pion du système.
    Les procédés de montage qu'il utilise dans ces films sont malhonnêtes.

    La palme est atteinte avec Sicko; répugnant de mauvaise fois.
    MM a réussi a nous trouver des images de prisonnier à Guantanamo en train de jouer au foot !!!
    On a droit aussi au "C'est scandaleux, les terroristes de Guantanamo bénéfient de meilleur traitement médicaux que les américains"
    Et il en fait sont cheval de bataille pendant toute son "oeuvre".
    Ensuite ce sont les systèmes de santé français et anglais qui sont présentés comme un modèle extraordinaire.
    Sauf que vivant en Angleterre je peut vous dire que la plupart des français retournent en France pour de faire soigner.

    En somme un personnage détestable et dangereux par son coté faussement subversif.

    Je te conseil le film Manufacturing Dissent pour en savoir plus.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Manufacturing_Dissent

  15. Nicolas Krebs,

    « Le problème n'est pas de savoir comment nommer avec exactitude ce fabuleux nuage de poussière »

    Pourquoi ?

    « Il faut APPORTER BEAUCOUP D'ÉNERGIE pour obtenir ce résultat, et tous les calculs réalisés à ce jour aboutissent aux même conclusions:

    Une source d'énergie extérieure à l'énergie cinétique contenue dans le BLOC D'ÉTAGES au dessus des impacts à été nécessaire pour obtenir cet incroyable résultat! [...] Il a fallu apporter de l'énergie supplémentaire à celle du poids de ce BLOC d'étages pour obtenir ce qui est observable sur ces vidéos !!! »

    Quelle quantité d'énergie supplémentaire (en J ou en tonne-équivalent-TNT est nécessaire ?

    « certitude: La version officielle n'est pas recevable. »

    Pourquoi ?

  16. Pole,

    "Serge Baloche" : Charles !
    La partie sur :"Des tours tombant "à la vitesse de la chute libre", c'est techniquement possible"
    "Dans cet "article", Mlle Putallaz n'a pas peur des contradictions en chaîne :
    « Même si le débat reste ouvert autour de la vitesse exacte d'effondrement, les estimations tournent autour d'une dizaine de secondes pour chacune des tours. »
    « Jérôme Quirant, chercheur en génie civil au CNRS spécialisé dans la construction et professeur à Montpellier, affirme quant à lui qu'il n'y a pas eu de chute libre. »"
    Moi je ne vois pas de contradiction (une dizaine différent de dix)
    Enfin, il n'est pas inutile de rappeler que SEUL le WTC7 s'est effondré en chute libre.
    Tour Nord : 70% d'après les données Mc Queen & Szamboti
    Donc il faut modifier ça : "« Dès que l'acier lâche, la vitesse d'effondrement est proche de la chute libre » Cela n'a aucun sens et encore moins de logique, puisque M. Imbert fait abstraction des 300 mètres de structures intègres situés au-dessous des points d'impact des avions (et donc des incendies ayant affaibli l'acier). Ces 300m de tours, dont l'acier n'a pas été affaibli, n'ont pas pu présenter une résistance égale ou inférieure à celle de l'air, ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre ! "
    Enfin, la dernière partie sur les nuages dits pyroclastique est utile.
    Pour une fois !

  17. Twist86,

    J'ai lu courageusement (et oui il en faut !) le dossier de rue89 en entier et je dois vous avouer que plusieurs fois j'ai sursauté sur ma chaise en voyant les âneries qu'on peut y lire...

    En tout cas merci à vous reopen pour votre travail...

    J'attends la suite des copies corrigées avec impatience...

  18. Arturo,

    @Nashb: Mickael Moore est un vrai activiste à l'américaine. La série "Awfull truth" est très intéressante. Sa construction intellectuelle est très liée au milieu syndical qui est très particulier aux USA.
    Il reste très Américain dans sa manière de penser et d'agir ce qui lui donne du poids pour le public américain. Les américains ont une vision caricaturale de l'étranger et nous connaissons mal les USA, cet éden sur terre pour certains. Mickael Moore s'adresse avant tout à un public américain. Le système médical français reste encore plus accessible que celui américain mais pendant combien de temps ?

    Mickael Moore m'intéresse car les médias français l'ont porté au pinacle depuis "Farenheight 911". C'était la première attaque claire et nette de poids contre les incohérences et les abus liés aux attentats du 11/9 [récompensé par une palme d'or].

    Lorsqu'il a dit récemment qu'il était navré de voir comment le système médical français se dégradait et se rapprochait de plus en plus du système médical américain, je le crois.

    [Ses premiers engagements politiques sont à l'extrême gauche américaine. Il apporte son soutien au régime de Daniel Ortega au Nicaragua et dénonce l'embargo contre le régime de Fidel Castro à Cuba. http://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Moore ] Pour un américain, c'est très hard ! Il était limite communiste du point de vue d'un américain.

  19. inconnu652000,

    Je répond aux critiques sur sicko de mickael moore. Certes c'est de la propagande communiste ça se voit. Bien sur qu'il ne met pas en avant les défaillance du système médical français. MAIS pour connaitre les deux systèmes de santé public et privé à la sauvage je peut te dire que la différence est énorme et que mon choix est fait !
    Il n'est pas subversif il est simplement communiste.

  20. Le Gitan,

    Une solution, prendre du temps pour visionner le lien des architectes et ingénieurs qui se sont penchés méthodiquement sur "les attentats du 11 septembre" 2001.

    Il vous faudra une bonne dizaine d'heures (à 30 Mbits) pour visionner les 580 documents, textes explicatifs, organigrammes, vidéos.

    Le tout en anglais (américain).

    Cliquez sur l'organigramme colonne de gauche et c'est parti.

    http://www.ae911truth.org/

    Beaucoup des explications sont là...

    Pourquoi le WTC7 s'est écroulé vers 17 heures (heures locale) alors qu'il n'y a pas eu d'impact d'avion sur cette tour ?

    Pourquoi des traces de thermate ont été trouvées sur des poutres de la charpente métallique ?

    Pourquoi...

    Pourquoi ?

    Les architectes et ingénieurs sont quand même plus de 500 à contredire l'ordre 'officiel'. Il y va aussi de leur crédibilité à l'avenir.

    Oui, une nouvelle enquête s'impose. Mais, bon !

    Cà s'est passé de l'autre côté de l'Atlantique et, depuis, cela a conduit à bien des 'chose' !
    Et ce n'est pas fini...

    Cordialement

  21. moorea34,

    Après trois mois passés à construire et alimenter bastison.net, quelques remarques…

    PREMIER BILAN

    D’abord, j’attire l’attention du lecteur sur le fait que je me suis toujours attaqué aux leaders du mouvement et jamais à ses sympathisants car je comprends très bien que des non-initiés puissent être trompés par les méthodes très pointues employées : savants enrobages, raccourcis foireux, bourrage de crane, etc...
    Malgré tout, ce qui est frappant dans cette affaire est comment une poignée d’individus (Gage, Jones, Griffin) a réussi à entourlouper autant de monde.
    Car rappelons ici que ce mouvement ne repose sur RIEN de scientifique : ces gens ont basé toute leur démonstration sur le fait que les tours (1,2 ou 7) ne pouvaient s’écrouler du seul fait du crash des avions ou du feu, ce qui est dès le départ une ESCROQUERIE SCIENTIFIQUE MONUMENTALE.

    Comme expliqué dans les différentes pages du site, la stabilité structurelle n’est assurée que pour une paire d’heure maximum (en France tout du moins) et à partir du moment où les moyens anti-incendie ne sont pas actifs (pompiers ou sprinklers) il n’y a pas de raison que ces bâtiments restent stables plus longtemps, en particulier ceux en acier. Et encore moins pour les tours 1 et 2 dont les protections passives ont volé en éclat lors de l’explosion du kérosène...
    Disons le clairement : autant je peux comprendre que la façon dont c’est présenté trompe des personnes non averties, autant je trouve malhonnête de propager de telles bêtises de la part de ceux qui ont (en théorie) les capacités et les moyens de se renseigner auprès de personnes compétentes.
    Après maintes lectures des articles parus sur le catastrophique « journalof911studies » je le dis sans ambages : ce site est un monument de désinformation.
    On y trouve un tas de pseudo spécialistes qui viennent disserter sur la mécanique des structures et qui n’ont réussi qu'à produire un tissu d’inepties. La plupart sont atteints d'une forme très sévère de flatulence supra rectale et tentent de nous faire croire que des physiciens (Jones), théologiens (Mc Queen, Griffin), ingénieurs de mécanique (Tsamboti, Ross), ou architectes (Gage) peuvent devenir spécialistes de calcul de structures en regardant quelques vidéos sur le net.
    C’est du grand guignol, comme le montrent de façon flagrante les « articles » pitoyables qu’ils ont pondus… Peut-être sont-ils compétents dans leur domaine, je n’aurai pas, moi, l’outrecuidance de les juger sur leur matière de prédilection puisque je n’y connais rien, mais pour la mécanique des structures ils peuvent repasser !… Passons donc…

    Alors que je ne me suis attaqué qu’aux « icones » du mouvement, j’ai tenté de dialoguer sur le forum de reopen… Hélas au bout de trois posts, les hors sujet, les procès en incompétence, voire les insultes fusent… Le dialogue calme et serein ne semble pas de mise sur ce forum.
    Certains sont ouverts, le dialogue intéressant, mais d’autres sont assez obtus et par leur posts débiles arrivent à faire tourner court la discussion.

    La plupart de ces tristes sires ont d’ailleurs déversé leur fiel dans les commentaires du site Rue89. Pas très glorieux…

    Je veux bien reconnaître d’ailleurs que le dossier de Rue89 peut manquer de précision. Par exemple, j’ai dû signaler que les colonnes centrales du pentagone étaient bien en béton armé et non en acier. La correction n’a pas encore été faite à ce jour… Sur un autre article (fonte de l'acier), les journalistes ont pris une hypothèse formulée sur bastison.net et l’ont assénée comme une vérité sans me consulter... C’est bien sûr discutable. Mais, sans ces imprécisions, le dossier est malgré tout très complet et offre une base de discussion.

