Effondrement du World Trade Center : Vidéo d’un débris accélérant plus vite que la chute libre

Le Professeur de Physique David Chandler, membre de l’association Architectes et Ingénieurs pour la vérité sur le 11/9, vient de diffuser une vidéo qui pourrait bien faire date dans la contestation de la thèse officielle de la chute des Tours Jumelles.

Il s’était déjà fait remarquer en 2008 lors de la séance de questions proposée par le National Institute of Technology (NIST) suite à la remise du rapport provisoire sur le Bâtiment 7. Ses questions concernant la vitesse de chute du bâtiment, visible sur les images d’archives, avaient à l’époque poussé le NIST, contre toute attente d’ailleurs, à admettre la présence de la chute libre pendant plus de 2 secondes.

Cette fois, il analyse pour nous les images de l’effondrement de la Tour Sud, et pointe du doigt un pan de mur de plusieurs tonnes dont la trajectoire de chute pose bien des problèmes : accélération plus rapide que la chute libre, changement de direction en plein ciel, fumée blanche. Bref, comme lui sans aucun doute, nous aimerions entendre les défenseurs de la version du NIST, selon laquelle seuls la force de gravité et les feux de bureaux ont provoqué la chute des Tours Jumelles le 11 septembre 2001.

Voici donc la nouvelle vidéo en question, ainsi que sa transcription complète traduite en français par nos soins.

 

 


* * * VIDÉO DE L’ANALYSE DE DAVID CHANDLER * * *

Publiée par DavidChandler911 le 25 septembre 2011


Analyse par le physicien D.Chandler de l’étrange… par ReOpen911

 

 

 


 

* * * TRANSCRIPTION * * *

 

Lorsque j’ai réalisé la vidéo "Tour Sud, preuves tangibles", j’ai évoqué le projectile se déplaçant vers le bas situé en deçà des autres débris et entraînant une fumée blanche. J’ai parlé de "roquette" en raison de son apparence, sans être sûr que l’objet émettant de la fumée était mu par une poussée suffisante pour être qualifié de "roquette". Je supposai alors que le projectile tombant rapidement fut propulsé par une explosion préliminaire qui lui impulsa sa grande vitesse. Une fois en mouvement, il a continué à chuter sous l’effet de la gravité, l’air lui opposant une force ascendante. L’accélération devait donc être inférieure à celle due à la seule force de gravité.
En fait, à vitesse supérieure, la résistance de l’air est plus élevée. Je m’attendrais donc à une accélération moindre par rapport à celle des objets environnants se déplaçant plus lentement.

Ce projectile fut évoqué lors d’une discussion avec Niels Harrit, lors des "Auditions de Toronto". Niels y voit de la nanothermite en action agissant littéralement comme un carburant pour missiles. Je pensais que c’était la cause de la fumée et de la fragmentation visible sur d’autres projectiles.

Mais je n’étais pas convaincu que les gaz non confinés en expansion sur une surface ouverte puissent seuls produire une poussée significative. Je décidai donc de regarder à nouveau. J’ai ressorti la vidéo publiée suite à la demande de FOIA par le Centre International pour l’Étude du 11/9. J’ai enregistré les cadres pour compenser le mouvement de la caméra et éclairci les images. J’ai marqué la trajectoire du projectile et ai noté une explosion de fumée blanche à mi-hauteur. Je fus surpris de constater que l’explosion visible coïncidait avec un léger changement de direction et un changement net de la vitesse d’accélération descendante.

Avant l’explosion, l’accélération descendante est d’environ un tiers de la gravité, comme je m’y attendais. Comme cet objet est déjà très en avance sur ses voisins, c’est la preuve d’une poussée explosive initiale qui l’a propulsé vers le bas. Dans la ½ seconde suivant l’explosion, l’accélération descendante augmente nettement à une quinzaine de mètres par seconde au carré, soit environ 1,5 G.
Par la suite, l’accélération continue, mais retombe à moins d’1 G. L’explosion a donné une forte poussée et a continué à fournir assez de force pour compenser la résistance de l’air.

Nous avons clairement affaire à un matériau hautement énergique situé sur l’objet. Niels a raison : nous sommes en face d’une véritable "roquette". Cet objet d’ailleurs, se trouve sur d’autres images, un pan de mur métallique de 12m de haut, 3m de large, et pesant environ 4 tonnes. Accélérer un objet aussi massif nécessite une poussée importante.

Dorénavant je retire les guillemets de l’expression roquette.

