Le 11 Septembre en Europe – Episode 1: l’Allemagne (suite)

 
 
Suite et fin de l’article consacré au mouvement
pour la vérité sur le 11 Septembre en Allemagne
 

Berlin (ex-Ouest), porte de Brandebourg, à proximité de l’ambassade américaine,
du Bundestag, du bunker d’Hitler, de l’ex-Ministère de la Luftwaffe…
et du (trés beau) mémorial de l’Holocauste.
un haut lieu de l’histoire récente de l’Allemagne
 
 

 Le 11 septembre en Allemagne 


(seconde partie) 

 

Les incursions de la presse officielle dans le monde confiné par défaut des théories alternatives sur le 11 Septembre confirment ces relations polémiques avec les médias mainstream, à l’opposé des succès publics des livres édités :

5 Une presse berlinoise ouverte, mais qui publie peu d’articles

Heiner compile tous les articles de la presse allemande, mis à disposition dans son café, et qu’on retrouve aussi sur le site freeloosechange Berlin. Selon Heiner, deux journaux berlinois à grand tirage sont plus enclins que les autres à documenter les recherches en cours, sur ces sujets de toute évidence « tabous » dans la presse allemande « occidentaliste » :

1/ Die junge Welt (1,5 millions d’exemplaires du temps de la RDA, 50/60 000 exemplaires à ce jour, accès internet payant): Ralf Wurzbacher a récemment interviewé le sénateur centriste japonais Fujita, et Marcus Klöckner a interviewé l’an passé Daniel Hopsicker et Mathias Bröckers, dans les 2 cas il reconnait à ces confrères « non alignés » que leurs recherches sont de plus en plus soutenues par des faits en contradiction avec la version officielle. Mais il ne se livre pas à une contre-enquête personnelle approfondie.

2/ Die Berliner Zeitung (180 / 200 000 exemplaires à ce jour): Deux anciens journalistes bien en place explorent la face cachée des événements avec une grille de lecture non alignée, un peu comme Daniel Mermet à France Inter (si Val le veut… mais Mermet se garde bien de toucher au 11 Septembre de près ou de loin, et son film documentaire adulé des bobos “Chomsky et Compagnie”, curieusement fait l’impasse sur l’année 2001 et s’en tient à des considérations de salon de thé avec le grand Chomsky…).

Andreas Förster a publié ainsi un remarquable article le 15 juillet 2006 sur les liens entre la famille Bush et les nazis : « Goldener notgroschen für Nazi-Führer » (« Des sous qui en cas de nécessité valent de l’or pour le Führer des nazis») où Prescott Bush est clairement mis en cause pour ses liens avec le régime nazi au travers de l’Union Banking Company qui travailla avec Thyssen au moins jusqu’en 1942, et servi d’intermédiaire comme agent de transfert de sommes payées par des juifs aisés pour acheter au gouvernement nazi leur liberté… Ce thème des liens entre l’ordre nazi et les cartels de Wall Street n’en finit pas de susciter les livres outre Rhin depuis, que les éditeurs français devraient peut-être mieux couvrir.

Roland Heine , dans l’édition des 17 /18 février 2007, en pleine tension Iran-USA, a abordé dans son article « Kriegsgründe made in USA » (des raisons made in USA pour faire la guerre) les opérations américaines récentes menées sous faux pavillon: Ajax (1953, renversement du régime iranien de Mossadegh pour installer le Shah),  mensonge du golfe du Tonkin (1964), projet Northwood (déstabilisation du régime castriste en abattant un avion maquillé au-dessus des eaux cubaines, refusée par Kennedy en 1963), commandos Gladio (déstabilisation des partis d’opposition communistes en Europe via des milices d’extrême droite entrainées et financées par l’OTAN dans les années 70/80), et projet IRAK sous Bush2 (un avion militaire maquillé en avion de l’ONU qui aurait été abattu au-dessus de l’Irak pour servir de déclencheur, documenté par le TIMES en 2006). Il conclut à la nécessité de garder à l’esprit ces plans si un incident de ce type survenait avec les Iraniens…

Avons-nous eu droit à une telle mise en garde dans la presse à grand tirage française ?… Alors que l’Histoire a confirmé depuis cette tendance profonde du « vice » Président américain à la manipulation de l’opinion publique: on se souvient de l’affaire des 5 vedettes iraniennes qui auraient menacé des bateaux américains dans le détroit d’Ormuz en janvier 2008 ; en août, Seymour Hersh révéla que Cheney avait voulu, entre autres coups fourrés, faire fabriquer de fausses vedettes iraniennes, peut-être même dans les chantiers de la Navy à Norfolk… On n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.