    Par contre, la réponse qui a été faite par reopen sur son site procède des mêmes méthodes que Gage et consort : on sort une phrase du contexte et lui fait dire le contraire de ce qu'elle prétend... Par exemple sur la chute libre concernant les tours 1 et 2 où j'ai dit que les tours 1 et 2 (et non la 7) n'étaient jamais tombées à la vitesse de la chute libre... et bien sûr je le maintiens. On s'en sert pour dire que je n'ai pas lu le rapport Nist alors que justement j'explique sur le site pourquoi on a pu observer une accélaration proche de la chute libre sur la tour 7... Idem sur la fonte de l'acier où on ne prend même pas le temps de lire ce qui est écrit en détail sur le site. Le procédé est malhonnête et mensonger mais au fond ne m'étonne pas...

    PERSPECTIVES

    De nombreux internautes m’on contacté suite à cet article pour me remercier et m’encourager à poursuivre le travail…
    Le site en lui-même devrait peu évoluer. Tous les thèmes techniques ont été abordés, sans tabou. Je n’irai surtout pas sur d’autres terrains (je n’en ai pas la compétence) pour ne pas prêter le flanc à la critique. Pour l’instant, ces critiques ont d’ailleurs plutôt porté sur le fond que la forme, forcément : tout ce qui est affirmé est connu depuis 40 ans ou plus sur le plan scientifique et les points douteux ou les hypothèses sont bien sûr traités au conditionnel.
    Malheureusement, beaucoup ne font pas la différence entre les deux approches. C'est vrai que cela demande une lecture plus approfondie...
    Avec les tristes sieurs Jones, Gage et consorts pas besoin par contre de se poser la question : eux sont surs de leur fait, n'ont aucun doute, ce qui dénote d'ailleurs leur piètre rigueur scientifique.

    Concernant reopen, je me demande si un jour ses adhérents seront satisfaits : leur devise est « Posons des questions, exigeons des réponses »
    Certes des questions peuvent et méritent d'être posées, encore ne faudrait-il pas 'exiger' les réponses et surtout les accepter, même si elles ne vont pas dans le sens que l'on souhaite. Car pour arriver aux conclusions de Jones, Gage, Ross et Tsamboti, il va falloir tordre la physique en 4 !!!

    Je me propose même, si des personnes ouvertes au dialogue avec qui j’ai pu discuter sur Reopen veulent venir échanger dans mon labo, de les recevoir... Nous pourrions même aborder 10 000 autres aspects de la mécanique que je n’ai pas eu le temps d’exposer sur mon site…
    Bien entendu, cela ne pourra se faire que dans le cadre d’un dialogue courtois et ouvert, et sûrement pas avec des personnes qui ont l’insulte facile…

    A bon entendeur...

    JQ

  22. Arturo,

    "Avec les tristes sieurs Jones, Gage et consorts pas besoin par contre de se poser la question : eux sont surs de leur fait, n'ont aucun doute, ce qui dénote d'ailleurs leur piètre rigueur scientifique."

    Ce type de phrase n'a aucun intérêt. A chaque fois que des laboratoires certifiés ont fait des mesures de résistance à la chaleur de l'acier de construction, ils arrivent à des conclusions en contradiction avec les valeurs avancées par le NIST.

    Résultat : le NIST se replie sur un modèle informatique pour faire réagir la structure comme il l'entend. Vous me direz que ça couterait trop cher de réaliser une maquette (pas à l'échelle évidemment). Dommage. On en revient au même problème: pourquoi si peu de moyen pour l'enquête ?
    Plus simple: testez la théorie du NIST sur un bâtiment acier-béton assez proche du WTC7 dans son principe de construction et qui doit être réellement détruit par démolition contrôlée. Il doit suffire maintenant d'y mettre le feu d'après le NIST. Au lieu du mobilier de bureau, placez des tonnes de bois et de papier et chauffez le plus dur que vous pouvez en arrosant le tout avec des tonnes de kérozène enflammé et ce à tous les étages.

    Il est usant d'entendre que ces nouvelles théories ne sont pas reproductibles dans la réalité. Aucun laboratoire n'y a réussit pour l'instant.

  23. Onegus,

    @ moorea34

    Vu votre site ! J'ai adoré cette partie de vos puissants travaux :

    "5) La combustion

    Pendant plusieurs semaines le métal a fondu au cœur des décombres ...

    à compléter"

    Bon courage pour la suite ;-)

    Plus sérieusement : Bravo à toute l'équipe de ReOpen pour ce travail de salut publique !

  24. benj,

    @ moorea34

    quand je lit 911reopen j ai pas besoin de me concentrer pour comprendre ou il veut en venir et la logique qui en découle, c est fluide ; ca va au but

    avec toi; t as pas encore finit ta phrase que je sais déja plus ce que disait le commencement, j arrete je relit mais non je comprend pas
    soit je suis stupide
    soit tu dit n imp'

    je te cite:

    "Alors que je ne me suis attaqué qu’aux « icones » du mouvement, j’ai tenté de dialoguer sur le forum de reopen… Hélas au bout de trois posts, les hors sujet, les procès en incompétence, voire les insultes fusent… Le dialogue calme et serein ne semble pas de mise sur ce forum"

    "La plupart sont atteints d'une forme très sévère de flatulence supra rectale et tentent de nous faire croire que..."

    alors la grand t est vraiment puissant, tu dit que tu te fait insulter sur un forum reopen et deux phrases auparavant c est toi qui insultent...

    tu vas me dire : oui mais la moi c est pas une insulte
    un peu comme un soldat de l otan me mettrai KO en deux coups de poing et dirait qu il ne m as pas frappé, car frapper pour lui c est que en parlant d une tete nucléaire ,enfin quoi une frappe chirurgicale voyons...

    je te laisse il est tard monsieur il faut que je rentre chez moiaaaaaaaaaaaaaa!

  25. charmord,

    Cher Jerôme Quirant, n'essayez pas de faire illusion! vous me semblez solidement cramé à jamais, tout comme d'ailleurs votre compère de misère, l'expert Bolloche, avec vos analyses aussi foireuses que radicales fondées sur une connaissance approximative des rapports officiels et votre façon d'éviter les questions essentielles auxquelles vous ne pouvez pas répondre.

    De toute manière, tout scientifique qui parvient à accepter et justifier que le Nist ait refusé d'aborder et de prendre en considération - parfois sans se justifier, parfois en se justifiant a posteriori avec des prétextes manifestement foireux - des éléments susceptibles d'aboutir à des analyses et conclusions incompatibles avec celles de son rapport (la piste dite de l'utilisation d'explosifs pour faciliter la ruine des WTC), est in se suspect d'être déserté par l'objectivité nécessaire à rendre ses propres analyses et conclusions intéressantes!

    Le fait est qu’une analyse objective eût consisté en premier lieu à dénoncer les carences du rapport officiel du Nist…

    Apparemment, quand on vous lit, tout semble visiblement très clair : le Nist dit la vérité sur l’effondrement des tours et les centaines de scientifiques qui ne partagent pas leur avis et dont les hypothèses ne tiennent pas debout sont ou incompétents ou malhonnêtes ou même inexistants.

    Or, la seule vérité est en l’état d’une simplicité biblique : l’enquête officielle sur l’effondrement des tours réalisée tout d’abord par la Fema et ensuite par le Nist est manifestement incomplète, orientée et, plus grave illégale.

    Tout d’abord, pour comprendre pourquoi cette enquête, en ce compris son dernier volet se rapportant à la tour 7, est incomplète et fallacieuse, je ne peux mieux faire que renvoyer à un article émanant du site ReOpen911.info parue suite à la sortie du dernier rapport du Nist sur le WTC 7 et qui fait bien la synthèse des déficiences OBJECTIVES de son enquête sur l'effondrement des trois tours :

    - non prise en considération des témoignages incompatibles indicatifs de l’utilisation d’explosifs. Ils sont très nombreux et ce ne sont certainement pas à des quidams de pallier, par le truchement de sites de debunking à l’origine obscure, aux déficiences des enquêteurs, en donnant d’autres explications possibles aux sons et dires qui sont parvenus en direct sur les médias, (surtout pas quand ces explications sont purement et simplement rejetées par les propres témoins, comme par exemple B. Jennings, qui a affirmé et confirmé avoir entendu et vécu les effets d’une explosion majeure au 6ème étage du WTC 7),

    - non prise en considération des indices très précocement prélevés de l’utilisation d’explosifs et d’accélérants, type thermite ou superthermite, ayant la propriété de rabaisser la température de fusion de l’acier; là encore, il n’y a rien dans le rapport du nist et je ne vois pas pourquoi les experts que vous consultez auraient le monopole de la vérité!

    - Pour les tours jumelles, absence totale de prise en considération de la dynamique d’effondrement des tours. L’analyse de l’effondrement des tours WTC 1 et 2 s’est uniquement focalisée sur les raisons de l’effondrement jusqu’au moment de son initiation. Autrement dit, tous les phénomènes observés durant l’effondrement lui-même n’ont pas justifié l’attention des scientifiques mandatés par le Gouvernement US. Voilà une bien curieuse approche en vérité!

    - last but not least, absence totale de prise en considération des contre-hypothèses pourtant émises par des scientifiques de plus en plus nombreux et unanimes qui concluent à la possibilité, voire à la probabilité d’une démolition contrôlée.

    Mais outre qu’elle est incomplète et développe une méthodolgie inacceptable sur le plan des principes, il est un fait acquis que cette enquête est, pour les mêmes raisons, illégale!

