Bernard Madoff était-il au courant des attaques du 11 septembre ?

L’éditeur PLON frôle à nouveau un sujet tabou en France. Après avoir publié l’excellent livre de chevet LA FACE CACHEE DU 11 SEPTEMBRE de Eric Laurent en Octobre 2004 (une somme de questions toujours sans réponses, ni médiatiques ni judiciaires, qui aurait dû être un point de départ pour les autres journalistes), 4 ans et demi plus tard une bonne plongée en apnée dans le monde de la finance ramène à la surface un gros poisson bien trop au courant des affaires en cours un certain 11 Septembre, pour ne pas y soupçonner un autre signe supplémentaire de ce que l’économiste Marc Chesney (1), dénonce depuis plusieurs années, à savoir les fameux délits d’initié d’avant le 11 Septembre. Jean Jacques Bourdin l’avait très correctement interviewé le 11 Septembre 2007 dans son émission de 11H00 sur RMC (2).

Ces secrets de polichinelle dans le milieu de la finance ont été dénoncés aussi depuis par Jérôme Kerviel un simple jeune trader apparemment assez éloigné de sa hiérarchie. Je rappelle aussi le rôle intéressant de Juliette Binoche dans le film QUELQUES JOURS EN SEPTEMBRE qui traite explicitement des délits d’initiés et les avertissements avant le 11 Septembre, sur fond d’espionnage. Le film est sorti en Septembre 2006 en France dans l’indifférence (LE MONDE) que provoque un sujet surdimensionné (TELERAMA), et l’année suivante en Angleterre. Juliette Binoche avait alors expliqué au DAILY TELEGRAPH, sur RADIO5 et dans le GUARDIAN (qui a peu apprécié) que son coach, un agent de renseignements britannique, lui avait révélé une réalité "encore plus déprimante que tout ce qu’elle pouvait imaginer"…

Or revenons à la nouvelle parution chez PLON. Que vient nous dire aujourd’hui -sans doute malgré lui- un analyste financier israélien (ce qui évacue ipso facto au moins pour PLON l’accusation potentielle d’anti-américanisme ou d’antisémitisme si à la mode en matière de dénonciations financières ou terroristes) ? Ni plus ni moins que "Madoff savait" comme le montre l’extrait publié dans le site du magazine Challenges reproduit ci-dessous. Il faut le lire entre les lignes certes, mais le ton est presque sans ambiguïté, juste l’ambiguïté nécessaire pour passer l’autocensure ou la roulette russe médiatique (une pensée émue pour Jean Marie Bigard, obligé de ravaler sa glotte sur FRANCE INTER le 4 mai dernier, après ses déclarations de Septembre 2008…). Car comment ne pas rapprocher ce cynisme des accusations immédiates de l’administration américaine, Bush en tête, contre Ben Laden et Al-Qaïda. Selon le rapport de la Commission du 9/11, elle n’avait rien vu venir… mais elle ne mit que quelques heures pour annoncer l’origine des attaques : le 13 Septembre par la voix de Colin Powell et le 4 Octobre par la voix de Tony Blair avec sa propre documentation made in UK. Pas mal, non?

(1) Marc Chesney, ancien professeur à HEC, est aujourd’hui économiste spécialiste en économétrie à l’université de Zürich
(2) Transcription RMC ici, et conférence de Genève filmée ici

par Bluerider pour ReOpenNews
 


L’Affaire Madoff, les secrets de l’arnaque du siècle, d’Amir Weitmann, Plon, 245 pages, 18 euros.

Le 11-09-2001 de Madoff

Un homme de sang froid rassure les investisseurs. Et Madoff en est un, lui qui, impassible, prévoit l’évolution des marchés en regardant s’écrouler les Twin Towers. Extraits (p. 56-62).  

