Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

Pourquoi les censeurs du 11-Septembre sont des ennemis de la démocratie

Posté par .Rédaction le 13/09/2011


« Ils doivent être dénoncés ». C’est par ces mots que Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Observateur, termine sa diatribe complotiste frisant l’apoplexie dans un article paru le 9 septembre 2011 et intitulé « Pourquoi les complotistes sont des ennemis de la démocratie ». En s'appuyant sur une argumentation qui fera date dans l'histoire la plus sombre du journalisme français, le patron du Nouvel Obs use manifestement plus facilement de l'insulte que de la raison. Voici quelques éléments de réponse…

 
« Paquets de sales cons » et négationnistes

Dans la droite ligne de son confrère Philippe Val qui avait déclaré de manière très « décomplexée » que les sceptiques de la verson Bushienne du 11-Septembre étaient
« un sacré paquet de sales cons », le directeur du Nouvel Observateur se discrédite en vérifiant la loi de Godwin.

En effet, il n’hésite pas à qualifier
de "négationnistes" les 58 % de français qui manifestent leurs doutes à propos de l’explication officielle des attentats du 11-Septembre.

Tout en subtilité, Joffrin utilise à cinq reprises le terme "négationniste" dans son article, un terme
généralement employé pour définir les personnes qui nient la réalité des événements atroces que constitue le génocide des juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Ce grossier dérapage sémantique vise à assimiler les personnes qui se posent de légitimes questions à des sympathisants néo-nazis. Même si Joffrin ne fait que reprendre un vieux procédé qu'il qualifie lui-même de polémique, la méthode demeure abjecte et doit être dénoncée.

Ces injures nous rappellent celles proférées sans vergogne par certains journalistes à l’encontre du réalisateur et acteur Mathieu Kassovitz (lire aussi la note ci-après) lorsqu'il avait émis publiquement ses doutes concernant la version gouvernementale du 11-Septembre. Certains étaient même allés jusqu'à le comparer à Goebbels, alors que les grands-parents du cinéaste furent déportés lors de la Seconde Guerre mondiale. Ces amalgames grossiers sont régulièrement utilisés pour discréditer les personnes qui se posent des questions sur la véracité de l'enquête de la Commission officielle.
 
Bien évidemment, aucune personne sensée ne peut nier l’évidence de ces attentats meurtriers. Tout simplement parce qu'il s'agit de l’évènement le plus filmé de l'histoire de l'humanité, avec plus de 3000 heures de direct, et des dizaines de milliers de films amateurs tournés ce jour-là. Nous avons tous vu les Tours Jumelles frappées par les Boeings puis tomber en poussière.
 
Voilà les personnes que M. Joffrin qualifie de "négationnistes" : des secouristes, des familles de victimes, et des experts. Sans commentaire... 

 



Antidémocrates et Antiaméricains

Bien souvent ceux qui posent des questions sur le 11 septembre 2001 sont qualifiés d'antidémocrates et antiaméricains. Malheureusement, c’est faire preuve d’une totale méconnaissance du sujet que d’assimiler à de l’antiaméricanisme primaire ce qui est en fait un débat profond et complexe au sein même de la société américaine. Car 99% du travail de recherche sur la vérité du 11-Septembre est fournie par des milliers de citoyens américains bien plus soucieux de la démocratie que les censeurs du débat sur le 11 septembre 2001.


« Élucubrations louches et insinuantes »

Ce travail de recherche est soutenu par de nombreux experts qualifiés qui se sont regroupés en associations professionnelles dédiées à la recherche de la Vérité et appelant à une nouvelle enquête : ingénieurs du génie civil ou architectes, pilotes, professeurs d'université, officiers militaires, membres de services de renseignements, leaders politiques, ou encore pompiers et sauveteurs. Ces nombreuses associations américaines produisent des expertises et des travaux qui méritent toute l’attention de la presse. Quant au site patriotsquestion911, il recense plus de 2500 témoignages (avis, analyses, prises de position) de professionnels qualifiés qui questionnent la thèse officielle du complot.

A moins d'être d'une totale mauvaise foi, il est impossible de qualifier le travail de tous ces citoyens « d’élucubrations louches et insinuantes ». Tous ces patriotes américains sont-ils des dangereux extrémistes ? Si oui, laissons M. Joffrin les « dénoncer »…
 
Voici par exemple le dernier communiqué de presse en forme de montage-vidéo de l'association américaine des Architectes & Ingénieurs pour la Vérité sur le 11-Septembre, et voyons si M. Joffrin a le courage de les traiter de négationnistes, voire même d'antiaméricains puisque nous y sommes !
 

 

 
Journalistes atteints de Complotite aiguë

Ne se refusant aucun paradoxe, Joffrin explique que mettre en doute la version que le gouvernement Bush a donné du 11-Septembre (et qui a été véhiculée quasiment à l’identique par les médias de masse) sert des intérêts machiavéliques et viserait à renverser la démocratie, (« détruire la confiance des citoyens dans leurs propres institutions, accréditer l’idée que les démocraties […] ne sont pas plus fiables ou morales que les dictatures »). De toute évidence, Laurent Joffrin vient de démasquer un immense complot !

Bien sûr, la vérité est bien plus complexe que cet amalgame de raccourcis faciles et calomnieux, car personne aujourd’hui n’est capable d’expliquer réellement ce qui s’est passé lors de ces terribles attentats. Trop de documents ont été soustraits à une Commission d’enquête partiale (dont les conclusions du Rapport avaient été écrites à l’avance) et disposant d’un budget dérisoire (plus de trois fois inférieur à celui de l’enquête sur les aventures extraconjugales du Président Clinton...)

A ce jour, nous pouvons seulement affirmer que la version gouvernementale comporte bien trop de mensonges et d’omissions pour être acceptée telle quelle, et nous sommes en droit de réclamer une nouvelle enquête. Le même Joffrin reconnaissait lui-même, en 2002, de nombreuses zones d'ombres dans les explications gouvernementales.

Il est nécessaire de faire la lumière sur cet événement fondateur d’un XXIe siècle qui a débuté par les guerres en Afghanistan et en Irak, et a donné naissance à de trop nombreuses lois liberticides dans tous les pays démocratiques.

La vérité ne pourra être établie que par une enquête internationale approfondie disposant d’un droit d’accès aux archives américaines, et du pouvoir de citer à comparaitre les acteurs. Cela peut paraître irréaliste et impossible à réaliser au vu des intérêts en jeu. Mais une volonté populaire et politique immense a des chances d’initier enfin une enquête à la hauteur de la gravité des actes commis le 11 septembre 2001, et de leurs conséquences.

 
Démocrates contre censeurs

Pour conclure nous ne pouvons que conseiller à M. Joffrin de s'informer un peu plus. Car ses propos insultants et diffamants ont pour principaux destinataires les familles de victimes et les nombreux citoyens américains qui réclament une nouvelle enquête depuis plus de cinq ans. Les français qui les soutiennent, soutiennent leur volonté de restauration de la démocratie aux USA comme en Europe.

Quand on se fend de deux articles orduriers contre ceux qui émettent des doutes sur la version officielle du 11-Septembre, on peut bien prendre 90 minutes pour faire connaissance avec ses adversaires. Une attitude que pourrait aussi adopter M. Alain Genestar face à une militante de reopen911 sur LCI le 11/9 dernier. Les voici présentés dans l'excellent documentaire « Press For Truth », celles et ceux qui depuis 10 ans remuent ciel et terre pour connaître enfin la vérité sur les attentats qui leur ont enlevé leur fils, leur mari, ou le père de leurs enfants : sans ces Américain(e)s admirables, la Commission d’enquête n’aurait même jamais vu le jour…

Nous laissons M. Laurent Joffrin face à ses responsabilités et face aux familles des victimes à qui nous devons ce débat difficile mais salutaire sur le 11 septembre 2001.
 


 


 --La rédaction de ReOpen911--


Rappel de la rédaction:

L'affaire Mathieu Kassovitz:

  • Kassovitz Faurisson du 11-Septembre, ils ont osé / 17 septembre 2009 / William castel sur AGORAVOX
  • 25 Septembre 2009 JUSTICE : Mathieu Kassovitz porte plainte contre L’EXPRESS (Renaud Revel qui a comparé Mathieu Kassovitz à Robert Faurisson), le JDD (Lilian Massoulier qui a osé dire que "Mathieu Kassovitz redonnait des couleurs à Goebbels"), puis quelques jours plus tard contre France 5 (Nathalie Lévy, qui a traité Mathieu Kassovitz de "Faurisson du 11/9") et France INFO (Patrice Bertin qui a parlé d’un "point de détail comme dirait l’autre", et de "révisionniste fier de l’être"). Il précise qu’il s’estime insulté et non diffamé, n’ayant rien à prouver face aux comparaisons qui ont été faites à son encontre. Une polémique bien résumée sur Agoravox.

 


Publié dans Revue médiatique | 97 Commentaires »

URL courte : http://www.reopen911.info/2152.html  

Commentaires (97)

  1. Laurent,

    S'il vous plait, envoyez par tous les moyens une copie de cette vidéo (Architectes et Ingénieurs : Des spécialistes... par ReOpen911) à Laurent Joffrin lui même, et qu'il exprime ici son commentaire et ses arguments; Est il plus intelligent, mieux informer, et plus compétent que l'association des architectes américains et spécialistes mondiaux qui dénoncent la probable imposture des explications officielles du 11/09 ?

  2. Ae,

    Pourquoi dans la vidéo des architectes et ingénieurs face au mystère du WTC7,
    on nous montres une seul face du WTC7?

    Pourquoi le commentateur sur la vidéo parle de "feu de bureau" et que celui qui
    regarde cette vidéo et face à une image où les feu ne semble pas d'une ampleur importante? Pourquoi ne pas montrer l'autre face du WTC7?

    Pourquoi Reoppen911 continu à diffuser ce genre de vidéo????

    Je ne fais que poser des questions.

  3. Pagu,

    à Ae : probablement parce que les caméras qui ont filmé cet évènement se trouvaient de ce côté-ci de l'immeuble. Mais les experts dont la démolition contrôlée est le métier ont instantanément constaté et affirmé au vu des vidéos de cette seule face qu'il s'agissait "assurément d'une démolition contrôlée parfaitement conduite". La bévue du propriétaire du WTC affirmant un peu paniqué à un journaliste de télévision qu'il avait lui-même donné l'ordre "pull it !", alors qu'il faut plusieurs semaines de travail pour préparer une telle démolition, milite pour la thèse d'un coup préparé de longue date. Des livres très documentés (comme "un autre regard sur le 11 septembre" de Griffin) donnent de nombreux détails - tous attestés - sur ces attentats. Souhaitons que les potentats criminels qui ont orchestré ce meurtre de masse moisiront le plus tôt possible en prison pour le restant de leurs jours.

  4. Willy,

    Pour L. Joffrin, il est plus facile de s'attaquer aux membres de Reopen, à M. Kassovitz ou à JM Bigard. Jamais il n'osera s'attaquer aux centaines architectes, aux pilotes, et à l'ensemble des scientifiques remettant en cause, le complot officiel. Il n'osera le faire, tout simplement parce que s'il en parle, il attestera "officiellement" qu'il existe des gens en dehors du cercle des acteurs et des citoyens lambda, et pas des moindres.

  5. Mc Rack,

    à Ae : si une l'autre face était plus enflammée que celle qu'on voit, cela renforce l'argument de la symétrie troublante de l'effondrement.

  6. Zoorro,

    Toutes les personnes impliquées dans le mouvement pour la vérité sur le 11 septembre, et en France, particulièrement, toutes celles de Reopen 911, on produit un travail absolument admirable, un travail qui manifestement porte ses fruits, et que l'histoire reconnaîtra (car il est certain que tôt ou tard, la vérité sortira au grand jour).
    J'ai été horrifié par les deux papiers du L. Joffrin sur le site du Nouvel Obs, mais en même temps je me suis réjoui de voir ce monsieur proprement étrillé par les internautes.
    Même si les commentaires n'étaient pas tous bien construits, la plupart mettaient non seulement le doigt sur les incohérences et les absurdités de la version officielle, que M. Joffrin soutient contre vents et marées, mais encore et surtout ils dénonçaient avec vigueur et pertinence, les procédés de répugnante propagande et de vulgaire manipulation auxquels celui-ci se livrait sans vergogne (les réactions pro-Joffrin et pro-VO étaient le plus souvent inconsistantes).
    Les "apparatchiks" du mensonge officiel, qui hélas sont aussi souvent les principales plumes de nos médias grand public, se savent en danger devant la monté chaque jour plus évidente du mouvement pour la vérité, qui par sa crédibilité, sa pédagogie et même disons-le, son professionnalisme, les bat sur leur propre terrain, et qui parvient à ébranler puis convaincre une frange de plus en plus large de l'opinion.
    Qui ne voit, l'indigence et le convenu de la position intellectuelle de tant de nos professionnels de l'information face au 11 septembre, l'évidence de leur refus de se poser les bonnes questions, et surtout leur systématique recours à l'insulte ?
    Joffrin n'est qu'un parmi tant d'autres, mais tous sont piégés, coincés, ils se sont trop profondément enferrés, au mieux dans leur paresse, dans leur lâcheté, dans leur incompétence, au pire dans la pure et simple compromission. Je ne sais pas exactement à laquelle ou auxquelles de ces catégories appartient M. Joffrin, peut-être à toutes ensembles, qui sait.
    Les citoyens devront s'en souvenir, et un jour demander des comptes à ces véritables ennemis de la démocratie que sont tout ceux qui, au travers des médias, se sont fait les complices des mensonges grossiers du 11 septembre.

  7. Arnid,

    @ Ae,
    Je suis d'accord avec toi sur le principe. Je regrette qu'ils ne montrent pas l'autre façade de l'immeuble, non pas parceque cela expliquerait l'effondrement mais parce que cela donne l'impression qu'on cache les dégâts. Cependant même avec d'énorme feux le comportement chaotique et asymétrique de ceux-ci ainsi que la disposition tout aussi asymétrique de l'architecture du bâtiment pourrait difficilement donner lieu à un tel effondrement (Uniforme; Monolithique; Sur ses fondations; A la vitesse de la chute libre). C'est à dire à la manière d'une démolition contrôlée. Si cela ressemble à une démolition contrôlée, alors il faut rechercher des explosifs incendiaires ou non (thermite ou autre), ce qu'ils n'ont pas fait. Pourtant, l'étude de la FEMA montre des poutres d'acier ayant subis une forte réaction eutectique (en gros de l'acier fondu) or les températures ne le permettaient pas. Ils ne comprennent pas ce phénomène et ajoutent qu'un tel évènement (l'effondrement) n'a qu'une très faible probabilité d'arriver...
    De plus,sache que le NIST qui a étudié l'effondrement du WTC7 a déclaré que les dégâts de cette façade n'étaient pas responsable de l'effondrement, et que sans ces dégâts l'immeuble se serait de toutes façons effondré de la même façon. Pour eux ce sont les feux et rien d'autre.
    NIST : "The debris caused structural damage to the southwest region of the building-severing seven exterior columns-but this structural damage did not initiate the collapse.(...) Even without the structural damage, WTC 7 would have collapsed from the fires that the debris initiated."
    D'autres part si les feux étaient si intenses, on pourrait aisément le constater sur les façades montrées dans les vidéos. Il ne s'agit donc aucunement d'un brasier "inferno" tel qu'on peut le voir à Madrid par exemple. Et même dans ce cas, ce sont des parties de l'immeuble qui s'écroule, à aucun moment on ne constate un effondrement uniforme, monolithique, sur ses fondations et à la vitesse de la chute libre.

  8. jean-marie,

    A propos du 11 septembre 2001, il y a les indifférents, les sceptiques et les complices. Les indifférents s'en fichent, ils ont d'autres problèmes à résoudre; les sceptiques aussi mais ils n'aime pas qu'on les prennent pour des imbéciles. Les complices également mais en plus ils insultent les seconds, faute de trouver de vrais arguments (ils auraient du mal), pour garder leur boulot.

  9. Mathieu,

    C'est bien d'avoir mis des écrans très larges pour être bien sûr d'être vu et compris. Malheureusement, je crois que Laurent Joffrin et toute sa famille a mis un contrôle parental qui l'empêche de voir un site comme le vôtre ! Vous êtes bien valeureux de détailler ainsi une réponse. J'ai eu envie de le faire moi aussi mais je me suis dis que son problème se situait ailleurs. Que dit le dicton déjà ? "Il n'est pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir" C'est le cas chez lui je crois...

  10. Lionel,

    Ok: l'article de Joffrin est indigne d'un journaliste (on ne traite pas ses interlocuteurs par le mépris, c'est une règle de base). Ceci dit, on ne montre effectivement que des témoignages qui vont dans le sens de Reopen. Le WTC 7 a été soumis à un fort incendie pendant 7 heures alors que sa structure pouvait résister à un feu de 3 h 30 (de nombreux témoignages confirment l'importance de cet incendie, plus visible effectivement de l'autre côté du bâtiment). L'explication de certains spécialistes (je n'en suis pas un, comme la plupart des intervenants sur ce site) précise que les étages se sont tout d'abord abattus à l'intérieur du bâtiment avant que sa structure, désormais semblable à une coque vide, s'effondre à son tour.
    L'intérêt, pour les tenants de la thèse des explosifs, est tout de même d'aller consulter les sites et les revues qui tentent de répondre aux questions (légitimes) qu'ils se posent. On peut douter, oui, mais alors il faut aussi douter de ses propres doutes.

  11. Candide,

    Constatation 1 : La calomnie de la presse
    La propension d'une très grande partie de la presse à fustiger de simples chercheurs de vérité, (lesquels devraient pourtant se voir loués de leur participation active, polie, régulière, compétente et argumentée à la vie citoyenne et publique) pose question. Et gravement. Comment est-il possible, aujourd'hui, que systématiquement la presse CONTOURNE déontologiquement et professionnellement les questions essentielles du 9/11 ? De plus, en abusant ici (stérilement) du discrédit et de l'insulte ? Quel(s) soutien(s) permet(tent) une telle arrogance devant un authentique travail de vérité ?

    Constatation 2 : Le parti pris de la presse
    Lorsque la presse ose traiter le débat, elle le fait :
    - à 95 % en faisant du copié-collé de la VO (Voir la profusion d'articles à sensation, très vite mis en boîte par des stagiaires ignorants et pressés, et qui font les choux gras de la profession depuis déjà une décennie)
    - à 4 % en abusant du discrédit (l'exemple haut n'est qu'un des si nombreux cas)
    - à 0,5 % en effleurant très prudemment le sujet (Toute dernière émission de France 3)
    - à 0,5 % en ne le traitant pas (voir la dernière émission de M6 qui a abordé 0,0001% du débat, tout en prétendant le contraire, avec le scoop sur la malfaçon du flocage WTC 1 et 2)
    - et à 0% en entrant de plein fouet dans les vraies questions que 58% des français connaissent, et pour lesquelles la plus grande des transparence s'impose.

    Pendant ce temps là, inexorablement, se creuse un insondable abîme entre les "vraies gens" et ceux qui ont la fallacieuse impression de pouvoir les manipuler.

    Prédiction du jour :
    On s'approche de plus en plus du point de rupture

  12. Mémoire d'éléphant,

    Calomnier, calomnier.............calomnier, il en restera toujours quelque chose, disait Goebbels.
    Mince j'ai atteint mon point GodWin.

  13. julius,

    Je pense qu'il n'y avait pas de passagers dans les avions, aucun des deux qui a frappé les tours jumelles, meme le vol 93 qui à mon avis était censé arriver sur le WTC7, n'avait pas de passager.
    Je pense meme qu'il n'y avait pas de pilotes, mais plutot qu'il ont été radioguidé (télécommandé), car les images montre clairement que l'un des avions qui rentre dans les tours présente un dispositif accroché sur le ventre, comment les passagers aurait pu monter dans l'avion sans le voir.
    Le but principale etait de descendre les tours, faire du spectaculaire, et pour cela ils n'avaient pas le droit a l'erreur, pas le droit de manquer l'une des deux tours, avec le radioguidage pas de souci, tout est programmable a l'avance et sans pilotes, voila pourquoi les trajectoires emprumpter par les avions, jugés très difficile par des pilotes experts, on pu etre possible, ensuite on fait peter les tours avec de la thermite.
    Ha j'oubliais ! une bombe à été placé dans le nez des avions, pour que lorsqu'ils touchent les tours, etre sur qu'il s'encastre bien dedans ! Il ont bien prit soin à ce que les avions touchent bien et s'encastre bien dans les tours

    En fait avec ce scenario, tout s'explique encore mieux, ca explique aussi pourquoi il n'y a pas d'images pour les embarcations des passagers dans les avions.
    Je pense que ce jour la tout ne s'est pas bien déroulé selon leur plan, sinon ils auraient pas descendu le WTC7 comme des gogols !

    la probabilité pour que des pirates prennent en otages 1 avion, arrivent à le piloter, sans se faire shooter, arrivent à l'encastrer dans une tour de plusieurs milliers de tonnes d'acier, que cette tour s'ecroule comme un chateau de carte et termine en poussiere n'existe quasiement pas, peut etre 1 chance sur 1 million.
    Mais n'oublions pas que cela est arrivé 2 fois ce jour là. Je crois que j'ai 5 fois plus de chances de gagner a l'euro-million.

    concernant la probabilité pour que le WTC7 s'ecroule j'en parle pas, la elle sont inexistantes.

  14. Tom,

    Les Néo-cons peuvent être contents, avec le 11-9, ils ont tués aussi le journalisme !

    Le journalisme n'est plus le 4e pouvoir, c'est la 4e tour

    Ecroulé sur sa propre empreinte...

    Parti en fumée...

  15. Byron,

    Perso je m'attendrai pas à grand chose d'une commission d'enquête internationale.
    Si elle devait être mise en place aujourd'hui elle serai à tout coup très loin d''être indépendante.
    Il suffit de voir le rôle de la CPI en Libye, relayant les accusations les plus folles, d'al jazira, et autre médias alignés.
    Aujourd'hui n'importe qui peut être accusé de crime contre l’humanité s'il se désaligne de trop.
    Nous menons déjà l’enquête depuis 10 ans, et de nombreuses preuves sont ainsi apparues.
    Insistons surtout pour transmettre au plus grand nombre ce qui est déjà avéré. Le jour ou on verra une commission d’enquête se mettre en place c'est qu'on aura atteint un seuil critique, qu'ils chercheront à désamorcer.

  16. Alain ROBERT,

    Tout à fait en accord avec le message de Candide. Je suis absolument stupéfait par le blocage constaté pour évoquer le sujet avec un réel esprit critique. Les médias télévisés et radios (France Inter) ont été au-dessous de tout en ce 10 ème anniversaire et je ne crois pas que la mémoire de ces milliers de victimes en fut honorée comme il se devait. Quant au message de Julius, je ne suis vraiment pas convaincu.(pas de passagers, téléguidage ...).

  17. Laurent,

    à alain robert,
    pas de passagers, téléguidage des avions c'est une hypothèse qui tient la route comme d'autres. En effet, certains thèmes vidéo de Réopen911 évoquent les sérieux doutes des images d'embarcations de quelques terroristes qui n'auraient pas été reconnu par certains proches de leurs familles, les images d'embarcations qui ne correspondent pas aux aéroports des décollage des avions, aucune revendications ni témoignages du personnel au sol pour affirmer avoir vu un quelconque terroristes sur un avion, également les usurpations d’identités concernant la listes des 19 terroristes, les coups de fils téléphoniques avec des portables à haute altitude alors que la technologie fut mise au point 4 à 5 années plus tard et Air France qui revendique être les premiers à fournir ce service dans le monde et j'en passe car la liste est plutôt longue.

  18. Candide,

    @ julius
    Tout à fait d'accord avec toi concernant les statistiques frisant en permanence l'exceptionnel (et même l'impossible), pour expliquer chaque point de détail du 9/11.

    Cet empilement extravagant d'anomalies d'une rareté insurpassable dans la nature ou les circonstances du 9/11 va mille fois plus loin que la ligne naturelle et cohérente du plausible et du sérieux.

    Entendre aujourd'hui la presse proclamer sa (très rentable) révérencieuse grand'messe anniversaire annuelle devant le gouvernement US, avec une philosophie d'autruche devant toutes ces absurdités scientifiques et factuelles cumulées, atteint aujourd'hui un tel paroxysme dans la connerie (désolé...) qu'il va forcément bientôt y avoir du grabuge quelque part.

  19. Benny,

    Quand je lis les articles de M.Joffrin, j'ai l'impression de revivre l'affaire Dreyfus. Quel journaliste aura le courage de refaire vivre un texte comme " J'accuse" d’Émile Zola......Il y a des jours ou je me demande ce qu'un tel homme aurait pensé de tout ça.....

    On essaye de nous faire croire depuis dix ans que la thèse officielle est la bonne. Sur quelle preuve? Elle ne fait que poser d'autres questions sans vraiment jamais apporter de réponses cohérentes...Cela fait dix ans qu'on nous manipule et lave le cerveau.

    Heureusement qu'il y a des gens comme votre site qui font un travail constructif sur la recherche de la vérité. Ce faire insulté de négationniste (jusqu'a présent je n'ai vu aucune personne nié le 11 septembre) est écœurant. On nous rabâche que l'on vit dans des pays démocratiques, mais on nous censure dès qu'on ose dire le contraire d'une pensée unique. Je pensais que le débat contradictoire d'idée faisait partie de la démocratie et que l'utilisation de la pensée unique était lié au dictature.....

    M.Joffrin aurait-il peur de la vérité? Ferait-il un blocage sur l'horreur de l'effroyable événement pour que son esprit de journaliste nie les différents points troublants de cette thèse? j’espère vraiment que, bientôt, une réouverture de cette enquête ( impartiale, sous serment, sans entraves, sans tabous,.....) pour que les familles de ces victimes ( que se soit le jours de l'attentat et les victimes collatérales (secouriste et déblayeurs), des guerres en Afghanistan et en Irak) est un jour une réponse à toute l'heure questions.