6 Les alternatives :

Ces publications, même si plus incisives qu’en France, ne sauraient donc épargner aux citoyens allemands en mal « a minima » d’assainissement des relations internationales, le soin comme en France, de militer eux-mêmes pour relayer les informations alternatives sur le 11 Septembre. 4 stratégies se développent comme dans notre pays :

a/ Développer l’activisme sur le web : pour Jens Wagner, il s’agit notamment d’informer via les nouveaux réseaux sociaux comme facebook, twitter. De ce point de vue, le cas de la France semble exemplaire grâce au cyberactivisme tentaculaire des membres et sympathisants de ReOpen911, et il y a peu à ajouter venant d’Allemagne, si ce n’est le projet dantesque en cours d’évaluation par Jens Wagner, de créer une véritable cyber-TV 24/24 en streaming qui diffuse un véritable programme d’informations non alignées, projet auquel travaille également l’ex-député européen italien Giulietto Chiesa.

b/ Rejoindre ce que je décrirais comme « la frange ésotérique » ou « sensationnaliste » pour mieux se faire connaitre : quand la presse institutionnelle grand public ne répond pas, le désir de faire connaitre ses recherches et certains impératifs économiques peuvent conduire à des choix qui prêteront forcément à polémique. Les auteurs allemands cités en savent quelque chose, eux qui ont parfois choisi des maisons d’édition confidentielles ou versées dans des « sujets ésotériques ». Un bon résumé de cette dérive sensationnaliste se trouve à Rottenburg, entre Stuttgart et Strasbourg, siège des éditions KOPP, qui diffusent à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires un catalogue papier mensuel, sorte de « France Loisirs » spécialisé consacré à tous les mythes et légendes de la terre, où le 11 Septembre tient une bonne place avec des ouvrages où le meilleur côtoie l’anecdotique.

L’autre exemple est celui de www.secret.tv , un site dédié lui aussi à tous les sujets « controversés, voire ésotériques » en vidéo, où figure une conférence d’Elsässer pour sa fameuse « Initiative populaire », tandis que Daniele Gänser a fait retirer la sienne, suite à la présence d’auteurs d’extrême droite comme Gerhoch Reisegger… ce qui nous ramène à la problématique du départ.

c/ Rejoindre les pacifistes pour désacraliser la cause et mieux se faire accepter : C’est la voie qu’a toujours privilégiée Heiner (tout comme  ReOpen911 qui soutient www.acdn.net ). Heiner a lancé le site très important http://www.war-is-illegal.org/french.php, qui a déjà reçu les signatures de milliers de personnalités politiques allemandes, européennes et américaines, notamment des « Grünen » et de « die Linke ». Vous pouvez signer la version française de la déclaration du site ! Il serait aussi souhaitable que nous relayions cette initiative auprès de nos parlementaires et élus locaux. Les Verts et le Parti de Gauche y trouveront des noms familiers. Le MODEM pourrait aussi s’y intéresser et suivre ainsi les traces du centriste japonais Fujita.

Chaque année par ailleurs, Heiner s’associe au rassemblement antiguerre du 11 Septembre à la Porte de Brandebourg, mais le noyautage de la manifestation l’an passé par des éléments d’extrême droite le conduit cette année à se désolidariser.

Enfin, signalons La Marche mondiale pour la Paix et la non Violence  à laquelle une foule allemande nombreuse devrait participer à Berlin le 9 novembre prochain, qu’Heiner rejoindra avec un groupe d’activistes du 11 Septembre, mené par les membres berlinois de Alles Schall und Rauch . Elle passera par Paris juste avant le 7 novembre, et 2 groupes semblent rejoindre l’Espagne depuis Bordeaux, Toulouse, Perpignan et depuis Marseille. Ce sont là des occasions pour ReOpen911 de créer de nouveaux contacts.

d/ Militer dans la vie réelle et sortir de l’internet : Les difficultés sont les mêmes qu’en France. En 2006, Heiner avait organisé une projection de Loose Change2 à l’Université Humbolt avec un étudiant sympathisant. 2 jours avant, sans donner de raisons, le Président de l’Université a interdit la projection… ce qui leur valut 3 articles dans Der Junge Welt, Die Berliner Zeitung, et même dans le Deutsche Tageszeitung. Une fois de plus : un contre-effet bien connu en France, où chaque tentative des médias ou de l’intelligentsia de faire taire une personnalité ou bloquer un projet, aboutit à l’effet inverse.

Les projections-débat font aussi le plein : C’est ainsi que ZERO a très bien été accueilli à Munich le 19 avril 2008, où plus de 400 personnes sont venues écouter Chiesa et Wiesnewski, et à Berlin , lors d’un véritable FORUM sur 2 jours à la Maison russe, les 4 et 5 septembre 2008 (photo ci-contre), organisé par la revue Hintergrund, et recensé dans un article neutre du site de la DEUTSCHE WELLE, autrement dit l’équivalent du site de France Télévisions… cette fois avec rien moins que Elsässer, von Bülow, Wisnewski, Bröckers et bien d’autres. On imagine la même chose à Paris… Un projet impossible à mettre sur pied en l’état actuel des choses…

Enfin, Jens Wagner insiste pour prendre contact directement avec un maximum d’élus à tous les niveaux, en essayant d’être reçu par eux afin de les informer et de leur remettre une documentation aussi factuelle que possible. Une initiative que ReOpen911 devrait relancer sur son FORUM après quelques débuts encourageants initiés par certains de ses membres. Il pense aussi que l’humour et la dérision peuvent aider, comme WAC le fait aux USA et en UK, à la prise de conscience, et appelle à la constitution de groupes de choc, capables de ridiculiser en public les personnalités qui désinforment alors que leur position sociale ou leur statut professionnel en font des référents sociaux. Ce n’est pas Jean Marie Bigard qui dira le contraire !