    En effet, comme le rappelle une association de défense des intérêts des pompiers demandant à son tour la reouverture de l’enquête http://firefightersfor911truth.org/?cat=9, lorsque des indices existent tendant à démontrer l’utilisation d’explosis, il existe une obligation légale de rechercher les traces d’explosifs ou d’accélérants utilisés.

    Il résulte en effet de ce site et de la pétition lancée par les pompiers que, selon la norme NFPA applicable aux travaux et au mandat conféré au Nist, dès que l’on constate que la structure et le béton ont, lors d’un incendie ayant entraîné la démolition partielle ou complète d’un building, fait l’objet d’un éparpillement anormal ou d’une pulvérisation (ce que l’on appelle en anglais « high order damage » ), il est obligatoire de rechercher les éventuelles traces d’explosifs et d’utilisation d’accélérants « exotiques » divers.

    Croyez-vous VRAIMENT que vos conclusions ultra controversées sur des sujets laissés de côté à dessein par les rapports officiels puissent pallier au caractère incomplet de ces mêmes analyses effectuées par l’organisme gouvernemental mandaté par l’administration US et à la violation patente des normes et standards s’imposant à eux, en particulier leur obligation d’analyser toutes les hypothèses, sans mettre de côté les indices de l’utilisation d’explosifs ou d’accélérants?

    Désolé, mais votre prétention à mettre fin à une controverse objective soulevée par les carences d'analyse et la méthodologie non scientifique adoptée par le Nist ne pèse pas bien lourd!

    Il est absolument EVIDENT tant sur le plan du bon sens que sur un plan légal qu’un organisme indépendant devrait se charger de dire qui des scientifiques du Nist ou de leurs détracteurs dont vous faites partie, a raison ou tort s’agissant de donner une explication logique à l’effondrement ou à la démolition des trois tours.

    Conspirationniste tout ceci? Légaliste, je dirais plutôt…

    Par conséquent trois questions méritent de vous être posées :

    1. A quel endroit des rapports du Nist, les ingénieurs ont-ils inspecté le matériel disponible pour vérifier la présence ou non d’explosifs ou de d’accélérants, comme c’était leur obligation légale?

    2. Le Nist a-t-il ou non apporté une réponse aux observations et questionnements qui figurent dans cette étude traduite en français du physicien S. Jones, à propos de l’origine de la composition chimique des poussières prélevées à proximité de ground zero, comme il avait été invité à le faire et comme il était de son devoir?

    Il est inutile de proférer à l’encontre du scientifique des quolibets en guise de réponse et comme déjà évoqué, il ne sert pas plus de sortir des études de debunkers obscurs ou d’experts autoproclamés, en ce compris ceux qui « appuient » vos conclusions dont l’opinion ne fait manifestement pas l’unanimité…

    Dans l’affirmative, voudriez-vous m’indiquer également où dans ces rapports, ce sujet est-il traité?

    3. Dernière chose, le Nist a -t-il adressé les phénomènes étranges de corrosion avancée constatés dans une étude du Professeur Barnett dès novembre 2001 et pour lequel la Fema avait demandé de pousser les investigations?

    Si oui, où (références);

    Merci de répondre à ces questions sans faux-fuyant et vous basant uniquement sur les rapports du Nist. Si comme je le pense, vous ne trouvez pas de réponse à ces questions dans les rapport du nist, il appartiendra à chacun de juger si votre approche est ou non objective!

  26. f6,

    A Nicolas Krebs,

    « Le problème n'est pas de savoir comment nommer avec exactitude ce fabuleux nuage de poussière »

    Pourquoi ?

    Parce que il me semble plus pertinent d'observer le problème de la "fabrication" de ce nuage en se posant la question de ce qui a pu produire un truc pareil?
    plutôt que d'ergoter sur du vocabulaire.

    « Il faut APPORTER BEAUCOUP D'ÉNERGIE pour obtenir ce résultat, et tous les calculs réalisés à ce jour aboutissent aux même conclusions:

    Une source d'énergie extérieure à l'énergie cinétique contenue dans le BLOC D'ÉTAGES au dessus des impacts à été nécessaire pour obtenir cet incroyable résultat! [...] Il a fallu apporter de l'énergie supplémentaire à celle du poids de ce BLOC d'étages pour obtenir ce qui est observable sur ces vidéos !!! »

    Quelle quantité d'énergie supplémentaire (en J ou en tonne-équivalent-TNT est nécessaire ?

    « certitude: La version officielle n'est pas recevable. »

    Pourquoi ?

    _ Pour répondre à ces questionnements, il faut aller explorer le site et le forum ReOpen 911 ;)

    @ Moorea
    En tant que professionnel des matériaux composites et constructeur, associé d'un bureau d'étude spécialisé dans le calcul et le dimensionnement de structures par éléments finis, j'aurais plaisir à vous rencontrer dans votre laboratoire pour un débat contradictoire sur les causes structurelles de l'effondrement des WTC 1/2 et 7.
    Je reste à votre disposition.
    Cordialement

  27. bluerider,

    @morea34

    pas mal votre site. je vais y retourner.

    WTC1 et 2: vous semblez faire peu de cas des 47 colonnes centrales. Par contre à l'extérieur, c'est vrai qu'on voit parfaitement les colonnes prendre une forme courbée.

    autre chose: pourquoi ces squibs isolés, à plus de 10 voire 20 étages en dessous du front de rupture?

    et encore autre chose: tous ces témoigneges d'explosions en dehors du timing impact/effondrement, dont celui de William Rodriguez, le gardien de la tour Nord, et ceux des pompiers qui revenant des étages ou arrivant sur les lieux, trouvent un lobby dévasté alors que l'impact est bien au dessus? Avec cet employé brûlé qui remonte des sous-sols en se plaignant d'une énorme explosion (idem de Barry Jennings coincé dans le WTC7 qui fera les mêmes descriptions, notamment de séries d'explosions, et toujours aussi d'un lobby dévasté bien avant la chute du WTC7?)

    et pourquoi ces voitures brûlées, rouillées instantanément (visible sur les nombreuses photos) aux alentours, par la poussière venue du ciel? le modéle de démolition sans explosifs que vous montrez sur votre site, ne produit pas de chaleur, et le feu des WTC a-t-il pu répandre uniformément la chaleur dans la poussière qui est tombée sur 200 mètres? je le sens pas, là....

    et aussi, du temps que j'y pense: quid des coulées de métal en fusion attestées par les pompiers? (vous connaissez sûrement ces images de leur discussion où ils parlent en décrivant la coulée avec les mains...) c'était quoi alors?

    concernant le Windsor de Madrid, vous y allez un peu fort: une bonne partie de l'immeuble est restée debout, et l'incendie est franchement dantesque (même compte tenu des echelles respectives des bâtiments) par rapport aux WTC. mais OK, la structure est différente... On fait quoi, là?

    après, il y a ce côté "culbuto" du dossier, que moi j'appellerai la "vision d'ensemble", mais là on y serait pour des jours... restons en aux WTC... faut approfondir. Ca m'intéresse.

  28. olivier G.,

    @morea34 J'ai lue tout le site avec attention et sans à priori, c'est un peu du foutage de gueule quand même, tu ne répond pas à 1/4 des improbabilité du 11/09, mais bon peut être pas fini ton site... Et ton argumentation n'est pas plus convaincante qu'une autre... Elle pourrait tenir si il y avait qu'une tour qui s'était effondré, hasard malheureux,mais là "bam" trois tours, c'est fort quand même...

  29. Maet,

    Moorea34,

    Mes tentatives initiales n'y auront rien fait, vous persistez dans une démarche non scientifique et partiale. Je vous ai montré en quoi vos analyses devaient être révisées, je vous ai apporté de la documentation et des remarques vous permettant d'améliorer votre approche. Que puis-je constater, à l'heure de votre bilan ?

    Rien, de ce que j'ai pu vous dire, n'a été pris en compte !

    Vous persistez à dénigrer les scientifiques lancés dans une quête de vérité, vous abusez de procédés persuasifs malsains, vous jouez de votre autorité pour tourner en ridicule ceux que vous avez décidé de combattre. Jamais, vous ne relevez les anomalies officielles. Vous les camouflez plutôt dans une chape qui entretient la confusion.

    Vous dites encore : "Car rappelons ici que ce mouvement ne repose sur RIEN de scientifique : ces gens ont basé toute leur démonstration sur le fait que les tours (1,2 ou 7) ne pouvaient s’écrouler du seul fait du crash des avions ou du feu, ce qui est dès le départ une ESCROQUERIE SCIENTIFIQUE MONUMENTALE."

    Et vous ? Vous basez votre argumentaire sur le postulat que ces tours ne pouvaient tenir. Le démontrez vous ? Non. Les documents auxquels vous faites référence le démontrent-ils ? Non. Comme je vous l'ai déjà dit, selon vos propres méthodes, n'importe quel ingénieur peut réaliser votre travail à contre sens, et condenser dans un site miroir, la vision contraire à celle que vous exposez. Cela serait impossible si vous aviez utilisé une méthode d'analyse objective et réellement digne d'un chercheur.

    Les tours ne pouvaient que s'effondrer, dites vous ? Relisez mes mails, je vous montre qu'elles pouvaient tenir.
    Vous écrivez : "Comme expliqué dans les différentes pages du site, la stabilité structurelle n’est assurée que pour une paire d’heure maximum (en France tout du moins) et à partir du moment où les moyens anti-incendie ne sont pas actifs (pompiers ou sprinklers) il n’y a pas de raison que ces bâtiments restent stables plus longtemps, en particulier ceux en acier. Et encore moins pour les tours 1 et 2 dont les protections passives ont volé en éclat lors de l’explosion du kérosène... "

    Et les tests de Cardington ?