  20. vince,

    loose change m'a rendu très septique face à la version officiel. Quelques questions restent à se posé tout de même :
    Certaines familles ont bel et bien perdu des proches (ceux qui étaient dans les avions) lors des différents crash?
    Que sont ou seraient-ils devenu??
    Si autant de monde était impliqué pourquoi chacun ne dit pas sont morceau de vérité? le personnel dans les aéroports, les pompiers et simple policiers qui étaient aux abord, les divers témoins et vu l'ampleur il y en a c'est sur! etc...

  21. zorg,

    Excellente réponse d'Ariane Walter publiée sur AgoraVox :
    "Joffrin est complotiste !" : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/joffrin-est-complotiste-100688

  22. kzerrrex,

    D'un côté la haine , les clichés , les poncifs , l'intolérance , la paresse intellectuelle ; de l'autre le sang froid , la détermination , la logique , les faits , le respect d'autrui ... : choisissez votre camp . La démocratie est indissociable du débat . Refuser le débat sur des sujets importants , aux conséquences multiples , c'est antidémocratique .

  23. skeptic,

    Comment expliquer que les corps ou l' ADN de tous les passagers, sauf un enfant, ont été retrouvés sur les lieux du crash du pentagone si aucun avion ne s'y est écrasé ?
    Les autorités auraient déposés des bouts de corps ?
    Et que dites vous aux agents du FBI qui ont passés 3 semaines à collecter les restes humains sur place ? Qu'is se sont trompés ! Que ce n'était pas des corps humains !
    Si c'est bien un missile qui a frappé le pentagone ce 11 septembre 2011 expliquez nous ou est passé l'avion et ses passagers ? Il a probablement décollé ( ce qui est certain ) puis aurait mystérieusement disparu depuis 10 ans, probablement retenu dans une base secrète par le gouvernement américain.

    Tous ca pour dire qu'aucun des arguments utilisé pour contredire la version officielle ne tient la route deux secondes face à une analyse précise des évenements et malgré tout on arrive à gloser là-dessus depuis 10 ans. Lamentable.

  24. killulinati,

    @skeptic: c'est toi le minable ... bbbbeeeeehhhhh !!!! allez dégage !!!

  25. Charmord,

    Skeptic est un individu qui s'amuse à poser toujours les mêmes questions en ignorant les réponses qu'on lui donne.

    Cela porte un nom plus commun qui fait référence à la littérature scandinave.

    http://forum.reopen911.info/p264943-hier-17-22-35.html#p264943

  26. Menza,

    Essayons de clarifier votre commentaire. "l' ADN de tous les passagers, sauf un enfant, ont été retrouvés sur les lieux du crash du pentagone" ressemble à une conclusion d'un rapport des autorités. Cette déclaration à l'apparence factuelle dissimule une série de faits : des vestiges humains ont été collectés au Pentagone; cette collecte a dû être proprement répertoriée (sinon : pas de traçabilité); proprement veut dire sacs scellés, marquage indélébile,etc...; elle a été sans doute ensuite centralisée (où, quand, comment); puis ces vestiges ont été envoyés dans des laboratoires pour analyses; ces laboratoires ont dû par ailleurs recevoir des échantillons prélevés sur les membres de la famille des victimes (mêmes exigences de traçabilité); les résultats ont dû être collectés par les autorités; une synthèse en a été faite pour être livrée au public. Où est la transparence qui permettrait de garantir la conclusion? Par ailleurs, l'exactitude de cette affirmation n'autorise pas de conclure "qu'aucun des arguments utilisé pour contredire la version officielle ne tient la route deux secondes face à une analyse précise des évènements". Chaque argument, notamment technique ou scientifique, doit être analysé et valorisé. Mais vous semblez avoir déjà fait ce travail. Il vous reste alors seulement à nous le présenter.

  27. Christo,

    Skeptic a écrit : "Comment expliquer que les corps ou l' ADN de tous les passagers, sauf un enfant, ont été retrouvés sur les lieux du crash du pentagone si aucun avion ne s'y est écrasé ?".

    La question de ce qui a frappé le Pentagone est une affaire de croyance. Il y a bien trop de contradictions dans les indices factuels et témoignages recueillis pour pouvoir affirmer de manière péremptoire qu'un gros porteur ou qu'un missile s'est crashé sur le Pentagone. C'est pourquoi ReOpen911 n'a pas de position tranchée sur la question.

    Affirmer que les restes des corps des passagers ont été identifiés sur le lieu du crash du pentagone est également une affaire de croyance. La chaîne de traçabilité des prétendues identifications n'a pas été rendue publique. Pour ce qui concerne les pirates, deux d'entre eux seulement (et non pas les 5 pirates), à savoir Hanjour et Moqed, auraient fait l'objet d'une identification formelle selon un rapport d'identification présenté par le FBI lors du procès de Moussaoui en 2006, mais ces deux identifications n'ont ici encore été assorties d'aucune chaîne de traçabilité permettant d'en garantir l'authenticité.

    Pour en savoir plus sur la question de l'identification des pirates des 4 avions détournés, je vous renvoie à l'article point-clé "Les pirates de l'air ... identifications douteuses" (en particulier les notes de bas de page 6, 7 et 8) : http://www.reopen911.info/1812.html

  28. skeptic,

    Merci de m'expliquer alors pourquoi, étant tres curieux de nature, a-t-on retrouvés je me répete , tous les corps ou parties des corps des passagers de l'avion sauf un, le corps d'un enfant, si aucun avion ne s'est écrasé sur le pentagone ?
    Si je me place dans la peau d'une personne qui pense qu'il s'agit d'un tir de missile ou tout autre engin cela m'interpellerait voir me ferait douter !! Et répétons le il est avéré que les restes humains des passagers ont été collectés sur les lieux du crash, il sera évidemment trop facile de répondre que le FBI est de mèche, ca ne tient pas
    Je rappel au passage que les boites noires ont été retrouvées sur les lieux du crash, des dizaines de témoins identifiées ont vues passer un avion au dessus de leur tête, certains effets personnels des victimes ont été retrouvés dans le pentagone, sans compter les photos des cadavres retrouvés sur les lieux du crash, ca fait beaucoup tout de meme et pour un esprit normalement constitué avouez que la version de l'avion est tout de meme de loin la plus vraisemblable, mais j'attend une version qui me fera changer d'avis apres tout...

  29. Christo,

    Vraisemblablement, Skeptic ne lit pas les posts ou bien n'en tient pas compte. Dans ces conditions, à quoi bon poursuivre nos échanges. Pour ce qui me concerne, j'en reste là.

  30. Christo,

    @ Skeptic: vos posts récurrents ressassant les mêmes arguments tous aussi contestables les uns que les autres et ne tenant pas compte de nos réponses s'apparentent à du trolling. Nous avons donc bloqué votre dernier post.

  31. skeptic,

    Ouah , on apporte 2 arguments qui peut mettre à mal votre théorie, ce qui est normal ca s'appelle le débat, et vous considérez cela inacceptable, pour des personnes qui font toujours appel a de grands principes cela me parait tres discutable, mais c'est vrai qu'éviter les arguments qui fâchent c'est tellement plus confortable...

    J'en rajoute un pour la route auquel vous êtes incapable de répondre : un missile sur le pentagone ? j'imagine qu'il avait des ailes pour dézinguer les lampadaires espacés de plusieurs mètres, et evidemment tous les témoins qui ont vu un avion sont de meches avec le gouvernement, memes ceux qui se sont trouvés la fortuitement ?
    Mais non ca ne tient pas car le mechant gouvernement americain ne peut pas avoir soufflé la version de l'avion à ces faux témoins car il ne savait pas qu'ils se trouveraient sur les lieux à ce moment là...patatra et oui c'est pas facile de vouloir jouer à l'enquêteur derrière son ordinateur

  32. Christo,

    @ Skeptic,

    je laisse passer l'un de vos msg pour vous donner une dernire chance de rectifier le tir dans vos propos :
    - non, ReOpen n'affirme pas que c'est un missile qui a percuté le Pentagone (pas plus que nous n'affirmons qu'ils s'agit d'un avion, ni même d'explosifs placées au préalable dans le bâtiment assortis d'un avion ayant survolé le Pentagone à basse altitude, ni même d'un missile+ avion survolant le Pentagone à basse altitude). L'asso n'a pas de position tranchée sur ce sujet faute de preuves et du fait d'un très grand nombre d'indices factuels et témoignages contradictoires.
    - Non, nous ne prétendons pas qu'il n'y avait pas de passagers dans les avions. Donc que des restes de corps aient été identifiés (allégation non avérée pour le Pentagone contrairement à ce que vous écrivez, car non assortie d'une chaîne de tracabilité, mais info que nous ne contestons pas pour autant) ne nous pose aucun problème, pas plus que nous poserait de problèmes toute autre info qui serait susceptible de remettre en question certains de nos arguments : l'asso n'a pas d'opinions préconçues => nous irons là où la vérité nous mènera quelle qu'elle soit.

    A bon entendeur

  33. skeptic,

    "je laisse passer l'un de vos msg pour vous donner une dernire chance de rectifier le tir dans vos propos :" ca fait un peu grand censeur qui dicte la doctrine et attention si on s'écarte du dogme de la théorie complotiste.

    Le gros problème est que tout les tenants de votre théorie, car ne vous en déplaise vous construisez une théorie, ne cessent de dire : " je n'affirme rien je constate juste que tel élement est troublant " mais cette situation est totalement intenable, vous remettez en cause le moindre élement qui peut émaner d'une autorité competente et officielle et lorsqu'on vous demande alors ce qu'il s'est réellement passé selon vous vous retorquez que vous ne savez pas, en gros la version officielle la plus plausibe ne me plait pas mais je n'en ai pas d'autres à proposer, c'est un peu léger.
    Vous passez votre temps à dire que les éléments dont vous disposez sont troublant et ne correspondent pas à la version officielle et en disant que vous ne savez pas à quelle vérité cela correspond et là est le problème, vous ne collectez pas des preuves pour dire "voila ce qui s'est passé" ; ce que fait un enqueteur, mais vous prenez les élements officiellement recueilli pour dire " ce n'est pas logique, ca n'aurait pas du se passer comme ca " méthode totalement inefficace en terme de recherche de preuves

    Au passage vous indiquez que la chaine de tracabilité entre les prelevements de corps sur le site du pentagone et les identifications n'est pas fiable!!! excusez moi mais une enquete officielle qui a reunis des dizaines d'agents et de scientifiques est probablement plus fiable qu'une allégation lancée à la va vite sur internet, à priori vous n'avez pas enquêtés vous memes sur les lieux du crash...
    Je pense etre un citoyen normalement constitué et si on me dit qu'une enquête minutieuse du FBI a permis l'identification de tous les corps ( sauf un ) des passagers du vol s'étant écrasé sur le pentagone, j'ai naturellement tendance à le croire car rien ne permet de le remettre en doute , pourquoi j'irai naturellement croire l'allégation de quelqu'un sur internet qui n'est apparemment ni scientifique ni agent chargé de faire la lumière sur ce crash

    Ce débat est pourrait être très intéressant mais visiblement la moindre opinion contradictoire semble vous gener, par contre cela ne vous gène aucunement que quelqu'un affirme avec un aplomb remarquable que les avions ayant percutés le WTC était télécommandé, cela ne vous choque pas alors que c'est totalement farfelue, farfelue mais ca va dans votre sens donc j'imagine que ca gène moins

  34. charmord,

    Skeptics s'enfonce à chaque post. C'est un triste spectacle.

    Dans son dernier post il fait mine de ne pas comprendre que la "chaîne de traçabilité" (chain of custody) vise précisément à faire en sorte à authentifier la provenance des échantillons d'ADN moyennant un formalisme accru considéré par l'administration américaine elle-même, comme une condition sine qua non de la validité de ce mode de preuve très particulier. Dans ces conditions, l'affirmation ou la supputation que ceci aurait été respecté de façon ininterrompue par les intervenants au processus n'a pas la moindre force probante.

    Par ailleurs, il revient tout le temps avec la thèse du missile qui n'est pas prônée par l'association, comme l'a rappelé Christo, pas plus qu'aucune autre...

    Ce n'est pas l'opinion contradictoire qui gêne c'est la répétition d'arguments identiques déjà adressés par les intervenants et sans la moindre prise en considération des arguments adverses. Maintenant, si tu souhaites clamer à tes amis, "Reopen y font que de censurer mes interventions", sois le bienvenu.

  35. skeptic,

    Réfléchissez tout de même deux minutes à ce que vous dites. Que serait pour vous la preuve d'une traçabilité sans faille ? Visiblement il n'en existe pas à vos yeux , vous pourriez avoir le rapport complet sous les yeux vous trouveriez le moyen de dire qu'il y à un problème.
    Vous avez il semblerait un vrai problème avec le raisonnement scientifique, problème qui semble être adopté par l'ensemble des intervenants de ce site, vous ne partez pas d'éléments suspect pour dire par exemple attention ces expertises scientifiques sont sujettes à caution en raison de tel ou tel élément mais vous prenez comme postulat que ce raisonnement est faux et vous attendez qu'on vous prouve la véracité ce qui est un raisonnement totalement absurde car en le suivant on peut tout remettre en cause jusqu'à la moindre évidence.
    Par exemple si je te dis: "prouve moi que tu ne sait pas volé" , tu sera bien incapable de me le prouver alors que cela te parait évident, "prouve moi que tu es vivant " impossible à prouver dans le cadre d'un raisonnement car je te retorquerais que tu n'es peut être qu'une illusion.
    Tout cela pour illustrer le fait qu'un raisonnement valable ne peut pas être fondé sur ce type d'argumentation qui remet en cause l'évidence en attendant que celle-ci soit prouvée.

  36. charmord,

    Une preuve ADN n'est acceptable que si l'accusation fournit la preuve qu'un certain nombre de formalités ont été observées ayant pour objectif de garantir l'authenticité des échantillons prélevés sur la scène.

    D'ordinaire, la démonstration qui doiut être faite par l'accusation du respect de la "chain of custody" vise à permettre aux accusés de procéder à une telle vérification dans le cadre de la procédure intentée à leur égard.

    Toutefois quand les accusés se désintéressent notoirement de leur sort et affirment, après avoir été torturés à de multiples reprises, vouloir plaider coupable, via des aveux exotiques et peu ou pas plausibles, pour rejoindre leur créateur en martyr, il est évident que la garantie de la chaîne de traçabilité intéresse le citoyen qui décèle par ailleurs, en examinant les autres éléments supposés être probants, un nombre incalculable de zones d'ombres, incohérences, omissions, contradictions et mensonges dans la thèse du Gouvernement, comme le rappelle à propos ce site, devant être complété : http://pentae.fr/ Car, au risque de me répéter, l'identification de l'ADN ne constitue une preuve qu'après que vérification de la chaîne de traçabilité qui lui est consubstantielle.

    Pour ma part, j'arrête là avec Skeptic.

  37. Charmord,

    Extrait d'un article d'une revue de droit reconnue :

    http://www.njlaws.com/chain.htm

    "Proof of Chain of Custody in a Case

    According to N.J. Practice, Criminal Procedure by Honorable Leonard Arnold-Retired, J.S.C. (West Publishing), Volume 32, Chapter 21, Section 1034,Honorable Leonard Arnold, J.S.C. a party seeking to introduce an item of physical evidence must prove that the item was that which was taken from a particular person or place which makes the item relevant as evidence in the trial. Such proof is provided by testimony identifying the item as having been taken from that person or place, and by evidence tracing custody of the item from the time it was taken until it is offered in evidence. This latter evidence is necessary to avoid any claim of substitution or tampering. State v. Johnson, 90 N.J.Super. 105, 216 A.2d 397 (App.Div.1965), aff'd 46 N.J. 289, 216 A.2d 392 (1966).

    The required proof includes:

    1) testimony by an investigator identifying the item as that which the investigator discovered and took;

    2) testimony by that investigator that there was no tampering with the item while it was in his/her custody;

    3) testimony regarding delivery of the item to the second person who had custody of the item;

    4) possibly similar testimony by the second and each subsequent person who had custody of the item until the time of its presentation in court. Where the item has been submitted to a laboratory for analysis, proof of the chain of custody should ideally include: testimony from the person who took the item (or specimen) to the laboratory; proof of the method of reception and storage at the laboratory prior to and after analysis; up to the time of trial. Arnold, N.J. Practice, Criminal Procedure,
    Sec. 1034.

    The most difficult aspect of the proof specified above is usually the identification of the evidence by the investigator who discovered it. This difficulty arises because of the frequent failure to properly mark the item. Marking means the placing by the investigator of at least his/her initials on the item. Unfortunately, sometimes items are marked by affixing an evidence tag to the item with a string. The investigator then puts his/her initials on the tag. When the string breaks and the tag is lost it may then be impossible for the investigator to identify the item as being the item that was discovered. Arnold, N.J. Practice, Criminal Procedure, volume 32, Section 1034.

    Many excellent texts, one such text is the Handbook of Forensic Science, published by the Federal Bureau of Investigation provide information on the proper marking of various types of evidence, and they should be studied by investigators having responsibility for the collection of physical evidence. But the basic rule is as follows: The item should be marked by the investigator placing his/her initials, date, and the case number on the item itself. Metallic surfaces should be so marked
    with a machinist's scribe. Liquids, soils and small fragments should be placed in a suitable container and sealed. The container should be marked by scribing the same information on the container, or by using some other permanent form of marking material on the container. Arnold, N.J. Practice, Criminal Procedure, Volume 32, Section 1034.

    With respect to avoiding a claim of substitution of another item for that seized or a claim that the item has been tampered with, the problems of proof can be minimized by designating one investigator as the custodian of all the physical evidence in a given investigation.

    All investigators who recover physical evidence must turn that evidence over to the custodian, who is then responsible for the evidence from that time forward until trial. Where evidence must be submitted to a laboratory, the custodian delivers that evidence to the laboratory, and obtains a receipt from the laboratory. When the laboratory has completed its examination, it is the custodian who returns to the laboratory, receives the remaining specimen1 from the laboratory, and retains custody of the specimen and brings it to court for trial. By following this procedure, all the physical evidence can be introduced by
    calling the various investigators who recovered and marked each item of physical evidence, the custodian, and the laboratory specialist who examined the evidence. (The laboratory specialist testifies not only with respect to the laboratory examination, the specialist's findings and opinion, but also as to the method of reception and storage at the laboratory prior to and after analysis.) Arnold, N.J. Practice, Criminal Procedure, Volume 32, Section 1034.

    The identification of evidence and chain of evidence rules require that the proponent of the evidence show that the evidence has not been tampered with, and that there has not been any irregularity which altered its probative value. State v. Roszkowski, 129 N.J. Super. 315, 323 A2d 531 (App.Div. 1974)."

    Il résulte bien de ce texte que la preuve que les formalités essentielles de vérification de la provenance des échantillons repose bien sur l'accusation. L'argument sophistique sans cesse utilisé par les debunkers comme Skeptic selon lequel ce serait aux truthers de prouver de ces formalités ont été effectuées et que le risque de substitution peut ainsi être écarté, est complètement erroné sur le plan du droit.

    Cette fois, c'est terminé.

  38. Charmord,

    Erratum : Ce n'était pas un article de revue mais d'un cabinet d'avocats.

    J'avais trouvé un article ayant à peu près le même contenu mais je ne vais pas faire l'effort de le rechercher car mon interlocuteur se fout complètement de nos arguments et préfère répéter jusqu'à la nausée les mêmes inepties et contrevérités.

  39. Benny,

    Alors j'ai une petite question, car après plusieurs recherches je n'ai toujours pas trouvé la réponse. Thierry Meysan en passant sur la chaine Russe pour un débat sur le 11 septembre dit en conclusion d'émission que certaine famille de victime (du crash 77) ayant reçut l'urne funéraire et le certificat d’authentification en disant que c'était bien leur proche, n'auraient pas signé les papiers et auraient porté plainte.....Je voulais savoir si c'était vrai?
    Après j'ai ma propre opinion sur le sujet du crash 77 sur le pentagone. Pas de reste d'avion mais les victimes retrouvés. Pas de reste des réacteur de l'avion alors que ce sont les pièce qui résistent le plus a la chaleur mais on réussit a retrouvé des trace d'ADN...( ne pas me parlé de cette fameuse pièce soit disant restant d'un réacteur retrouvé dans le pentagone, car il a été démontré que cela ne pouvait venir d'un 757).
    Pour finir comme le dit si bien Jean Marie Bigard, il y a plein de caméra de surveillance au pentagone. Donc pour quoi le gouvernement américain ne montre pas une bonne fois pour toute une de celle-ci ayant filmé le 757. Ca ferait taire une bonne fois pour toute les rumeurs et les doutes sur la véracité de ce crash.

  40. skeptic,

    Visiblement vous ne devez pas être juriste car vous citez un article et vous en faites une interprétation erronée, en effet dans tous les systèmes juridiques la charge de la preuve repose sur celui qui accuse, par conséquent si vous dites que telle rapport ou telle enquête est éronnée c'est bien à vous de prouver que cette enquête à été mal conduite, pour reprendre l'exemple de l'enquête effectuée sur le lieu du crash au pentagone si vous dites que celle-ci n'est pas fiable il vous reviens naturellement de démontrer qu'elle ne l'est pas et non l'inverse, ce n'est pas celui qui produit l'enquête qui doit en plus vous prouver que celle-ci est valide, c'est un peu comme si vous demandiez à une personne accusée de prouver son innocence, non c'est à la partie adverse de prouver la culpabilité.

  41. Charmord,

    Skeptic, es-tu conscient de l'idiotie profonde de tes propos.

    De un, comme déjà souligné, l'article cite une jurisprudence constante selon laquelle la preuve du respect du principe dit de "chain of custody"...

    The identification of evidence and chain of evidence rules require that the proponent of the evidence show that the evidence has not been tampered with, and that there has not been any irregularity which altered its probative value. State v. Roszkowski, 129 N.J. Super. 315, 323 A2d 531 (App.Div. 1974)."

    De deux, comment veux-tu que les personnes n'ayant pas accès aux données de l'enquête prouvent que cette démarche n'aurait pas été effectuée?

    C'est précisément parce que cette preuve est impossible à rapporter que la charge de la preuve repose sur l'accusation invoquant les preuves ADN.

    Tu es désespérant d'ignorance et de mauvaise foi.

  42. skeptic,

    Je croyais que les propos "injurieux, offensants , irrespectueux " de ce type-l'idiotie profonde de tes propos-tu es désespérant d'ignorance et de mauvaise foi.- devaient être supprimés, c'est étonnant sachant qu'on m'a supprimé un message qui ne comportait aucune de ces caractéristiques, passons...

    D'une part je réitère mes propos, ton analyse juridique est erronée mais pour quelqu'un qui n'est probablement pas juriste je peux le comprendre, d'autres part tu semble te plaindre de ne pas avoir accès aux données de l'enquete mais je rappel à tous que si vous souhaitez mettre en doute la version officielle concernant les attentats du 11 septembre libre à vous d'aller aux États Unis afin d'enquêter, c'est sure ce n'est pas simple de refaire un travail d'enquête derrière un ordinateur en se basant le plus souvent sur des éléments de troisième main non vérifiés, on ne peut pas avoir l'audace, voir le courage de remettre en cause une telle enquête sur un évènement historique de cette ampleur simplement en exprimant des doutes ou en criant à qui veux l'entendre que l'enquête officielle est troublante, historiquement plus l'évènement est d'importance ( avec un nombre de preuves très élevé pour les attentats du 11/09 ) plus il est facile de de piocher des petits détails pour remettre en cause l'évènement dans sa globalité, c'est une technique très connu de tous les amateurs de conspirations et autres complots, il suffit de lire l'excellent ouvrage d' Umberto Eco "le pendule de foucault " qui démonte merveilleusement cette gymnastique intellectuelle stérile au point de nous montrer qu'il est aisé de remettre en cause l'intégralité de l'histoire.
    C'est exactement cette technique qui est employée par tous les soi-disant chercheurs de Vérité sur le 11/09, j'ai même pu lire sur un précèdent post "nous irons là où la vérité nous mènera quelle qu'elle soit.", qu'on puisse encore se revendiquer de cela me laisse pantois, les religieux les plus ardents n'ose plus dire que leur but ultime est la Vérité alors qu'ici on y va franchement, attention "la vérité comme la lumière aveugle " je ne vous fais pas l'affront de vous dire qui en est l'auteur...

  43. charmord,

    Skeptic, je dirais que si tu es juriste, il y a trois possibilités :

    (1) Tu es d'une incompétence frisant le comique
    (2) Tu ne parles pas anglais
    (3) Tu es un troll, fraîchement débarqué d'un forum ayant une célèbre première page toute pourrie

    Tu demandes aux truthers de prouver que la chaîne de traçabilité n'a pas été respectée.

    Pourtant, c'est précisément au vu de la difficulté d'administrer une telle preuve que le système US a prévu que la charge de la preuve du respect de la chaîne de traçabilité reposait sur celui qui se prévaut de ce mode de preuve particulier...

    Par ailleurs, les éléments qui pourraient permettre de vérifier une telle preuve n'ont pas été diffusés au public. A. Monaghan a cherché parmi d'autres éléments de l'enquête du FBI à se les procurer mais sans succès, le FBI ne lui répondant pas et sa requête étant refusée par la suite par la Cour fédérale pour des motifs procéduraux fallacieux.

    http://911blogger.com/news/2011-04-07/federal-court-dismisses-foia-lawsuit-numerous-fbi-911-investigative-records
    http://911blogger.com/news/2011-09-12/plaintiff-s-opening-brief-us-9th-circuit-court-appeals-fbi-911-records

    Dans le langage des juristes, tu demandes aux truthers d'administrer la probatio diabolica, définie comme suit http://en.wikipedia.org/wiki/Probatio_diabolica

    Et, comme d'habitude, tu as tout faux!