En guise de conclusion :

Ce reportage appelle d’autres commentaires. Il ne couvre que Berlin, Hambourg, Munich et quelques initiatives « transfédérales ». Nous reviendrons sur les autres métropoles allemandes au gré de nos rencontres. Nous espérons que cet article inspirera les journalistes, que nous respectons, pour rendre compte de la vitalité et du caractère européen et mondial de la revendication que nous portons avec des moyens pourtant limités, et dont la légitimité se fonde désormais sur une somme colossale d’indices qui se recoupent sans précédent dans l’histoire mondiale du journalisme. Le premier anniversaire de la mort de Barry Jennings en témoigne.

Par ailleurs, rappelons-le encore ici, les membres les mieux documentés de l’association ReOpen911 sont prêts à participer à tout débat sur le fond (et non sur l’association, ses membres ou le mouvement international dont elle se réclame), avec les journalistes officiels qui désirent confronter leur travail d’enquête à celui du mouvement international citoyen. L’association ReOpen911 peut même les mettre en contact avec les journalistes et chercheurs indépendants dont le site reopen911.info rapporte les travaux et découvertes. Il pourront ainsi rencontrer d’autres journalistes professionnels, des scientifiques, des experts en aéronautique ou en constructions métalliques par exemple, qui répondront à toutes les questions qu’ils voudront bien leur poser, ceci devant un public aussi varié que possible, le tout filmé en direct pour attester des informations échangées et des points de vue de chacun.

Cette invitation est toujours d’actualité, depuis la fondation de ce site, le 11 mars 2006, et depuis sa transformation en principal support de l’association loi de 1901 ReOpen911 le 1er septembre 2007.

Par Bluerider pour ReOpenNews

 


 

6 Responses to “Le 11 Septembre en Europe – Episode 1: l’Allemagne (suite)”

  • AC

    merci pour ce double article tres interessant et détaillé sur les actions de nos vosins allemand.

    Ca nous eclaire effectivement sur notre propre action, et c’est toujours motivant de connaitre ces mobilisations.

  • Blue Rider

    RAPPEL (cela vaudrait un article)

    Signez la PETITION ICI:

    http://www.war-is-illegal.org/french.php

    et transmettez-la aux élus, et surtout au front de gauche, aux verts, au MODEM, et à tous les altermondailistes du type ATTAC, CADTM, LDH…

  • Berlin Est, vieux souvenir, checkpoint Charlie et al.
    Un flic sifflant et pestant m’empêche de traverser une immense place. J’ai 14 ans, mon allemand est nullissime et je veux juste rattraper mes copines. La reconnaîtrai-je cette place ?

    Oui j’espère sincèrement qu’ils feront salle comble de l’autre côté du Rhin. Même si moi, je ne pourrai pas y aller.
    A la conférence ‘Vers la vérité’ à la bellevilloise à Paris, ça n’a pas été le cas le 10 10 2009.
    Souvenir amer.
    Chouette endroit. Une dizaine de personnes attendent à la porte. Quelques autres arrivent encore.
    Moi, je ne suis pas inquiète, j’ai mon billet réservé sur le site dédié à l’occasion(qui est toujours en ligne) depuis plus d’un mois. Y’en aura pas pour tout le monde qu’ils disaient.
    Là, M. Kassovitz arrive, dis donc, et retrouve un pote à lui dans la queue juste derrière moi. J’abonde dans son sens quand je l’entends supposer que ça doit être complet et lui explique qu’avec mon billet, j’espère pouvoir entrer quand même.
    Je m’avance pour demander ce qu’il en est au monsieur à la porte. ‘Oui ‘ qu’il me dit ! Entrez donc. Je me sens archi privilégiée, je monte les escaliers, guettant un brouhaha. Rien.
    La salle est vide. J’en pleure. Un quart des chaises seulement sont prises. Il me faut dix minutes pour m’en remettre.
    Puis me ressaisissant, je fonce vers Cynthia McKinney qui est là devant moi. La candidate des verts aux élections présidentielles U.S. et je parle avec elle… ça me requinque. Quoique. Pas un journaliste à la ronde. Le premier clampin à 4 mètres. Est-ce bien normal ? Nous parlons. Quand je lui demande ce qu’elle pense du peu de public, elle me répond : ‘Non! Ne dites pas ça ! Il y a du monde.’ Ça, ça m’a achevée.
    C’était tout de même passionnant.
    Bon allez, après 9 ans sur 9/11, je suis passée à 3/11 et j’y retourne jeter un œil parce que oui, c’est notre devoir de citoyen de nous informer. Peace à todos.
    J’espère sincèrement qu’il y aura plein de monde à Berlin !





*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word

``