« Je travaille pour un family office. Mon patron, un richissime homme d’affaires mexicain, a vendu son affaire de textile il y a sept ans pour plusieurs centaines de millions de dollars et, avec son fils Enrico, je dirige ses investissements financiers.
Nous sommes investis chez HUG Capital à hauteur de 5 millions de dollars, une position importante. Bien que satisfait des résultats, je commence à le cuisiner sur les raisons de la réussite du fonds qu’il vend et, le moins que l’on puisse dire, c’est que je ne suis pas convaincu. Alberto [mon broker] me répète ce qu’il m’a déjà expliqué plusieurs fois, à savoir que l’argent est investi à 100% avec un certain Bernie Madoff, auquel il est impossible d’accéder.
Madoff finit par accepter de me rencontrer le mois suivant dans ses bureaux du Lipstick Building à New York. Très précisément le mardi 11 septembre 2001 à 8 h 30 du matin.
Le 11 septembre au matin, nous nous levons de bonne heure pour ne pas arriver en retard au rendez-vous avec ce fameux Bernie Madoff, le gérant invisible qui refuse de rencontrer ses clients. Nous sommes encore au stade des discussions de politesse, le small talk, quand nous entendons soudainement un grand bruit dans les bureaux d’à côté. Il est 8 h 48. Quelqu’un se précipite dans notre salle de conférences en hurlant :
- Un avion vient de percuter le World Trade Center. Nous courons dans le bureau voisin pour regarder la télévision, allumée sur CNN. La présentatrice semble complètement paniquée…
- Ce n’est pas un accident, énonce Bernie, impassible et sans émotion apparente. C’est une attaque terroriste. Le marché va maintenant être fermé quelques jours et rouvrira en forte baisse…
Je suis stupéfait de ce que je viens d’entendre. Mais de quoi parle-t-il ? Et comment peut-il penser au marché dans un moment pareil ? Des gens sont morts, d’autres sont blessés ou sont en danger, et c’est tout ce à quoi il pense ? Je suis encore perdu dans mes pensées quand on entend un autre cri. Il est 9 h 3.
- Un autre avion a percuté la deuxième tour ! Bernie tranche d’un ton sec et sans émotion :
- C’est un attentat, je vous l’ai dit. L’Amérique est la cible de terroristes. C’est sûrement Al-Qaïda et Ben Laden, ces terroristes qui ont déjà essayé de faire sauter le World Trade Center en 1993. Cette fois-ci, ils ont réussi.
Il est 9 h 30, je le regarde et je lui dis que, vu les circonstances, nous allons partir. Je propose que nous nous rencontrions une autre fois.
- Pas du tout, répond Bernie. Vous avez déjà beaucoup attendu. Venez dans mon bureau, nous serons plus tranquilles pour parler.
Je suis complètement estomaqué par le calme presque inhumain de Bernie devant les événements, et je commence à comprendre la raison de ses performances. Si quelqu’un est à ce point capable de comprendre immédiatement ce qui se passe, alors que tout le monde pensait après le premier avion qu’il s’agissait d’un accident, il peut anticiper le marché. Il est vraiment plus intelligent que les autres.
Mon opinion est faite : il n’est pas question de retirer un seul centime du fonds de Madoff.»

Amir Weitmann, analyste financier israélien.

Publié par le site du magazine Challenwww.challenges.fr/magazine/livre/0167.026525/ges, le 7 mai 2009

24 Responses to “Bernard Madoff était-il au courant des attaques du 11 septembre ?”

  • Fab

    pas trace d’une intervention de JM Bigard sur le site d’Inter le mercredi 6 mai

    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/radio/prog/index.php?time=1241560800

    quelle émission est-ce que c’était ?

    merci

  • Fab

    « Rendez-vous avec X » du 9 mai 2009

    11 septembre 2001 : le Jihad Afghan

    tadaaaa !

    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/rendezvousavecx/

  • c’était lundi 4 mai ici:

    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/fouduroi/index.php?id=79034

    lien valable jusqu’au 14 Mai…

    Désolé, errare humanum est

  • Fab

    merci

    j’ai écouté

    JM Bigard a laissé qualifier ses célèbres déclarations sur le 911 de « conneries » dans une « chronique » qui commence à 1h04’30″ et il n’a rien répondu

  • Quand il dit qu’il n’y a pas d’avions, c’est effectivement une belle connerie à ce stade des connaissances acquises! il aurait dû nous consulter avant de l’ouvrir. Néanmoins, il a offert à notre site des milliers de connections pendant des mois. Merci Jean-Marie. Cet homme est humaniste. Pas de doutes là-dessus. Mais dans un monde de vipères, il faut être plus prudent.

  • tio daniel

    Intéressante cette News
    C’est bien ce style « chronique », où le nouveau document (ici l’extrait du livre de Weitmann) est remis dans un contexte, avec des liens sur d’autres sources sur le sujet (je savais pas jusqu’à quel point Juliette Binoche s’était avancé sur le 911) ou sur « l’actualité du 911″.