    Au revoir.

  44. skeptic,

    Oser citer wikipedia à l'appui d'une démonstration résume parfaitement votre démarche: amateurisme comme vos sources.
    Il se trouve que le peu d'arguments que j'ai évoqués n'ont à aucun moment été réfutés, si vos théories ( peut on appeler cela des théories...) reposaient sur un quelconque éléments sérieux cela fait bien longtemps que des journalistes sérieux s'en seraient emparés afin de mener une vraie enquête.
    Laurent Joffrin a parfaitement raison, il pose 4 questions simples et personnes parmi les amateurs de théorie du complot n'est capable d'y répondre.
    Les attentats ont eu lieu il y a 10 ans, sont devenus un évènement historique à part entière étudié comme tel par les historiens et vous continuez 10 ans après a chercher les petits détails pour essayer de mettre en pièce la version officielle qui pour l'instant se porte très bien.
    Cette méthode en plus d'être inefficace est malhonnête car elle s'applique à tous les évènements historiques. Je peux vous sortir 500 petits détails de la seconde guerre mondiale afin de prouver que celle-ci n'a pas eu lieu et pourtant tous cela à bien existé.
    Vous avez beau chercher la petite bête, vous interroger sur la validité de la chaine de traçabilité des prélèvements ADN,rentrer de plus en plus dans les détails cela n'y changera rien, les centaines de personnes présentes autour du pentagone ce jour là on bel et bien vu un avion s'y est encastré et ce quelques soit vos arguments les plus tordus.
    Vous réclamez la vérité, elle vous saute aux yeux depuis 10 ans et vous faites tous pour éviter de la voir , on sent bien que cette pseudo enquête que vous croyez menez doit occuper une bonne partie de votre vie et vous ne voulez pas qu'on vous casse votre jouet.
    Le drame dans tous ca est que vous donnez des attentas du 11/09 une vision simpliste alors que c'est infiniment compliqué, vous cherchez une explication qui tiendrait dans un scénario de série télé, une petite conspiration bien ficelée mais dès lors qu'il faut examiner les ramifications liées au terrorisme islamiste, les enjeux historiques des relations orient - occident il n'y a plus grand monde pour s'y atteler, c'est tellement plus simple de se pencher sur des fragments retrouvés dans les décombres pour en tirer des hypothèses farfelues.
    J'espère que vous ne tomberez pas de trop haut lorsque vous vous rendrez compte de l'illusion dans laquelle vous vous bercez, faites attention certains y ont perdu la raison, combien de livres écrits chaque années pour tenter de démontrer par que Jeanne d' Arc n'aurait pas été brulé par les anglais, grand classique des mystifications historiques, je n'évoquerait pas ici d'autres plus dramatiques mais qui s'appuient toujours sur le même mécanisme que vous perpétuez..
    Ce site internet est en train d'en édifier une autre, vous ne resterez pas dans les livres d'histoire mais je vous assure que vous resterez dans l'histoire des mystifications historiques......c'est déjà pas mal.

  45. charmord,

    Skeptic,

    A legal requirement to achieve an impossible proof is called probatio diabolica. This is also called “devil's proof.” When a legal system requires an impossible proof, the only remedies available are reversing the burden of proof, or giving additional rights to the individual facing the probatio diabolica. When there is no proof to contradict a given statement, the statement can be considered true in some sense.

    http://definitions.uslegal.com/p/probatio-diabolica-devils-proof/

    Ah merde c'est en anglais, j'avais oublié!

    Non sérieux, le reste de ton message me confirme que parmi les trois hypothèses données dans mon précédent message, il fallait choisir 3.

    Tes deux interventions dans les commentaires de ce blog se sont révélées gravement erronées sinon débiles.

    Sur le WTC 7, pour rappel : http://www.reopen911.info/11-septembre/sondage-h-e-c-pour-reopen911-les-francais-et-le-11-9-11-questions-sur-le-11-septembre/#comment-111221

  46. laurent,

    @ skeptic

    Veuillez SVP faire des recherche sur la "stratégie de la tension". Les opérations sous fausses bannières ont existé et il y a des cas célèbres. Les états et les organisations gouvernementales sont capables aujourd'hui d'utiliser des formes du terrorisme à des fins stratégiques. Pour le 11/09, c'est pas impossible quand on voit le résultat de la politique idéologique de Bush.

  47. Laurent,

    @ skeptic

    Veuillez SVP visionner ce documentaire vidéo de 11 minutes et vous exprimez sur le sujet.

    http://www.reopen911.info/video/un-instructeur-pilote-de-voltige-questionne-le-scenario-du-11-septembre.html

  48. Gilles,

    @ skeptic

    Vous invoquez la charge de la preuve en avançant que dans tous les systèmes juridiques elle repose sur celui qui accuse. C'est de toute façon un sérieux raccourci. Mais qui est celui qui accuse, si ce n'est la commission d'enquête sur le 11-Septembre ? Qui a désigné le coupable dès le deuxième ou le troisième jour, si ce n'est Bush et son administration ? Et qui a nommé cette commission d'enquête, si ce n'est le même Bush et son équipe ? Précisément, ce qui anime vos contradicteurs, c'est le doute profond que suscite la prétendue démonstration avancée par cette commission évidemment suspecte ? Qui doit apporter la preuve, si ce n'est la commission d'enquête nommée, je le rappelle, à la demande des fa

  49. Gilles,

    Mon message est parti sans prévenir. Visiblement, il faudrait que j'attende jusqu'à demain le satisfecit du modérateur pour pouvoir le terminer. Désolé, je n'attendrai pas.

  50. skeptic,

    Désolé Laurent mais la vidéo que vous proposez est totalement sans intérêt, le 1er témoignage émane d'un pilote de bi moteur qui n'a jamais piloté un avion de ligne. Son témoignage est biaisé en expliquant dès le début qu'il doute de la version officielle, il ne se contente pas de donner un avis d'expert, ce qui affaibli fortement sa démonstration.
    Je ne parle même pas de la qualité formelle du sujet, , musique de fond totalement inappropriée pour un sujet se voulant "sérieux".
    Si vous écoutez de vrais spécialistes, à savoir des instructeurs sur avions de lignes ( ex: Gérard Feldzer ou Dany Crivello ) ils vous expliquent , je cite "un entraînement sur simulateur ou quelques vols dans un aéroclub suffisent pour guider un avion dans le ciel et viser une cible. Les gros jets se pilotent presque avec deux doigts aujourd'hui ! ». Pour info Hani Anjour a passé 600 heures sur simulateur.
    Je cite Erick Derivry, le porte-parole du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) et commandant de bord chez Air France,: « La qualité visuelle de ces engins offre une bonne appréhension de la vitesse et de la trajectoire. Chez nous, on s'amuse même à passer à côté de la Tour Eiffel !

    Ce petit sujet démontre en réalité que ce vol a bel et bien existé puisqu'on raconte dans le détail sa trajectoire ce qui démonte totalement l'argumentaire de l'absence d'avion de ligne ayant percuté le pentagone. La seule chose qui est dite c'est "regardez, un avion de ligne a effectué telle trajectoire de vol alors que c'est impossible ". Ok sauf qu'on connait dans le menu détail la trajectoire suivie.
    Le témoignage du capitaine Wittenberg est encore plus risible car il parle d'un avion qui aurait "prétendument " percuté le WTC, il doit être le seul au monde à ne pas l'avoir vu. Encore une fois cela decrédibilise totalement son témoignage.

    Quelle gymnastique intellectuelle, arriver à démontrer que ce vol avec cette trajectoire a bien eu lieu tout en disant qu'il est impossible , chapeau.
    Merci SVP d'aller dire à tous les témoins du crash d'un avion de ligne sur le Pentagone qu'ils ont du se tromper ce jour là, ils ont du confondre un boeing avec un missile, un avion de chasse ou je ne sais quel objet excentrique, j'attend que quelqu'un évoque une intervention extraterrestre sur ce site pour que vous lui répondiez que c'est une solution envisageable comme vous le disiez plus haut avec l'hypothèse plus que farfelue du boeing téléguide qui n'avait pas l'air de vous gêner une seconde .
    SVP un peu de sérieux et de recul.

  51. skeptic,

    @ Laurent
    J'oublie la conclusion hilarante de ce film amateur , l'idée que le méchant gouvernement américain aurait planifié ces attentats pour ensuite faire la guerre à l' Irak et à l' Afghanistan pour voler tous le pétrole et devenir riche c'est digne d'un enfant de 6 ans.
    Les attentats du 11/09 ont coutés des milliards aux États Unis, la guerre qui a suivi encore plus et la situation économique est pire qu'avant le 11 septembre alors j'attends qu'on m'explique quel est le gain de cette opération, c'est un mauvais calcul à 3000 morts...
    Personne d'un tant soit peu sérieux se risque à ce genre de théorie foireuses.
    Y 'en a un peu marre que 10 ans après cette mascarade continue, OK je sais qu'en général après un évènement d'ampleur ( ex: explosion d'AZF avec les théories complotistes idiotes qui ont suivies ) on a toujours droit à la cohorte de théories fumeuses mais en général ces plaisanteries s'estompent d'elles mêmes rapidement, avec vous ca fait beaucoup...

  52. Laurent,

    @ skeptic
    Vous citez les explications des instructeurs Gérard Feldzer ou Dany Crivello comme quoi "un entraînement sur simulateur ou quelques vols dans un aéroclub suffisent pour guider un avion dans le ciel avec presque deux doigts aujourd'hui. Ce sont des propos généralistes non recevables dans le contexte des attaques des tours WT et du pentagone. En effet, mon bon sens et mon esprit critique suggère que même un entrainement de 600 heures de vols dans un Cessna soit trop insuffisant, voire impossible pour décoller un boeing 7xx dans les bonnes conditions et le manier avec virtuosité en quelques minutes pour percuter une tour. Une raison qui a du poids c'est la différence de qualification (QT) des avions. La filière en autodidacte d'un pilote de ligne avoisine un budget énorme (>60000 euros) et représente des centaines d'heures de stage et d'apprentissage pour maitriser les systèmes électronique d'un cockpit, la disposition et la lecture des instruments ainsi que la complexité des manœuvres de pilotage. Rien a voir avec les manoeuvres d'un monomoteur même si les principes et les lois physique de pilotage sont universels. En supposant qu'un dénommé Hani Anjour ait eu 600 heures sur un petit avion léger, il n' a put obtenir qu'une qualification ou le brevet de niveau de pilote du dimanche, et même en compulsant dans sa chambre un manuel d'un boeing 7XX, il n'aurait jamais pu se qualifier pour manœuvrer un avion de ligne. Vous citez également la réflexion d'un commandant de bord chez Air France qui déclare que "La qualité visuelle de ces engins offre une bonne appréhension de la vitesse et de la trajectoire". Vous allez me faire croire que cette argumentation c'est un avis d'expert ? Sincèrement le témoignage d'adam shaw et l'analyse critique des intervenants (spécialistes de l'aviation tout de même) me semblent plus fiables que vos démonstrations de débunkers entêté. ce qu'il faut retenir de ce film, c'est que selon la théorie officiel, les pirates ont appris à piloter des mono moteur, mais jamais d'avions de lignes, spécialités à part.
    Et pourtant ils auraient été capable en une première fois sur un Boeing (cela s'appelle un un baptême) d'accomplir des virages à grandes vitesse, des descentes vertigineuses et des manœuvres extrêmes, qu'aucun pilote de 757 même le plus doué n'est capable de suivre aujourd'hui la trajectoire qui a été décrite. D’où les remises en causes et doutes dans ce film…? Si vous ne voulez pas admettre cette critique, admettez quand même qu'entre un monomoteur et un boeing 757 ce n'est pas qu'une histoire de pilotage avec 2 doigts. Dans cette logique, c'est la théorie des pirates de l'air qui est fumeuse. J'arrête là ..

  53. Gilles,

    @ Skeptik

    Vous vous foutez du monde.

    Vous déclarez qu’Adam Shaw, « pilote de voltige, montagne, planeur, hydravion et hélicopteur, ailier patrouille de voltige CAPTENS, Assistant Chief Flight Instructor, Centre des sciences aérospatiales de l’université du Dakota du Nord, pilote instructeur mono- et bimoteur, IFR, voltige, ancien directeur de programmes internationaux » (je cite), n’a jamais piloté d’avion de ligne. Je n’en sais rien, pas plus que vous. Reste que manier un 757 ou un 767 et lui faire effectuer des manœuvres périlleuses comme celle qui est décrite pour le Pentagone est beaucoup plus délicat que de conduire un bimoteur.

    Dans le clip, il y a, en outre, deux, voire trois témoignages incrédules de contrôleurs aériens témoins directs de la manœuvre de Hanjour, dont l’un déclare : « On n’avait jamais vu cela avant. C’est un truc que l’on voit seulement dans les films. (…) Un truc jamais vu auparavant pour un avion de ligne. »

    Il y a des témoignages de pilotes civils et militaires :
    — Commandant Ted Muga, ex-pilote civil (Boeing 707 et 727) et militaire : « Je n’arrive pas à croire qu’un amateur puisse ne serait-ce que se rapprocher de telles manœuvres. »
    — Commandant Ralph Kolstad, ex-pilote militaire et ancien instructeur de combats aériens : « J’ai moi-même 6 000 heures de vol sur Boeing 757 et 767 et je n’aurais pas pu faire suivre à l’avion la trajectoire qui a été décrite. »
    — Capitaine Daniel Davis, ancien officier de la défense aérienne (et « Tactical Director » à la Norad) et pilote privé : « Survoler la colline et l’autoroute, et aller percuter le Pentagone à hauteur du mur et le sol, c’est pratiquement impossible, même pour un petit monomoteur lent, et il est impossible de faire ça avec un 757. »
    Il y a également la déclaration du commandant Claudio Galavotti, d’Alitalia et celle du capitaine Russ Wittemberg, ancien pilote de chasse et pilote de ligne, 35 ans chez United Airlines et PanAm (« Je ne pourrais pas le faire, et, je suis absolument catégorique, ils n’ont pas pu le faire »).

    Vous ne pouvez pas balayer d’un revers de main.

    Vous dites ensuite que l’on identifie parfaitement la trajectoire de l’aéronef, et qu’il s’agit donc forcément d’un avion de ligne. C’est un raccourci abusif.

    Et la trajectoire décrite avant de percuter le Pentagone est simplement celle de la version officielle. Rien ne prouve que ce se soit passé ainsi. Cela signifie seulement qu’effectuer une telle manœuvre est impossible ou quasi impossible, a fortiori par des pilotes inexpérimentés.

  54. Gilles,

    Skeptik pense sérieusement que les guerres d’Afghanistan et d’Irak avaient pour objectifs de capturer Ben Laden et de libérer les Irakiens de Saddam Hussein.

  55. skeptic,

    @Gilles
    Adam Shaw ?? vous ne le connaissez pas plus que moi qu'est ce qui vous fait croire qu'il est particulièrement competent ? Vous le citez comme si c'était un pote à vous c'est peut etre un imposteur ou un pilote de génie ?? Son témoignage est aussi valable que les témoignages d'autres experts mais surement pas plus, a mon sens meme moins car son témoignage est peu recevable vu l'orientation qu'il en donne à savoir remettre en cause l'ensemble de l'explication officielle avant meme de fournir un témoignage de pilote.
    D'autres part j'aimerais bien que vous tiriez des conclusions de vos propos ce que fait normalement tous bon enqueteur, vous imaginez un policier sur une enquete utilisant votre méthode, il dirait en gros qu'il doute de la version qu'il a sous les yeux pour telles ou telles raisons mais s'arreterait là et ne chercherait pas a connaitre la vérité , c'est incensé et pourtant c'est ce que vous arrivez à faire notamment pour l'affaire du crash du pentagone, vous n'avez aucune conclusion à en tirer...
    Je peut vous aider mais ca va etre dur, alors si je vous suis bien la manoeuvre effectuée par cet avion est impossible, mais en meme temps les controleurs aerien ont bien relevé cette trajectoire, ok deja la ca devient bancale et en meme temps on nous dis qu'un avion de ligne ne peut pas le faire,, OK mais alors comment expliquer les temoignages de toutes les personnes se trouvant a proximité du pentagone evoquant un avion de ligne , vous etes fort les mecs

  56. Laurent,

    Pour poursuivre la pensée de Gilles, quand on se rappelle des mensonges du secrétaire d’Etat à la Défense Donald Rumsfeld sur l'existence des grottes extraordinaire de Tora Bora, des soi-disant bunkers sécurisés de haute technologie, alors qu'en réalité on a trouvé sur place des petites grottes rocheuses et étroites sans ben laden, et les preuves d’armes de destruction massive en Irak qui n'ont jamais exister. Ces mensonges grossiers qui ont été divulgués par les médias à l'échelle planétaire, suffisent pour discréditer les guerres "Justes" des américains. Et même si on écarte la théorie de "l'inside job", Les attaques du 11/09 ont été un prétexte du gouvernement Bush pour prendre le contrôle de l'Irak avec des faux mobiles. Le véritable enjeu : encore le pétrole ! Et enfin de réaffirmer sa domination dans le monde. Qu'importe si la guerre à couté la vie à près d'un millions de civils irakien et engloutis des millions de dollars à l'économie américaine. Les classes moyennes rembourseront avec l’impôt.

  57. Menza,

    @skeptic
    je vous cite : "j'aimerais bien que vous tiriez des conclusions de vos propos ce que fait normalement tous bon enqueteur, vous imaginez un policier sur une enquete utilisant votre méthode, il dirait en gros qu'il doute de la version qu'il a sous les yeux pour telles ou telles raisons mais s'arreterait là et ne chercherait pas a connaitre la vérité , c'est incensé et pourtant c'est ce que vous arrivez à faire".
    Mon commentaire.
    Comme la quasi totalité des 'debunkers', vous raisonnez dans une parfaite confusion mentale : autant il est aisé pour un lecteur des rapports officiels, bases de la VO (commission Zelikov, NIST), d'en critiquer le contenu et disqualifier les conclusions pour un ensemble de raisons (tri orienté des données, choix de croire des dépositions mensongères, oubli de poser les bonnes questions, hypothèses gratuites, etc...), autant cette position n'a rien à voir avec celle d'enquêteur, laquelle a besoin de pouvoirs puissants (de perquisition, d'obligation à témoigner sous serment, de contrainte à fournir des documents, d'accès aux vestiges, de faire procéder à des mesures et essais coûteux, etc...) pour avoir une chance d'accéder à la vérité des évènements.

  58. Gilles,

    @ skeptic

    S'agissant d'Adam Shaw et du fait qu'il ait pu avoir déjà piloté des avions de ligne, j’écrivais ceci : « Je n'en sais rien, pas plus que vous. » C'est vous qui affirmez le contraire, et non moi. C'est vous le fin limier, et non moi. D'après ses propres dires et son CV, Shaw est un instructeur de vol et un pilote de voltige expérimenté et reconnu. Avez-vous des raisons sérieuses de remettre ses affirmations en doute ? Son avis est-il négligeable ? Et un avion de ligne est-il plus facile à manier qu’un bimoteur ?

    Quoi qu’il en soit, vous passez sous silence les déclarations de cinq pilotes de ligne et celles de deux ou trois contrôleurs aériens au travail ce jour-là. Ces derniers ont pensé qu’il s’agissait d’un avion militaire : « La vitesse, la manœuvrabilité, la façon de virer, tout suggérait que c’était un avion de chasse », résume fidèlement le commentateur. Et vous faites erreur quand vous affirmez que les contrôleurs aériens décrivent « dans le menu détail la trajectoire suivie ». Le témoignage du contrôleur aérien s’arrête avant le survol du Pentagone.

    La question n’est, de toute façon, pas résolue. On ne sait pas encore quel est l’engin qui a heurté le Pentagone, et ce qui s'est réellement passé. On n’a pu prouvé non plus que des bombes y avaient peut-être explosé. Comment pouvoir décrire « dans le menu détail » ce qui arrivé alors que toutes les informations à ce sujet qui ne servent pas la version officielle sont systématiquement mises sous le boisseau (à commencer par les 85 vidéos saisies par le FBI) ?

    Une seule chose est sûre : la version officielle est invraisemblable, et une enquête indépendante est nécessaire.

    Je dois m'absenter : je répondrai demain à la question des témoignages visuels, en me fondant sur les conclusions de David Ray Griffin. Vous semblez consacrer beaucoup de temps à la question du 11-Septembre (êtes-vous appointé ?) ; je suppose donc que vous avez lu attentivement les excellents livres de David Ray Griffin.

  59. Laurent,

    skeptic a écrit :
    OK mais alors comment expliquer les temoignages de toutes les personnes se trouvant a proximité du pentagone evoquant un avion de ligne , vous etes fort les mecs

    réponse:
    Voici un copier/coller qui émane du document "11-septembre-les-points-essentiels.pdf"
    Certes, certains témoins disent avoir vu un avion de ligne, très vite entraperçu.
D’autres, plus précis et émanant pour certains de professionnels de l’aviation civile ou militaire, évoquent un avion beaucoup plus petit «...pouvant contenir une dizaine de personnes» ou «...ressemblant à un drone». La Commission n’a retenu que les premiers témoignages en écartant les autres.
    Mais en dehors de cette sélection de témoignages, RIEN ne prouve qu’un Boeing de 100 tonnes contenant 20 000 l de kérosène se soit écrasé sur le bâtiment.

  60. skeptic,

    la plus grosse faille dans votre raisonnement tient au fait que vous etes incapable de tirer la moindre conclusion de la masse d'arguments que vous collectez.
    pour rester sur l'exemple du crash du vol 77 sur le Pentagone si je me dit que la version officielle est éronnée et que j'accumule comme je l'ai fait tous les arguments censés aller contre cette thèse on se rend compte très vite qu'il est impossible de tirer une conclusion valide et plausible car beaucoup des arguments avancés se contredisent entre eux.
    Toutes les théories alternatives avancées ici ou ailleurs pour tenter d'expliquer les evenements du Pentagone ne tiennent pas la route. Prises une par une ces théories sont fausses ex: la thèse du missile ?? impossible trop de témoins ont vu un avion se crasher sur le site, témoins au dessus de tout soupçons car il s'agissait de personnes se trouvant fortuitement pres du Pentagone donc témoins impossible à manipuler à priori.
    La thèse d'un avion autre que le vol 77 ?? encore une fois hautement improbable, le vol 77 a bien décollé comme prévu avec ses passagers, ou serait il maintenant s'il ne s'était pas écrasé sur le pentagone ? Incensé d'imaginer que le gouvernement americain ou toute autre organisation puisse faire disparaitre un avion de ligne avec ses passagers, et une chose est sure les passagers ont bien disparus, et pour cause leurs dépouilles ont été retrouvées sur les lieux du crash.

    Je serais pret à croire en une théorie alternative face à la version officielle mais cela est décidement trop dur, toutes les explications qu'il serait possible d'avancer se heurtent face à la réalité brute et quoi qu'on en dise la version du terroriste qui détourne un avion pour le faire crasher sur le pentagone est de loin la plus vraisemblable.
    je suis tout de meme curieux donc avide d'explications pouvant expliquer les evenements autrement que via la version officielle mais par pitiè inutile de me faire le coup de l'avion de ligne téleguidé et autres explications farfelues.
    Aiguisez bien votre imagination et bon courage

  61. Job,

    Dans le papier de L. Joffrin, remplacez le mot "démocratie" par "système" et vous aurez une interprétation un peu plus juste de ses propos...

  62. Léonidas,

    Laurent, quand vous parlez de "quelques témoins", parlez-vous de ces gens là ?

    http://911research.wtc7.net/pentagon/evidence/witnesses/bart.html

    Et si oui, pourriez-vous je vous prie me fournie une définition précise de "quelques". Merci.

  63. Menza,

    Vous avez évité de répondre à mon commentaire. Qui ne dit mot consent. Vous avez écrit que "la plus grosse faille dans votre raisonnement tient au fait que vous etes incapable de tirer la moindre conclusion de la masse d'arguments que vous collectez". Dans une entreprise d'invalidation d'une thèse (la VO), il n'y a pas de 'collecte d'arguments' mais des arguments indépendants qui viennent dire pourquoi tel partie de la thèse ne peut pas être retenue. La conclusion éventuelle d'un tel travail ne peut être que celle-ci : la VO n'a pas résisté pas à la critique. Vous avez également affirmé que "beaucoup des arguments avancés se contredisent entre eux". Veuillez fournir un exemple SVP.

  64. Benny,

    skeptic:
    "et une chose est sure les passagers ont bien disparus, et pour cause leurs dépouilles ont été retrouvées sur les lieux du crash."
    Alors moi je veux bien croire ça, mais alors où sont passé les 115tonnes de l'avion? on retrouve les dépouilles des victimes, mais aucun reste d'avion? C'est l'un des problèmes de ce drame....Autre chose, dans le rapport officiel, il est dit que l'avion a touché le sol avant de percuter le pentagone. Où est la tranchée qu'aurait du laisser un appareil de 115 tonnes à pleine vitesse? ( http://www.mediapart.fr/files/u26772/pentagone_g__n__ral.jpg)
    Je suis pas un illuminé, juste un observateur, et je me fait ma propre opinion car je n'ai pas les pensée unique....Et là j'ai de gros doute....Il faut dire que c'est la 1ere fois fois dans les crash d'avion ce jour là que l'on retrouve si peut de débris , voir pas du tout.....