    "For many years the ability of highly redundant composite framed structures to resist the effects of fire has been undervalued and largely misunderstood. This was first realised when, after a number of real fires in multi-storey composite steel framed structures structural failure did not occur. The Broadgate Phase 8 fire is probably the most notable. This accidental fire happened during the Construction phase when the steel frame was only partially fire protected. Despite very high temperatures during the fully developed phase of the fire and considerable deflections in the composite slab there was no collapse. This initiated construction of an 8-storey composite steel frame at Building Research Establishment ½s (BRE½s) large scale test facility in Cardington. Six fire tests were conducted, of varying size and configuration, to observe and ultimately explain why composite steel-framed structures adopt very large deflections during a fire but do not collapse."

    http://911research.wtc7.net/mirrors/guardian2/fire/SLamont.htm

    Vous ne pouvez pas ignorer ces expériences et travaux d'autorité dans le domaine des structures d'acier. Pourquoi n'en parlez vous pas ?

  30. Grégory,

    Une fois n'est pas coutume mais je vais effectivement critiquer la forme, puisqu'ici le fond est plutôt digne d'éloges (donc oui, bravo, mais n'omettons pas la critique constructive).

    Je pense que globalement le ton dessert un peu le propos. Mon impression est la suivante : pour savoir comment traiter les méchants, regardez la méthode de David Ray Griffin vs Taïbi. Il fait toujours en sorte de ne JAMAIS présenter la partie adverse comme idiote, mais au pire comme faisant erreur. Il reste toujours un gentleman impéccable, laissant l'autre s'énerver.

    Si vous avez lu les commentaires de Rue89, un bon nombre d'entre eux provenait de gens relativement distants du sujet traités et n'appartenant à aucun bord, mais pourtant géné du ton de Rue 89. C'est très bien! Il est important de montrer dans la réaction un ton au contraire irréprochable. Choses à proscrire :
    - les notations. Je reconnais que d'un point de vue 'com', c'est percutant, mais il ne s'agit pas simplement de marquer les esprits, il faut convaincre à long terme. Et ça se fera plus sur convaincre que la contestation est portée par des gens dignes de confiances qu'en les convaincquant sur le fond

    - les culs de sacs du type "c'est faux car". Quand un zozo du CNRS explique que la resistance de la structure du WTC a pu être très faible, il faut à mon sens juste dire "c'est précisément un point sur lequel nous (dire qui, parler d'AEforTruth) ne sommes pas d'accord pour les raisons suivantes (linker un PDF). Nous considérons les explications du NIST (ou les votres) invalides car... Puisqu'il y a querelle d'experts, on ne peut raisonnablement prétendre que les réponses sont certaines ni que l'on peut se satisfaire d'une enquête administrative. D'ou notre revendication de réouvrire l'enquête."

    - les procès d'intentions, même archi légitimes.

    Voilà, c'était mes deux cents. Faisons comme DRG, soyons des gentlemen.

  31. Grégory,

    @ Jerôme Quirant / Moorea34 et aux autres

    Je voudrais d'abord remercier JQ de venir s'exprimer ici. Ce faisant il fait preuve d'un certain courage et d'une bonne foi manifeste qu'il nous faut à mon sens absolument saluer. Je pense aussi qu'il a au moins raison sur un point: la difficulté à se faire car effectivement l'accueil est un peu frais (et ceux même si internet, y compris Rue89, peut être encore nettement pire dans des situations similaires). Il est à mon sens essentiel de rester dans un débas absolument courtois. Certes JQ fait exactement ce qu'il nous reproche (insulte, mépris, que ce soit pour des gens comme Jones qui ont pourtant publié à plusieurs reprises dans des revues très crédibles ou pour, et quoi qu'il s'en défende, les gens qui se sont passionnés pour le sujet depuis plusieurs années qui sont nombreux ici), mais ça n'a aucune importance. Comme je le dis dans mon message précédent, il n'y a absolument rien à gagner à ne pas être courtois et ouvert.

    J'ai commencé à regardé son site, qui a au moins le mérite de me montrer qu'il y a un certain volume de parutions sur le 11 septembre confirmant la version officielle. Ces parutions font effectivement largement défauts à notre mouvement, ce qui a malheureusement une explication toute indiquée et bien peu équitable quand on considère les retombées sur les carrières de tous les experts s'étant prononcés un tant soit peu contre la version officielle. Mais il faut le savoir, et il faut connaitre ces parutions.

    Ce sera peut être aussi l'occasion de faire des critiques légitimes à son site. J'en vois au moins une qui m'a sauté aux yeux. Quand JQ poste cette image :
    http://www.bastison.net/Graphique/Images5/Planc_flex.jpg
    ... il ne peut pas se plaindre de la confusion du dossier de Rue89 sur la question des colonnes centrales, dont l'absence sur ce schéma explicatif tient plus de la manipulation que de la clarification.

  32. l'esprit simple,

    "A risque de nous répéter 95% des citoyens réclamant une enquête sont américains!"

    95% des citoyens de quoi? Du monde?
    J'ai arrêté de lire après l'annonce de ce pourcentage tellement stupide et imbécile qu'aucune source ne l'appui...

    Et pourtant, je suis à mi-chemin entre votre vision des attentats et la version officielle... Mais ce n'est pas avec des chiffres aussi ridicules que ceux-ci que je vois dans votre site un outil d'information crédible pour parfaire mon idée.

  33. Demi-Lune,

    @ Moorea34 (Jérome Quirant)

    merci de votre invitation et initiative: nous avons en effet, TOUS, beaucoup à gagner à la confrontation de nos idées et de nos informations. Car je ne crois pas que la "vérité" se situe toute entière dans un seul camp (celui des croyants ou celui des sceptiques de la théorie officielle).

    Il nous faut les uns comme les autres savoir faire preuve de responsabilité et d'ouverture d'esprit pour analyser les arguments de l'autre partie. Ce débat, nous ne l'avons jamais refusé, ni en France, pour ce qui nous concerne, ni aux USA pour nos amis américains... bien au contraire: il nous a été systématiquement refusé.

    Chers membres et sympathisants de ReOpen911, ne commettez pas l'erreur de certains journalistes comme ce M. Abiker et sa chronique aussi stupide que méprisante à notre égard, ce matin sur France Info http://www.france-info.com/spip.php?article247767&theme=36&sous_theme=41

    Non, contrairement à la plupart des partisans de la thèse officielle, ne sombrons pas dans la caricature de l'autre, celui qui ne partage pas nos opinions...

  34. SébastienM,

    Citer le CNRS comme source d'informations fiables déjà, je pars en courant! Ce centre de fonctionnaires subventionnés est infesté d'organisations politiques, syndicales et mystiques tels que la Scientologie. Tout le reste, pour moi, non-scientifique, est de la littérature de gare.

  35. SébastienM,

    Je précise qu'il n'est nul besoin de posséder une quelconque formation scientifique spécialisée pour comprendre la théorie du complot officielle sur le 11 Septembre.
    Pour autant que ma culture générale me le permette, j'ai appris que le point de départ de la recherche réside la plupart du temps dans l'observation d'un phénomène, la mise en relation de faits apparament contradictoires et le questionnement concernant les relations pouvant exister entre ces faits observables. Bien souvent, la science part d'un postulat totalement empirique: l'hypothèse.

    A l'examen des faits obsérvés par rapports à ceux décrits, je peux constater et déclarer sans risque que tout ce que les déclarations officielles et les médias prétendent ne tient tout simplement pas debout, comme les tours de mensonges et de dissimulations construites par des esprits étroits ou malfaisants.

    On peut -parfois- faire confiance à la science. Beaucoup plus rarement aux scientifiques qui prétendent s'en réclamer. Il n'y a qu'à voir comment sont acceuillis la plupart des scientifiques qui font une découverte ou émettent des thèses dites "déviantes". La jalousie, la mauvaise foi prévalent hélas autant dans ce milieu qu'ailleurs. Moi, j'ai fait une découverte, il y a déjà quelques années: les scientifiques sont des êtres humains comme les autres.
    Je n'ai donc pas besoin d'équations pour me prouver quand on me ment! On doit appeler çà l'instinct animal...

  36. Phoebus,

    A Moorea34
    "Rappelons ici que ce mouvement ne repose sur RIEN de scientifique : ces gens ont basé toute leur démonstration sur le fait que les tours (1,2 ou 7) ne pouvaient s’écrouler..."
    Non, l'effondrement des trois tours n'est qu'une partie des "bizarreries" du 11-Septembre, et en définitive même pas la plus importante, bien d'autres points posent problème.
    Par exemple le fait que dans les mois qui ont précédé les attentats, les services secrets de 11 pays ont averti l'administration américaine de leur imminence, notamment :
    - en janvier 2001, la France ("projet de détournement d'avions américains par des islamistes radicaux" - Agence France Presse)
    - en juin, le Maroc ("Al-Qaida planifie une opération de grande envergure à New York à l'été ou l'automne 2001" - London Times)
    - en août, Israël ("attaques terroristes d'envergure sur des cibles hautement visibles sur le territoire des Etats-Unis" - The Telegraph)
    - en septembre, une semaine avant, l'Egypte ("Al-Qaida se trouve à un stade avancé dans l'exécution d'une opération importante contre une cible américaine" - New York Times)
    Et, bien sûr, les services secrets américains qui ont, deux mois avant le 11-Septembre, averti le Congrès que Ben Laden préparait une attaque d'envergure ("possibilités d'attentats-suicide, complots de faire percuter des avions sur des édifices et des attaques contre le Pentagone, le World Trade Center, ainsi que d'autres cibles importantes" - USA Today)
    Malgré tous ces avertissements, le ciel américain a été, le matin du 11-Septembre, laissé sans aucune défense pendant tout le temps des attaques. Quelle probabilité y a-t-il donc à ce que le directeur d'une banque, averti de l'imminence d'un braquage, ne trouve rien de mieux à faire que débrancher tout son système d'alarme et envoyer son personnel de sécurité faire de la gymnastique à des centaines de kilomètres ? Incriminer ces "dysfonctionnements" à la seule incompétence des militaires et des services secrets est, pour le moins, un peu léger quand on sait que non seulement pas un seul responsable n'a été sanctionné mais que la plupart ont reçu des promotions.