  • Domino

    Peut-être qu’il avait placé ses sous chez Bernie Madoff, Jean-Marie Bigard. Du coup, le voilà obliger de se taire pour ne pas finir SDF.
    « … D’ailleurs ce verrouillage (de l’information en France) que je devinais auparavant, mais que j’expérimente de façon tangible aujourd’hui me laisse penser que le mensonge sur le 11 Septembre ne tiendra plus très longtemps. Ils sont tellement peu sûrs d’eux-mêmes sur ce sujet qu’ils choisissent d’occulter totalement la parole de quelqu’un qui dispose d’un crédit scientifique fort et qui a osé contester… »
    – Aymeric Chauprade -

    Quel sera le comportement des  » grands  » médias lorsque les mensonges sur le 11 09 seront avérés ? Peut-être qu’ils seront amnésiques et qu’ils feront comme s’ils avaient oublié de dire ce qu’ils n’ont pas dit .

  • Cathy des airs

    @ Bluerider :

    Voici ce qu’on peut lire sur le site de Jean-Pierre Petit, qui sans avoir comme certains « toutes les connaissances acquises » en ce qui concerne les avions du 9/11, a quand-même été directeur de recherche au CNRS et ingénieur en aéronautique :

    http://www.jp-petit.org/Divers/PENTAGATE/docs_anticonspirationnistes/scenario_vol77.htm
    ………………………………………………………………………………….
    « Mais est-on sûr que les avions qui ont frappé les tours jumelles étaient bien des avions de ligne ? Bien qu’on ait retrouvé le passeport de Mohamed Atta à quelques dizaines de mètres de sa cible. Bien sûr, juste avant de percuter sa cible il a eu largement le temps d’ouvrir la fenêtre, à 850 km/h et de jeter par là son papier d’identité. Là, je crois que ceux qui ont monté ce pseudo-attentat en ont peut être un peu trop fait.
    Il existe plusieurs vidéos qui amènent à penser que ces appareils ne seraient pas des avions de ligne. Sous l’un des appareils, qui est filmé sous trois angles différentes, on voit très nettement un  » pod  » , une excroissance qui, si elle est totalement anormale sur un avion de ligne se rencontre au contraire couramment sur des avions militaires. Lorsque cet appareil présentant cette énorme excroissance est sur le point de percuter la façade, une lueur fugitive apparaît, juste dans l’axe ? S’agirait-il d’un missile tiré au dernier moment ( un tir, sur un avion autoguidé vers une balise placée dans le bâtiment ) qui pourrait être déclenché à la milliseconde près par un télémètre-radar ? Un tir, pourquoi faire ? Peut être pour faciliter l’entrée de la carlingue dans le bâtiment. […]
    Si ce ne sont pas des avions de ligne ( ET IL Y A PEU DE CHANCES QUE C’EN SOIENT ) alors tout est possible, tout doit être envisagé… » (SIC)
    ……………………………………………………………………………………..
    En somme, ça se rapproche pas mal – selon moi- de ce que Jean-Marie BIGARD essayait très maladroitement – certes – mais pas du tout CONNEMENT d’exprimer avec ses propres mots (en septembre 2008) et dans la précipitation et l’émotion du direct :

    Que des avions militaires aient pu se substituer – en 2001 – aux avions de ligne sur les tours jumelles, est-ce si délirant que cela à envisager en 2009, par l’équipe de ReOpen9/11 alors que ce cas de figure était déjà « projeté » en 1960 dans le plan NORTHWODDS ?

    Qu’un missile, un drone, ou n’importe quel ovni (de type militaire) ait LUI SEUL pu passer par le petit trou du Pentagone, mais PAS un boeing 757 (pas de gros débris, pas de corps, pas de réacteur, pas de traces sur la pelouse, etc) vous semble donc à présent relever là aussi de la
    plus haute fantaisie ?

    Qu’aucun avion non plus n’ait pu faire ce genre de trou étrange, évoquant plutôt une bombe , sur le site « officiel » du crash en Pennsylvanie (sans débris, sans incendie, sans corps, etc) est-ce devenu là encore une objection farfelue à vos yeux ?