  65. skeptic,

    @ Menza
    Peut être que la VO ne résiste pas à la critique selon vous mais au moins il s'agit d'une version avec déroulement des faits alors que je répète que vous êtes incapable de citer la moindre version alternative crédible.
    Par conséquent j'applique un principe connu depuis très longtemps a savoir que même si cette version est troublante c'est la seule possible car personne n'est en mesure de me fournir une solution crédible autre que la version officielle.
    J'ai beaucoup étudié le dossier et désolé mais pas l'ombre d'un commencement de conclusion pour expliquer ces attentats
    autre que la version officielle. Cette version officielle peut tout de même comporter des zones d'ombres en effet et j'ai même envie de dire c'est normal vu l'ampleur des évènements, cela ne veux pas dire que la VO est erronée, nous n'avons simplement pas tous les éléments en notre possession.
    Tant que vous ne tirez pas de conclusions de vos raisonnements tous ceci est stérile.

    Et pour répondre à Laurent c'est vrai que plus de 150 personnes qui disent fermement avoir vu cet avion de ligne se crasher sur le pentagone c'est pas suffisant ,les effets personnels des passagers sur les lieux du crash, merci de me dire comment ceux ci ont atteris là autrement que via la version officielle, les boites noires d'où viennent elles ?
    Et je continue: l'écho radar, les débris d'un boeing retrouvés sur les lieux du crash, les appels des passagers pour raconter le détournement ??
    Maintenant vous prenez tout ces éléments indiscutables et essayez de me trouver une autre version crédible en les incluant dans votre scénario et je concèderais peut être à changer d'avis mais c'est pas gagner il va vous falloir beaucoup d'imagination !!!
    Je vous facilite la tache laissez tout de suite tomber l'hypothèse du missile que personne n'a vu sauf Thierry Meyssan, missile qui couche des lampadaires, qui fait des tours dans le ciel avant de toucher sa cible et qui dépose pourquoi pas des débris de boeing et de corps humains sur le sol.

  66. Laurent,

    @Léonidas,
    Je n'ai pas utiliser l'adjectif "quelques" dans mes propos. la définition : ce qui exprime une quantité indeterminé. J'ai trouvé intéressant le lien. Je constate après une lecture rapide que les témoignages ne sont pas tous concordants, et leurs interprétations en majorité subjectives. on y décrit des souffles d'explosions, des fumées, des bruits d'un avion a réaction ou d'un jet et d'un avion qui a heurté le pentagone sans forcément préciser le type. Cependant, 3 témoignages ont retenus mon attention.

    Celui du journaliste Richard Benedetto qui affirme avoir vu un avion 'Américain Airlines. Son témoignage inspire beaucoup de doute sur d'autres sites (faire recherche google)

    Celui de Cleveland, Allen qui affirme avoir vu 30 secondes après l'impact un avion de type cargo militaire ressemblant à C130 tournoyer au dessus du pentagone et il exprime ses doutes à la V.O et s'étonne qu'il est nullement fait mention de cette avion dans les articles relatant le crash.

    et le plus étrange celui de Cook, Scott P. (traduction sommaire)
    nous avons vu un spectacle étrange que personne d'autre n'a encore commenté…un avion à hélice à quatre moteurs, dont Ray a dit plus tard qu'il ressemblait à un C-130. Il a commencé une descente raide vers le Pentagone. Il venait d'une direction opposée (les avions ne vont pas d'est en ouest dans la région), et il est descendu à un angle beaucoup plus raide que la plupart des avions. Il tirait à l'arrière une fine traînée noire provenant de ses moteurs, et l'avion a atteint le Pentagone à basse altitude et il a fait un virage serré à gauche…j'étais convaincu que c'était une autre attaque…à une altitude de moins de 1000 pieds, il fait un autre virage à gauche vers le nord et a grimpé rapidement. Bientôt, il avait disparu, ne laissant qu'une trainée noire et fine.

    la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_C-130_Hercules donne un descriptif du C-130 et ses dérivés. C'est un avion capable de voler à basse altitude, et si il est équipé d'un système STAR (surface-to-air recovery system) de l'ingénieur Fulton, il est capable de récupérer des hommes au sol sans que l'avion n'ait à se poser donc de rouler en rase-motte sans incidence alors que c'est impossible pour boeing 757. D'autres part, les versions spécialisées de ce modèles peuvent emporter et guider jusqu'à 4 drones. C'est un avion de type gunship, c'est à dire qu'il est capable de tirer avec des canons en sabords dont l'axe de tir est perpendiculaire à l'axe du vol de l'avion.

  67. Gilles,

    @ skeptic

    Au cas où cela vous aurait échappé, l’adresse du présent site est ReOpen911.info. Son principal objectif est d’obtenir que soit rouverte l’enquête sur les attentats du 11-Septembre, étant donné que les conclusions données par l’administration Bush sont truffées d’anomalies et d’invraisemblances.

    La première et la plus criante de ces anomalies est d’ailleurs que la commission d’enquête nommée par l’administration Bush ne l’a pas été suite aux crimes à grande échelle perpétrés ce jour-là, mais parce que les familles des victimes ont fait suffisamment de battage pour que le gouvernement s’y résolve. Les investigations du FBI s’étaient rapidement enlisées, et la FEMA avait fait disparaître la plus grande partie des pièces à conviction, à savoir les débris des trois tours et de la partie touchée du Pentagone. Une telle incurie n’est guère crédible.

    Il ne s’agit donc pas, ici, de tout expliquer, alors que les moyens pour donner une explication complète sont précisément refusés à ceux qui veulent faire la lumière sur cette affaire. Quel est l’engin qui a heurté le Pentagone ? Etait-ce un missile ? Des bombes ont-elles été, par surcroît, posées à l’intérieur du bâtiment ? On ne peut, pour l’instant, faire que des suppositions. Ce qui est incontestable, en tout cas, c’est qu’un avion de 45 tonnes aurait laissé dix fois plus de traces que les quelques quintaux de débris retrouvés sur les lieux. « Aucun avion n’a frappé le Pentagone », pour reprendre la phrase célèbre de Thierry Meyssan.

    Nous n’en saurons plus qu’après qu’une enquête réellement indépendante et dotée des moyens qui s’imposent aura été diligentée. Et vous ne pouvez qu'être de mauvaise foi quand vous nous demandez de décrire la totalité des faits par le menu.

  68. Gilles,

    Que Laurent m'excuse si je réponds à des questions qui lui sont personnellement adressées, mais toutes ces questions (les témoignages, les effets personnels ou l'ADN des passagers, les boîtes noires, les lampadaires, les appels à partir de portables, etc.) ont été largement examinées dans les livres de David Ray Griffin, et on ne peut repartir de zéro à chaque message.

    Si vous vous intéressez à la question du 11-Septembre, vous ne pouvez pas les ignorer. Si donc vous n'avez pas lu ces livres, ce n'est pas la peine de discuter. Et si vous les avez lus, ne faites pas comme s'ils n'existaient pas.

    Certaines questions, par exemple les appels téléphoniques, y sont totalement démontées. La preuve par les témoignages est très sensiblement affaiblie (il faut encore que j'en fasse un compte rendu). Celles qui reposent sur les effets personnels ou par l'ADN des passagers sont sérieusement remises en question.

    PS : Pour ce qui me concerne, je ne trouve pas l'idée du missile (que Meyssan ne prétend pas avoir vu) aberrante. Cela reste à mon avis une possibilité très crédible.

  69. skeptic,

    @Gilles

    J'abandonne car vous avez perdu toute crédibilité, vous citez David Ray Griffin qui est un imposteur, théologien et philosophe fumeux spécialiste d'aucun des domaines qu'il aborde pourtant sans complexe.
    Vous n'avez pas honte de citer le cas des appels téléphoniques passés de l'avion alors que je vous rappel que DR Griffin, qui niait l'existence de ces appels est revenu dessus et a tout de même reconnu qu'il avait eu tort dans un article publié le 7 mai 2007, vous voyez que même lui reconnait quand il se trompe.Il a reconnu l'existence de ces appels et a par la suite essayé de les discréditer par un raisonnement fumeux.
    Tous les propos de DR Griffin ont été démontés par différents scientifiques donc si vous vous appuyez sur ses écrits pour nous ressortir vos théories c'est absolument risible.

    Il est impossible de discuter avec vous si vous niez même l'évidence, c'est vrai que c'est plus simple de dire sans preuve qu'on a pas retrouvé les corps des victimes, ni les boites noires etc...

    Je le répète, fournissez moi un seul scénario crédible avec votre missile, personne n'en est capable mais j'attends de voir ou votre imagination débridée peut vous emmener.

  70. skeptic,

    Par pitié arrêtez de citer wikipedia à chaque fois , ce n'est pas une source scientifique, ce n'est que de la vulgarisation scientifique ( ce qui ne veux pas dire que tout y est faux ) mais un argumentaire qui se veux scientifique doit citer des études ou ouvrages de référence, pas wikipedia.

  71. Laurent,

    @Skeptic,
    Je ne suis pas scientifique ni mon argumentaire. Faut il que j'apporte à chaque fois des preuves à l'appui de mes déclarations sur le blog, notamment pour évoquer à quoi ressemble un C-130 depuis une source Wikipedia ? De toutes les façons, de nombreux scientifiques et spécialistes se sont exprimés sur les incohérences scientifiques du rapport final de la commission nationale sur les attaques terroristes. Vous les rejetez intellectuellement parce qu'elle s'oppose à vos convictions. Vous êtes certainement proche intellectuellement d'un néo-conservatisme, et vous pensez qu'un gouvernement ne ment jamais à ses compatriotes. c'est malheureusement de la naïveté.

  72. Menza,

    @ skeptic
    Vos réponses montrent que vous êtes soit de mauvaise foi, soit inapte à la rlogique. Vous persistez à exiger une thèse alternative de la part de Reopen9/11 alors qu'il vous est expliqué que ce n'est pas une tâche assignable pour la raison qu'un enquêteur a besoin de pouvoirs (je vous les ai listés). Il nous est, à nous autres simples citoyens, impossible de faire plus qu'exercer notre esprit critique sur la VO, seule thèse en lice qui a pu bénéficier de ces pouvoirs (même incomplets). Apparemment, vous êtes dans l'incapacité de nous démontrer que ces critiques sont infondées, comme vous êtes incapable de fournir un exemple d'arguments contradictoires (ce dont vous vous êtes vanté). Vous continuez de répéter comme un perroquet vos litanies sans tenir compte de ce qu'on vous dit. Discuter avec vous se révèle être un non sens. Restez donc enfermé dans votre psittacisme.

  73. gerard,

    @ tous
    Je prend le train en marche,
    alors par pitié:
    Arrêtez de gaspiller de l'énergie!
    Skeptic
    c'est qui?
    provoc,
    troll,
    enfin tout ce que vous voudrez!
    Je n'ai tout lu qu' en travers,..ça a été dur, et j'ai souffert...
    à la place de ceux qui lui ont répondu!
    Ce n'est pas la peine de se fatiguer,
    arrêtez! cela ne sert qu'à LUI,
    C'est une tribune qu'il veut...
    Et en plus...vous la lui donnez!!!
    je cite un dernier vers de ce "poète":
    "David Ray Griffin qui est un imposteur, théologien et philosophe fumeux "...et PHILOSOPHE FUMEUX!!!! David Ray Griffin!
    Il n'y a plus qu' à tirer la chasse d'eau, ça ne mérite pas plus!
    Lui c'est qui,...pour être si péremptoire!
    On dirait du Philippe Val!
    Pour qui travaille-t-il pour PRENDRE TANT A CŒUR la défense de cette pauvre administration Bush minée de tant de néoconservateurs, plus fascistes les uns que les autres?
    Serait-il "victime" du syndrome de l'identification?
    Ferait il donc partie du "cercle de l'oratoire" (comme Val)?
    Ce charmant agglomérat de néoconservateurs?
    Comme il n'aime pas Wikpedia, et comme j'aime la contradiction, je lui donne de la lecture:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cercle_de_l%27Oratoire
    A près ça, il n'y a plus qu'une seule chose à faire:
    Prenez un carton assez grand,
    Inscrivez y en très grosses lettres:
    SE TAIRE ET LAISSEZ BRAIRE,
    Posez le bien en évidence devant vous...
    Faites comme il est conseillé sur le site, installez vous confortablement en sirotant votre boisson préférée,
    et regardez plutôt si vous ne connaissez pas:
    http://eugenepasdfumer.canalblog.com/archives/2009/06/13/14066123.html
    ...et ayez une dernière (pas plus!) pensée en forme de dédicace à Skeptic...qui peut regarder aussi s'il le veut, mais ça risque de le rendre "nerveux"....
    mais comme il est parfaitement au courant du contenu de cette vidéo.......!

  74. skeptic,

    @ Gérard et aux autres

    Très bien reprenons point par point vos élucubrations et essayons de trouver les grands ouvrages de philosophie de Monsieur Griffin. Aucun n'est disponible en francais, j'imagine que la pertinence de ces ouvrages ne devait pas être très grande pour mériter une traduction et une commercialisation en France, par contre tous ces ouvrages sur le 11 septembre pas de problèmes on peut les trouver facilement.
    Je continue mon enquête non pas en allant voir paresseusement sur wikipédia mais en cherchant sur les sites et revues de références. Je m'attaque donc aux principales revues universitaires de philosophie et à l'une des plus prestigieuse la Revue des sciences philosophiques et théologiques, et là bizarrement son nom n'apparait à aucun moment, j'ai pourtant pris large je suis remonté jusqu'à 2001. Pour quelqu'un qui se veut philosophe et théologien c'est un peu étonnant.
    Je poursuit ma recherche avec une autre revue de référence "Les études philosophiques", et là j'ai un peu plus de chances sur les numéros des 10 dernières années son nom apparait une fois en bas de page, c'est pas énorme quand même. Je renouvelle sur une dizaines d'autres revues universitaires de références mais décidément non, son succès philosophique n'est pas très grand. Je pense donc qu'en terme de physique des matériaux, d'aéronautique etc...il n'y à pas de raison qu'il soit plus compétent.
    J'attend de vous un argumentaire visant à me contredire évidemment et inutile d'aller sur Wikipédia vous ne trouverez pas d'argumentaire clé en main il va falloir chercher plus que ça.

    D'autre part vous avancez à l'appui de vos thèse ce que vous semblez considérer comme la vidéo absolue mais qui, en y regardant de près, n'est qu'une succession de poncifs et de raccourcis faciles sans parler des fautes d'orthographes voir des fonctions fantaisistes donnés aux personnes, je cite un étonnant "secrétaire député à la défense" imaginaire qui témoigne d'une très profonde connaissance du système politique américain (alors qu'au passage Nicole Bacharan y est dénigrée alors qu'elle est une politologue reconnue, vous pouvez aller vérifier ses références à la différence de l'auteur de ce pseudo documentaire qui s'est bien gardé de nous indiquer ses fonctions et réferences).
    Pour ma part un doc qui au bout de trois minutes me cite une page wikipedia pour référence est totalement discrédité, la vraie chose à faire aurait été d'aller les interroger, lire leur revue, en bref faire un vrai boulot qui ne se contente pas de compiler de pseudo infos piochées sur le net.
    Je ne parle meme pas des amalgames foireux du genre " la revue le meilleur des mondes connait bien les membres du PNAC car elle y fait référence dans plusieurs articles " mon dieu quel argument minable cela signifie donc dès lors que j'écrit un article en citant un nom cela signifie que je connait bien la personne, si j'écris un article sur la nazisme et que vous trouvez le nom d' Hitler dedans je suis donc soupconné de nazisme...c'est vraiment la cerise sur le gateau.
    Autre argument irréfutable selon l'auteur de cet objet audiovisuel, le PNAC est cité 153 fois sur le site du times, rien n'est dit sur la teneur des articles le citant, il peut très bien s'agir d'articles indiquant que c'est de la foutaise l'auteur n'a pas pris soin d'aller les consulter. En soit cela ne veux rien dire et ne prouve rien, a titre d'exemple je trouve 345 récurrences pur le terme "soucoupe volante" sur le site du times, pensez vous que cela légitime leur existence. C'est décidément trop simple de discréditer l'intégralité de ce doc.
    Je pourrais continuer comme cela longtemps car ce documentaire a beau être court il recèle un nombre énorme d'erreur et d'arguments aux mieux approximatif au pire malhonnêtes intellectuellement, il ne s'agissait ici que d'un échantillon.
    Bravo avec des références comme celles ci vous n'êtes pas prêt d'obtenir ce que vous souhaitez, moi j'ai plutot ris en voyant cette vidéo qui était censé me clouer le bec mais je suis loin d'être nerveux et si vous disposez que de ce type de vidéo je crois que ce n'est pas prêt d'arriver.

  75. gerard,

    il insiste!
    faut pas craquer!
    se repasser le doc s'il le faut...pour comprendre ce genre de rhétorique!
    mais ne pas répondre!
    puisque c'est lui qui reproche les
    "fautes d’orthographe": "j'ai ris"... sans c'est sans "s"
    J'en ris t'encore!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicole_Bacharan

  76. Léonidas,

    @Laurent.

    "Celui de Cleveland, Allen qui affirme avoir vu 30 secondes après l'impact un avion de type cargo militaire ressemblant à C130 tournoyer au dessus du pentagone et il exprime ses doutes à la V.O et s'étonne qu'il est nullement fait mention de cette avion dans les articles relatant le crash."

    Personne n'a jamais remis en cause la présence d'un autre avion aux alentours du Pentagone au moment de l'impact. Pour être tout à fait honnête, on sait parfaitement qu'un avion état là puisqu'il avait recu l'ordre de décoller de l'aéoport Ronald Reagan situé à 1200 mètres du Centre de la défense américaine afin d'observer les parages. Donc si, cet avion est mentionné dans le rapport d'enquête, on connaît même le nom du pilote.

    Une question: vous retenez trois témoignages sur les 120 ou 130. Ces trois ne parlent jamais d'autre chose que d'un avion. Les 117 (ou 127) autres parlent d'un avion de ligne (et tous aprlent d'un avion) Quelle est donc votre conclusion ? Sachant que 0 parle d'un missile, 0 d'un hélicoptère, 0 d'un jet, 0 d'une enclume, 0 d'une boîte de tic-tac, et tous d'un avion, oseriez-vous prétendre (remettant ainsi la parole des pompiers en doute qui ont affirmé avoir retrouvé les débris de l'avion et la boîte noire...) qu'il s'agissait d'un missile ? Oui ?

    Et évitez je vous prie les "c'est à une enquête internationale et indépendante de mettre la vérité à jour blablabla".

  77. Laurent,

    @ skeptic
    Si Monsieur Griffin ne figure pas dans une revue francophone telle que la revue des Sciences philosophiques et théologiques, c'est tout bonnement parce qu'il est américain et qu'il n'a jamais envoyé chez eux un manuscrit ou un article pour être soumis à un comité de lecture. Personnellement, je trouve "imbécile" votre raisonnement, qu'un écrivain qui exprimerait une contradiction à contre-courant de l'opinion majoritaire et ce dans un domaine qui n'est pas sa spécialité, soit décrédibiliser au seul fait qu'il ne soit pas cité dans une revue de référence de sa propre spécialité. Vous avez l'art d'être sadique et de noyer le poisson.

    Son CV rappelle premièrement qu'il est un professeur d'université spécialisé dans la théologie et dans la philosophie des religions et qu'il a écrit quantité d'articles et de livres. Dans son "résume" David Ray Griffin exhibe ce qui suit. (je vous laisse le soin de traduire)
    RECENT HONORS AND AWARDS: (1) One of some 60 theologians worldwide included in the Handbook of Christian Theologians, ed. Musser and Price, 1996. (2) Recipient of the Book Prize of the Scientific and Medical Network in 2000 (for Religion and Scientific Naturalism). (3) Winner of the Helios Foundation Award for 2006.
    EDITORIAL POSITIONS: (1) Editor of The SUNY Series in Constructive Postmodern Thought (1987-2004), which published 31 volumes. (2) Editor of The Forum in Process Studies.

    Il n'a pas une casquette de scientifique mais très certainement d'un érudit respectable dans son pays. Dans la genèse de ses investigations, il a compilé des faits journalistiques ordinaires sur le 11 septembre et il a constaté que des centaines de témoignages contredisaient la version officielle. Il s'est spécialisé sur le sujet en récoltant des faits qui ne sont pas de lui, des questions sans réponses, des critiques issues des collectifs représentant des corporations d'architectes et d'ingénieurs, d'universitaires, de militaires, des gens de la politique qui ont des références comme votre politologue…du cercle machin. Il est devenu un pionnier parmi d'autres dans la recherche de la vérité sur le 11/09.

    skeptic, vous voulez réduire le champ de vos convictions à ce qui scientifiquement prouvé ? D'accord ! Avez vous éprouver personnellement les preuves scientifiques invoquées dans le rapport officiel sur l'explication de l'écroulement des 3 tours par exemple ? La science indépendante s'est déjà prononcée en invoquant une loi physique et des faits matériels, qu'il en est tout autrement. Vous le niez ? En fait vous n'avez pas d'opinion sur la chute libre des tours et vous vous ralliez d'instinct à l'opinion de la majorité. Moi non plus, je ne crois pas qu'une politologue avec références soit capable de me prouver le contraire.

  78. Laurent,

    @Léonidas
    Je ne prétends rien. Je n'ai jamais affirmé qu'un missile avait pilonné le pentagone. En fait les témoignages ne sont pas unanimes, et en consultant les différentes thèses, j'ai eu des doutes sur le vol 77. Il s'agit peut être d'un avion plus petit. Le trou du pentagone est très bizarre pour avoir avaler un Boeing. Cette histoire est très floue.

  79. Menza,

    Dans ma dernière adresse à skeptic, j'hésitais entre mauvaise foi et, disons, confusion mentale. Sa dernière envolée nous apporte la réponse : il tient des deux à la fois. Sommé à plusieurs reprises d'argumenter ses affirmations, il se défile. Mis au pied du mur, il fait diversion. Plutôt que de montrer en quoi le travail de Griffin est fautif, il cherche à discréditer l'individu. Et avec ce long laïus, il montre surtout qu'il boite des neurones. En effet, il part du postulat suivant : si un intellectuel (ici, un théologien et philosophe) n'est pas traduit en français, c'est qu'il ne vaut pas grand chose ("j'imagine que..." -Skeptic imagine beaucoup). Devant la quasi absence de références dans les ouvrages en français, il croit en trouver confirmation.Et si cela reflétait plutôt et plus simplement une cohérence dans le désintérêt ou la répulsion? S'est-il jamais demandé pourquoi la même situation prévaut pour Ayn Rand, la philosophe radicalement rationaliste des libertariens? Pour toujours éviter d'argumenter sur la matière du sujet, il préfère faire état des statuts (autre penchant ad hominem), des références (cité six fois!), du prestige, du succès,bref de la reconnaissance sociale. Bien entendu, c'est pas Rémi Chauprade qui réussirait ce genre d'examen et Lyssenko, en son temps, était une référence incontournable. Le travers lui fait même déformer le concept de démarche scientifique ("un argumentaire qui se veux scientifique doit citer des études ou ouvrages de référence"). Pitoyable salmigondis. Afin de pouvoir les dénigrer, il se refuse à l'idée que les rédacteurs de Wikipedia puissent effectuer un vrai travail, tout comme ceux de l'Encyclopédia Universalis. Il dénonce des amalgames là où il montre qu'il lit de travers (citer abondamment un organisme, c'est lui reconnaître une importance). Voilà pour son échantillon "d'arguments aux mieux approximatif au pire malhonnêtes intellectuellement". Je passe sur les qualificatifs désobligeants ou hargneux qui dénotent un manque de sérénité, un engagement du pathos ( élucubrations,paresseusement,foireux,minable, malhonnête). A se répandre ainsi, il achèvera sans doute de se discréditer aux yeux de ceux qui savent user de leurs neurones. Et discréditer est cela même qu'il comprend, c'est la méthode qu'il reconnait :"C'est décidément trop simple de discréditer l'intégralité de ce doc".

  80. gerard,

    "Très bien reprenons point par point vos élucubrations"

    A un "monsieur" qui commence par un tel mépris, "élucubrations"!!!! il ne faut rien répondre, sinon comme je l'ai déjà dit: se taire et laisser braire!
    C'est soit de la bêtise profonde, soit le résultat d'un égo surdimensionné, soit de la provocation, dans tous ces cas de figure aucun dialogue n'est possible, ni même seulement envisageable!
    Il est formellement impossible en quelques phrases, sur de simples commentaires de refaire tout le parcours intellectuel qui a amené tant de gens à douter de la Version Officielle. A des affirmations courtes et péremptoires du style "élucubrations"...on ne peut rien répondre en quelques mots, c'est alors en quelque sorte un piège...et il ne faut surtout pas y tomber!

    Il n'y aurait qu'une seule et basique question à poser:
    - pourquoi est-il TOTALEMENT INTERDIT d'envisager même un quelconque débat sur ce sujet dans les Médias "traditionnels"?
    - Pourquoi est-il TOTALEMENT INTERDIT aussi le seul fait d'évoquer que le 11 Septembre puisse posséder de nombreuses zones d'ombre?
    Si la Version Officielle est si solide...elle n'a pourtant absolument rien à craindre, non?...alors débattons...chiche!
    C'est le b a..ba..de la Démocratie non?