    Pour le reste de "l'enquête" des 30 journalistes en herbe et des arguments de haute volée scientifique employés pour démonter ceux des "complotistes", un seul exemple encore : pour ce qui concerne l'avion ayant frappé le Pentagone, il est dit qu' "un avion de plus de 100 tonnes propulsé à une vitesse invraisemblable [850km/h, ndlr] dégage, dès le premier contact, une énergie incroyable. Les ailes ont été détruites avant même de percuter le mur. Elles étaient donc déjà pulvérisées par l’onde de choc."
    Affirmation d'autant plus aberrante que nous avons l'exemple filmé du deuxième avion frappant la tour n° 1 dans les mêmes conditions : il suffit de visionner cette séquence pour s'apercevoir, non seulement des dégâts occasionnés par ce crash, autrement plus considérables que ceux du Pentagone, mais encore que les ailes de cet avion ne sont pas détruites "avant même de percuter le mur".
    Se tromper est bien excusable. Tromper les autres l'est d'autant moins quand c'est dans le cadre d'une enquête journalistique prétendue impartiale.

  37. aurélien,

    Esprit simple, pour vous répondre simplement :

    "A risque de nous répéter 95% des citoyens réclamant une enquête sont américains!"

    Vous ne semblez pas comprendre d'où vient ce chiffre ? C'est pourtant simple : 95% des personnes (qui sont toutes citoyennes) qui réclament une nouvelle enquête objective, sont américaine. C'est à dire que sur toutes les personnes qui veulent une nouvelle enquête, presque toutes sont américaine. Par exemple admettons qu'en France nous soyons 2000 à vouloir cette nouvelle enquête, he bien il y en a cent fois plus aux USA. Ce qui est logique car ce fait les touche au premier plan (pertes des familles, patriot acts, guatanamo, guerres etc etc...)

    Simple non ?

  38. joke95,

    le test de Cardington, si on tient compte des résultats, n'expliquerait pas comment le deuxième building (1er écroulé) s'effondre en 56 minutes. Ni le 1er d'ailleurs.....
    je ne suis pas spécialiste mais il me semble que si on applique les résultats on arrive à plusieurs heures de combustion pour affaiblir l'acier !
    De plus la surface de la pièce faisait de mémoire 10X10 métres, c'est pas la même configuration!!
    y a t-il un spécialiste dans la salle?

  39. looza,

    l'analyse de Rue89 est nul

    y a même pas besoin d'être scientifique pour comprendre que trois tours, dans trois conditions différentes
    s'écroule de la "même" façon en un temps record c'est une drole de coincidence

    allez achetez des boites de legos
    faites des tours en carton

    faites quelquechose mais arretez de vouloir expliquez l'inexplicable

  40. joke95,

    J’avais pas vu le lien, bon je confirme ce test cardington ramené à la superficie de l'étage du WTC, on arrive à plusieurs heures (cf formule). Et d’ou viendrait l'énergie de combustion, sachant que 90% du kérosène a été consumé, que les réservoirs n’étaient pas plein (les avions remplissent leurs réservoirs pour la durée du vol -économie + sécurité).
    D’ailleurs la combustion semble visuellement différente, y a pas d’étage...
    Pour moi, c’est pas une réponse, au contraire ca conforte la théorie du doute, enfin ca me conforte dans mon doute....

  41. Phoebus,

    "Vouloir expliquer l'inexplicable", c'est ce qu'on appelle, dans le domaine de la psychiatrie, une rationalisation : une tentative désespérée de trouver une explication, quelle qu'elle soit, contre toute évidence, quelquefois contre le bon sens même, quand on a absolument besoin de cette explication.
    Ce qui a été mis en évidence (dans les années 50 ou 60, si ma mémoire est bonne) avec l'expérience maintenant classique de cette femme ayant été hypnotisée à qui, pendant qu'elle dormait, il a été suggéré, une heure après son réveil, de retirer une de ses chaussures et de mettre dedans une des fleurs d'un vase de ce cabinet. Ce qu'elle n'a pas manqué de faire tout à fait naturellement. On lui a demandé pourquoi elle faisait ça. Elle aurait pu répondre qu'elle n'en savait rien, que ça avait été plus fort qu'elle. Mais non, elle a rationalisé, c'est-à-dire essayé de trouver une raison valable, plausible, cohérente, à un geste aussi stupide.
    Jérôme Quirant est très probablement sincère dans sa démarche, mais il rationalise de la même façon. Il se raccroche désespérément à ses propres explications parce qu'il lui est devenu impossible de considérer avec objectivité les arguments adverses. Ce qui prouve, si besoin était, qu'on peut sincèrement se tromper soi-même, non pas au sens de "commettre une erreur" mais "se duper soi-même".

  42. davaro,

    Quelle temperature fait fondre l'acier et permet l'evacuation de 20000 personnes en même temps ?

  43. Phoebus,

    En fait, cette parodie d'enquête de Rue89, avec ces trente apprentis-journalistes encadrés (c'est le terme employé sur leur site) par notamment Guillaume Dasquié, virulent partisan de la version officielle, rappelle beaucoup, dans son mode opératoire, celle de la Commission d'Enquête du 11-Septembre qui était supervisée par Philip Zelikow, un proche de l'administration Bush et ami personnel de Condoleezza Rice : la même honnêteté intellectuelle, la même impartialité, et pour finir, les mêmes résultats.

  44. Nicolas Krebs,

    Donc f6 veut me faire taire sur un point génant, et ne répond pas à mes questions sur le reste. Intéressant.

  45. Pole,

    Ce cher Mr-Hyde-Quirant !
    "Car rappelons ici que ce mouvement ne repose sur RIEN de scientifique : ces gens ont basé toute leur démonstration sur le fait que les tours (1,2 ou 7) ne pouvaient s’écrouler du seul fait du crash des avions ou du feu, ce qui est dès le départ une ESCROQUERIE SCIENTIFIQUE MONUMENTALE."
    Personnellement, je ne crois pas que l'énergie potentielle peut-être utilisée À LA FOIS pour l'énergie cinétique (car chute libre !) et pour la pulvérisation du béton.
    Chacun ses croyances ! Mais au moins, affiche-les sur ton site.
    J'ai posté ça là : http://forum.reopen911.info/p181510-03-02-2009-22-26-43.html#p181510 .
    Mais rien à faire, pas de réponse.
    Comme depuis des semaines d'ailleurs.
    Petite comparaison WTC7/autre immeuble (merci à "rien") : http://www.prisonplanet.com/fire-consumes-wtc-7-size-skyscraper-building-does-not-collapse.html
    Je ne cautionne pas, il faudrait d'autres détails, mais quand même !

    "l’explosion du kérosène... "
    Ah bon !
    Donc, le NIST nous dit que si on fait péter une colonne avec du C4, ça s'attend loin, mais des tonnes de kérozène qui explosent, ça fait pas tant de bruit !
    Noter que la différence entre "combustion" et "explosion" est aussi grande qu'entre "nuages pyroclastiques" et "nuages d'apparences pyroclastiques". Dois-je en conclure qu'il faut faire un dossier ici, avec des élèves du CFJ, dirigés par Atmoh (ça changera de Dasquié :) ) pour dire que les pro-vo confondent "explosion" et "combustion" ?
    Et pour ridiculiser l'autre, on peut même parler des effets de l'explosion du kérozène : tympans brisés, toutes les vitres volent en éclats, etc.

    "d'une forme très sévère de flatulence supra rectale"
    "Le procédé est malhonnête et mensonger mais au fond ne m'étonne pas..."
    "leur piètre rigueur scientifique"
    "leur posts débiles"
    "une ESCROQUERIE SCIENTIFIQUE MONUMENTALE."
    "de telles bêtises"
    Conclusion : "Bien entendu, cela ne pourra se faire que dans le cadre d’un dialogue courtois et ouvert, et sûrement pas avec des personnes qui ont l’insulte facile…"
    Comment faire un dialogue avec une personne qui s'exclut dès le départ ?

    Bon, donc notre cher Dr Quirant nous raconte que le "stage 2" sont dans les "2,5 premières secondes" sur cette image : http://bastison.net/Graphique/Images6/Courbe.jpg . Vous pouvez tous vérifier http://bastison.net/WTC7/wtc7.html qu'il a dit ça.
    Il nous raconte aussi que le kérozène explose (dans ce post et sur son site) lorsque les avions percutent une tour !
    Enfin, il nous parle de "leur piètre rigueur scientifique" et "de telles bêtises".
    Pourquoi, comment un scientifique (à priori) peut dire ça ?
    Hypothèse : c'est Mr Hyde !

  46. Pole,

    Nicolas :
    D'après Bastison, il faut 24% de l'énergie potentielle pour pulvériser le béton (8.9*10^10 joules).
    Toujours d'après Bastison, mais à un autre endroit, ça tombe à 8%.
    Ce qui veut dire qu'il suffit de projeter 1 kg de béton à 50 km/h pour qu'il tombe en miette, soit un lâchage du haut de 10m. Bon évidemment, tous ces messieurs n'aiment pas les rendements, ce qui fait que ce n'est pas applicable au WTC (pourtant appliqués par eux).
    Si on prend en compte les rendements (toujours d'après bastison), on atteint 5200J/kg soit 6 fois plus.
    On passe donc à 144% de l'énergie potentielle si le WTC est une technique de pulvérisation de béton optimisé.
    Soit de 2.64*10^11 joules à 4.4*10^11 joules (en partant des chiffres de ... bastison).
    Soit de 57 tonnes de TNT à 95 tonnes de TNT.
    Ou de 1.8 tonnes d'hydrogène à 3.1 tonnes de dihydrogène.
    (en espérant ne pas avoir fait d'erreurs de calculs)

  47. Pole,

    Il me semblait bien que j'avais fait une erreur.
    Ce n'est pas 50 km/h mais 86 km/h.
    Donc 29 m de haut (2.43 s de chute).