    Je pense sincèrement que c’est cela, ce décalage effarant entre les images du 11/9 – à l’état brut – et les paroles hypnotiques employées par les medias pour les décrire, que Jean-Marie Bigard voulait asséner dans son raccourci saisissant de « pas d’avion ! »
    Mais bien sûr qu’il ne niait pas ainsi la disparition des passagers eux-mêmes, ni le détournement de leurs aéronefs : nous sommes simplement nombreux à PENSER qu’ils ne sont pas morts LÀ où on nous l’a dit ce jour-là (ex :Pentagone) ni comme on nous l’a fait croire (ex: Pennsylvannie, pulvérisés en plein ciel ? débarqués ailleurs ? ou WTC, avion AA11 fantôme que les radars continuent de détecter après son soi-disant impact !)

    - Pas de spéculations, me dire-vous !
    - Est-ce interdit de penser ?

    Mais bon, il est vrai que je n’ai pas, comme certains, de « connaissance acquise » en la matière, juste une impression bizarre et désagréable, par moment, que vous vous rapprochez de plus en plus de la VO…

  • @cathy des airs / dire qu’il n’y avait PAS d’avions c’etait une connerie. Je suis moi même pilote, je connais trés bien les hypothèses que tu soulèves, je les trouve intéressantes.

    L’identité même du premier avion pose problème (737 ?), la version du second tout autant (tanker, version mixte fret/passagers telles que retrofittées dès cette époque, avec même des sociétés qui adaptent des réservoirs pour la partie frêt etc…), la question du pod est troublante car il est effectivement visible sous le fuselage, et il laisse une trace séparée à l’impact… idem bien sûr au pentagone, et idem à Shansville. on pourrait dire que les 4 avions sont faux. Mais il y a bien des appareils volants.

    … et ces spéculations trés divergentes sont trés loin d’être étayées par d’autres informations concluantes, et une trace vidéo de mauvaise qualité n’est pas concluante en soi. Il faudrait qu’un Hopsicker ou un Dave von Kleist approndisse la piste Dov Zackheim / P-TECH / Commodore Aviation par exemple.. ou fouine du côté de chez BOEING et de ses contractants… ou du côté des compagnies écran de la CIA…. ou du côté des stocks d’appareils sous cocon en Arizona… ou du côté des compagnies aériennes de deuxiéme niveau (il y a plus de 800 767 / 757 en service en 2001, dont certains ont 20 ans, c’est à dire qu’ils ont changé de mains plusieurs fois, en plus ces avions ont des équipements trés standards, faciles à interchanger etc… donc techniquement le sujet est complexe aussi…) Même les turbofans retrouvés, leur identification est incertaine…. P&W 4062 ? / RR RB211? / GE CF6? si tu as les infos concluantes sur ce sujet, ne te gênes pas…. mais tout cela ne suffit pas à asséner des affirmations aussi -débiles-.

    Par ailleurs pour remettre en cause la version officielle, il y a d’autres faits largement prioritaires sur celui-là, qui n’en n’est qu’aux spéculations. En homme des médias, Bigard aurait dû y réflechir à 2 fois, et dire qu’il y avait du métal en fusion pendant deux mois dans les fondations des tours sans explications du NIST et déclarées le plus grand mystère du 11/9 par le NYT, ou encore que la boite noire de AA77 donne une trajectoire finale à 15m au dessus du Pentagone sans explications de la FAA ni du NTSB etc…. ça ce sont des faits, pas des spéculations.

    Un « homme de medias » comme Jean Marie Bigard aurait dû se méfier davantage. Il a moins d’excuses que toi et moi, pour ne pas s’être méfié de ce panier de crabe, qui en France en ce moment, est terrorisé par un Elysée et un quai d’Orsay ultra conventionnels et réactionnaires et pas du tout progressistes, à qui on avait déjà bien tapé sur les doigts avec Meyssan, et à qui Okrent-Kouchner a récemment botté le c…. avec les affaires Labévière, Coq et Deniau, Chauprade, et même Guigue, Robert, jusqu’à ce pauvre Thomas d’AUTOHEBDO pour 3 photos de la nouvelle Mégane… Je maintiens donc mon opinion.

  • @cathydesairs pour cloturer mon point de vue

    Ce que je veux dire, c’est que c’est une chose de faire les piliers de cyber-comptoir d’un côté, et c’en est une autre de se retrouver sur EUROPE1 puis chez Ruquier devant des millions d’auditeurs et de téléspectateurs.