  81. skeptic,

    @ Gérard, Menza
    Je répète que point par point cette vidéo n'est absolument pas sérieuse.
    J’ai listé quelques exemples concrets auxquels vous n'avez même pas été en mesure de répondre, ayez le courage de débattre.
    Je recommence et cite les aberrations de ce pseudo doc et dites moi ce que vous en pensez exemple « La revue le meilleur des mondes connait bien les néoconservateurs du PNAC car elle y fait référence plusieurs fois dans ses articles », si ce n’est pas un argument minable qu’est ce que c’est ? J’aimerais bien qu’on me réponde là dessus. Citer quelqu'un dans un article signifie qu'on le connait bien !!?? Discrédit total dès les premières minutes.
    Je peut continuer, cette vidéo recèle de ce type d'arguments : autre exemple le doc d’Arte indique que la mécanique de la théorie du complot est le même à l’extrême gauche et à l’extrême droite ( ce qui est vrai , beaucoup de sympathisants passe d’ailleurs de l’un à l’autre et on sait que les pires collabo durant la seconde guerre mondiale était des dirigeants de gauche : Déat, Doriot et Bergery notamment ) conclusion hâtive de l’auteur « la pensée magique de l’amalgame bat son plein : ils croient à un complot ce sont donc les mêmes » mais non puisque deux secondes avant il est dit que le principe est le même, pas les groupes justement.
    Autre méthode bidon, poser le discrédit sur des personnes qui parlent sans se dissimuler au contraire de l'auteur de cette chose, on parle de présumé philosophe pour Bruckner, pire l'auteur pense discréditer Nicole Bacharan en indiquant je cite « qu'elle écrit aussi des livres pour enfants ».Ecrire des livres pour enfant revient donc à dire qu’on pense comme un enfant selon l’auteur de ce pamphlet mal inspiré. Encore une fois méthode très puéril, Nicole Bacharan écrit des livres sérieux et peu aussi écrire des livres pour enfants, c’est vrai qu’Andersen, Kipling, Prévert, Jules Verne, Roald Dahl etc.… étaient de pauvres crétins puisqu’ils écrivaient de la littérature enfantine, vrai argument de cour d’école.
    Pèle mêle nous apprenons aussi qu' Hosni Moubarak, grand démocrate, est une référence dans la lutte anti version officielle, comme Kadhafi je vous le rappel grand démocrate aussi.
    On apprend même que l’attenta d’Oklahoma city serait un coup du gouvernement US, on nous l’avait jamais sortie celle là, évidemment rien est étayé donc facile à placé au détour d’une phrase. Croyez moi Thimothy MC Veigh était tellement haineux des institutions pour commettre cet attentat pourquoi l’aurait-il commis avec l’aide de ce qui semblait être son pire ennemi ??
    On peut parler aussi de la vidéo bidonnée de l’effondrement de la tour 7 du WTC, l’auteur à bien fait en sorte de l’insérer dans son document alors qu’on sait qu’il s’agit d’une vidéo tronquée servant à appuyer la thèse d’une démolition contrôlée sans fondement.
    J’en passe et des meilleures bien sur car sur 40 minutes de vidéo quasiment tout est à l’emporte pièce, avec évidemment un raisonnement qui s’aventure du coté des sciences historiques et linguistiques avec pour seul appuie les pages Wikipédia lues in extenso (c’est tellement plus simple que d’aller consulter par exemple un vrai dictionnaire de latin médiéval à l’appui de la très pompeuse première minute du sujet , les classiques sont disponibles sur Gallica mais je crois que c’est déjà trop demander).
    Au final un objet qu’il est impossible de qualifier de documentaire tellement les règles principales du journalisme y sont bafouées, on sent vraiment le travail fait à la va-vite par quelqu’un (probablement très jeune au regard des arguments avancés ) qui a du se sentir visé par le doc diffusé sur Arte, vrai documentaire avec témoignage et enquête de terrain à l’appui et qui à pris plusieurs mois de travail comme n’importe quel travail journalistique sérieux, ce qui n’empêche pas l’auteur de cette pseudo contre-enquête d’affirmer avec un aplomb terrible que le reportage diffusé sur Arte est je cite « loin d’un travail de journalisme » .

    Je rappelle la principale règle lorsqu’on exécute ce genre de travail, agir à visage découvert, dire qui on est et à quel compte et sur quelle qualification on agit, règle fondamentale pour garantir le sérieux des informations véhiculées.
    Décidemment le règne des amateurs du net a malheureusement encore de beau jour devant lui, je conseille la lecture de l’ouvrage éclairant d’Andrew Keen « The cult of the amateur », l’auteur de ce pseudo documentaire indigeste s’y retrouvera.

    A part ca c'est quand vous voulez que vous répondez aux arguments par d'autres arguments car ceci en guise de réponse "il insiste! faut pas craquer! se repasser le doc s'il le faut...pour comprendre ce genre de rhétorique!mais ne pas répondre!puisque c'est lui qui reproche les"fautes d’orthographe": "j'ai ris"... sans c'est sans "s"J'en ris t'encore!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicole_Bacharan" me confirme que vous devez probablement être très très jeune, si c'est ca je vous pardonne.

  82. Menza,

    @Gerard
    La bonne première question que tout honnête homme devrait se poser est effectivement :"pourquoi est-il TOTALEMENT INTERDIT d'envisager même un quelconque débat sur ce sujet dans les Médias "traditionnels"? Car, concluez-vous,
    "Si la Version Officielle est si solide...elle n'a pourtant absolument rien à craindre, non?". Parfaitement vu. Je connais comme vous la réponse : la violence (ou sa menace) est la seule défense du mensonge (comme le mensonge est la seule arme de la violence). La vérité se défend toute seule (elle peut certes être étouffée ou jetée au fond du puits).

  83. Infrajazz,

    En quoi les vidéos car elle sont plusieurs de l’effondrement de la tour 7 sont-elle bidonné ? La tour est tombé à la vitesse de 6 seconde , soit la vitesse d'une chute libre , le milieu du toit s'écroule en premier et à terme la structure tombe vert l’intérieur , ce qui ressemble à la méthode employé d'une démolition contrôlé , de plus les foyer d'incendies était situé sur le côté du bâtiment .
    En quoi ces feux aurait fait fondre les structures métallique au centre du bâtiment , en outre il est illogique qu'une structure en acier tombe en employant le chemin offrant le plus de résistance , et en si peut de temps .
    Il aurait également était normal que comme lors d'un tremblement de terre les étages s'empilent comme des dalles or il n'en est rien , les mêmes arguments peuvent être réutilisé pour les tour , à ceci près qu'en plus de cela les tours sont sujette à de nombreuses fenêtre de tir qui apparaissent plusieurs étages en dessous de ceux qui s'écroulent . et le haut de l'immeuble laisse entrevoir des débris s'envolant en forme d'épluchure de banane , chose qui est le signe d'une explosion et dans ce cas d'un certains nombre d'explosion .

    En ce qui concerne les tours si la thèse de la déformation de l'acier peut avoir sa pertinence en quoi le noyau centrale des tour composé de 47 colonnes d'acier a pus céder intégralement parce qu'un avions aurais miraculeusement été assez puissant pour découpé la tour en deux soit plus d'une centaine de colonnes d'acier ?, alors qu'en même temps au pentagone l'avion se se serait intégralement décomposé et ses ailes qui avait fait tant de dégâts sur une tour pourtant faite pour résister a de multiple impacte de 707 , ces ailes se serait faites mettre en pièce par les colonnes d'acier du pentagone et n'aurait fait aucun dégâts?

    En ce qui concerne l'avion du pentagone on a retrouvé un moteur qui après expertise par les constructeur de 767 viendrais d'un avions de l'armé américaine .
    En outre si les ailes du présumé 767 aurait été capable de couché plusieurs lampadaires il aurait surement pus faire de sérieux dégât aux pentagone , ce qui peut être plus logiquement attribué a un avion de l'us air force , qui plus est blindé avec les ailes plus ou moins rétracté . Dans tous les cas la version d'un 707 ne tient pas et celle d'un A3 scott warrior (si ma mémoire est bonne) a peine .

    Le trou peut être logiquement fait par un missile de croisière mais en même temps les témoignage et les lampadaires sont là , le mystère reste entier mais la version officiel est un ramassis de connerie .

    Infrajazz

  84. skeptic,

    @ infrajazz
    La vidéo conçernant l'effondrement de la tour 7 du WTC qui est systématiquement mise en avant par la détracteurs de la version officielle est une vidéo partiellement tronquée.
    En effet la vidéo dans son intégralité montre en premier lieu la partie du toit en haut à gauche qui s'effondre sur elle meme pour entrainer ensuite le reste de l'édifice, ce qui prouve qu'il y a eu une chute en 2 temps et met à mal la théorie de la chute libre et de la démolition contrôlée.
    La vidéo notamment présentée sur ce site ne montre bizarrement pas l'effondrement du toit qui précède la chute de la tour, pour des personnes qui ne jurent que par l'exactitude scientifique c'est un peu limite.
    De plus pour continuer sur l'effondrement de cette tour il est faux de dire, comme de nombreux détracteurs de la version officielle, que la tour 7 a été peu endommagée par l'effondrement des 2 autres tours. De nombreuses vidéos bizarrement oubliées par ces détracteurs montrent bel et bien la façade la la tour 7 totalement ravagée et prise d'incendies violents.
    La question qui se pose est maintenant de savoir pourquoi les partisans de la thèse du complot gouvernemental évitent soigneusement ces éléments et laissent croire que cette fameuse tour 7 était quasi intacte après l'effondrement des deux immenses tours près d'elle alors que de nombreuses vidéos montrent clairement le contraire et il n'est dès lors pas aberrant de penser qu'une tour qui à encaissée l'effondrement proche de millions de tonnes de débris, partiellement ravagée et fortement incendiée s'effondre au bout de plusieurs heures.

  85. gerard,

    mais vous n'avez pas encore compris la leçon:
    il est impossible de refaire et toute la version officielle et tout le dossier de reopen dans de simples commentaires sur un article!

    @ Skeptic, (et @ Joffrin pendant qu'on y est), vous avez raison, tous ceux qui doutent sur le 11 Septembre 2001 sont des illuminés, de dangereux individus, tout ce que vous voudrez, mais l'ennuyeux c'est qu'il y en a des milliers, des centaines de milliers, des millions peu importe le chiffre, et des personnalités importantes de tous les milieux, politiques, scientifiques, médiatiques, et j'en passe!
    Au point de clivage où nous sommes, il devient impératif d'éclaircir les choses, et il n'y a que trois solutions pour ce faire:
    a) solution-goulag.... vous aimez?
    b) solution silence radio absolu imposé par les médias dominants, télé-presse-radio sur tout ce qui est hors du "politiquement correct" c'est à dire tout ce qui est différent de "la Version Officielle"....et c'est ce qui se passe depuis 10 ans! Nous sommes bien d'accords?
    c) solution débat-démocratique, car il y a trop de bruit sur ce sujet sur Internet même pour ceux qui sont sourds depuis dix ans!
    Vous devriez écouter Voltaire:
    "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrais pour que vous puissiez le dire"..
    Vous devriez être les premiers à réclamer auprès de nos vénérables Médias un véritable débat. Ceux qui demandent la réouverture d'une enquête réellement indépendante et si possible internationale sur les attentats du 11 Septembre 2001 le font bien eux et depuis des lustres!
    La Version Officielle n'a rien à craindre: "c'est du béton"! C'est bien votre avis?
    C'est en refusant ce débat que vous nourrissez toutes les hypothèses imaginables, ce n'est donc pas votre intérêt de laisser "pourrir" une telle situation!
    Vous même devriez signer la pétition pour la vérité sur le 11.9., puisque la Version Officielle n'a pas réussi à convaincre...et quand même pas mal de gens vous l'avouerez!
    Avec tous les moyens scientifiques d'investigation, c'est bien le diable si on n'arrive pas à clore le débat une bonne fois pour toute!

    Dictature = "ta gueule!"
    "Démocratie" = "cause toujours!"
    J'ai mis volontairement Démocratie entre guillemets!...car il ne peut pas y avoir d'équivalence entre une VRAIE démocratie...et "cause toujours!" , vous ne pouvez qu'être d'accord avec moi, il y a donc automatiquement quelque chose qui "cloche"!
    ....et pourtant:
    La solution b), "silence radio, et "cause toujours!", n'est-ce pas la même chose?... j'aimerais sincèrement me tromper!

  86. Shrykull,

    @Skeptic

    Nous n'oublions pas ces éléments, bien au contraire. La chute du Penthouse accrédite en réalité la thèse de la démolition plus qu'elle ne l'infirme, vu qu'entre sa chute et celle du reste du bâtiment (7 secondes), on n'observe aucun changement, seulement quelques vitres qui se brisent en dessous du Penthouse. Même l'autre partie du toit ne bouge pas. Dans l'hypothèse d'une démolition il s'agit tout simplement de la suppression de la colonne principale préalable à celle du reste ; le procédé est très commun et permet au bâtiment de s'effondrer sur lui-même vers l'intérieur, ce qu'il a fait.

    Par ailleurs, même si une partie de la façade sud a été éventrée et quelque soit la violence des incendies, cela ne justifie en rien que l'effondrement soit aussi soudain, propre et net, et n'explique évidemment pas les plus de deux secondes de chute libre lors de l'effondrement final.

    Cependant il serait effectivement plus judicieux de montrer la chute du Penthouse dans les vidéos.

    Et un message à l'assoc' aussi : cessez de vous référez à ce sondage comme à une parole d'évangile, en proclamant « 58% des français ». Il est réalisé sur un échantillon bien trop limité pour être représentatif de l'ensemble de la population.

  87. Menza,

    @Skeptic
    Content de vous voir revenir à l'argumentation sur le fond. Vous avez écrit : "...il est faux de dire [...] que la tour 7 a été peu endommagée par l'effondrement des 2 autres tours. De nombreuses vidéos [...] montrent bel et bien la façade la la tour 7 totalement ravagée et prise d'incendies violents". Je ne sais pas où vous avez bien pu trouver des vidéos montrant LA façade (laquelle?) de la tour 7 TOTALEMENT RAVAGEE. Le NIST a analysé les dégâts causés par l'effondrement de la tour nord (pas des deux!) : ils sont si marginaux qu'ils n'ont joué aucun rôle ni dans le déclenchement de l'effondrement, ni dans son extension vers l'effondrement total (thèse du NIST). Par ailleurs, les incendies présentent (toujours selon le NIST) deux traits : ils étaient NOMADES (c'est-à-dire qu'un incendie parcourait un étage en consumant les postes de travail LES UNS APRES LES AUTRES, brulant localement durant une vingtaine de minutes seulement; et ils sont restés confinés dans chaque étage atteint. En aucune manière ils ne peuvent être qualifiés de violents (comment alors qualifier une tour dont plusieurs étages sont ENTIEREMENT enflammés, où les flammes lèchent abondamment les façades, voire qui est TOTALEMENT la proie d'un gigantesque incendie durant une dizaine d'heures?). C'est un grand classique des 'debunkers' d'avancer cette manière vague de qualifier les incendies des tours du WTC pour noyer le poisson. C'est de la pure malhonnêteté (mais on soutient les arguments qu'on peut). Même le NIST a dû reconnaître la relative faiblesse des incendies, toute sa thèse reposant sur une série d'hypothèses notamment destinées à offrir une DUREE d'échauffement de plusieurs heures autour de la colonne 79. Soutenir ce genre d'affirmations -contraires aux observations reconnues par le NIST- vous fait plus royaliste que le roi. C'est insensé.

  88. Ben Peri,

    11 SEPTEMBRE 2001 – RÉPONSE AUX PROPAGANDISTES

    Ben Peri, est excédé par frénésie de reportages particulièrement manipulateurs, favorables aux thèses les plus fantaisistes des organisateurs de la tragédie du 11 septembre. Il a choisi Laurent Joffrin, comme victime expiatoire de tous les bouffons des médias qui ne savent plus travailler qu’avec, sur les genoux, le livre :

    « PROPAGANDA, comment manipuler l’opinion en démocratie ».

    Ce livre, écrit en 1928, par Edward Bernays, commence par ces mots :
    « La manipulation constante, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses, joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible, forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays.
    Nous sommes pour une large part gouvernés par des hommes dont nous n’avons jamais entendu parler, qui modèlent nos esprits, forgent nos goûts, nous soufflent nos idées… »

    Un vrai déni de démocratie.

    La liste des têtes de chapitres des « Protocoles de Bernays » nous permet, à elle seule, de comprendre pourquoi ceux que l’on nous présente comme des journalistes, sont devenus de honteux Propagandistes :
    1. L’organisation du chaos
    2. La nouvelle propagande
    3. Les nouveaux propagandistes
    4. La Psychologie des relations publiques
    5. Les Affaires et le public
    6. Propagande et leadership Public
    7. Propagande et activités féminines
    8. Propagande et éducation
    9. Propagande et services sociaux
    10. L’art et la science
    11. Les mécanismes de la propagande

    On retrouve dans « Les Protocoles des sages de Sion », un plan stratégique écrit par un Mondialisateur non-Juif, quelques 50 ans avant PROPAGANDA, tous les principes énoncés par Bernays et appliqués par les propagandistes du Pouvoir Mondial. A tel point que l’on est en droit de penser que Bernays lui-même, s’est inspiré des Protocoles des Sages de Sion, pour bâtir sa philosophie manipulatrice et la présenter dans son livre.

    Visiblement, Laurent Joffrin s’est, comme beaucoup des ses confrères, inspiré de ce livre, lorsqu’il écrit sa diatribe contre tous les honnêtes gens qui cherchent la vérité sur les attentats du 11 septembre 2001, qu’il a intitulé d’un formidable amalgame : « Pourquoi les complotistes sont des ennemis de la démocratie ». Cet article a été publié dans le Nouvel Observateur du 09-09-11, et modifié le 10-09-11, va servir de base à ma démonstration.
    Les texte original et intégral de l’article est publié en NOIR et les contre-arguments, explications et commentaires de Ben Peri, sont publiés en ROUGE.

    Au lecteur de juger de l’enquêteur, qui base ses démonstrations sur des faits scientifiquement établis, avérés et publics, et du « propagandiste » manipulateur d’opinion « grand défenseur d’un ersatz de démocratie, la Démocratie Présidentielle, imposée aux peuples, par des Banquiers et une élite » (David Rockefeller).

    Pourquoi les complotistes sont des ennemis de la démocratie
    Publié le 09-09-11 à 10:48 , Modifié le 10-09-11 à 16:53, par Laurent Joffrin
    Ben Peri - Dès le titre, Laurent Joffrin utilise le Dénigrement, il invente pour cela le mot Complotistes, bien dans la ligne du langage politiquement correct, et l’Amalgame, en insinuant que ceux qui tentent de découvrir la vérité sur le Complot mondial, sont forcément des ennemis de la Démocratie.
    Vaste programme qui vaudrait à lui seul un article, car oser parler aujourd’hui des Etats-Unis, comme d’un pays démocratique, qui ne songe qu’à exporter la démocratie et la paix dans le Monde, n’est plus de la propagande, mais la conjonction d’une Réduction et d’un Déni, mais par dessus tout un OUTRAGE A L’INTELLIGENCE ET AU MONDE !

    Pourquoi les Propagandistes du Pouvoir Mondial, sont les vrais ennemis des Peuples
    Publié le 09-10-2011 par Ben Peri
    Laurent Joffrin : Dix ans après, le seul complot qui émerge de l’affaire du 11 septembre, c’est celui des conspirationnistes qui empoisonnent la mémoire de ce cruel évènement.
    Réponse de Ben Peri - Dès les premières lignes de son torchon, Laurent Joffrin commence par utiliser les techniques de la Dénégation, de l’Amalgame et de la Réduction. Le 11 septembre 2001, n’est pas un événement « cruel », mais une énième Opération Psychologique « Odieuse », organisée par le gouvernement américain.
    C’est un fait irréfutable, puisque son concept a été entièrement inventé et financé par le Congrès Américain, lui-même ! En effet, l’organisation d’une « Opération Psychologique » portant sur : « L’attaque des Tours du World Trade Center, par des avions commerciaux, pilotés par des terroristes du Moyen-Orient, armés de cutters… », est loin d’être « Une opération impossible à prévoir », comme le prétend Monsieur Joffrin, et comme s’en sont gargarisés tous les membres du Gouvernement et de l’Administration Bush. Ce projet remonte en fait à 1976. Il s’agissait à l’époque d’une « Commande » du Congrès passée à l’Armée Américaine. (Voir le témoignage de Timothy McNiven ici)
    De plus, trois mois avant le 11 septembre 2001, les 1e et 2 Juin 2001, l’armée américaine conduisait un exercice décidément bien nommé « AMALGAM VIRGO », la Vierge de l’Amalgame… impliquait « le lancement d’un missile de croisière, par un Etat Voyou, ou quelqu’un, à partir d’un navire au large des côtes américaines… » et « d’avions commerciaux sur des immeubles américains » Ben Laden figurait au centre de l’image symbolisant l’exercice !

    Suivez bien le « missile de croisière », vous allez le retrouver plus tard… là où il était supposé frapper dans cet exercice « AMALGAM VIRGO ».
    Une « Opération Psychologique », est une Appellation Contrôlée, de la CIA et du Gouvernement américain. C’est une opération, de type « PROPAGANDA » destinée à manipuler l’opinion publique et la perception des faits.
    Les « Psy Ops » sont utilisées depuis plus de 150 ans par les divers gouvernements américains obéissant à un véritable « Cartel du Crime », (Pour comprendre, lire : « Un grand Projet pour la France », pages 8, 9 et suivantes, et « Banques le Cancer Mondial », pages 33 à 59 pour les détails). Les différents Gouvernements Américains inventent donc et fabriquent les prétextes nécessaires au déclenchement des révolutions, des guerres coloniales ou économiques, en faisant chaque fois croire qu’ils le font pour se défendre, ou défendre la Démocratie et la Liberté ! Il suffit de savoir que :
    1. La Loi Patriote, imposées dans les jours qui ont suivi le 11 septembre avaient été préparées plus d’un an à l’avance. Elle fut suivie des Patriotes 2 et 3, ensemble de Lois qui privent le peuple Américains de la plupart de ses libertés fondamentales,
    2. L’administration Bush a inventé le statut « d’ennemi Combattant » qui lui permet d’arrêter n’importe quel individu (même des Américains), n’importe où dans le Monde, de l’enfermer à vie, sans jamais qu’il ne puissent avoir recours à son avocat, à un tribunal civil, ni communiquer avec qui que ce soit, ni le moindre membre de sa famille,
    3. Le Gouvernement, en particulier avec la National Security Agency, espionne, depuis cette date, de façon honteuse tous les Américains, dans le plus grand secret,

    4 Il crée aussi de monstrueuses Banques de données de la population américaine, mais aussi mondiale,
    5. Il s’apprête à implanter dans la main de tous les américains, et bientôt le reste du monde, une puce électronique, dite « chip RFID », qui lui permettra, entre autres ignominies, de couper tout accès à leurs comptes en banque, à tous ceux qui vont refuser d’obéir au Prochain Gouvernement mondial…
    …pour comprendre que le fascisme et la dictature sont irrémédiablement installés aux Etats-Unis. !

    Une fois repérés par des dénonciations, les livres et magazines qu’ils lisent, les clubs, églises, partis politiques, les lieux qu’ils fréquentent, leurs relations d’affaires, amicales et familiales… Les « fiches » de ces dissidents sont « marquées » dans diverses banques de données, selon le cas, de petits drapeaux ROUGES ou BLEUS.
    Plus tard, une fois l’état d’urgence proclamé, ils seront envoyés dans l’un des 160 camps d’extermination, du « Goulag Américain ». Voir l’article détaillé et une liste de ces camps de la mort, dans le livre « Stop au Warbiz » pages 170 à 190, camps avérés par la lettre du Sénateur Bill Hefner.

    Et vous croyez Monsieur Joffrin que votre servilité à l’égard des Mondialisateurs, vous permettra d’échapper à ces camps ? En vérité, vous seriez bien naïf, car il est écrit « Ceux qui en savent trop seront les premiers à disparaître ».
    Lire à ce sujet « Banques le Cancer Mondial », page 17.

    Le schéma organisationnel des « Opérations Psychologiques » est immuable
    Le premier acte est toujours celui de l’organisation par les Etats-Unis, d’une « Opération Psychologique » fabriquée sous le drapeau de l’ennemi (False Flag Operation), qui ne sert qu’à tenter de faire apparaître le pays de l’Oncle Sam, comme la victime d’un acte d’agression. Une façon peu glorieuse de permettre aux Armées et aux soldats américains, de ne jamais se sentir coupables des atrocités qu’on leur fait commettre ! Au moment où on les leurs fait commettre tout du moins, parce qu’après il en va tout autrement. Lire à ce sujet : « Stop au Warbiz » pages 148 à 153, sur le Syndrome Post Traumatique et le camps de Détention du Wilderness en Alaska qui leur est réservé, qu’aucune route ne dessert, et dont la capacité est 2.000.000 de prisonniers, pardon, de victimes du Syndrome Post Traumatique ! »

    Déjà, en 1846 - Les Etats-Unis provoquent la Guerre contre le Mexique
    La guerre du Mexique démarra après plusieurs provocations de l’armée américaine organisées sur ordre du Président James Polk, qui avait déclaré préalablement, le 8 mai 1846 : « La guerre sera déclarée dans les trois jours, même si nos provocations ne sont pas suivies d’une attaque mexicaine... » Voir « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », page 52.

    En 1898 – Les Etats-Unis coulent un de leurs destroyers pour accuser l’Espagne, et lui déclarer la guerre
    La guerre contre l’Espagne commença après que la Marine Américaine eut coulé son propre navire, l’USS Maine, le 15 février 1898, dans la baie de Cuba, prétendant qu’il l’avait été par les Espagnols... Le sabordage avait été si mal réussi, que le jeune reporter Frederick Remington câbla à son patron : « Il n’y a pas de guerre… Je demande à être rappelé. » Il reçut pour toute réponse la célèbre réplique du fondateur de l’empire de presse Hearst : « Vous fournissez les photos, je fournirai la guerre… » Voir « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », pages 52 et 53.