 

David Chandler

Membre d’AE911Truth

 


En lien avec cet article :


 

15 Responses to “Effondrement du World Trade Center : Vidéo d’un débris accélérant plus vite que la chute libre”

  • Corto

    de nombreuses autres images des WTC montrent des fumées blanches qui fusent de la fumée grise et noire des poussières des WTC au moment de la chute verticlae de chaque tour. Ces nombreux jets de fumée sont à analyser à la lumière des découvertes de Chandler et Harrit.

    De même, les toasted cars et les nombreux départs de feux isolés dans les rues adjacentes après kles effondrements (voir le diaporama de Kevyn Ryan) restent une enigme, y compris autour du WTC7.

  • Physika

    Que disent Quirant and Co. pour justifier l’accélération
    à 1,5 g de ce pan de mur?

  • Pauline

    Je viens également de tomber sur cette page, contenant deux vidéos fort explicites (en anglais).
    http://outraged.chattablogs.com/archives/2011/09/video—analysi.html

    Elles regorgent d’informations concernant les projections horizontales.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=R4Fk362Q6OQ
    A 6’34 » sur cette deuxième vidéo, on a (énième démonstration irréfutable) très clairement une IMPOSSIBILITÉ physique qu’une projection horizontale naturelle de cette amplitude puisse être générée par la seule gravité.

    CQFD.

    Parc contre le terme « impossibilité physique » ne fera pas sourciller le moindre journaliste français spécialisé en « investigation »

    Quirant and Co, allez-vous nous expliquer que l’attraction terrestre a fait quelques exceptions, ce matin du 9/11 ?

  • Dilan

    La version originale, complotiste, soutenant la chute des trous par un effet « pancake » (ou marteau-pilon) est une hérésie.

    Voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=RxWB7Cp-bK8

    On y voit vraiment très nettement que :
    - Toute la masse de l’immeuble est déjà pulvérisée en plein air et n’applique aucune pression sur la partie inférieure qu’elle est sensée faire chuter
    - Que toute projection horizontale sous-entend que la pression vers le bas (donc la vitesse) a diminué en conséquence, ce qui n’est pas le cas
    - Que tout au long de la chute, d’énormes blocs sont projetés latéralement (horizontalement) à partir du HAUT de la structure, ce qui contredit toute existence d’un marteau-pilon de plusieurs étages placé au dessus de l’immeuble
    - Que l’énergie qui s’exprime ici ne peut être que plus grande que celle de la seule gravité

    Question : D’ou vient cette énergie supplémentaire ?
    Réponse : Une parcelle a été déposée sur la « roquette » de cet article…

  • Cédric

    Du haut :
    http://www.youtube.com/watch?v=mHEmq6K6Dig
    Jusqu’en bas :
    http://www.youtube.com/watch?v=V0tzmGgWggg

    Les forces exercées sont horizontales, méthodiques, et implacables.
    Depuis 10 ans j’ai toujours en mémoire les commentaires effarés des journalistes de l’époque, qui se demandaient comment une masse colossale équivalente à celle d’un boeing avait pu « voler » horizontalement sur une longueur de 183m (603 pieds).
    http://www.abovetopsecret.com/forum/thread405783/pg2

    Je mets au défi le NIST de réaliser la moindre simulation plausible d’une telle chute.

  • IKAR

    Vous n’avez rien compris les gars, c’est l’alluminium qui en fondant se transforme en matériau hautement énergétique …

  • kropotkine

    ouais, ça va faire date ! lol

    en même temps c’est un peu « light » si on accepte l’idée que plusieurs tonnes de thermite (ou nano-thermite) étaient nécessaires pour obtenir la ruine du wtc (dixit Harrit j’invente rien).

    autres explications:

    1: la thèse de Simensen (aluminium en fusion+eau= réaction exothermique) ?

    2: la simple conséquence du flambement d’une colonne ?

    non ?

  • biquette

    Il y a en 2012 une conjonction assez rare: les élections en France d’abord, puis aux Etats-Unis, ensuite. Comment faire pour mettre cette demande d’enquête honnête (et scientifique) sur ces attentats du 911 comme un préalable et exiger des candidats qu’ils se prononcent publiquement sur son opportunité? Les masques doivent tomber. Quand on voit comment la situation se dégrade au proche Orient, il devient urgent d’agir.
    Que deviennent les pétitions envoyées en conclusion de Toronto hearing 2011? Quels sont les autres moyens utilisés pour augmenter la pression?
    On a l’impression en France que cette question ne se pose plus, les médias ont fait ce qu’il faut pour faire croire que c’est du passé (vous pensez bien 10 ans!) ou bien que s’il y a des zones pas claires il est malsain de poser des questions: cela risque d’ »ébranler le système » !!! (K.0). Donc les « révisionnistes » au trou!