    Là, il est dans la « vraie » vie publique, pas entre gens de « bonne compagnie ». Ses paroles ont une portée énorme, à chaque seconde. Les animateurs le savent miaux que quiconque. Il n’avait AUCUNE chance avec ce qu’il a dit. Il aurait soulevé des poinst précis et factuels, il aurait pu revenir dessus et se défendre à juste titre. Là il n’a fait que radoter comme une ménagère de moins de 50 ans. Après tout, c’est « son public » aussi quelque part, mais a-t-il pour autant le droit moral, de le singer sur un sujet aussi sensible ? Ma réponse est catégorique: NON.

    Le 11 Septembre est tabou. La meilleure preuve, c’est que trés peu de comiques s’y frottent: Dieudonné, on voit où il en est, je l’apprécie, mais il s’est par ailleurs largement décrédibilisé sur le sujet du sionisme. Alevêque, mais il reste discret sur ce sujet… et c’est tout.

    Alors que faire? Foncer dans le tas, ou réflechir avant, et tenir compte de cette situation ubuesque, mais bien réelle, de cette réalité imparfaite sur tant de plans, à laquelle nous voulons pourtant faire recoller les vrais faits sur le 11/9…. vaste débat de société qui en dit long sur les implications sociétales de notre enjeu, et qui explique pourquoi il fait peur aux élites, au pouvoir, aux medias…

    Raison pour laquelle il est selon moi impossible de réouvrir l’enquête sur le 11/9. Obama ne le fera jamais. L’occident n’est pas prêt. Nous sommes des Don Quichottes, notre apport citoyen consiste à éveiller les consciences, mais de là à obtenir une reconnaissance officelle, c’est du rêve. Même si un jour un évenement majeur vient contraindre le monde à changer de position, les mêmes qui nous ont ignoré, continueront de le faire, et se baseront toujours sur des informations issues du cénacle officiel. Le 911 truth movement sera oublié, nié, minimisé. Il faut selon moi s’y attendre. Chacun à sa place: le citoyen devant sa télé, le prescripteur dans les couloirs, et le décideur derrière son bureau.

  • ok les gars,cela fait huit ans deja,,,toutes ces histoires qui s entremelent au sujet des avions;passeports ,boites noires,que l on a pas retrouvees?????les tours qui s effondrent en a peine 10sec etc,etc,etc bien sur que l evidence d un mensonge ,gros comme le dernier siecle qui vient de passer;je pense qu il est temp de laisser faire toutes ces personnes admirable qui,depuis ces dernieres annees ,ont defiees les lois de l anti puissance qui se veut secrete et impunie ,peut importe qui a fait cela finalement;;;;;;ils ne peuvent plus dormir tranquille ! ils savent que nous savont ,j insiste pour louer tous ces gens comme le docteur griffin,les acteurs principaux de reopen bien sur ,les milliers d autres gens qui sont desormes inspires par tout ca!mais plus encore les parents proche des victimes qui doivent vivre de cette injustice permanente et oppressive!je ne suis pas optimiste pour l avenir ,comme certain laisse a penser ;ce meurtre de masse fait parti de l histoire de l humanite et s en extirper par desir de justice et de verite amoindrie la peine surement mais ne change pas le fait,que des gens ont pu faire ces choses terrible, pour l avenir de nos enfants j ai les boules !

  • désabusé

    Alors que faire? Foncer dans le tas, ou réflechir avant, et tenir compte de cette situation ubuesque, mais bien réelle, de cette réalité imparfaite sur tant de plans, à laquelle nous voulons pourtant faire recoller les vrais faits sur le 11/9…. vaste débat de société qui en dit long sur les implications sociétales de notre enjeu, et qui explique pourquoi il fait peur aux élites, au pouvoir, aux medias…
    Raison pour laquelle il est selon moi impossible de réouvrir l’enquête sur le 11/9. Obama ne le fera jamais. L’occident n’est pas prêt. Nous sommes des Don Quichottes, notre apport citoyen consiste à éveiller les consciences, mais de là à obtenir une reconnaissance officelle, c’est du rêve. Même si un jour un évenement majeur vient contraindre le monde à changer de position, les mêmes qui nous ont ignoré, continueront de le faire, et se baseront toujours sur des informations issues du cénacle officiel. Le 911 truth movement sera oublié, nié, minimisé. Il faut selon moi s’y attendre. Chacun à sa place: le citoyen devant sa télé, le prescripteur dans les couloirs, et le décideur derrière son bureau.