    La Colonisation de l’Amérique du Sud
    C’est le Président Woodrow Wilson, élu grâce au « Cartel des Banques », et qui signera, en échange de son improbable élection, le décret de création de la FED, la Réserve Fédérale américaine, qui initia la colonisation économique de l’Amérique Latine par la force. Sa stratégie était claire : « Nous allons apprendre aux républiques sud-américaines à élire de bons présidents ». Une affirmation reprise, et cyniquement complétée par Walter Hines Page, l’ambassadeur des Etats-Unis en Grande Bretagne : « Les Etats-Unis sont là (en Amérique Latine) pour 200 ans et nous continuerons à éliminer des hommes pendant cette courte période, jusqu’à ce qu’ils apprennent à voter et à se gouverner eux-mêmes. » Voir « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », page 53.

    En 1915 – Les Etats-Unis sacrifient 128 Américains pour que la Population devienne favorable à son entrée dans la 1e Guerre Mondiale
    En 1915, l’Europe était empêtrée dans une guerre organisée par le même « Cartel des Banques », qui nous pourrit la vie aujourd’hui, mais l’opinion publique américaine s’opposait à l’entrée en guerre des Etats-Unis. Le même Président Wilson déclara alors que son pays resterait totalement neutre, « sur le plan politique, comme sur le plan pratique », mais le 7 mai 1915, le Lusitania, un paquebot britannique, fut coulé par un sous-marin allemand, faisant 1.198 morts, dont 128 Américains. Il ne fut jamais dit au public qu’il transportait en fait un très important stock d’armes américaines destinées aux troupes britanniques… Une information qui avait été discrètement transmise à l’Etat-major Allemand…
    Le bateau était devenu pour l’Allemagne une menace qui rompait la neutralité américaine, mais pour le gouvernement américain, il n’était que l’appât d’une nouvelle « Opération Psychologique » rondement menée, destinée à provoquer une réaction ennemie. Preuve de la fourberie, le Chef de l’Amirauté britannique, un certain Winston Churchill, avait préalablement commandé une étude pour : « Déterminer l’impact politique que provoquerait l’envoi par le fond d’un paquebot qui aurait des passagers américains à bord… ».
    Une semaine avant l’attaque, Churchill écrivit au Président de la Chambre de Commerce : « Il est très important d’attirer des navires neutres vers nos côtes dans le but d’impliquer les Etats-Unis dans la guerre contre l’Allemagne. »
    Joseph Kenworthy, un Commandant de l’Intelligence Navale britannique, déclarera beaucoup plus tard : « Le Lusitania fut envoyé à vitesse considérablement réduite et sans aucune escorte, dans une zone bien connue où sévissait un U-Boat allemand ». Autrement dit, le Gouvernement américain avait froidement décidé de sacrifier 1.198 vies humaines pour satisfaire des Maîtres du « Warbiz, le Business de la Guerre » ? Ceux-là même qui ont financé tous les pays belligérants de cette guerre, comme ils le feront plus tard pour la seconde guerre mondiale, grâce à leurs banques, installées dans chacun de ces pays.
    Le Président Wilson put alors impliquer les Etats-Unis dans une guerre destinée à « Rendre le monde plus sûr pour la démocratie… » (sic !) Voir « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », pages 53 et 54

    En 1941 – Les Etats-Unis humilient le Japon pour provoquer sa réaction. Ce sera le « Pearl Harbour » du 20e siècle, 70 ans avant le « Pearl Harbour » du 21e siècle…
    Le 7 décembre 1941, des bombardiers japonais attaquent la flotte américaine du pacifique à Pearl Harbour, Hawaï, tuant 2.460 soldats américains. Non seulement Franklin D. Roosevelt, et ses plus proches conseillers connaissaient la date et l’heure de l’attaque et n’ont rien fait pour la prévenir et protéger les troupes américaines, mais en fait, ce sont eux qui l’avaient provoquée selon un plan particulièrement sophistiqué.
    Le Lieutenant Arthur McCullum, chef du bureau de l’Intelligence de la Marine américaine élabora ce plan en 7 phases. Il fût présenté au Président Roosevelt le 7 octobre 1940, avec pour but de provoquer l’attaque nipponne. Le Président décida immédiatement de lancer l’opération secrète. A la fin de la dernière phase du plan, le Japon attaquait Pearl Harbour…
    Après avoir rencontré le Président Roosevelt le 16 octobre 1941, Henry Stimson, le ministre de la guerre écrivit : « Nous devons faire face à la délicate question de la joute diplomatique pour être certains que le Japon soit mis dans une position telle qu’il soit le premier à commettre un acte d’agression ».
    Le 25 novembre une seconde rencontre est organisée avec le président, à propos de laquelle Stimson écrira : « la question était de savoir comment nous devions manœuvrer les Japonais dans une position telle qu'ils seraient obligés de tirer les premiers ». Le jour suivant un ultimatum insultant fut envoyé aux Japonais. L'intelligence américaine intercepta un message japonais codé qui qualifiait l'ultimatum de « proposition humiliante » et que dorénavant ils préparaient la guerre contre les États-Unis.
    Les Américains avaient percé les systèmes de cryptage des messages diplomatiques et militaires. Un rapport ultrasecret de l'état-major des armées, d'octobre 1944 prouve que les militaires américains connaissaient : « l'heure probablement exacte et la date de l'attaque ». Le 29 novembre 1941 le secrétaire d'État américain le révéla à des reporters. Cette connaissance anticipée fit l'objet d'un article dans le New York Times du 8 décembre 1941.
    En 1945, pendant le déroulement de la guerre des messages interceptés révélèrent aux militaires américains que le Japon se rendrait très prochainement. Le gouvernement américain et son état-major savaient que les destructions par la bombe atomique d'Hiroshima et de Nagasaki n'étaient pas nécessaires, mais le business de la guerre, et les ambitions du « Cartel des Banques » prévalaient sur plus de 200.000 vies humaines et aux dommages à long et très long terme que cela causerait à des millions d’êtres humains. Voir « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », pages 54 à 56.
    Cela vous montre la vraie valeur de l’être humain pour ces chacals qui mènent le Monde, et qui se servent de serpillières comme Monsieur Joffrin pour assurer leur propagande mensongère.

    1945 – Les Etats-Unis provoquent la guerre de Corée
    La guerre de Corée porte, elle aussi, de terribles évidences de la fabrication de prétextes pour la conduire, et des nombreux crimes perpétrés par les États-Unis contre la paix et l'humanité, après l'occupation de la Corée du Sud en septembre 1945. Voir « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », pages 57.
    En 1955, Albert Einstein se laissera aller à dire :
    « Les États-Unis manipulent l'ONU qui est utilisée par les grandes puissances aux dépens des petites nations », précisant : « Les grandes puissances n'agissent pas sur la base des faits, mais les fabriquent pour servir leurs ambitions et imposer leur force aux petites nations ».
    Rassurez-vous, rien n’a changé depuis Einstein. Je n’en veux pour preuve que le traitement de la demande des Palestiniens à établir leur propre Nation, sur la terre qu’ils occupent depuis plus de 3.000 ans…

    1964 – Les Etats-Unis provoquent la Guerre du Vietnam
    Au Vietnam, le 30 juillet 1964, de supposés bateaux de pêche vietnamiens attaquent le destroyer américain Maddox dans le golfe du Tonkin. Cette nouvelle « Opération Psychologique », totalement fabriquée par le gouvernement guerrier de Lyndon Johnson, qui succéda à celui trop pacifique de John Fitzgerald Kennedy, opposé à cette guerre, plongea les États-Unis dans la guerre du Vietnam. Les planificateurs américains des guerres imposées par les éminents membres de la Finance Internationale et du Warbiz ont continué à utiliser des prétextes séculaires pour justifier ces guerres, comme on a pu le constater en 1983 sur l'île de Grenade, en 1989 à Panama, en 1991 en Iraq, en 1992 en Somalie, en 1994 en Haïti, en 1995 en Bosnie, en 1999 en Yougoslavie…
    Ces opérations ont été tellement banalisées, qu’elles sont menées avec de moins en moins de professionnalisme. Ce qui explique l’incohérence totale des explications fournies à propos de 11 septembre 2001.
    Ainsi, comme en 1846 dans la Guerre des Etats-Unis contre le Mexique, comme en 1898 dans Guerre des Etats-Unis contre l’Espagne, comme dans la colonisation de l’Amérique du Sud, comme en 1915 avec l’entrée des Etats-Unis dans la première Guerre Mondiale, comme en 1941 pour l’entrée des Etats-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale, comme en 1945 avec la guerre de Corée, comme en 1964 avec la guerre du Vietnam, comme en 1983 sur l'île de Grenade, en 1989 à Panama, en 1991 en Iraq, en 1992 en Somalie, en 1994 en Haïti, en 1995 en Bosnie, en 1999 en Yougoslavie, en 2001 en l’Afghanistan, en 2003, à nouveau en Iraq, comme pour les « Révolutions Spontanées » en Tunisie, Egypte, Syrie, et bientôt en Iran, au Venezuela , en Bolivie, et au Pakistan…… les attentats d’Oklahoma City et du 11 septembre 2001, sont bien les énièmes « Opérations Psychologiques » d’une très longue série…
    George Bush lui-même le confirme, sans aucune ambiguïté, dans sa menace aux dirigeants du Monde au soir du 11 Septembre : « Ceux qui ne seront pas avec nous dans cette guerre à la Terreur, seront considérés comme des terroristes »… et « Aujourd’hui a eu lieu le Pearl Harbour du 21e siècle »
    Pour vous en convaincre définitivement, vous pouvez tenter de mettre en défaut les différentes démonstrations qui en sont faites, dans « STOP the Warbiz », pages 13 à 94, dans « Un Grand Projet pour la France », pages 24 à 31, et dans « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », pages 11 à 26.
    Quand nos médias vont-ils enfin cesser de mentir et de se mentir à eux-mêmes, et comprendre que leurs renoncements à toute vérité ne fait que favoriser une Mafia des Banques dont la stratégie est de détruire la souveraineté des nations et réduire leurs populations à la plus grande misère et à la plus grande servitude. (Lire à ce sujet : « Banques le Cancer Mondial ».) Quelle satisfaction ces propagandistes serviles peuvent-ils en tirer ?
    Vont-ils un jour, se réveiller, et se décider à jouer leur rôle de contrepouvoir indispensable à toute vraie démocratie ?
    RÉAGIR
    Laurent Joffrin - Dix ans après, les citoyens internautes attachés aux valeurs démocratiques devraient au moins se mettre d’accord sur un point : le seul complot qui émerge de l’affaire du 11 septembre, c’est celui des conspirationnistes qui empoisonnent la mémoire de ce cruel événement et cherchent à faire passer le gouvernement américain de l’époque, fort critiquable par ailleurs, pour une bande d’assassins cyniques et irresponsables.
    Réponse de Ben Peri – Encore un Amalgame. Les citoyens attachés aux vraies valeurs démocratiques sont très bien informés sur les mensonges du Gouvernement et de l’Administration américains qu’ils les considèrent pour ce qu’ils sont : « Une bande d’assassins cyniques et irresponsables ». Bien vu Monsieur Joffrin !
    Voyez plutôt : aux Etats-Unis, Le 10 novembre 2004, lors d’un sondage rapide de CNN, à la question « Pensez-vous que le gouvernement des Etats-Unis a camouflé les évènements du 11 septembre 2001 ? », les téléspectateurs de CNN ont répondu OUI à 89%... ! Voir ici.
    En France, un sondage récent effectué par HEC – Junior Entreprise, pour le compte du mouvement « ReOpen9/11 », a fait ressortir que 58% des Français doutent de la version officielle, et seulement 31,2% ont gobé le fait que cette version officielle, corresponde à la réalité. Voir ici. A la décharge des Français, il faut reconnaître que la « PROPAGANDA » y est la meilleure et la mieux organisée du Monde.
    Malgré tout, les « populaces », comme les nomment les maîtres du Monde, ne sont plus ces troupeaux d’animaux domestiques, illettrés et imbéciles dont rêvent les Laurent Joffrin et ses sponsors, les MONDIALISATEURS.

    Laurent Joffrin : On dira que c’est déjà faire la part belle à ces délires que de leur consacrer un article. Peut-être, mais lorsque l’on tape "11 septembre" sur le moteur de recherches Google - qui devrait avoir honte de sa complaisance, hypocritement cachée derrière une soi-disant neutralité technique - la moitié des occurrences qui apparaissent sur la première page émanent de groupes ou d’auteurs qui remettent en question l’explication raisonnable et étayée de l’événement, au profit d’élucubrations louches et insinuantes. Il faut donc revenir encore une fois sur ce dossier pour en rappeler les données de base fournies par l’examen froid des éléments factuels.
    Réponse de Ben Peri – Ha ! Dénigrement, quand tu nous tiens dans tes bras… Google devrait avoir honte d’aider les citoyens du Monde à révéler la vérité, mais aucune honte à véhiculer les mensonges de la Propagande facho-mondialisatrice ? Je me demande pourquoi ?
    Les seules explications scientifiquement démontrées par des milliers d’ingénieurs, raisonnables et très bien étayées… Ce que Monsieur Joffrin qualifient de délires sont :
    Le 11 septembre 2001 n’a rien d’un complot islamiste. Ces attentats sont bel et bien une énième « Opération Psychologique », destinée à permettre aux mêmes prédateurs qui ravagent le monde depuis plus de 150 ans, de mettre la main sur les réserves et le pétrole du Moyen Orient, laminer une fois de plus, comme après l’attentat d’Oklahoma City, les droits des américains, et d’installer au Moyen-Orient, les plus énormes bases militaires, en préparation de la Troisième Guerre Mondiale qu’ils ont décidé de nous imposer.
    En conséquence,
    J’ACCUSE le Gouvernement des Etats-Unis d’avoir organisé une énième « Opération Psychologique », le 11 septembre 2001. Et je défie le moindre journaliste à soutenir le contraire en direct sur un plateau de télévision, par des arguments scientifiques et logiques et non du bla-bla diffamatoire sans aucune base scientifique factuelle.
    Voici un court résumé de faits indéniables et qui pour la plupart font actuellement l’objet de plusieurs procédures criminelles de type RICO, aux Etats-Unis, et qui opposent de nombreux citoyens américains au Gouvernement Américain, à George W. Bush, à Dick Cheney, à Donald Rumsfeld et Al…
    Dans le cadre de l’odieux contexte international qui nous est imposé par le « Cartel des Banques », savoir si le 11 septembre 2001 est un attentat islamiste ou une « Opération Psychologique » (Psy-Op) du « Gouvernement Américain, et al. », revêt une importance fondamentale. Pourtant, plus aucun doute ne subsiste depuis longtemps.
    Les attentats du 11 septembre 2001 sont bien une « Opération Psychologique », destinée à permettre le développement du « Plan pour un Nouveau Siècle Américain », qui prévoyait dans sa première phase, de chasser Saddam Hussein, trop indépendant, pour mettre la main sur les ressources pétrolières de l’Iraq (2e producteur mondial) et y installer d’énormes bases militaires destinées à enflammer la 3ème Guerre Mondiale, mais aussi sur les réserves Pétrolières de l’Afghanistan (2e réserves non exploitées au monde), mais aussi de développer la production du pavot et de l’héroïne que les méchants Talibans, avaient réduites à zéro. Pourquoi ? Mais parce que la drogue est depuis toujours, la première source de financement des opérations subversives et secrètes des services d’Intelligence et des gouvernements, et en particulier de la CIA et du Gouvernement américain. Mais aussi pour menacer les dirigeants du monde dit « libre » (mdr) qui auraient pu être tentés de dénoncer la supercherie du 11 septembre en rendant publics certains documents secrets… Souvenez-vous des paroles de George W. Bush au soir du 11 septembre : « Ceux qui ne seront pas avec nous dans cette guerre au terrorisme, seront traités comme des terroristes »
    A tous ceux qui en douteraient encore, voici la liste chronologique des évènements et mensonges devenus irréfutables qui le prouvent :
    • 1976 Financement, par le Congrès US d’une étude sur la façon dont l’Intelligence américaine pourrait mener une « attaque sur les tours du World Trade Center, par des avions commerciaux, qui seraient présentés comme détournés par des terroristes musulmans, munis de cutters ».
    • 1976 Boeing commence à équiper ses modèles 757 et 767 d’un système anti-pirates de l’air, de pilotage à distance, qui sera utilisé pour détourner les avions le 11 septembre 2001.
    • Septembre 2000 - Publication du rapport « Reconstruire les défenses Américaines », par le terrifiant plan guerrier appelé « Plan pour un Nouveau Siècle Américain », dans lequel ont peut lire : « Les transformations à mettre en place, même si elles entraînent des changements révolutionnaires, seront très longues à mettre en place, sauf en cas de survenance d’un évènement catalyseur - tel qu’un « Nouveau Pearl Harbour ». Voir l’article d’ABC News. Pour le rapport complet nommé : « Rebuilding America’s Defense », lire page 51 sur le site officiel du PNAC.
    • Juillet 2001 - Osama Ben Laden est hospitalisé pendant une dizaine de jours à l’hôpital américain de Dubaï. Durant son séjour il reçoit plusieurs fois la visite du responsable régional de la CIA. Si Ben Laden avait déjà été vraiment recherché pour les attentats de Nairobi, de Dar-es-Salam et de l’USS Cole, comme le FBI le prétend aujourd’hui, pourquoi la CIA ne l’a-t-elle pas arrêté, extradé ou même éliminé, comme elle le fera plus tard avec des milliers d’opposants à la mondialisation avec le Worldwide Attack Matrix ?
    • Août 2001- Mark Vreeland, un membre des services secrets de la marine américaine, tente, depuis le Canada, de prévenir officiellement le Gouvernement des Etats-Unis, de l’imminence des attaques du 11 septembre dont il fournit tous les détails. La réponse du Gouvernement US sera de demander son arrestation et son extradition au Gouvernement Canadien…
    • 6 septembre 2001, ordre est donné de retirer du système de surveillance des tours du World Trade Center, tous les chiens détecteurs d’explosifs, mais personne ne cherchera a savoir qui a donné cet ordre, ni pour quelle raison.
    • Week-end des 8 et 9 septembre 2001, On observe un « ballet ininterrompu de personnages en blouses blanches qui montent d’énormes colis à l’intérieur des tours »… Ce sont en fait tous les explosifs qui serviront à leur démolition, et les balises radio directionnelles, qui dirigeront les avions sur les tours.
    • 10 septembre 2001, un premier sous-traitant de la FEMA arrive avec ses équipes à Manhattan, dans l’après-midi, « …Pour pouvoir se mettre à la disposition de la ville de New York, dès le 11 septembre au matin… ! »
    • 11 septembre 2001, le vol AA11, décolle de Boston, direction la côte Ouest. Il est rapidement détourné de sa route, et prend la direction de New York. Son commandant de bord, qui a été privé des commandes de l’avion par le système anti-pirates de l’air de DARPA, n’aura pas d’autre solution pour communiquer avec le monde extérieur, que d’actionner son commutateur radio manuel, sans interruption, pendant 24 minutes. Son attitude prouve bien qu’il n’y avait aucun terroriste à bord de l’avion…
    • 11 septembre 2001, toutes les télévisions du monde constatent qu’il n’y a plus de feu dans les étages supérieurs des tours du World Trade Center. Le feu sera pourtant la seule explication retenue par les autorités américaines, pour expliquer l’effondrement des tours.
    • 11 septembres 2001, toutes les télévisions du monde, témoignent de 4 énormes explosions, juste avant l’effondrement des tours. Version Officielle du porte parole du FBI : « Je n’ai jamais entendu parler d’explosion dans les bureaux du FBI à New York. Il applique parfaitement la technique de la réduction : Je n’en ai pas entendu parler… donc les explosions n’ont pas existé !
    • 11 septembre 2001, les séismographes de l’observatoire terrestre de l’Université Lamont Doherty à Palissade, N.Y. à 35 kilomètres de l’explosion ont enregistré les formidables explosions produites par les explosifs qui ont détruit les tours.
    • 11 septembre 2001, les mêmes séismographes ont enregistré un temps de 9,6 seconde pour l’effondrement des tours (vitesse d’une chute libre), prouvant que les tours ont bien été démolies professionnellement à cause d’un explosif (La Thermite) placé dans les sous-sols des tours. (Palissade Hearth Observatory)
    • 11 septembre 2001 - Un Boeing de 100 tonnes s’évapore à l’intérieur du Pentagone, après être entré par un trou de 3,5 x 4 mètres, laissant, selon le FBI, l’ADN de 57 des passagers sur 58, intact.
    • 11 septembre au soir - Une douzaine de personnels du centre de contrôle aérien de Ronkonkoma consignent sur une bande audio toutes leurs observations sur les anomalies observées durant la journée concernant les vols des 2 avions détournés depuis Boston. La bande est détruite par un responsable de la FAA. Aucune enquête ne sera menée, ni sur cette destruction, ni pour reconstituer ce témoignage capital, avec les participants à la réunion originale.
    • 11 septembre au soir, La menace aux dirigeants du monde tentés de dénoncer la supercherie. Discours du Président George W. Bush : « Ceux qui ne seront pas avec nous dans cette guerre au terrorisme, seront considérés comme des terroristes… »
    • 11 septembre au soir, le Président américain note dans son agenda personnel : « Aujourd’hui a eu lieu le Pearl Harbour du 21e Siècle » ! Une remarque à rapprocher des termes exacts du rapport du PNAC, « Les transformations, seront très longues à mettre en place, sauf en cas de survenance d’un évènement catalyseur - tel qu’un Nouveau Pearl Harbour ». Voir l’article d’ABC News.
    • 15 septembre 2001, George Tenet, directeur de la CIA, présente officiellement au Président George W. Bush (car le projet avait depuis longtemps été accepté et proposé à 80 pays étrangers), le projet de création de la « Matrice de l’Attaque du Monde » (The Worldwide Attack Matrix). La création sera acceptée le jour même. Cette décision, qui a été préparée longtemps à l’avance, prouve, comme les Lois Patriotes également préparées longtemps à l’avance, les desseins des vrais organisateurs des attentats du 11 septembre. Le gouvernement français, de gauche (sous la Présidence de Jacques Chirac, parfaitement au courant que le 11 septembre n’est pas une attaque terroriste Islamiste, accepte que le Centre International du Worldwide Attack Matrix soit situé à Paris ! Les Gouvernement de droite qui lui succèderont n’y trouveront jamais rien à redire, bien au contraire…
    • 21 septembre 2001, Trois des quatre boîtes noires des deux avions qui ont percuté les tours du World Trade Center sont retrouvées et remises au FBI. Celui-ci proclamera pourtant, et proclame toujours aujourd’hui qu’il n’a retrouvé aucune des boîtes noires. Et pour cause, ces boîtes noires prouvent de façon irréfutable, que les avions ont été détournés électroniquement.
    • Dans les jours qui suivent le 11 septembre, ordre est donné, avant que la moindre investigation scientifique ait pu être menée, de faire disparaître toute preuve de démolition professionnelle des tours, en nettoyant la scène du crime, et en expédiant les décombres, le plus loin possible des Etats-Unis, à Kobe au Japon, au Mexique, à Madras en Inde, et à Shanghai, en Chine…
    • Dans les jours qui suivent le 11 septembre, dans les ruines du World Trade Center, des experts en démolition contrôlée d’immeubles, observent que la plupart des poutrelles ont été cisaillées, de façon très nette, par des explosifs à des angles de 45°, technique traditionnelle des démolisseurs professionnels.
    • Trois semaines après le 11 septembre, un spécialiste de la Démolition contrôlée et un sous-traitant chargé du déblaiement des restes du World Trade Center découvrent de véritables lacs de métal fondu, encore extrêmement chauds, qui confirment l’utilisation de la Thermite pour cisailler les soubassements des tours.
    • Dans les semaines qui suivent le 11 septembre, George W. Bush décide de la création d’une commission du 11 septembre 2001, qui a interdiction d’enquêter sur les attentats eux-mêmes… ! Cette commission écartera nombre de témoins gênants qui avaient beaucoup de témoignages importants à apporter.
    (Tous les détails concernant la Commission du 11 septembre se trouvent dans le livre « STOP au Warbiz », pages 221 à 236) Une commission d’enquête fustigée par des Agents Fédéraux directement en charge de l’Investigation :

    Tous les détails concernant le 11 septembre se trouvent dans les livres « STOP au Warbiz », pages 25 à 102), et en Anglais « STOP THE WARBIZ » pages 25 à 100.

    D’anciens agents fédéraux fustigent la commission
    sur le 11 septembre et l’administration Bush

    Un groupe de 25 agents fédéraux directement impliqués dans des opérations gouvernementales de contre-espionnage et de contre-terrorisme a tenu une conférence de presse le 13 septembre 2004 pour fustiger la commission d’enquête sur le 11 septembre et l’administration Bush pour « avoir manqué de tenir pour responsables les officiels du gouvernement des manquements qui ont permis à la tragédie de survenir. » Sûrement des agents conspirationnistes pour Laurent Joffrin.
    Les principaux hommes politiques du monde avaient même été prévenus à l’avance du jour et de l’heure des attentats, comme en témoignent Vladimir Putin et le Premier Ministre Chinois Zhu Rongji qui attendaient ensemble, au Kremlin, face à un poste de télévision allumé, l’heure du drame. Si aucun dirigeant, ni aucun pays n’a réagi à l’époque, ni depuis cette date, c’est tout simplement parce qu’ils étaient, et sont, les parfaits otages et complices de cette politique de terreur fabriquée par le Cartel des Banques !

    De qui se moque Laurent Joffrin pour évoquer une explication raisonnable et étayée du Gouvernement Américain, alors qu’aucune des explication fournies par lui, jamais, ne tient la route plus de 30 secondes… !