  • Fabien

    Voici le Winter Garden, à près de 200m du WTC1 :
    http://www.attivissimo.net/11settembre/recensioni/wtc-wfc-wg-0014.jpg

    En effet, seules des roquettes ont pu parcourir de telles distances en défiant la pesanteur. Les vitesses horizontales initiales MINIMALES sont de 85 à 90 Km/h, même sans compter la résistance du vent…
    http://i277.photobucket.com/albums/kk43/SPrestonUSA/SPUSA/Exhibit_K.jpg

    A mon avis il y a eu plus d’une roquette, ce jour là.

  • Fabien

    @ biquette

    Excellent !
    De la même manière que les candidats 2007 avaient eu à se prononcer sur leur démarche écologique, ils devraient aujourd’hui se prononcer sur leur éthique démocratique.

    - Moins de 4% des français se sont prononcés pour la primaire socialiste, et on en a fait tout un plat.
    - Au moins 58% des français doutent de la version officielle des attentats. Ca fait une belle masse d’électeurs ça, non ?
    http://www.reopen911.info/11-septembre/sondage-h-e-c-pour-reopen911-les-francais-et-le-11-9-11-questions-sur-le-11-septembre/

    Les sceptiques de la VO sont plus nombreux que tous les représentants du premier parti de France !

    Et en ce qui me concerne, je voterai pour le candidat le plus représentatif des valeurs éthiques d’une démocratie digne du 3ème millénaire à venir…

  • Phrygane

    Tout cela est bien beau et bien vrai. Et va, petit à petit entraîner l’adhésion d’un nombre croissant de sceptiques.
    Mais n’attendons rien de la presse grand public : elle est complètement inféodée à des pouvoirs très discrets mais dont l’action est maintenant évidente, par exemple, dans le domaine du« réchauffement climatique ».
    Souvenez-vous des interventions très médiatisées d’Al Gore, en particulier, et du « lynchage » de Claude Allègre, s’opposant aux conclusions du GIEC (concernant le rôle des émissions de CO2 lié à l’activité humaine).
    Et bien, le lien qui suit vous permettra de connaître les résultats récemment publiés d’une étude concluant, sans aucune ambiguïté, que le dit réchauffement climatique est dû à une activité solaire en augmentation telle que le réchauffement s’étend à l’ensemble du système solaire.
    Et non pas, donc, à des activités éventuellement taxables…
    Quels échos dans la presse ?

    http://www.atlantico.fr/decryptage/etude-cloud-cern-rechauffement-climatique-176836.html

  • grospanda

    cela me fais penser au travail très complet effectuer par Frederic Henri Couannier
    « J’ai pu établir qu’un débris de dizaines de tonnes a été projeté à 45 degrés vers le haut à une vitesse
    incroyable de 90 km/h au tout début de l’effondrement, donc à un stade où la base d’un
    effondrement en pile d’étages n’aurait de toutes façons pas atteint une vitesse de plus de 30km/h. Un
    immense pan de colonnes qui représentait une dizaine d’étages et un tiers de façade (100 tonnes: la
    masse d’un Boeing 757) a été projeté à 90km/h à une distance de deux longueurs de terrain de foot
    du pied de la tour Nord. »
    http://www.darksideofgravity.com/911index.html

  • Candide

    @grospanda

    Et d’après vous, cher Monsieur, qu’est-ce qui pourrait bien propulser vers le haut une masse de 100 tonnes, justement à partir d’une structure déjà en plein effondrement et ne pouvant (soi-disant) pas même stopper sa propre chute ? Hein ?

    Qui a dit des explosifs ?
    - Pas le NIST !
    - Pas la commission d’enquête !
    - Pas tous nos politiques courbant l’échine devant oncle Sam !
    - Et encore moins les journalistes d’INVESTIGATION, qui ne comprennent la technique que lorsqu’elle explique (avec de merveilleuses infographies 3D) les armes de destruction massives en Irak !

    Chut !!!!!…….
    Passez votre chemin, tout cela n’existe PAS.

  • varda

    Quelques idées et exercice pour J. QUIRANT :
    Les lois de la conservation sur les corps indéformables :
    Un ensemble de Poutres de masse 100M à vitesse v percute à 30° une poutrelle de masse M à vitesse v

  • Sergio

    Pour moi, la trajectoire de ce débris est un SCOOOOOOOP !
    Mais j’en ai pas entendu parler au journal de 20h ?

Trackbacks

  •  





*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word

``