    Cqfd

    chacun à sa place!
    laisser les décideurs décider et prier son dieu pour que la prochaine stratégie économique et la prochaine guerre épargne ta famille…
    c´est dur mais j´ai as le choix !

  • apetimedia

    Informer, encore et toujours. Ne pas lâcher l’affaire.
    Le 11 septembre, c’est un peu comme l’arbre (baobab ?) qui cache la forêt. Il n’y a pas que la destruction du WTC qui soit concerné, c’est tout le système économique, social, les relations à l’ internationales qui sont manipulés de la sorte, mais toujours en silence. Ce jour là, ça a fait du bruit et le but recherché a été largement atteint : causer l’effroi à l’échelle planétaire. Pas de quartier, pas de pitié. Qui est à l’origine de ce vilain pouvoir qui inflige aux population pareil traitement ? L’éternelle question qui restera peut être sans réponse. Mais à mon avis, comme toujours dans ces sales affaires, la vérité finit par remonter à la surface. Il faut laisser du temps au temps.
     » … pour l’avenir de nos enfants j’ai les boules ! » dit Josema. Si nos enfants comprennent que la version officielle est un leurre, ils réfléchiront à deux fois les directions que le pouvoir cherchera à leur imposer, auront le réflexe de douter avant d’accepter toute injonction. « Chat échaudé craint l’eau froide. » Leur vision du monde sera différente, sachant que désormais, grâce à ce précédent, les affirmations des gouvernants ne sont pas toujours aussi honnêtes ni aussi bienveillantes qu’elles veulent le faire croire. Faisons confiance aux générations futures. Le travail de Reopen 9/11, entre autre, n’est pas vain.
    L’essentiel est de ne pas se disperser, de rester strictement cadrés sur toutes les questions restées en suspens ou les réponses floues de la V. O. et d’amener des réponses pertinentes lorsqu’elles s’imposent enfin.
    Il faut juste être patient et persévérant.

  • Sébastien

    Aaah, oufff! Si c’est un Israëlien qui le dit, alors…..!!!!

    …………………………………………….

    Je vais enfin pouvoir dormir tranquille.

  • Jacques Jean

    Ne pas lâcher le morceau avant que les criminels paniquent. Dans un an, dans une décennie, dans un siècle…
    Ils ont la certitude d’avoir en partie gagné puisque huit ans après l’événement ils ne sont ni arrêtés ni condamnés et cela représente une masse énorme de complicités. Mais cette hyperconfiance peut aussi les conduire à leur perte. Nous sommes tous dans la main de Dieu.
    En cas de fissure dans ce bloc, restera-t-il assez de courage et d’indépendance pour l’exploiter ?

  • désabusé

    46 ans aprés le cas JFK reste au mème point…
    pourtant tout le monde le sait !!!

    les criminels sont très nombreux et très tranquilles

    on le saura quand ils seront libres de mourir avec des tâches mais en ayant BIEN vécu sur notre dos avec le sourire et la bonne vie
    cqfd

  • Comme le dit Chiesa, les véritables auteurs du 11 Septembre ont déjà GAGNE. Depuis 8 ans. Ils se la coulent douce avec leurs transferts massifs de valeur au profit d’industries entre leurs mains, et au profit de situations politiques rendues basiques pendant 8 ans: On était pour ou contre. Plus facile de gérer l’opinon du peuple. Par dessus ce constat: Les cercles de pouvoir transnationaux savent avec plusieurs coups d’avance l’état de l’économie mondiale, l’état des opinions sur eux-mêmes. Il leur suffit d’actionner une seule petite manette pour rayer de la carte un mouvement comme le nôtre. Il y aura toujours des POPULAR MECHANICS, des dispartitions douteuses comme celle de Barry Jennings, ou des illuminés sans doute infiltrés pour ralentir, faire douter, noyauter le mouvement. Ils dorment sur leurs 2 oreilles. Nous n’existons pas, nous ne comptons pas.

    C’est pourquoi si Jason Bermas, Corey Rowe, Dylan Avery et tant d’autres parviennent à faire chanceler le colosse…. ce serait le plus grand évenement médiatique de tous les temps, suffisamment immense pour être tenté d’y croire chaque jour que le soleil se lève….