    Ben Peri a adressée, en son temps, à la « Commission sur le 11 septembre » une liste de questions qui demandait des réponses raisonnables et étayées, mais qui n’a jamais reçu la moindre réponse, même non officielle, non raisonnable et non étayée :
    1. Pourquoi, le 6 septembre 2001 les responsables de la sécurité des tours jumelles du WTC retirent les chiens chercheurs d’explosifs, des rondes de sécurité ? Qui a donné cet ordre ? Pour quelle raison ?
    2. Qui a donné l’ordre aux équipes de secours de la FEMA de se mettre en place le 10 septembre, afin d’être opérationnelles dès le 11 septembre au matin ? Pour quelle raison ?
    3. Pourquoi des individus ont-ils diffusé des messages d’alerte sur le réseau Odigo, avant même que le premier avion ne décolle ? Comment et par qui ont-ils reçu cette information ?
    4. Que veut dire le général Myers (adjoint au chef d’état major interarmes au moment des faits) par : « Nous sommes particulièrement bons lorsque la menace vient de l’extérieur. Nous ne sommes pas aussi bons quand elle vient de l’intérieur… » ?
    5. Qui a utilisé le système anti-pirate de l’air de DARPA pour détourner les avions sur leurs cibles ?
    6. Pourquoi n’y a-t-il jamais eu aucun scellé apposé sur les ruines du WTC pour permettre une expertise ultérieure ?
    7. Qui a donné l’ordre d’enlèvement des décombres, et en particulier des mares de métal fondu du WTC avant que la moindre expertise n’ait pu être réalisée ?
    8. Qui a décidé d’expédier les débris à l’étranger, alors que des tonnes de ferraille pouvaient être recyclées aux Etats-Unis, pays où l’industrie métallurgique connaît des problèmes...
    9. Qui a profité des délits d’initiés constatés à l’occasion du 11 septembre ? Qui a décidé de détruire les preuves de ces délits ?
    10. Pourquoi et qui a donné des ordres pour étouffer toutes les déclarations de témoins faisant état de « séries d’explosions » au WTC, tellement fortes que les immeubles ont tremblé de façon plus importante que lors d’un tremblement de terre ?
    11. Par qui, et pourquoi, les enregistrements professionnels de la Brigade des Pompiers de New York ont-ils été classés « secret défense » ?
    12. Où se trouvent les restes du Boeing 757-200 de 100 tonnes supposé avoir frappé le Pentagone ?
    13. Dans quelles conditions ont été réalisées les analyses d’ADN des 58 passagers du vol 77 ? Où se trouvent les corps ? Où les services d’identification se sont-ils procurés les empreintes génétiques des victimes pour pouvoir les valider ? Est-il possible de procéder à une contre-expertise ?
    14. Pourquoi n’y a-t-il jamais eu de certificat de décès pour aucun des terroristes Arabes supposé se trouver dans le vol 77 ?
    15. Pourquoi les pompiers du Pentagone ont-ils utilisé de l’eau pour éteindre un feu de Kérosène ?
    16. Quels étaient les propriétaires des sites Internet vantant les attaques du 11 septembre un an avant les évènements ?
    17. Pourquoi les Etats-Unis se sont-ils retirés de la Convention de Genève ?
    18. Pourquoi les Etats-Unis se sont-ils retirés de la cour criminelle internationale ?
    19. Pourquoi les patrons du FBI ont-ils fait taire leurs agents qui les alertaient qu’une attaque sur le sud de Manhattan, orchestrée par Osama Ben Laden était imminente ? Et pourquoi les ont-ils menacé d’être poursuivis en vertu de la loi sur la sécurité nationale s’ils publiaient quoi que ce soit sur leurs investigations ?
    20. Pourquoi John Ashcroft a-t-il ignoré les avertissements de David Schippers ?
    21. Pourquoi l’agent spécial Robert G. Wright Jr est-il obligé d’intenter un procès au gouvernement pour recueillir des dépositions officielles sur le blocage des investigations ?
    22. Pourquoi le FBI a-t-il relâché plus de 200 agents israéliens pris en flagrant délit d’espionnage ? Qui en a donné l’ordre et pourquoi ?
    23. Pourquoi les dossiers des agents israéliens liés aux attentats du 11 septembre ont-ils été classés « secret défense »?
    24. Pourquoi le directeur du FBI a-t-il fait la déclaration suivante les 20 et 27 septembre 2001 : « le FBI n’a pas les moyens de prouver les véritables identités des pirates de l’air ». Si tel est le cas, comment les avez-vous identifiés et quelles informations vous ont permis d’être aussi affirmatif ? Pourquoi les photos des 19 suspects sont-elles restées si longtemps exhibées par le FBI sur son site Internet ?
    25. Où se trouvent les nombreuses bandes vidéo enregistrées dans les aéroports d’où sont partis les avions détournés ? Si elles ont été classées « secret défense », pourquoi l’ont-elles été ?
    26. Où se trouvent les boîtes noires des quatre avions ? Si elles ont été classées « secret défense », pourquoi l’ont-elles été ?
    27. Comme il est prouvé qu’il n’y avait pas de pirates de l’air, comment la CIA et le FBI ont-ils pu établir un lien avec Ben Laden et Al Qaeda ?
    28. Pourquoi le FBI nie-t-il l’évidence que les tours du WTC ont bien été démolies par des démolisseurs professionnels ? Qui lui demande de défendre une thèse aussi stupide ?
    29. Pourquoi le FBI se fait-il complice du mensonge sur l’ADN des 57 passagers du vol 77 alors que l’avion à l’intérieur duquel se trouvaient les corps a été « vaporisé » ?
    30. Maintenant qu’il est établi que la poudre d’anthrax adressée pendant la campagne d’envoi d’octobre 2001 était la même que celle fabriquée par BMI pour la CIA, pourquoi le FBI ne mène-t-il pas d’enquête sur le suspect n°1, le transfuge soviétique Kanatjan Alibekov, alias « Ken Alibek », président de Hadron Advanced Bio Systems, également directeur de Programme chez BMI ?
    31. Dans quel but la CIA a-t-elle fait fabriquer par BMI, une quantité importante de poudre d’anthrax destinée à « des actions terroristes » ?
    Quelle quantité exacte a été fabriquée ?
    Où sont stockés ces produits ?
    Quel est le stock restant ?
    Combien de poudre a été utilisée et à quel usage ?
    32. Entre le 4 et le 14 juillet 2001, Larry Mitchell, l’agent de la CIA à Dubaï, rencontre à plusieurs reprises Osama Ben Laden à l’hôpital américain de la ville.
    Quelles étaient les raisons de ces visites ?
    Quels propos ont été échangés ?
    Ben Laden était à l’époque sur la liste des 10 personnes les plus recherchées par le FBI. Pourquoi l’agent de la CIA aurait-il craché sur une prime de 25 millions de dollars ?
    33. Qu’est-ce qui permet à Richard Perle de penser que les Etats-Unis sont engagés dans une « guerre totale » ? D’où tient-il ses informations ?
    34. Donald Rumsfeld a déclaré : « L’Iraq doit être la cible du premier tour... » ?
    Pourquoi pense-t-il qu’il pourrait y avoir un second tour ?
    Quelles sont les cibles du second tour, du troisième.... qui figurent sur son agenda ?
    Combien y aura-t-il de tours à cette guerre qui selon lui « durera une vie entière » ?
    Combien prévoit-il de morts au total ?
    35. Richard Perle a déclaré : « Si nous laissons progresser notre vision du monde, si nous y adhérons, et si nous n’essayons pas de la mettre en place par une diplomatie subtile, mais par une guerre totale, dans plusieurs années, nos enfants chanteront notre gloire... »
    De tels propos seraient passibles d’emprisonnement dans la plupart des états de droit. Pourquoi personne ne l’a poursuivi pour « incitation à la violence » ?
    36. Quelles sont les usages prévus pour les 800 camps de concentration, dont 160 camps de la mort déjà opérationnels aux Etats-Unis ? Qui a ordonné leur construction ?
    37. A quel usage est destiné le camp de Wilderness en Alaska, capable de contenir deux millions de « malades mentaux » ?
    38. Pourquoi y a-t-il plus d’un million de soldats étrangers sur le sol américain ? Pourquoi des troupes russes ? Pourquoi des chars et des camions lance missiles russes ?
    39. Pourquoi la FEMA gère-t-elle des listes de citoyens « Rouges » et « Bleues » ? Qui en a décidé ainsi ? Quel organisme contrôle leur élaboration ?

    Ben Peri ajoutait en forme de Conclusion : « Quand le peuple américain et les peuples du monde auront reçu les réponses à ces questions, nous pourrons alors croire que cette commission est « indépendante », car pour le moment nous n’avons que de sérieux doutes... » Voir la liste des questions posées, en Anglais, dans « Stop The Warbiz », livre qui se trouve à la bibliothèque du Congrès Américain, pages 235 à 242.

    Une campagne d’Anthrax passée aux oubliettes des Propagandistes…
    L’organisation par la CIA, de la campagne d’Anthrax qui a immédiatement suivi les attentats du 11 septembre, et dont les cibles et les victimes étaient de bons Américains Libéraux et des Démocrates, dont deux membres éminents du Congrès, puis les meurtres odieux de 4 scientifiques qui étaient les témoins directs des commandes d’Anthrax passées au Laboratoire spécialisé dans le Bioterrorisme de l’Etat américain de Fort Detrick, par le Battelle Memorial Institute, pour le compte de la CIA, pour une opération appelée « Clear Vision », destinée à faire taire tous ceux qui enquêtaient sur l’affaire, et qui auraient eu l’envie de dénoncer la vérité, sont bien des preuves irréfutables, de la profonde implication de l’Administration Bush dans les attentats du 11 septembre 2001.
    Devant l’évidence d’une commande de souches d’Anthrax militarisé « destinées à terroriser, mais non à tuer », passée par la CIA au « Battelle Memorial Institute » par l’intermédiaire d’un transfuge soviétique nommé Kanatjan Alibekov, alias Ken Alibek, un collaborateur officiel de la CIA, le FBI a récemment réussi à enterrer l’affaire en utilisant la méthode de l’ « idiot utile » opérant seul (à l’instar de Lee Harvey Oswald, Timothy McVeigh…), c’est-à-dire en mettant tout sur le dos de Bruce E. Ivins, un biologiste de l’armée américaine, « suicidé » à l’été 2008, parcequ’il en savait beaucoup trop, pour avoir aidé le FBI, à mener l’enquête sur la campagne d’Anthrax depuis octobre 2001… L’implication d’Alibekov fut ultérieurement « couverte » par une action de contre-espionnage sur des armes biologiques russes à base d’Anthrax, inventée pour l’occasion… Tous les détails croustillants sur la campagne d’Anthrax sont dans : « STOP au Warbiz », pages 104 à 106.

    Les répercussions pour le Monde, des mensonges du 11 septembre
    L’implication de l’administration américaine, dans l’opération psychologique du 11 septembre 2001, dans la campagne de terreur à l’Anthrax organisée immédiatement après, dans l’utilisation des moyens employés pour faire disparaître toute preuve, mais aussi dans la dissuasion, l’assassinat, ou la mise à l’écart des témoins importants, et de ces centaines de scientifiques qui réfutent les différentes versions fournies par le Gouvernement américain… font voler en éclat la fable parfaitement entretenue par les Propagandistes professionnels, d’un Ben Laden, PDG d’une Al Qaeda multinationale du Terrorisme, dirigée par un dialysé grave, crapahutant dans les montagnes afghanes et pakistanaises avec AK47 pour tourner des vidéos, son fauteuil à dialyse et ses stocks de sang réfrigéré...
    Pour comprendre la vérité sur Ben Laden, il faut lire : « Sarkozy et les maîtres de la Terreur », pages 19 à 26, et pour Al Qaeda, le même livre, pages 39 à 44.

    Quand à l’authentique et seule déclaration officielle de Ben Laden, elle a été publiée dans le journal Ummat de Karachi, le 28 septembre 2001. Elle rectifie à elle seule toutes les insanités qui on pu être proférées par la PROPAGANDA de la CIA, relayée par la chaîne Al Djezeera :
    Pour ce qui est du présumé organisateur, désigné par le FBI, dans l’heure qui a suivi l’effondrement des tours, voici la seule interview authentique et officielle de Ben Laden. Elle a été publiée le 28 décembre 2001, par le journal Pakistanais Ummat Karachi : Voir l’interview intégrale ici. Les principaux extraits sont reproduit ci-après :
    « « J'ai déjà dit que je n'étais pas impliqué dans les attentats du 11 Septembre aux Etats-Unis. Comme musulman, je fais de mon mieux pour ne pas mentir. Je n'ai rien su de ces attentats et je ne considère pas que le meurtre de femmes, d'enfants et d'autres innocents soit une bonne chose. L'islam interdit strictement de nuire aux femmes, aux enfants et aux autres gens. De tels actes sont interdits, même au cours d'une bataille. Ce sont les Etats-Unis qui maltraitent les femmes, les enfants et les gens simples qui pratiquent une autre religion, et particulièrement les croyants de l'islam. Tout ce qui se passe en Palestine depuis 11 mois est suffisant pour attirer la colère de Dieu sur les Etats-Unis et Israël. C'est aussi un avertissement pour les pays musulmans qui ont assisté à tout cela en spectateurs muets. Qu'avaient fait auparavant les peuples innocents d'Irak, de Tchétchénie et de Bosnie ?
    On ne peut tirer qu'une seule conclusion de l'indifférence des Etats-Unis et de l'Occident envers ces actes de terreur et le soutien des tyrans par ces puissances : que l'Amérique est une puissance anti-islamique et qu'elle appuie les armées anti-islamiques. Son amitié avec certains pays musulmans n'est qu'une façade ou plutôt un mensonge. En séduisant ou en intimidant ces pays, les Etats-Unis les forcent à jouer le rôle qu'ils ont choisi pour eux. Regardez autour de vous et vous verrez que les esclaves des Etats-Unis sont soit les dirigeants des musulmans, soit leurs ennemis…
    Les Etats-Unis devraient essayer de dénicher les auteurs de ces attentats chez eux, parmi les gens qui font partie du système des Etats-Unis mais sont en désaccord avec lui. Ou parmi ceux qui travaillent pour un autre système, qui veut que ce siècle soit celui des conflits entre l'Islam et la Chrétienté, afin que leur propre civilisation, leur nation, leur pays ou leur idéologie puisse survivre. Cela peut être n'importe qui, de la Russie à Israël et de l'Inde à la Serbie. Aux Etats-Unis, il existe des dizaines de groupes bien organisés et bien équipés, capables de provoquer de grands dégâts. Et puis, n'oubliez pas les Juifs américains qui sont contrariés par le président Bush depuis les élections en Floride et qui veulent une revanche.
    Il y a aussi les services secrets des Etats-Unis, qui demandent au Congrès et au gouvernement des milliards de dollars chaque année. Cela [la question du financement] n'était pas un gros problème tant que l'URSS existait, mais après, le budget des agences a été menacé. Il leur fallait un ennemi. Donc, ils ont commencé leur propagande contre Oussama et les Talibans, et maintenant cet événement a lieu. Vous savez, l'administration Bush a approuvé un budget de 40 milliards de dollars. Où va aller cette somme énorme ? Elle ira aux mêmes agences, qui ont besoin de beaucoup d'argent et veulent justifier leur importance. Maintenant elles vont pouvoir dépenser cet argent à s'agrandir et à accroître leur importance.
    Comment un musulman aussi respectueux de sa religion et de son Dieu, qui n’était venu en Afghanistan que pour défendre les Afghans contre l’ennemi Soviétique, et qui a fait cela la main dans la main avec la CIA, pourrait-il, ne serait-ce qu’imaginer, ôter la vie à des civils « Par haine de ceux qui l’ont aidé à le faire ?
    Il faut être de l’intelligence américaine pour oser un tel Déni de vérité.
    L’interview complète de Ben Laden, par Ummat se trouve ici.
    Toutes les autres bandes vidéo ou audio dont la presse mondiale nous a abreuvés, sont toutes de fausses bandes grossièrement fabriquées par la CIA, et complaisamment passées à Al Jazeera, pour étayer la version officielle des attentats soutenue par le Gouvernement américain. Aucune de ces bandes audio ou vidéo n’a, en effet, passé les tests les plus basic, de vérification de l’empreinte vocale de Ben Laden !
    Encore une vérité scientifique, bien établie, avant que le champion du Warbiz « KBR » ne décide de racheter tous ces systèmes à travers le Monde, pour éviter que cette vérité n’explose à la face de l’Administration américaine.

    La menace proférée aux dirigeants du Monde
    S’il vous fallait une preuve supplémentaire indubitable de l’implication de l’Administration américaine dans les attentats du 11 septembre, vous la trouverez dans la menace proférée par Georges W. Bush, au soir du 11 septembre : « Ceux qui ne seront pas avec nous dans cette GUERRE A LA TERREUR, seront considérés, et traités, comme des terroristes… »
    De toute évidence, « L’opération Psychologique » du 11 septembre, était bien un acte de TERREUR destiné à justifier le déclenchement de nouvelles et terribles aventures guerrières, et terroriser les dirigeants de la Planète, comme les maîtres du monde le font depuis plus de 150 ans.
    Ne jetons pas la pierre à nos dirigeants. Lequel aurait pu avoir le courage de refuser la généreuse manne de la corruption et choisir d’être traité en « Terroriste » pour tenter de résister à la bête immonde et finir assassiné, comme les Présidents américains Lincoln, Garfield, McKinley et Kennedy (voir le livre : « Banques le Cancer Mondial », pages 102, 127, 150, 156) ou comme Aldo Mauro, Robin Cook, Saddam Hussein et tant d’autres, à l’instar d’Aaron Russo qui eut le malheur de faire état dans une interview enregistrée, des vues de Nicholas Rockefeller sur notre société et sur le 11 septembre, onze mois avant que celui-ci n’explose à la face du monde ?
    (Vidéo interview d’Aaron Russo, assassiné quelques jours plus tard, à voir absolument, disponible dans la vidéothèque sur le site benperi.eu)

    Laurent Joffrin : Les contestataires parlent d’une "thèse officielle". Avant de l’examiner, il faut rappeler avec force que ce vocable a pour fonction unique de nier la légitimité des enquêtes effectuées, non seulement par les autorités américaines, mais aussi par une multitude de journalistes indépendants et reconnus, travaillant dans les meilleurs journaux, et par une myriade d’experts respectés qui n’ont aucun intérêt dans l’affaire, ni le moindre lien avec le gouvernement de Washington. Il faut aussi dire très haut que les contempteurs de la « thèse officielle » sont infiniment moins crédibles que ceux qui la défendent. Il suffit pour s’en convaincre de se remémorer leurs incroyables errements.
    Réponse de Ben Peri – Laurent Joffrin ose parler d’enquêtes officielles de la part du Gouvernement américain… Il faut savoir qu’aucune enquête officielle autre que bidon, n’a jamais été ordonnée, par le Gouvernement Américain, au moindre organisme indépendant et digne de Foi.
    Le gouvernement américain s’est par contre empressé de faire disparaître les pièces à conviction du site du World Trade Center, (en particulier toutes les sections de poutrelles métalliques coupées net à 45°, voir image ici, comme le sont partout dans le monde, les poutrelles des immeubles démolis par des professionnels de la « Démolition Contrôlée », comme la société de Mark Loiseaux, le PDG de Controled Demolition Inc. l’un des témoins, avec Peter Tully, un sous-traitant de la FEMA, qui ont observé, plusieurs semaines après la démolition, de la présence de « véritables lacs de métal fondu », toujours brûlants, causés par l’utilisation de la Thermite, un puissant thermo générateur qui a cisaillé, à la base, l’énorme colonne centrale de soutènement sur laquelle reposait toute la structure centrale de chacune des tours jumelles.
    La négation, par le porte parole du FBI, de 4 énormes explosions, diffusées en direct sur toutes les télévisions du Monde, et que des milliers de témoins sur place et de journalistes ont entendues, n’est qu’une preuve supplémentaire de la part du Gouvernement américain de cacher la vérité ! Pour quelle autre raison que son implication dans les attentats pourrait avoir ce mentir pour dissimiler des preuves ?.
    (Voir les témoignages de ces explosions et de la négation du FBI dans le livre « Stop au Warbiz » pages 36 à 64, et « Banques le Cancer Mondial » pages 42 à 48)

    Laurent Joffrin : Le plus connu des négationnistes s’appelle Thierry Meyssan. Il a acquis la célébrité en niant qu’un avion de ligne se soit jamais écrasé sur le Pentagone. Armé de deux ou trois photographies de débris, mesurant la brèche faite dans le mur du bâtiment, nettement plus étroite que l’envergure de l’avion projeté sur le siège du ministère américain de la Défense, Meyssan a proclamé à tous vents que le Pentagone avait été endommagé non par l’avion du vol American Airlines 77, mais par un missile bourré d’explosif.
    Réponse de Ben Peri – Nouveau dénigrement de la part du Propagandiste Joffrin. La version de Thierry Meyssan est parfaitement exacte. Seuls les organisateurs des évènements, les parfaits imbéciles et les professionnels de la propagande médiatique peuvent le nier. En tous cas pas les observateurs dotés d’un brin d’intelligence, ne peuvent nier la simple vérité. J’ai même personnellement pu voir des images satellite, de la trajectoire du « missile de croisière » qui a frappé le Pentagone, et qui a été tiré depuis l’océan Atlantique. Souvenez-vous AMALGAM VIRGO
    L’explication officielle est ahurissante. Elle explique, sans vergogne que la température a été suffisamment intense pour « vaporiser » un avion de 100 tonne, pour lequel une chaleur homogène de 4.500 °C., dans un four, aurait été nécessaire. De plus, le FBI nous demande de croire ses expertises qui auraient permis à 57 des 58 passagers du vol AA77 (dont à nouveau aucun arabe), ont pu être identifiés grâce à leur ADN, qui aurait miraculeusement été préservé, alors qu’aucun ADN ne résiste à des températures supérieures à 60°C.

    Laurent Joffrin : Une fois cette baliverne exposée – et vendue à des centaines de milliers d’exemplaires dans le monde - l’imagination pouvait battre la campagne : si on avait menti sur la nature du projectile, suggérait-il, c’est qu’on cherchait à camoufler une vérité monstrueuse, à savoir que l’attaque contre le Pentagone avait été perpétrée, non par Al Qaida, mais par une organisation militaire agissant secrètement. Et quelle organisation pouvait mener à bien cette opération au cœur des Etats-Unis, sinon l’armée américaine elle-même ?
    Réponse de Ben Peri – Bravo Monsieur Joffrin, pour une fois, sans mine d’y toucher, vous avez mis le doigt sur quelques vérités.
    C’est bien l’armée américaine, et plus particulièrement la Navy qui a lancé le missile qui a frappé le Pentagone. Ceci explique pourquoi Delmart Edward "Mike" Vreeland, un officier des Services secrets de la Navy, avait eu connaissance des détails des attentats du 11 septembre, plusieurs semaines avant la date fatidique. Cela explique aussi pourquoi, après que Mike Vreeland ait voulu prévenir officiellement le gouvernement américain, alors qu’il se trouvait au Canada, au lieu de prévenir les habitants de Manhattan et de faire évacuer les tours, ce gouvernement demanda immédiatement l’extradition de Mike Vreeland au Gouvernement Canadien. (Voir ici le témoignage de Mike Vreeland)
    Et vous voudriez nous faire croire que le Gouvernement américains n’est pas impliqué, et ne couvre pas l’ignominieuse Opération Psychologique du 11 septembre 2001 ? Qui pourrait encore gober de telles balivernes ?