  48. WB,

    M moorea34,

    Je ne sais pas si j'aurai une réponse et je pense même que je n'en aurais pas, mais deux questions très simples :

    - vous avez peut être vu mon message plus haut, alors bis : faites donc une copie d'écran à 38 s. de cette vidéo avec zoom postée plus haut et expliquez moi ce que vous y voyez. Etes vous vous aussi, un de ces partisans de l'explication de la "surpression" pour expliquer ces phénomènes. J'ai quand même de longues années de physique derrière moi, un dea et un diplôme d'ingé, et il n'y a rien qui puisse expliquer une surpression localisée en un point sortant avec une pression pareille près de 20 étages sous l'élément excerçant un effort... à part l'effet tunnel de la mécanique quantique, peut-être :) Question, plier la physique en quatre, je vous attends

    - on pourra à défaut de preuves et de par une observation limitée, peut-être tirer ce que l'on veut de cette histoire. C'est beaucoup moins le cas d'autres phénomènes comme les délits d'initiés précdénets ces attentats (le site de Rue89 reconnait lui même que le bénéficiaire n'a rien à voir avec Al Qaeda, lisez leur article en passant), ou l'absence de preuve permettant d'inculper Bin Laden (reconnu de l'aveu même du FBI). Si vous voulez bien faire une page pour m'expliquer comment on peut retrouver une passeport de terroriste présumé dans les décombres et non une boite noire, je serais le premier à aller vous lire. Et si vous n'y croyez pas (même Pascal Riché de Rue89 juge celà "grotesque"(sic)), et bien il serait pêut-être temps de se demandeer pourquoi il est arrivé là, et comment donc ?

  49. Alex,

    Bravo !

    On diffuse, bien sûr.
    La crise va vous aider par ricochet, en disqualifiant la mondialisation débridée et un certain modèle fondé sur le mensonge généralisé...

    http://www.levraidebat.com

  50. coubiac,

    Je vous rappelle que cet espace est réservé aux commentaires en rapport direct avec l'article, les débats techniques ont plus leur place sur le forum :).

  51. Itaki,

    Moi, ça fait un an environ que j'ai arreter de croire la VO avec Loose Change2. Je continue à douter et je cherche dans un sens et dans l'autre. Le pb de la version non-VO, c'est qu'on aboutit à un complot qui concernerait des centaines ou des milliers de personnes : personne ne parle?
    Par cntre en discutant avec les gens qui croient la VO, ce qui les interpelle le plus facilement, c'est l'attaque du Pentagone 40 minutes après les tours et pas un chasseur, pas une batterie antimissile. Et dire que les russes auraient pu gagner la guerre froide avec 5 avions! mdr :-)))))

  52. franky,

    J'ai fait une étude très simple, en fait si l'on part du postulat que c'est l'effondrement des étages du fait de l'impact qui a fait tomber les étages supérieurs et qu'une réaction en chaîne a fait rompre les étages inférieurs (version officielle). On peut faire un calcul simple de dynamique, le bloc de 20 étages tombe soudainement et verticalement (en admettant que les structures rompent simultanément), cette masse va accélérer a 1 G et tomber sur l'étage inférieur, cet étage qui à une masse, va accélérer, ainsi il va devoir absorber une partie de l'énergie cinétique le bloc supérieur et donc le ralentir un peu, ensuite ces 21 étages (20+1) ont à leur tour accélérer de nouveau et tomber un étage plus bas et ainsi de suite.
    (en admettant que l'énergie pour rompre un étage est nulle qu'il casse comme du verre) Donc en se limitant à la dynamique (principe des dominos) uniquement des transfert de masse !
    Le temps pour effondrer la tour est de 46Sec pas 8....

    => Ceci est la preuve irréfutable que l'effondrement part du bas et non du haut, la version officielle est totalement fausse.

    Si on commence à prendre en compte, l'énergie absorbée (Résilience) pour pulvériser le béton (qui est somme toute considérable).... si on prend en compte la résilience de l'acier qui est très très élevée (ça se déforme, ça se tord pour ça il faut beaucoup d'énergie, cette énergie provenant de la chute et à pour effet de ralentir la chute....

    Tout cela supposerait que l'on admette que les colonnes ont rompues simultanément, sans quoi le bloc aurait basculé, comme un arbre que l'on abat..

    Ceci est une explication simple et scientifique et imparable, une pomme qui tombe d'un pommier sera ralentie par chaque feuille qu'elle va heurter, c'est simple à calculer, pas besoin de psychiatre, newton nous l'a enseigné, 2+2=4 même si ça dérange ça fait encore 4.

    La trajectoire des débris démontre la présence d'explosions c'est de la balistique, c'est pas sorcier non plus (il y a une vidéo qui explique ça assez bien aussi).

    Je suis toujours étonné de voir des gens qui cherchent à noyer le poisson avec des graphiques voir même en 3D pour faire croire à des explications scientifiques, ces scientifiques là se placent en complices, pourquoi ça je me l'explique pas par contre...

  53. Joke95,

    Tout d’abord je voudrais saluer ce monsieur qui a le courage, contre vent est marré, défendre sa position et ses convictions sur l’effondrement des tours. Je pense qu’un débat d’idée face à des personnes qui croient à la version officielle est plus que nécessaire pour nous conforter dans notre idée. Je voudrais faire une modeste remarque sur le fait que nous ne sommes pas des scientifiques. Certes beaucoup d’entre nous ne le sommes pas, par contre cela n’entache en rien notre bon sens. De plus la démarche de base de tous scientifiques est bel et bien appliquée sur ce site, démarche que Monsieur Moorea34 semble ignorer ou oublier :
    - j’observe,
    - je sais que,
    - j’en déduis que.
    J’observe que l’avion qui a percuté la tour enflamme une grande partie de son combustible à l’extérieur, j’observe que l’incendie n’est pas de grande intensité (fumées noires),
    Je sais que le building possède 47 piliers d’acier de 10 centimètres d’épaisseur, que la structure est très partiellement touchée, que la construction tient compte des crashs d’avion,
    J’en déduis que l’effondrement (en moins d’une heure pour l’un) ne peut résulter des incendies.
    J’observe que le béton a été réduit en poussière,
    Je sais qu’aucun effondrement ne peut transformer le béton en poussière,
    J’en déduis que cela n’est pas du a l’effondrement, seule une explosion peut le faire.
    J’observe que des décombres, on retire de l’acier en fusion (même 5 jours après le drame),
    Je sais que le point de fusion de l’acier est de plus de 1600 degrés, que le kérosène brule à 800 degrés (mais que cette température ne semble pas atteinte).
    J’en déduis que le crash d’avion + effondrement ne peuvent pas avoir fondu l’acier. (une explosion si)

    Etc...etc....
    On peut passer tous les éléments comme ca, c’est la démarche que j’ai appliqué pour me forger mon opinons (merci à mon prof de physique/chimie).
    Tant que les questions et les doutes n’ont obtenu aucunes réponses cohérentes et qui tiennent la route, alors je resterai un insoumis à la version officielle, un esprit critique, un rebelle qui ne veut pas être pris pour un imbécile.

  54. Pole,

    Bah, dans la science de Moorea, pas besoin de se compliquer la vie.
    Par exemple, prenons du kérozène.
    On lui fait un choc violent, on chauffe. Que se passe-t-il ? On a une "explosion du kérosène".
    Problème de carburant/comburant ? Y en a plus.
    Rapport stœchiométrique ? Plus besoin.
    Elle est pas belle la science de Moorea ?
    En plus elle est simple ! Bon d'accord, elle ne rend pas bien compte de la réalité. Mais quand même !

    Prenons un autre exemple : on prend le graphique du NIST et on observe qu'il y a 2.5 s de chute libre.
    Donc : "Cela correspond à 30 mètres de déplacement d’un corps solide (1/2gt²) ou encore 8 étages environ…" (http://bastison.net/WTC7/wtc7.html)
    On en déduit que : "Il suffit que huit planchers (localisés sur les incendies) aient cédé dans l'effondremet interne préalable pour qu'il n'y ait plus eu aucune résistance sur les 2,5 premières secondes de la chute."
    C'est donc bien la démarche scientifique qui est chez Mr Hyde.
    Petit problème : les 2.5 s de chute libre se trouvent au milieu de l'effondrement, ce qui fait plus de 30 m car l'immeuble avait déjà acquis une certaine vitesse. Donc les zones de chute libre ne sont plus "très basse" et encore moins "à l'endroit où le feu avait affaibli la structure".
    En plus, si on fait soi-même ces courbes, on s'apperçoit que la chute libre, on en a pendant au moins 4 s. Et comme tout n'a pas été affaibli par le feu, c'est râté !

    Tout le problème de Mr Hyde est donc dans le "je sais que".
    Pourquoi ? Comment ?

  55. apetimedia,

    Au-delà des aspects techniques (totalement indispensables dans ce cas), il serait intéressant de replacer la date du 11/09/01 dans l'histoire du monde, le notre, et prendre en compte tous les événements qui se sont produits depuis, au niveau international, au niveau économique, financier, au niveau pétrolier, des hydrocarbures, au niveau des interventions armées à l'international. Quelles sont les troupes engagées actuellement dans un conflit ? Dans quel pays ? Pour quelle raison ? A quoi est dûe la montée du chômage dans le monde, la perte du pouvoir d'achat, la paupérisation se généralisant ? Il faudrait réfléchir un bon coup sur tous ces points. Qu'a provoqué le 11/09, qui pourrait en avoir eu besoin et dans quel but ?