  • apetimedia

    Hey,
    le soleil amène sa lumière. Par conséquent, il révèle les zones d’ombre aussi. Profitons de cette belle vie mais ne nous laissons pas mener en bateau par de vilains corbeaux qui s’évertuent à proclamer que le soleil n’existe pas. Hier, aujourd’hui, demain, le soleil est toujours là. L’être humain peut s’avérer tout aussi crasse que merveilleux. A chacun de choisir, selon ses expériences et sa conscience. S’il est conscient de tout ce qui se joue autour de lui et à travers lui, il ne doit pas oublier de signaler les bugs sévères qui n’ont ni queue ni tête mais qu’on veut faire gober au monde comme étant une réalité. Le colosse est un mythe qui se nourrit de croyances et d’affabulations, de prétentions et de mensonges. Un colosse aux pieds d’argile qui tient debout temps que la masse accorde crédit à sa puissance prétendue.

  • joke95

    Pour revenir à Bernie MADOFF, si effectivement il était au courant pour le 11 septembre, alors il est évident qu’il va s’en sortir. Il y a aucun intérêt qu’il parle, ca serait un coup mortel pour la VO et l’administration Bush.
    Je sens le « on te sort de là et tu te tais » OU « sortez moi de là et je me tais ».
    Ou alors il va avoir subitement la santé fragile…

  • Deemo

    @ joke95

    Si Madoff parle ils diront juste qu’il est fou, les gens le prennent déjà pour un escroc donc sa parole ne sera pas crédible. Ce n’est pas un problème pour eux.

  • Rigel

    Apparement Bernie Maddof savait pour le 11 septembre mais pas pour la crise financière ! En fait il devais savoir mais son arnaque pyramidales lui a tiré une balle dans le pieds à partir du moment ou les marchés on reculés, ce qui a causé sa perte… comme quoi il n’est pas si intelligent que dit dans l’extrait par le client bien naïf…lui. Comme on dit l’avenir nous le dira !

  • eternal hope

    Chers concitoyens (frères et soeurs de troupeau),

    bêlons ensemble une fois encore dans l’espoir que nous changerons quoi que ce soit de ce monde dans lequel nous ne sommes rien.
    Bêlons car c’est tout ce que nous sommes capables de faire.

    Je dois avouer que visiter régulièrement certains « sites non-alignés et contestataires » me procure réconfort et même satisfaction quelquefois, à vous aussi je suppose mais à quoi bon? est-ce si positif d’avoir la « sensation » de jouer un rôle? l’illusion, le rêve ont des vertues thérapeuthiques mais de quel mal sommes nous atteint? citez moi un exemple dans l’histoire de l’humanité dans lequel le peuple aurait réussi à changer le cours de l’histoire ou même à renverser un mouvement conspirationiste…celui qui me répond la révolution française peut aller de lui-même au piquet, promis on ne se moquera pas.
    Nous, peuple du monde, sommes complètement désarmé face à ces opérations meurtrières programmées. Guerres, attentats et autres crimes prélèvent quelques milliers, voire millions d’entre nous à chaque et alors? nous possèdont cette faculté dont ils ont tant besoin: l’acceptation ! c’est en quelque sorte le prix à payer !
    Le plus triste dans tout ça, c’est que ce qui nous distingue des animaux d’élevage, c’est que nous avons conscience du sort que l’on nous réserve…mais toujours avec cet espoir de passer au travers des mailles du filet ( un grand merci aux religions).

    Bêêh à tous.

  • Olive

    @ eternal hope
    Comme vous portez mal votre nom… quel défaitisme! ça fait surement très branché de déclamer des positions à hautes prétentions esthétiques qui sentent la putréfaction. L’archi banal nihilisme des nantis?
    Alors restez dans votre univers numérique esthétisant si vous ne voyez pas plus loin que ça, c’est votre droit.
    Mais vous pouvez aussi considérer , pourquoi pas, une vraie réalité toute simple: « ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières » et d’autre part, reconnaître que rien de ce dont vous profitez aujourd’hui ne s’est fait sans effort, sacrifice, enthousiasme et courage, de peu de monde qui plus est, contrairement au mythe de la masse résistante.

Trackbacks

  •  





*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word

``