    Laurent Joffrin : Ainsi, à partir de deux ou trois arguments techniques non-vérifiés, on formulait l’accusation décisive qui allait devenir le leitmotiv explicite ou implicite des négationnistes du 11 septembre : le gouvernement américain a lui-même organisé les attentats du 11 septembre pour justifier les guerres d’Afghanistan et d’Irak.
    Réponse de Ben Peri – Monsieur Joffrin, la légèreté de vos propos vous classe vous et bien d’autres dans cette catégorie des « Vrais Négationnistes ».
    Le Gouvernement américain a effectivement menti pour justifier les guerres D’Afghanistan et d’Irak, c’est ce qui ressort de cette série de déclarations officielles :
    « Nous nous sentons très concernés par de possibles liens entre les terroristes et certains régimes qui possèdent ou qui cherchent à se procurer des armes de destruction massive… Un régime qui hait l’Amérique et toutes les valeurs qu’elle représente ne doit jamais être autorisé à nous menacer avec de telles armes ! » Dick Cheney,
    Vice President
    Detroit, Fund-Raiser
    20/6/2002
    « Dit de façon simple, il ne fait aucun doute que Saddam Hussein possède maintenant des armes de destruction massive » Dick Cheney, Vice President
    Speech to VFW
    National Convention
    26/8/2002
    « Il existe une montagne de preuves que Saddam Hussein amasse des armes dans le but de les utiliser. Ajouter des informations complémentaires, c’est comme ajouter un mètre au mont Everest ! »
    Ari Fleischer,
    Press Secretary
    Response to Question From Press
    6/9/2002
    « En ce moment, l’Iraq est en train d’étendre et d’améliorer des usines qui étaient utilisées pour la production d’armes biologiques ». George W. Bush,
    President
    Speech to UN General Assembly
    12/9/2002
    « L’Iraq a stocké des armes biologiques et chimiques et reconstruit des usines pour en fabriquer encore plus. Nous avons de bonnes sources qui nous disent que Saddam Hussein a récemment autorisé des commandants de régions à utiliser des armes chimiques. Ces armes que le dictateur nous dit ne pas posséder ». George W. Bush,
    President
    Radio Address
    5/10/2002

    « Le régime iraquien … possède et produit des armes chimiques et biologiques. Il cherche à acquérir l’arme nucléaire. Nous savons que ce régime a produit des milliers de tonnes d’agents chimiques y compris du gaz moutarde, du gaz sarin et des gaz à effets neurologiques… George W. Bush,
    President
    Cincinnati, Ohio Speech
    7/10/2002

    « …Et des photos satellites nous ont révélé que ce régime reconstruit les usines qu’il utilisait pour produire des armes chimiques et biologiques ». George W. Bush,
    President
    Cincinnati, Ohio Speech
    7/10/2002
    « Après onze ans pendant lesquels nous avons utilisé une politique plus dure, des sanctions, des inspections et même des actions militaires sélectives, le résultat est que Saddam Hussein possède toujours des armes chimiques et biologiques et accroît ses capacités à toujours en fabriquer plus. Et il est toujours plus proche de développer une arme nucléaire ». George W. Bush,
    President
    Cincinnati, Ohio Speech
    7/10/2002

    « Nous avons aussi découvert, grâce à nos services d’intelligence, que l’Iraq possède une flotte de véhicules aériens pilotés de façon manuelle ou automatique qui pourraient être utilisés pour la dispersion d’armes chimiques et biologiques au-delà de ses frontières ». George W. Bush,
    President
    Cincinnati, Ohio Speech
    7/10/2002
    « Nous estimons qu’une fois que l’Iraq aura acquis de la matière fissile - qu

  89. Rédacteur,

    Quelques observations d'un non spécialiste, faisant usage de son simple bon sens, et sans entrer dans des considérations techniques. Je me limiterai aux questions du Pentagone (1) et de la tour 7 (2).
    1. Il est un fait non contesté que l'appareil dont il est nié qu'il se soit écrasé sur le Pentagone a décollé. Il est donc évident qu'il a regagné le sol à un moment donné. Il est également non contesté que l'administration américaine a déclaré avoir retrouvé les traces ADN de ses occupants sur le site de l'événement du Pentagone. Même en souscrivant à la "théorie du complot", on ne voit vraiment pas pourquoi il aurait fallu se donner la peine de dissimuler cet appareil, de faire disparaître ses passagers et membres d'équipage, d'en récupérer de l'ADN pour aller le "saupoudrer" sur le site après avoir bombardé celui-ci avec un missile ou un autre avion, au risque évident de se faire prendre vu l'énorme masse de complices que cela suppose. Il est quand même beaucoup plus simple de faire vraiment s'écraser l'avion en question sur le Pentagone.
    2. De la même façon, on ne comprend vraiment pas pourquoi il aurait été nécessaire de fomenter à l'avance un écroulement de la tour 7 du WTC plusieurs heures après les autres. Pour le monde entier ou à peu près, le WTC, c'était les tours 1 et 2. Leur effondrement ayant eu lieu, le but recherché par les auteurs, quels qu'il soient, de l'attentat, était atteint. Celui de la tour 7 n'apporte aucune valeur ajoutée.
    On remarquera que je n'aborde pas la question de savoir qui est derrière les attentats du 11 septembre. C'est inutile: les faits avancés pour alimenter la thèse conspirationniste sont tellement faciles à récuser par un raisonnement basique, que toute spéculation sur l'identité de ceux qui pourraient les avoir imaginés devient sans objet.
    Un mot pour conclure, sur l'article de Joffrin. Violent dans ses termes sans doute, offensant pour certains, il peut se comprendre. Tous les journalistes, dont je suis, ont eu plusieurs fois affaire à des "givrés" qui leur apportent, "preuves à l'appui" bien évidemment, des affaires du siècle dont le ressort imaginaire est toujours le même: la manipulation, le pouvoir caché des élites, le mensonge d'Etat... La plupart de ces personnes sont sincères, elles manquent seulement du recul nécessaire pour penser sereinement à ce qu'elles disent. Le rôle du journaliste est de les discerner et de ne pas partir au quart de tour sur n'importe quelle élucubration, et pouvoir se consacrer aux sujets sérieux, par exemple aux vrais mensonges d'Etat (dont l'assertion américaine sur les armes de destruction massive du régime de Saddam Hussein, d'excellents professionnels n'ont pas manqué de le faire). Dans d'autres cas, dont la sincérité n'est d'ailleurs pas forcément absente, certains font leur miel de billevesées qui restent à la mode un certain temps. Des journalistes-écrivains ont gagné beaucoup d'argent avec les soucoupes volantes ou le triangle des Bermudes, dont plus personne ne parle aujourd'hui, et pour cause. Beaucoup de gens, à l'époque, "y croyaient", ce qui ne signifie strictement rien.
    L'oubli sera le sort des thèses conspirationnistes sur le 11-Septembre, mais n'ayons aucune inquiétude, une autre "affaire" verra le jour. Ou Dan Brown sortira un autre bouquin. On pourrait d'ailleurs se demander si le Vatican ou l'Opus Dei n'est pas responsable de l'attentat contre le WTC. Mais oui! Des tours pareilles, où tant de nationalités se côtoyaient, ça ne vous rappelle pas Babel?

  90. JPR,

    Pour les personnes intéressées par des observations de spécialistes, qui font usage de leur bons sens et qui entrent dans des considérations techniques, voir :

    http://www.ae911truth.org/

    Pour les personnes intéressées par les soucoupes volantes, le triangle des Bermudes, Dan Brown, le Vatican et l'Opus Dei, voir le commentaire 89.

  91. Doume,

    @Rédacteur

    « Celui de la tour 7 n'apporte aucune valeur ajoutée. », dis-tu.
    Intéresse-toi aux locataires de cette tour, aux archives qui ont brulées, et peut-être trouveras-tu la valeur ajoutée.

    Ta question 1) est intéressante. J'ai p'tet, très modestement, une petite idée sur la question. On peut imaginer qui si inside job il y a eu, il devait viser plusieurs objectifs. Et si la destruction de documents justifiait la destruction du bâtiment les contenant, alors la destruction de l'aile qui a été visée avait les mêmes buts (il y a une histoire sur une révélation faite le 10 septembre 2001 de je ne sais plus combien de centaines de milliard qui ont "disparu" au Pentagone). Et c'est quasiment impossible de réussir cette action avec un avion de ligne (parait-il). Donc, il fallait le faire d'une autre manière, par exemple un missile. Mais détruire officiellement le Pentagone au missile, en faisant croire que c'était ben Laden qui l'avait volé, ça ne l'aurait peut-être pas fait, d'où le stratagème compliqué et tiré par les cheveux qui aurait pu être utilisé. J'espère que je ne suis pas le seul à me comprendre, je trouve ma prose un peu brouillonne, ce soir.

    Par contre tu affirme péremptoirement que « L'oubli sera le sort des thèses conspirationnistes sur le 11-Septembre »;
    C'est à voir ...

  92. Menza,

    @Rédacteur

    Où se trouve le "simple bon sens" dans ces spéculations fondées sur l'ignorance? Une règle de logique veut que 'du vide (informationnel) on ne peut tirer aucune conclusion. Vous confondez faits et paroles : votre foi dans la déclaration de l'administration US selon laquelle les traces d'ADN ont été retrouvées dans les débris du Pentagone pour toutes les personnes à bord du vol (sauf un enfant) ne transforme pas ces mots en fait (pour ce faire, il faudrait analyser, vérifier toute la chaine évènementielle qui aboutit à une telle déclaration). Le reste est à l'avenant.

  93. Rédacteur,

    Je me permets de reproduire un texte publié par le site hoaxbuster.com, spécialisé dans la "chasse aux billevesées" sur le net. Il est intéressant que ces détecteurs de désinformation et spécialistes du "buzz idiot" se préoccupent de la question, c'est selon moi le signe que les théories du complot commencent à quitter le champ de la technique où elles démontrent leur inanité, pour entrer dans le champ des phénomènes à analyser du point de vue de la théorie de l'information.
    Attention: je ne nie pas que la plupart des gens qui s'expriment ici sont sincères. Simplement, tout tend à prouver qu'ils se trompent.
    Enfin, pour répondre à Doume (91):
    1. Je veux bien, mais où est donc l'avion qui "ne s'est pas écrasé sur le Pentagone"?
    2. Comme tout le monde j'ai lu des choses sur les "archives de la CIA" qui auraient disparu dans la T7. Connaît-on un seul service de renseignements d'un pays civilisé qui entrepose des archives en un seul exemplaire, dans un immeuble non sécurisé?
    Je vous laisse lire la suite, même si c'est un peu long.

    Zdenek P. Bazant, membre de l'American Society of Civil Engineers et auteur de plusieurs articles sur le 11 septembre, a publié ses travaux dans des revues scientifiques sérieuses. Il a amicalement accepté que HoaxBuster vulgarise ses articles.

    Science sans conscience...

    Bazant expliquait en 2008 que la thèse officielle attribue l'effondrement des Twin Towers (WTC1 et WTC2) au fait que « l'énergie cinétique de l'impact sur la partie inférieure ne peut qu'avoir surpassé la capacité d'absorption de cette partie inférieure », se convertissant dès lors en énergie gravitationnelle tirant les étages vers le bas - suivant un modèle bien connu des ingénieurs.

    Diverses observations inexpliquées ont alors été exploitées par des critiques externes pour diffuser des allégations d'usage d'explosifs. Les ingénieurs de structures et chercheurs en structures mécaniques sont quant à eux convaincus par « l'inéluctable effondrement progressif provoqué par la gravité ».

    8 points-clés ont alors été examinés :

    1. les enregistrements vidéos des premières secondes du mouvement des deux tours
    2. les enregistrements sismiques pour les deux tours
    3. les répartitions de la masse et de la taille des particules de béton pulvérisées
    4. l'énergie requise pour une telle pulvérisation
    5. la large propagation des cendres fines autour de la tour
    6. les fort grondements entendus durant l'effondrement
    7. l'expansion rapide des nuages de cendres durant l'effondrement
    8. la teneur en cendre des nuages qu'impliquaient leurs tailles

    Et 1, et 2, et 4 - Zéro pour les scientifiques

    Bazant en arrive à la conclusion que sur tous ces points, la thèse officielle est en concordance avec la réalité.

    En revanche, la théorie de la démolition contrôlée est contredite par les faits 1, 2 et 4.

    Les enregistrements vidéo

    Malgré le nuage de cendres et de fumée, il a pu être établi d'après les enregistrements vidéo la courbe de la chute des tours dans le temps pour la confronter aux thèses qui s'opposent : l'officielle et celle de la démolition contrôlée.

    En conclusion, la coïncidence entre les faits et la théorie est quasi-parfaite pour la thèse officielle.

    En revanche, il est démontré que les tours ne se sont pas effondrées à la vitesse de la chute libre. Or cette hypothèse a été un argument central des critiques soutenant la démolition contrôlée. L'enregistrement vidéo seul suffit à la réfuter.

    Les enregistrements sismiques

    Une constatation similaire peut être faite avec les enregistrements sismiques, qui permettent de comparer la durée de la première phase de l'effondrement des tours (environ 12,59 secondes pour la Tour Nord et 10,09 pour la Tour Sud) avec les durées prévues par chaque théorie.

    Si cela concorde avec la thèse officielle (prévoyant 12,81 et 10,47 secondes pour les Tours Nord et Sud), en revanche ces durées sont en contradiction avec des mesures de chute libre (7,74 secondes pour la Tour Nord et 7,11 secondes pour la Tour Sud). Donc, les enregistrements sismiques apparaissent également en contradiction avec l'hypothèse d'une démolition progressive par des explosifs minutés.

    L'énergie de pulvérisation

    Le troisième point-clé est celui de l'énergie requise pour produire la grande quantité de poussière de béton retrouvée sur le sol.

    10% seulement de « l'énergie gravitationnelle totale convertie en énergie cinétique » suffit à produire cette poussière. Les conditions requises pour la thèse officielle sont donc remplies.

    Avec la théorie de la démolition contrôlée, tout change. En effet, et contrairement à ce qu'on pourrait croire de prime abord, les explosifs sont notoirement inefficaces comme outil de pulvérisation. L'entreprise apparaît d'autant plus irréalisable qu'il aurait fallu forer le béton de chaque étage pour y introduire les explosifs, le tout sans que personne ne se rende compte de rien.

    Il y a pourtant eu un article à prétention scientifique pour affirmer que des traces de thermite avaient été découvertes dans les débris du World Trade Center - article abondamment repris par les tenants de la théorie de la démolition contrôlée. L'ennui, c'est que la présence de résidus de thermite a été déduite de celle de soufre, cuivre et zinc détectés dans les échantillons de poussière du World Trade Center. Mais la présence de ces éléments n'a rien de surprenant vu qu'on les trouve dans les cloisons en plâtre, les fils électriques, les plaques d'acier galvanisé, etc... Ce n'est donc aucunement une preuve.

    Un gratte-ciel ne bascule pas comme un arbre

    Un autre argument cher aux conspirationnistes : « sans explosifs, les tours auraient dû basculer comme un arbre, pivotant autour de leur base ».

    Mais les scientifiques interrogés sur le sujet expliquent que la gravité a été beaucoup plus forte que le pivotement, ce qu'a également confirmé François Chaslin dans l'entretien qu'il nous a accordé.

    Trop vite, pas assez vite... Faudrait savoir !

    Bazant complète également ses analyses précédentes par l'examen d'un des arguments récents des tenants de la théorie de la démolition contrôlée.

    L'effondrement du World Trade Center aurait été déclenché par l'impact de la chute de la partie supérieure sur l'étage intact d'en-dessous. Au moment de l'impact, la vitesse de la partie supérieure ne peut qu'avoir décru. Le fait qu'aucune baisse de vitesse ne puisse être observé sur les vidéos du début du mouvement du sommet de la tour a été récemment exploité pour affirmer que l'explication de l'effondrement généralement admise par la communauté des mécaniciens en structure était fausse. Cette affirmation apparaît ici comme sans fondement. Les calculs montrent en effet que la baisse de la vitesse est beaucoup trop petite pour être perceptible sur les enregistrements vidéos amateurs et beaucoup plus petite que l'inévitable marge d'erreur de tels enregistrements vidéos.

    La conclusion est donc sans appel : la théorie de la démolition contrôlée ne tient pas plus la route que les thèses de Meyssan sur le Pentagone. On peut vraiment se demander pourquoi ceux qui y adhèrent sont aussi nombreux sur le Net...

    Sources :

    * Zdenek P. BAZANT & Yong ZHOU « Why Did the World Trade Center Collapse ? - Simple Analysis », Journal of Engineering Mechanics, janvier 2002
    * Zdenek P. BAZANT, Jia-Liang LE, Frank R. GREENING & David B. BENSON, « What Did and Did Not Cause Collapse of World Trade Center Twin Towers in New York ? », Journal of Engineerings Mechanics, octobre 2008
    * Zdenek P. BAZANT & Jia-Liang LE, « Why the Observed Motion History of World Trade Center Towers Is Smooth », Journal of Engineering Mechanics, janvier 2011
    * Adam D. GALINSKY & Jennifer A. WHITSON & , « Lacking control increases illusory pattern perception », Science n° 322, octobre 2008

    Articles comparables :
    11 septembre : 10 ans de rumeurs
    Attentat contre le Pentagone, enfin du scientifique !
    François Chaslin
    Véronique Campion-Vincent
    Article par
    Frédéric - HoaxTeam

  94. Menza,

    @Rédacteur
    Première remarque devant être faite : les 'sources' ne mentionnent pas le tout premier article de Bazant dans lequel on trouve l'entièreté de sa thèse, et qui est daté du 13 septembre 2001. Cette dissimulation est compréhensible : comment peut-on concevoir un article technique explicatif d'un évènement aussi exceptionnel que la destruction entière des deux tours jumelles sans la moindre donnée sérieuse ni enquête scientifique, le soumettre au comité de lecture pour approbation et l'introduire dans une publication déjà bouclée? Mystère bien gênant.
    Seconde remarque immédiate : Bazant n'a jamais osé aborder le problème du bâtiment n°7. Oubli tout aussi gênant.
    Quant à la substance de la thèse soutenue par Bazant, son caractère non-pertinent sera l'objet d'un post à suivre.

  95. Menza,

    @Rédacteur (suite)

    La thèse que soutient le Pr Bazant depuis sa publication du 13 septembre 2001 est effectivement que « l'énergie cinétique de l'impact sur la partie inférieure ne peut qu'avoir surpassé la capacité d'absorption de cette partie inférieure » [ le reste du commentaire ("l'énergie cinétique (...) se convertissant dès lors en énergie gravitationnelle tirant les étages vers le bas - suivant un modèle bien connu des ingénieurs") est pour moi, ingénieur en mécanique, dénué de sens : l'exemple de transformation d'énergie cinétique en énergie potentielle -gravitationnelle- est la fusée qui s'élève dans l'atmosphère. Cette thèse repose sur une série d'hypothèses dont aucune ne peut être retenue.

    La première est que les sections supérieures des tours (au-dessus des impacts) ont CHUTE libre sur la hauteur d'un étage au minimum avant de rencontrer les sections inférieures. Cette hypothèse permet d'obtenir un momentum énergétique suffisant pour, à l'aide des autres hypothèses, surmonter la résistance des parties intactes des tours. Elle est néanmoins un non-sens car elle implique l'absence de continuité des structures porteuses sur 3.7 mètres. Bazant n'a jamais précisé d'où il tenait cette magique disparition. Ce constat à lui seul invalide la thèse soutenue.

    La deuxième dit que les parties supérieures n'ont pas été affectées par le processus de destruction des parties inférieures. Ce qui est un non-sens physique dans la mesure où ces dernières étaient plus résistantes que les premières, cela en proportion avec la proximité du sol. A juste titre pour une illustration, cette hypothèse a été comparée à la prétention qu'aurait une voiture à prendre de front un camion et s'en sortir épargnée. De plus et de manière parfaitement cohérente avec cette description structurale, l'analyse des vidéos montre que le bloc supérieur de la tour Nord a été détruit dès les premières secondes, avant toute atteinte de la section inférieure.

    Une troisième est que "la majorité des colonnes de l'étage critique impacté ont été dénudées de leur protection thermique..". Il se trouve qu'aucune donnée matérielle soutienne cette hypothèse et que (plus tard) le seul test commandité par le NIST ait été mis en échec. Au départ purement gratuite, cette hypothèse se trouve donc au final en contradiction avec les données disponibles.

    La quatrième avance que ces colonnes ont été "soumises DE MANIERE PROLONGEE à des températures excédant 800°C". Mais en quoi une durée de 56 minutes peut être décrite comme 'prolongée' en comparaison des 18 heures d'incendie de la tour One Meridien Plaza? Terminologie infondée et trompeuse, donc.

    Cinquième hypothèse, cette température affirmée à 800°C. Mais les échantillons de colonnes soumis à analyses n'ont pu aboutir à des estimations de températures maximales de 250°C pour la plupart, et moins de 600°C pour 3 d'entre eux. Par ailleurs, à la température de 800°C, l'acier émets une luminosité rouge qui n'a nulle part été constatée. L'hypothèse était donc dès le départ, en contradiction avec certaines données connues.

    Une sixième hypothèse, marginale, peut être décelée, consistant en ce que l'étage critique (celui qui cède) de chaque tour est celui qui a été le plus affaibli par l'impact (dommages aux structures, déshabillage du revêtement protecteur, quantité de kérosène libéré). Mais le travail du NIST a reconnu que ce ne fut pas le cas : ce furent les étages 98 (WTC1) et 82 (WTC2), de loin bien moins affectés que les étages 94-96 et 79-81 respectivement (cf le travail de synthèse de Kevin Fenton).

    C'est donc un constat d'échec sur toute la ligne hypothétique qui doit être fait, d'où la ruine à la puissance 6 de la thèse.

    Quant aux '8 points-clés' , ils seront l'objet du troisième et dernier épisode.

  96. Menza,

    @Rédacteur (suite et fin)

    Des 8 points clé cités, aucun ne résiste à un regard un tant soit peu critique.

    Les enregistrements vidéo ne sont exploitables que durant les premières secondes, la suite étant rendue illisible par le développement des nuages de poussières et fumées. Le suivi cliché par cliché de l'antenne de la tour Nord indique une chute libre (à 97% de g!) avec statut quo de la partie inférieure de la tour (dont la destruction débute après 3.5 s).

    L'exploitation des enregistrements sismiques repose entièrement sur des postulats implicites puisqu'il s'agit de trains d'ondes transmises par des ensembles différents de couches géologiques sur des espaces de plusieurs dizaines de km et d'hypothèses concernant affectant la précision horaire des évènements. La polémique entre spécialistes donne à voir que cette interprétation est problématique. Ce que le NIST est contraint de reconnaître :"Ni la durée des enregistrements sismiques ni les données vidéo (...) sont des indicateurs fiables du temps mis par les immeubles pour leur total effondrement".

    Pour ce qui est de l'énergie requise pour pulvériser le béton, le verdict avancé ("10% seulement de « l'énergie gravitationnelle totale convertie en énergie cinétique » suffit à produire cette poussière. Les conditions requises pour la thèse officielle sont donc remplies"), est d'un simplisme risible. Une approche scientifique exige un bilan énergétique : énergie potentielle disponible versus énergie dissipée par l'ensemble des phénomènes produits (déformation et fracturation des toutes les structures porteuses, pulvérisation du béton, du plâtre des parois et du contenu des étages, production du nuage expansif de poussières, projection de débris à distance, liquéfaction de masses d'acier). Quant à la comparaison avec une soi-disante théorie de la démolition contrôlée, on doit se demander où donc Bazant a pu dénicher une telle description de la procédure de mise en place des explosifs (parfaitement inconnue en l'absence d'enquête) sinon de sa propre imagination. Un échange sur le bilan énergétique a eu lieu entre deux scientifiques, Greening et Ross, dont le dernier épisode est une réponse de Ross aux critiques de Greening (et auxquelles Greening n'a pas répondu), dans laquelle l'auteur établissait que l'effondrement (à partir d'une chute initiale d'un étage!) se trouvait immédiatement en déficit énergétique, ce qui se traduit par un arrêt de l'effondrement.

    Quant aux traces de thermite trouvées, il est triplement faux de décrire celle-ci comme la "simple présence de soufre, cuivre et zinc" dans les poussières du WTC. D'abord, parce qu'il s'agit d'aluminium et d'oxyde de fer; ensuite, parce qu'il s'agit d'un mélange stœchiométrique de ces composants (dans l'exacte proportion exigée par la réaction chimique attendue); enfin, parce qu'il s'agit de particules de dimension nanométrique dans des flocons inférieurs au mm. Prétendre obtenir ce résultat à partir des objets et composants des tours est aussi intelligent que d'affirmer la fabrication spontanée (sortie d'un chaos) d'une puce électronique à partir de la juxtaposition de poudre de silicium, de poussière d'or et d'argent et de galettes de résine. La conclusion proclamée par Hoaxbuster ("ce n'est donc aucunement une preuve") est donc inepte.

    Pour terminer, il faut se demander où a été pêché "l'argument des conspirationnistes :"sans explosifs, les tours auraient dû basculer comme un arbre, pivotant autour de leur base" -noter les guillemets de citation- car il est d'une remarquable stupidité. Pourquoi, en effet, les tours auraient-elles dû basculer à leur base, intacte, alors que les seules zones affaiblies étaient situées dans leur partie sommitale? Par contre, l'argument suivant, lui, appartient aux 'Truthers' : laissée à elle-même, la section supérieure de la tour Sud aurait dû poursuivre son mouvement de bascule car elle était soumise à un momentum rotationnel en accélération, le versant affaibli supportant une fraction croissante de sa masse, le versant résistant étant dans le même temps progressivement soulagé de la fraction complémentaire.

    L'ensemble de ces réfutations ne peut que conduire à la conclusion selon laquelle le Dr Bazant s'est conduit et continue de se conduire en militant chargé de soutenir les institutions politico-industrialo-militaro-financières de son pays. En publiant dès le 13 septembre 2001 sa théorie explicative de la destruction totale des tours jumelles, il verrouillait le débat par une référence scientifique faisant autorité, un débat qui, dès les premiers instants ayant suivi les destructions, se profilait avec le contraste entre la réaction spontanée de spécialistes (qui ont dû se rétracter par la suite) et même de journalistes qui percevaient des similitudes avec les démolitions contrôlées et celle d'interviewés dans la rue immédiatement capables d'articuler une théorie de l'effondrement naturel par la combinaison des dégâts et des incendies. Bazant sera le Lyssenko américain.

  97. lefebure,

    Diantre ! Fichtre! 96 messages sur le même sujet avec des avis plus que trés divergeants. 30 minutes de lecture objective de ce débat passionnant accompagnées de 5 heures de lecture des vidéos proposées, sans compter plusieurs journées de lecture des ouvrages publiés aussi bien pour les tenants et les non tenants de la version officielle.
    Tout ce temps passé de votre part à chercher des documents, des informations des témoignages...
    Il y a de quoi faire le bonheur d'un journaliste en quête d'article pour satisfaire l'Audimat.
    Messieurs, je vous propose de vous exprimer sur une chaine publique, de vous ferrailler en duel avec vos solides arguments et bien sûr de vous faire accompagner par vos témoins scientifiques.
    Hélas un édit datant de Louis le treizième interdit, sous peine de mort, tout duel et c'est ce qu'applique rigoureusement nos chaines de télévision publique comme privée.
    @ skeptic
    ReOpen9/11 n'affirme pas quoique ce soit quant à un missile sur le pentagone ou à la responsabilité de l'administration Bush.
    ReOpen9/11 pose simplement des questions et attend des réponses, réponses que seule une enquête pourra fournir.
    Pourquoi ne pas ouvrir une enquête ? A vous lire il apparait que vous y êtes opposé. Pourquoi ? Je vous propose une excuse: Je m'oppose à une enquête sur la disparition hier soir du réfrigérateur de la dernière part de tarte aux pommes parce que c'est moi qui l'ai mangée.
    Je signe par un pseudo qui n'est autre que mon nom. Ayez au moins le courage de faire de même au lieu de vous déguiser sous un nom d'emprunt. A moins de vouloir cacher une vérité.

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols !

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911