  56. Perpia,

    Yasmina Guerda est tres à cheval sur les termes scientifiques pour prouver "qu'ils sont dans l'erreur".
    Quand une personne lui demande son poids, elle doit surement corrigée son intervenant qu'il faut utilisé le mot "masse" car masse(Kg) et poids (Newton) c'est totalement differents.

  57. davaro,

    Pour ceux qui veulent voir de plus près l'hyperstructure des tours jumelles :

    http://philippelephil.free.fr/echange/GrosPlanCoeur.jpg

  58. epaulard,

    Merci Demi-lune pour l'info sur la chronique d'Abiker sur France Info. Le ton de la chronique est extrêmement virulent. C'est assez curieux compte tenu d'une précédente chronique du même Abiker qui était parfaitement neutre il y a quelques mois...
    http://www.reopen911.info/News/2008/09/10/france-info-prend-acte-de-lexistence-des-polemiques-sur-le-11-septembre/

    J'avais jusqu'ici tendance à penser que l'attitude générale de la presse vis à vis du problème du 11 septembre relevait plutôt de l'incompétence, de l'ignorance voire de la paresse (faut passer du temps pour prendre l'ampleur du dossier !)... Pour le coup le revirement d'Abiker me laisse rêveur... Où c'est un fan inconditionnel de Rue89 et il n'accepte pas qu'on critique ses copains, où ...

  59. Trino,

    Je pense que les détracteurs de RUE 89 : WTC n'ont pas saisi l'objet de ce site. Sans être un de ces auteurs, je pense que son objectif majeur est de proposer des solutions aux questions soulevées par le 11/09.

    Certains se posent des questions légitimes (c'est mon cas), et d'autres ont de telles certitudes qu'ils méprisent ceux qui ne les partagent pas.

    Personne n'a a démontré qu'il n'y pas eu complot, c'est à ceux qui en sont convaincus de l'établir. Les adeptes du complot ne selectionnent dans leurs enquêtes que les élèments à charge (aucune instruction contradictoire ne peut être réaliser de cette maniére).

    Lorsque de jeunes journalistes proposent des explications et des hypothéses différentes, vous les contestez en vous fondant sur la préminence de votre raisonnement, l'évidence, les coincidences...
    ou alors vous demandez à Monsieur BALOCHE de se fonder sur le rapport du NIST, alors que tous le monde s'accorde pour dire qu'il a été bâclé.

    Pour prouver qu'il y a eu complot il faut démontrer que les explications de RUE 89 ne tiennent pas debout, il faut opposer les conclusions de l"expert contesté à un autre expert. L'expert adverse (pas un expert du café du commerce) doit demontrer que les conclusions de son confrère ne tiennent pas debout et que les seule qui tiennent sont les siennes.

    A quelque jours de l'ouverture du procés AZF, on se demande aussi quelles sont les causes de l'explosion d'AZF. Ce n'est pas parcequ'on ne peut pas determiner avec certitude l'origine d'une explosion que ce doit être un complot.

    Certes, il y a des éléments troublants : la CIA aurait été prévenue par la DGSE d'éventuels détournements (cf.l'article de Guillaume DASQUIE, Le Monde du 16/04/07). Néanmoins, il me paraît invraissemblable que l'administration Bush et/ou la CIA aient pu organiser des explosions aux EU sans laisser de traces. C'est le même executif qui a été dans l'incapacité de faire apparaître la moindre arme de destruction massive en Irak. En outre, il y a bien d'autres moyens pour déclencher une guerre. Surtout lorsqu'il n'y a jamais eu de liens entre BEN LADEN et SADDAM HUSSEIN.

    Prenons la guerre du Vietnam, le pretexte qui a permi à JOHNSON d'entrer en guerre était une fausse attaque Nord vietnamienne, montée par la CIA contre un navire américain naviguant dans le golf du Tonkin. Bien moins couteux en vie humaine, bien plus efficace et surtout bien plus efficient.

    Dans l'hypothèse où la CIA aurait eu, une nouvelle fois, à proposer à l'exécutif une solution pour entrer en guerre. Je pense que cette agence aurait trouvé de biens meilleurs solutions que l'organisation d'attentats sur le sol américain.

    Et puis finalement, pour une fois, pourquoi pas ne rien faire ? et tout simplement laissé faire les terroristes...

  60. Phoebus,

    A Trino
    "Pourquoi pas ne rien faire ? Et tout simplement laisser faire les terroristes..."
    C'est une des hypothèses, effectivement. Plausible. A ceci près que pour que des terroristes quels qu'ils furent, et aussi puissamment organisés aient-ils été, aient eu une chance de réussir une attaque de ce genre, il fallait nécessairement qu'ils bénéficient de complicités intérieures.
    Robin Hordon, ancien contrôleur aérien du Boston Center : "Je déclare sans équivoque qu’il est absolument impossible que quatre gros avions de ligne commerciaux aient pu circuler hors trajectoire pendant 30 à 60 minutes le 11 septembre sans être interceptés et s’être faits descendre par nos avions chasseurs, à moins que des gens très haut placés dans notre gouvernement et dans l’armée aient désiré que ça se produise."
    Ou Horst Ehmke, ancien ministre de la justice allemand, ancien coordinateur des services secrets de l'Allemagne de l'Ouest : "Des terroristes n’auraient pas pu perpétrer une telle opération impliquant quatre avions détournés sans le soutien de services secrets."
    Ou encore le capitaine Daniel Davis, ancien officier de la Défense Aérienne de l'armée américaine et ancien directeur de NORAD, le commandement aérospatial américain : "Il n’y a aucune chance qu’un avion sur plans de vol automatique ne soit pas intercepté lorsqu’il dévie de son plan de vol, éteint son transpondeur, ou coupe les communications avec le Contrôle de Trafic Aérien. Impossible ! Avec beaucoup de malchance, peut-être qu’un seul pourrait se faufiler, mais il est impossible que tous les quatre y soient parvenus." (etc.)
    Quant au fait que la CIA "aurait trouvé de bien meilleures solutions [pour entrer en guerre] que l'organisation d'attentats sur le sol américain", aucune autre n'aurait eu l'impact psychologique propre à faire basculer l'opinion publique américaine, et même internationale, dans l'idée de cette guerre.

  61. Phoebus,

    Pour être vraiment clair, j'aurais dû ajouter ceci dans mon précédent post (il y a des choses qu'il faut sans cesse répéter) : malgré les multiples avertissements reçus des services secrets de 11 pays concernant l'imminence d'un attentat de grande envergure, les lieux où il se produirait, la forme qu'il prendrait et sa date approximative, le ciel américain a été laissé sans surveillance le 11-Septembre, ou tout au moins sans protection, ce qui ne s'était jamais produit avant et ne s'est pas reproduit depuis. Ce qu'on peut dire de plus prudent et de plus objectif est donc que des terroristes, dans quatre avions, ont pu ce matin-là pénétrer comme dans un moulin dans l'espace aérien le mieux protégé du monde. Et qui plus est, aucun responsable de la sécurité, à quelque échelon que ce soit, n'a ensuite été sanctionné pour ces "manquements" réitérés. Quelle autre explication qu'une complicité active ?

  62. Micka,

    Je reste convaincu par les explications fournies et contre-argumentées du dossier publié chez Rue89 non par les votres. D'abord, de mon propre point de vue personnel, depuis le début, votre théorie se fonde sur la facilité et un montage grossier d'éléments. Votre recherche de "la vérité" vous entête dans cette quête, plus décidés que jamais, soit ! Mais c'est pitoyable et beaucoup d'énergies gaspillées.

  63. Phoebus,

    "... explications fournies et contre-argumentées"...
    Bonne nuit, Micka. Dors bien.

  64. joke95,

    Micka
    « Votre théorie se fonde sur la facilité et un montage grossier d'éléments » cela s’applique pour la théorie officielle. Ici ce n’est pas un groupe d’illuminé qui délire en commun. Comment ne pas douter, non pas avec un ou deux éléments, mais avec un nombre incalculable d’incohérences, d’omission, de contradiction, de manipulation et pire de mensonge. Si la théorie officielle est si solide pourquoi, à ce jour aucune explication n’est venue faire mordre la poussière à tous ces incrédules ?
    Et plus je creuse, plus j’en découvre, plus je m’interroge et plus les réponses ne viennent pas !
    Récemment j’ai appris qu’il y avait un moyen de savoir d’une façon certaine si c’est bien un avion ou un missile qui c’est abattu sur le pentagone. Diverses cameras ont tout filmé (hôtel Sheraton entre autre) Tous ont été récupéré par les autorités. Ou sont les films ?
    Je pense que si c’était un avion les films auraient été mis en circulation...
    Moi j’arrêterai de douter lorsque toutes les questions auront des vraies réponses.
    Merci aux vrais scientifiques, à A. CHAUPRADE et au autres qui œuvre pour la verité.
    "pitoyable et beaucoup d'énergies gaspillées" : oui car la verité c'est 95 % de transpiration, la facilité c'ese 0%. Je prèfère avoir la tête Haut, avec mon esprit critique, en sentant la sueur, que la tête basse, laissant les autres penser à ma place, en se sentant propre sur lui....

  65. joke95,

    J’ai vu hier (17/02- TF1) que des pompiers avaient mis le feu à un immeuble à paris afin de tester la résistance, et valider leur logiciel de résistance des structures. Bien sur après « plusieurs heures » (à voir) rien ne s’effondre. Mais après l’incendie il est intéressant de voir sur les lieux, l’homme qui répond à l’interview à côté d’une poutre d’acier (intact)....
    Il serait intéressant d’avoir le résultat de ce test, car il semblerait que tous types de matériaux ont été testé dans cette fournaise (pour reopen : rien est impossible ?).
    A oui, l’homme parle d’une température de 280 degrés....

  66. Seb,

    Bonjour,
    Votre article est très complet et assez bien tourné, félicitations. Malheureusement, vous êtes vous-même victime de ce que vous dénoncez. Vous ne reculez devant aucun raccourci ni malhonnêteté intellectuelle pour prouver votre hypothèse initiale (le complot américano-capitaliste, voire pourquoi pas sioniste). Mon passage préféré:
    "Car c'est seulement en ignorant une nouvelle fois, à l'instar de la Commission d'enquête, les nombreux témoignages des gens qui se trouvaient dans les sous-sols, dont le plus célèbre est M. William Rodriguez, que l'on peut écrire que « les explosions entendues avant l'effondrement proviennent des incendies déclenchés par le crash des deux avions dans les tours ». Ces témoins sont formels : les premières explosions qu'ils ont entendues ont eu lieu AVANT même l'impact des avions.'
    Je ne vous ferai pas l'injure de vous expliquer en quoi cet argument est des plus fallacieux, il me semble que c'est absolument évident..
    Il faut arrêter de voir des complots et des manipulations partout, sans même avoir la moindre idée des motivations sous-jacentes (est-ce que vous croyez sérieusement que des centaines d'américains seraient prêts à laisser mourir des milliers de compatriotes pour que W aillle venger son papa en Irak ?)

  67. Phoebus,

    @Seb : J'aimerais que vous me fassiez l'injure de m'expliquer en quoi le fait de dire que les premières explosions ont été entendues avant l'impact des avions constitue "absolument évidemment" un argument fallacieux. C'est ce dont a témoigné le concierge William Rodriguez, qui travaillait ce matin-là dans les sous-sols de la tour n° 1 :
    http://www.reopen911.info/video/william-rodriguez-un-heros-du-11-septembre.html
    En outre, si vous avez réellement compris que les opposants à la thèse officielle croient que toute cette opération n'aurait été montée que pour que le fils Bush "aille venger son papa en Irak", il me semble que votre connaissance de ce dossier présente de graves lacunes. Qui a jamais sorti une ineptie pareille - à part vous ?...

  68. Peter Montréal,

    Je me rappelle de ce 11 septembre 2001 où, comme des centaines de millions de personnes, je regardais la télé sans cesse. Je n'avais, ni n'ai encore de diplôme en ingénérie ou en science, mais je trouvais inusité à l'époque que les tours s'effondrent jusqu'au sol..... Les 20 derniers étages de la Tour nord avaient beau être lourds, ils l'avaient toujours été et le batiment tenait le coup malgré les forces comme le vent !!!! C'est l'effondrement de WTC7 qui paraissait le plus bizarre..... Au Canada, AUCUN média n'a fait état de tout ce qu'on aprend ici... Voilà seulement quelques jours que j'ai fait la découverte, tout à fait par hasard, de tous ces faits entourants les théories de démolitions contrôlées...... Félicitations à tous ceux et celles qui mettent leurs théories de l'avant et les défendent..... Il doit y avoir enquête, et pourquoi pas par le fait même, une enquête sur la manipulation d'informations par les médias..... A l'heure des scandales financiers actuels, y aurait-il encore eu des conspirations ??? Des fraudes sans précédent, des produits financiers toxics à grande échelle approuvés pour toutes sortent d'organisations sensée être expertes et sensées protéger le public !!! Ca suffit !

  69. LeoBenkenobi,

    metal fondu ? la cause, c'est l'utilisation de thermite !
    aucune enquete, tout l'acier a etait revendu a l'inde Bizarre...
    le plus important c'est la semaine avant le 11/09
    quand les charges explosive furent instaler.

  70. Rensk,

    La poussière des ruines du World Trade Center contenait un mélange aluminothermique actif...

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13172

  71. tinga,

    Difficile de douter de la complicité des journalistes, par exemple, je suivais les évènements sur France inter, en direct, les journalistes faisaient état d'explosions dans les sous-sols, parlaient de bombes etc...
    Le lendemain, blackout total, le mot "explosion" a disparu, il est évident que dès le soir du 11 septembre, beaucoup de journalistes ont déjà compris, il est temps d'en finir avec cette naïveté qui fini par faire le jeu des falsificateurs de l'histoire, ces débats interminables sur les questions techniques ne sont qu'un leurre, une perte de temps, pour détourner l'attention, alors que c'est au système politico médiatique de rendre des comptes, et vite.

  72. hologique ,

    Tout d'abord, je me suis régalé de la lecture des commentaires de ces articles, j'y ai appris beaucoup de choses, parfois au delà de mes compétences, je l'avoue très volontiers. Mais j'ai pris connaissance de nombreux faits , qui se sont ajoutés a ma liste, déjà longue, d'arguments contredisant la thèse officielle.

    je ne prends la parole que pour réagir au ping pong de phoebus VS seb, le sujet date un peu, l'euphorie des intervenants semble retombée, mais j'aimerai bien que l'on m'éclaire sur ce point :

    phoebus : "J'aimerais que vous me fassiez l'injure de m'expliquer en quoi le fait de dire que les premières explosions entendues avant l'impact des avions constitue "absolument évidemment" un argument fallacieux."

    Précédemment seb citant reopen : "les premières explosions qu'ils ont entendues ont eu lieu AVANT même l'impact des avions.' " notons le changement de casse du mot avant par seb.

    je me ici ferai l'avocat du diable : Seb voulait il poser la question du pourquoi faire exploser les sous-bassement des tours avant même l'arrivée des avions, alors que ces mêmes tours ne s'effondreront qu'une heure plus tard (oui je sais pas exactement mais cela ne change rien au propos il me semble)

    si quelqu'un pouvait avoir la gentillesse de m'éclairer. hypothèse : l'explosion des sous-bassement n'aurait qu'affaiblit la structure, n'attendant plus que le déclenchement des autres explosifs afin de permettre une "quasi" chute libre ?

  73. Phoebus,

    @ Hologique. Cette question-là mérite effectivement d'être posée, et quelques hypothèses ont été émises concernant la raison de cette explosion avant même le premier impact, notamment celle que vous donnez : affaiblissement préalable de la colonne porteuse - mais aussi explosif pétant accidentellement un peu trop tôt, mauvaise synchronisation avec l'impact...
    Toujours est-il que le témoignage de William Rodriguez ne saurait être écarté pour la seule raison qu'une telle explosion serait illogique par rapport au scénario de la démolition contrôlée. Il paraît d"ores et déjà évident que tout, dans cette opération, ne s'est pas déroulé d'un bout à l'autre selon le plan prévu. David Griffins a, quelque part sur ce site, recensé toutes les erreurs commises. Cette explosion pourrait être l'une d'elles.
    @ Tinga. C'est vrai que les journalistes, y compris français, ont tous fait état de ces explosions ce matin-là. Je me souviens même très bien que la première explication avancée a pendant assez longtemps été que "les terroristes d'Al Quaida" avaient posé des bombes dans le WTC "comme en 1993".

  74. mallorca autovermietung,

    last few days our group held a similar discussion about this subject and you illustrate something we haven't covered yet, thanks.

    - Kris

  75. pierre60,

    A propos de "Pyroclastique".
    "Pyroclastique est explicitement en référence à une activité volcanique, mais pas seulement.
    Pyroclastique est un terme d'origine Grecque. Il est évident qu'au temps des Grecs (anciens) les explosifs autres que volcaniques ne couraient pas les rues.
    J'ai donné des définitions "anglo-saxonnes" qui ne limitent pas le terme à la vulcanologie seule.
    http://www.thefreedictionary.com/pyroclastic
    pyroclastic (pr-klstk)
    Composed chiefly of rock fragments of explosive origin, especially those associated with explosive volcanic eruptions. Volcanic ash, obsidian, and pumice are examples of pyroclastic materials.
    http://www.encyclopedia.com/doc/1O13-pyroclastic.html
    pyroclastic Literally, ‘fire-broken’. Applied to volcanic rocks consisting of fragmented particles, generally produced by explosive action.

    pyroclastique masculin et féminin identiques
    Du latin pyr, issu du grec ancien πῦρ pour "feu", et du grec ancien κλαστός ; "brisé".
    1. Brisé par le feu.
    http://www.thefreedictionary.com/pyroclastic
    pyroclastic (pr-klstk)
    Composed chiefly of rock fragments of explosive origin, especially those associated with explosive volcanic eruptions. Volcanic ash, obsidian, and pumice are examples of pyroclastic materials.

    http://www.encyclopedia.com/doc/1O13-pyroclastic.html
    pyroclastic Literally, ‘fire-broken’. Applied to volcanic rocks consisting of fragmented particles, generally produced by explosive action.

    Le terme "pyroclastic cloud" n'est pas employé par les vulcanologues qui lui préfèrent des termes comme, "pyroclastic flow", "pyroclastic density current", "glowing cloud", "fully dilute pyroclastic density currents", "pyroclastic surges",
    "Pyroclastic cloud" est par contre largement employé par des non scientifiques (comme nous) ; d'ou les dérives du sens et les confusions que cela entraîne.
    Le terme de "pyroclastic cloud" est un néologisme issu de la vulgarisation scientifique.
    Il a été employé par Richard GAGE pour qualifier un nuage de poussière produit par des explosifs, mais d'origine non volcanique.

    http://www.youtube.com/watch?v=zEnOQsbO … re=related
    http://www.youtube.com/watch?v=70J0xO6m … re=related
    http://www.youtube.com/watch?v=pacJDl4p … re=related
    http://www.youtube.com/watch?v=ULNV7IAM … r_embedded

    Pyroclastique : c'est donc "ce qui a été brisé par le feu"; pas "ce qui brise par le feu".
    Il ne s'agit pas d'une nuance: le sens n'est pas du tout le même.

  76. gillet,

    Peut-être était ce une nuclear demolition au vu du béton et autres matériaux réduits en poussières et puis ce brasier sous les fondations qui a continué pendant de longues semaines ?

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Pétition ReOpen911


Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer