Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

Réponses aux critiques formulées à l’encontre du sondage HEC-jc pour ReOpen911

Posté par .Rédaction le 11/05/2012

Rappelons le contexte de cette réponse : C'est grâce à la générosité de nos sympathisants que nous avions pu commander en 2011 un sondage à la Junior-Entreprise de l'école de commerce HEC, afin de mieux connaitre le ressenti des Français par rapport aux informations auxquelles ils ont eu accès concernant les attentats du 11-Septembre. Les résultats avaient été publiés à l'occasion des commémorations des 10 ans de la tragédie.

 

 

  • 58% des sondés expriment des doutes sur la version officielle, contre seulement 31% qui n’ont pas de doute.
  • Seuls 28% des Français considèrent que les médias ont informé de la manière la plus complète possible sur les attentats du 11-Septembre.
  • Seuls 14% des Français savent que trois tours se sont totalement effondrées le 11 septembre 2001.

 

Les résultats de ce sondage, très encourageants pour notre association qui fait bénévolement le travail que la plupart des médias refusent de faire, n'étaient pas au goût du Nouvel Observateur qui a ressenti le besoin de mettre en avant dans sa section "Le Plus" un article de Valéry Rasplus (sociologue) et Nicolas Gauvrit (maître de conférences en mathématiques) afin de le discréditer.

 

 

"Le Nouvel Observateur met en avant [dans la section "Le Plus"] le meilleur des idées,
analyses, opinions et découvertes grâce à la participation active de ses membres."

 

Cet article faisait d'ailleurs suite à celui de Laurent Joffrin qui expliquait que nous étions selon lui des "ennemis de la démocratie". 

Nous répondons ici aux principaux reproches faits à ce sondage et laissons chacun se faire sa propre opinion sur le sérieux de notre démarche.

 

  • Le titre « 11-Septembre : non, 58% des Français ne croient pas à la théorie du complot »

 

Ce titre laisse entendre que, selon l’association ReOpen911, 58% des Français croiraient à la « théorie du complot ». Or, ce n’est pas le cas, nous avons simplement écrit : « 58% des sondés expriment des doutes sur la version officielle. »

 

  • « Une lecture superficielle des résultats publiés laisse en effet penser que 58% des sondés, soit ici 290 personnes et non comme annoncé "58% des Français", ont des doutes sur la "version officielle" »

 

C’est en effet le principe du sondage, cela évite d’avoir à interroger tous les Français. L’échantillon étant représentatif, les résultats peuvent être extrapolés à l’ensemble de la population française, avec les précautions d’usage.

Par ailleurs, contrairement à ce qui est suggéré ici, la précision statistique ne dépend pas du nombre de sondés ayant validé telle ou telle réponse, mais du nombre total de personnes interrogées et des pourcentages obtenus. 

 

 

 

  • « Les sondés, au grand désarroi des sondeurs, répondent rarement directement à la question posée : ils cherchent souvent à identifier la réponse que le sondeur attend, afin de la satisfaire. »

 

Il est justement peu probable que les étudiants HEC qui réalisaient les interviews aient été assimilés à d’infâmes théoriciens du complot souhaitant obtenir des réponses « conspirationnistes ». D’autant que les questions évoquant le plus clairement la remise en question de la version officielle se trouvaient en fin de questionnaire afin de rester le plus neutre possible.

S’il est vrai que les opinions non « politiquement correctes » ont tendance à être sous-évaluées dans les résultats bruts, il est évident que concernant le 11-Septembre, ce mécanisme joue en défaveur du scepticisme.

 

  • L’emploi du terme « version officielle » serait tendancieux. Il serait « typiquement conspirationniste et hypercriticiste ».

 

Autant les termes « théorie officielle » ou « histoire officielle » pourraient être considérés comme péjoratifs, autant « version officielle » ne fait que désigner au mieux, ce dont il est question. Cette expression courante n’a d’ailleurs suscité aucun questionnement chez les sondés et aucune alternative à ce terme n’est proposée par nos critiques.

Notons par ailleurs que Nicolas Gauvrit a reconnu dans les commentaires de cet article que c'est le terme "conspirationniste" qui est connoté mais il affirme n'avoir trouvé aucun équivalent qui ne le soit pas.

 

  • « La première question du sondage de 9/11 [ndlr : Il s'agit vraisemblablement ici de ReOpen911] est totalement inutile du point de vue informatif (nous savons tous que les médias parlent encore du 11-Septembre, et nous pouvons donc répondre oui). Mais en répondant oui, le sondé affirme aussi que la question est intéressante : on l’a amené à prendre symboliquement position. »

 

Cette question ("Le 11/9 est-il toujours un sujet d’actualité ?") se pose naturellement puisque 10 années se sont écoulées depuis ces attentats. LeMonde.fr proposait d’ailleurs le 30/08/11 un débat en direct avec Bertrand Badie, professeur à Sciences Po, sur un thème similaire : « Sommes-nous sortis du 11 septembre ? »

Par ailleurs, cette entrée en matière est neutre puisqu’il n’y a pratiquement pas de différence entre les sceptiques et les croyants de la version officielle sur cette question. Les Français sont nombreux à penser que le 11/9 est toujours un sujet d’actualité, quel que soit par ailleurs leur opinion sur la version officielle.

 

  • « Les sondés ont tendance à privilégier les questions posées en premier : c’est l’effet d’ancrage. Il se trouve que, dans le compte rendu donné sur le site ReOpen911, la réponse favorisant la théorie conspirationniste est toujours donnée en premier. Étrange coïncidence. »

 

En réalité, c’est plutôt le contraire puisque la réponse « favorisant la théorie conspirationniste » a été proposée aux sondés en premier pour les questions 1 et 8… et en dernier pour les questions 2, 3, 5, 6 et 7 qui sont les questions principales.

Et donc, si cet « effet d’ancrage » existe réellement, cela signifie que le scepticisme a été sous-estimé.

 

  • « Les sondés ont tendance à éviter les réponses extrêmes : c’est le biais de tendance centrale. Ainsi, lorsque les réponses possibles sont "vrai, probable, possible, sans opinion et faux", comme aux questions 6 et 7, les réponses "probable" et "possible" sont nettement sur représentées… »

 

Dans ce cas, c’est l'étude Sofres / NouvelObs de 2008 qui devrait être critiquée, puisque le scepticisme n’y était présenté que sous une forme extrême et caricaturale, alors qu’il recouvre en réalité des positions nombreuses et variées, ce que le sondage HEC a révélé.

La proposition favorable à la version officielle y était formulée de façon à englober aussi des opinions sceptiques tel que « laisser-faire délibéré », ce que Nicolas Gauvrit a d’ailleurs reconnu :

« ce qui n'empêche pas certains parmi eux de penser que ces attentats ont été aidés par la CIA par exemple... »

Et c’est pourquoi ReOpen911 a pour sa part proposé aux sondés des éventails de réponses assez larges et nuancés, afin que chacun puisse exprimer au mieux son opinion sans la trahir.

 

  • Il serait plus facile de répondre que les médias ont plutôt rapporté la version officielle, car « en répondant que les médias donnent la version officielle, je ne dévoile pas ma position intime. »

 

Au contraire, les sondés qui ont choisi cette réponse ont dévoilé une vision critique des médias concernant le 11/9 (ils ont davantage défendu un point de vue, qu’informé de façon complète). Des deux réponses proposées, c’était la plus difficile à assumer et elle a pourtant attiré 55% des sondés.

 

  • « […] constatant que ceux qui savent qu’il y a eu 3 effondrements sont, plus que les autres, sensibles aux thèses conspirationnistes, ils suggèrent que c’est par l’étude de l’histoire du 11-Septembre qu’on arrive à douter de la "version officielle"… c’est oublier un peu vite l’hypothèse inverse, tout à fait réaliste également : c’est en flirtant avec le conspirationnisme que beaucoup apprennent peut-être l’existence de la 3ème tour… »

 

Ceci est inexact. ReOpen911 relève l’existence d’une « corrélation positive » entre ces 2 paramètres, mais rien n’est dit quant à l’interprétation qui peut en être faite.

Nous soulignons en revanche la faible proportion de Français correctement informés à ce sujet : « Seuls 14% des Français savent que 3 tours se sont totalement effondrées… »

 

 

Critiques émises sur divers forums de discussion :

 

  • L’échantillon ne comprend que 500 personnes interrogées.

 

D’une part les moyens de l’association sont limités, et d’autre part, les gains en terme de précision sont relativement faibles au-delà de 500 sondés.

Intervalle de confiance à 95% :

- Pour un échantillon de 500 personnes : Inférieur ou égal à 4,5%

- Pour un échantillon de 700 personnes : Inférieur ou égal à 3,8%

- Pour un échantillon de 1000 personnes : Inférieur ou égal à 3,1%

 

  • La question « Pensez-vous que le gouvernement Bush ait dit tout ce qu'il savait sur le 11-Septembre ? » serait inutile, la réponse « non » allant de soi.

 

La réponse « non » n’est pas forcément évidente. Il y a seulement deux ans, l’animateur Bruce Toussaint pouvait déclarer sur le plateau de Canal+, sans que cela ne suscite la moindre réaction : « Alors c’est là où on comprend pas. C’est quelles zones d’ombre ? On ne voit pas très bien où elles sont ces zones d’ombre. »

Cette mesure du doute léger correspond au point de vue de ceux, comme Mathieu Kassovitz ou Philippe Geluck, qui estiment que le 11/9 est au moins « questionnable » et qu’il n’y a pas lieu d’accepter la version officielle «brut de pomme ».

C’est une attitude réservée qui n’est pas celle de tous les « truthers », mais elle correspond à une réalité sociale et mérite donc d’être évaluée.

 

  • Il serait malhonnête de proposer trois choix pour la croyance en la version officielle du 11/9 : « oui », « non », « plus ou moins » et de regrouper les « plus ou moins » avec les « non ».

 

Il s’agit ici de mesurer le doute (ou scepticisme) par rapport à cette version.

- Douter : « Etre dans l’incertitude sur la réalité ou la vérité d’un fait. »

- Sceptique : « Qui doute de ce qui n’est pas prouvé avec évidence. »

Or croire « plus ou moins » à la version officielle, c’est par définition « être dans l’incertitude sur la réalité », et considérer qu’elle n’est pas « prouvée avec évidence ». C’est-à-dire, douter.

 

Par ailleurs, il se trouve que l’expression publique d’un doute sur le 11/9, aussi minime soit-il, a toujours été considérée dans la sphère médiatique comme un acte lourd de sens et déclenche les foudres de certains journalistes. Il n’est donc pas anormal de chercher à évaluer tous les doutes (légers ou importants) et dans une certaine mesure, les amalgamer.

 

  • Certaines personnes pourraient avoir répondu « non » au LIHOP ("Let it Happen on Purpose", en français, hypothèse du "laisser faire") sous prétexte qu’elles croient fermement au MIHOP ("Make it happen on purpose", en français, hypothèse de l'organisation active par une partie des autorités US). Le scepticisme mesuré par la question 6 serait alors sous-estimé.

 

Certes, mais pour se comporter ainsi, il aurait fallu qu’elles sachent qu’après l’hypothèse « LIHOP », elles auraient la possibilité de s’exprimer aussi sur l’hypothèse « MIHOP », or elles ne le savaient pas.

L’analyse de la base de données montre d’ailleurs qu’il n’y a qu’un sondé (sur 500) dont les réponses pourraient correspondre à ce cas de figure.

 

Pour conclure :


Plusieurs mois après la publication de l’étude HEC-jc, celle-ci n’a pas pu être confirmée ou infirmée par d’autres travaux … puisqu'aucun média n'aura jugé utile de commander une étude sur ce sujet.

Pour ces 10ème commémorations des attentats, la seule étude d’opinion produite en France aura donc été le fait d’une association de bénévoles. Au-delà des résultats du sondage, cette absence peut elle aussi fournir matière à réflexion. 

Notons enfin que Nicolas Gauvrit et Valery Rasplus ont malencontreusement oublié de préciser que le sondage avait été réalisé par HEC Junior Conseil, la Junior-Entreprise de la prestigieuse école de commerce, dont le nom a été remplacé à deux reprises par celui de "Junior Conseil".

 

 

 

--- La rédaction de ReOpen911 --

 


 

Publié dans Droits de réponse | 17 Commentaires »

URL courte : http://www.reopen911.info/2195.html  

Commentaires (17)

  1. kzerrex,

    " Aucun médias n'aura jugé utile de commander une étude sur ce sujet " En effet , s'ils nous critiquent , c'est que ça les intéresse ; et ce travail est supposé selon eux être mauvais . On devrait donc s'attendre à être bombardé de " bons " sondages sur ce sujet . Et pourtant , il n'y a rien . Soit ils ont peur de faire réaliser d'autres sondages , soit certains l'ont fait et ça ne faisait que confirmer les résultats de celui-ci ! Comme d'habitude , il ne s'agit pour nos adversaires médiatiques que d'une posture facile et malhonnête . La France est le pays des sondages ( voir la dernière présidentielle ) . Alors à ceux qui nous critiquent , qu'ils fassent eux aussi un sondage sur le sujet qui nous intéressent . Et si les résultats sont dérangeants , il faudra enfin commencer pour certains , à se remettre en question ... et ouvrir le débat .

  2. Rudolphe,

    Le titre « 11-Septembre : non, 58% des Français ne croient pas à la théorie du complot »

    - Ou Quand des spécialistes de la communication font semblant de croire à une distorsion de la réalité, avec une erreur de perception du texte digne de la 5ème (soit niveau Bac moins 6...).

  3. Bastien,

    Dans les commentaires un des auteurs écrit "Le titre et le commentaire en gras sont du Nouvel Observateur. A l'origine, ce texte se nommait "Ce qu’il ne faut pas faire si on veut devenir sondeur honnête" . "

    Et un autre intervenant écrit que L'Observatoire des sondages a aussi validé ce texte :

    "Quand des étudiants d’HEC font un sondage : la vision révisionniste du 11 septembre 2001

    http://www.observatoire-des-sondages.org/Quand-des-etudiants-d-HEC-font-un.html

    L’Observatoire des sondages exerce une veille scientifique sur les différentes facettes des sondages, non seulement les aspects méthodologiques des enquêtes et des statistiques mais aussi sur leur publication, leurs usages confidentiels et les commentaires politologiques ou journalistiques qui en sont faits quotidiennement."

  4. Fred,

    Critiquer un sondage, c'est bien.
    En refaire un autre, c'est mieux.

    Qu'est-ce qu'ils attendent ?

  5. Corto,

    tout est une question de vocabulaire. Or le vocabulaire du terrorisme, du militantisme, des médias, de la sociologie, ont été tellement salis par ceux-là mêmes qui dénoncent nos soi-disant mauvais usages, que revenir à un phrasé, à une langue, à un sens commun non connotés choque nos inquisiteurs.

    Cela me rappelle mes déambulations dans les supermarchés en quête de nourriture. Je me suis toujours demandé pourquoi les aliments "normaux" avaient besoin d'être qualifiés de "bio" sur des étiquettes vertes, alors que les aliments "anormaux" n'étaient pas qualifiés du tout, là où il devraient être qualifiés de "issus de transformations opérées par l'industrie agro-alimentaire", le tout sur des étiquettes rouges ?

  6. André,

    Le dossier du 11 septembre doit être limpide comme de l'eau de roche. Les ennemis de la démocratie sont ceux qui ne le souhaitent pas, et non pas le contraire comme les médias s'évertuent à le répandre. L'Histoire est pavée de bien trop d'événements troubles pour que nous puissions nous permettre l'économie de la moindre des éventualités possibles.

    Oui ! La réouverture d'une enquête est nécessaire, et même probablement un mal nécessaire, non pas pour avoir raison sur le fait que le "bien" de Bush n'est pas aussi irréprochable qu'on veut bien nous le faire croire, mais surtout pour qu'un tel scénario ne puisse plus jamais se reproduire. Ce mal nécessaire est un mal pédagogique, à l'encontre de nos trop jeunes démocraties, trop sûres d'elles-mêmes, et fragilisées par certains lobbyings plus puissants que des états.

    Oui ! Les français doutent. Mais encore faut-il, pour l'entendre, que la question leur aie été posée !

    Près de 400 sondages ont été effectués par les médias, à la veille du 1er tour des présidentielles 2012 :
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/breve/2012/04/20/pres-de-400-sondages-pendant-la-campagne-presidentielle_1688826_1471069.html
    sachant qu'on en a encore quasiment 1 par jour, sur des thèmes aussi banals que surprenants. Une présidentielle passée, on en est déjà à se demander à quoi ressemblera la prochaine... La roue médiatique engrange ses bénéfices prévisibles sur un calendrier politique déjà sur-exploité, sur-médiatisé, sur-rentabilisé.

    Que ne considère-t-on, maintenant, ces autres questions tout aussi cruciales ? La France le vaut bien...

  7. moorea34,

    Je vous cite :
    "En réalité, c’est plutôt le contraire puisque la réponse « favorisant la théorie conspirationniste » a été proposée aux sondés en premier pour les questions 1 et 8… et en dernier pour les questions 2, 3, 5, 6 et 7 qui sont les questions principales."

    C'est une blague ?!

    2. "Pensez-vous que le gouvernement Bush a dit tout ce qu’il savait concernant les attentats du 11-Septembre ?" (non/sans opinion/oui)
    3. "Que pensez-vous de la version officielle des attentats du 11-Septembre ?" (J’ai de sérieux doutes/ J’ai quelques doutes / sans opinion / je pense que cette version correspond à la réalité)
    4. "Durant les dernières années, diriez-vous que les médias ont plutôt :" (rapporté la version officielle de ces attentats / sans opinion / informés de la manière la plus complète possible)
    6. "Que pensez-vous de cette hypothèse : Les autorités américaines auraient été informées à l’avance des attentats et les auient laissé se produire." (vrai/probable/possible/sans opinion/faux)
    7. "Que pensez-vous de cette hypothèse : Une partie des autorités américaines serait impliquée dans la réalisation de ces attentats." (vrai/probable/possible/sans opinion/faux)

  8. Ecart type,

    @ Moorea34 : Vous évoquez ici la présentation des réponses dans les graphiques, qui a été uniformisée par souci de clarté, sceptique vers V.O. du haut vers le bas.
    Nos critiques s'interrogeaient eux sur l'ordre de présentation de ces réponses aux sondés, dans l'administration du questionnaire.

  9. Irène,

    Au lieu de sonder les citoyens, on devrait plutôt sonder la presse elle-même, qui est partie intégrante de toute cette désinformation :

    Question : Pourquoi jugez-vous irrecevable une nouvelle enquête sur le 9/11 ?

    - Parceque le gouvernement US ne peut pas nous mentir
    - Parceque le gouvernement US ne peut pas se tromper
    - Parceque tous les occidentaux sont dans "le bien", jamais dans "le mal"
    - Parcequ'il est dangereux de contrarier le gouvernement US
    - Parcequ'il n'est pas rentable de dire l'inverse du gouvernement US
    - Parceque faire un copier-coller de communiqué de presse est plus rapide
    - Parcequ'on préfère des gros coups comme l'affaire DSK, les présidentielles, etc...
    - Parceque nous ne sommes pas assez bien payés pour réfléchir
    - Parceque nous n'avons pas la preuve du contraire, car nous ne lisons pas Reopen9111.info
    - Parcequ'il est dangereux d'être le premier à dire la vérité
    - Parceque nos actionnaires et annonceurs ne nous le pardonneraient pas

    (Rayer une à deux mentions inutiles au maximum)

    Et le pire, c'est que plus ils maintiennent leur omerta artificielle sur ces questions, plus ils les dénoncent, moins ils les argumentent, et plus celles-ci enflent et se répandent naturellement, portées par l'esprit de déduction de plus en plus de gens, "qui doutent" à TRÈS juste titre.

  10. Maurice,

    Si ce sondage était faux, ça fait belle lurette qu'il aurait été contredit par un autre. Et force est de constater que ça n'est pas le cas.

    Les français doutent majoritairement de la V.O. qu'on leur sert depuis 11 ans, c'est un fait établi. Et ceci n'est contredit par rien du tout, même si ça dérange les gardiens de la pensée unique.

  11. Candide,

    - La preuve qu'il faut douter s'est constamment renforcée depuis 11 ans.
    - La preuve qu'il ne faut pas douter n'a jamais été présentée.

    Ce sondage est 100% légitime, et son résultat est un désaveu notoire pour idées "alignées" véhiculées par la presse, auto-mutilée dans un silence médiatique coupable, depuis déjà plus d'une décennie.

    Apparemment, l'omerta ne fonctionne pas. Alors pourquoi ne pas faire ce que préconise le bon sens commun ? Faire un "flash-back" de 11 ans, revenir au point de divergence, interroger des témoins dans la rue sur leurs impressions, faire monter le buzz, forcer les autorités à donner toutes les explications nécessaires, trouver les vrais coupables et suivre le procès, puis tirer des conclusions pour l'avenir. Bref il s'agit de faire un VRAI travail de journaliste, et arrêter de stigmatiser ceux qui ont le privilège d'avoir un peu plus de recul que les autres, sur cette question capitale.
    Il n'y a aucune autre issue possible dans une démocratie, tant que cette question contiendra autant de zones d'ombres et d'aspects officiels irrecevables. La seule question en suspend, c'est : Vous commencez quand ?

  12. Pierre,

    Les truthers doutent.
    Les journalistes doutent des truthers qui doutent.
    Je doute des journalistes qui doutent des truthers qui doutent.

    Bon, et on va où comme ça ? C'est de la presse, ça ?
    Et si on se préoccupait des PREUVES concernant le sujet primordial qui a changé le cours de notre siècle, au lieu de préoccuper de ce que pensent ce que d'autres pensent que ceux que de troisièmes pensent ?

    Ras-le-bol de tous ceux qui tournent autour du pot depuis 11 ans. Marre ! Un point c'est tout.

  13. Judas,

    @ Maurice

    Tiens ? Toujours pas de contre-sondage qui pourrait infirmer le travail sérieux qui a été réalisé.
    Avec le 9/11 on est toujours amené, à un moment ou à un autre, à s'en remettre à sa "foi" à nos si vertueuses institutions.

    Or moi je n'y crois pas. Mais alors pas du tout.
    Pourquoi ? Simplement parceque j'en fais partie !...

  14. CHP,

    Le Nouvel Observateur est dans son rôle d'agent de manipulation, surement pas d'informateur.

    Croire que les tours se sont effondrées - 1heure après le choc - sous le seul effet des avions ( la WTC 47 n'ayant pas été concerné par les avions ), croire qu'un "pilote" ai pu être assez habile pour s'approcher en radada pour percuter le pentagone, c'est comme de coire à la virginité de Marie, seule la foi aveugle l'explique, encore la virginté de Marie au Nouvle Obs ...

    Rien ne tient debout dans la version officielle, sauf la volonté de tromper et de justifier l'invasion de l'Afghanistan, de l'Irak etc, ce afin de remodeler la carte politique mondiale au bénéfice des zuniens.

  15. Sergio,

    Le Nouvel Observateur n'a aucune crédibilité. C'est un organe de propagande de la haute finance. Leur argumentation est facile à démolir car malhonnête. Le simple fait que le Nouvel Observateur interroge un "essayiste, sociologue" pour discréditer un sondage commandé par Reopen911 n'est qu'une tentative de vous discréditer. Pourquoi cet organe de propagande de la haute finance n'attaque-t-il pas sur le fond?
    Pourquoi Le Nouvel Observateur n'évoque-t-il pas les démolitions contrôlées? Valéry Rasplus n'a strictement aucune compétence en matière de démolitions contrôlées. Il n'a donc aucune compétence pour évoquer les crimes du 11 septembre 2001.

    Pourquoi le Nouvel Observateur ne publie pas les commentaires d'experts en démolitions contrôlées qui affirment que ce sont des démolitions contrôlées? En ne publiant pas ces commentaires d'experts en démolitions contrôlées, le Nouvel Observateur n'informe pas sa clientèle. Au contraire, le Nouvel Observateur les maintient volontairement dans l'ignorance, démontrant ainsi qu'il n'est qu'un organe de propagande et de manipulation.

    Quel journaliste a osé contredire les experts en démolitions contrôlées? Aucun. Les journalistes ne servent à rien, sauf à répéter comme des perroquets les dépêches des agences gouvernementales d'informations. Ils servent aussi à servir la soupe aux lobby financier. (sur les 500 personnes les plus riches au monde, 10 sont Française dont 6 contrôlent la presse : on comprend donc pourquoi ils ne veulent pas que la vérité surgissent, car l'effondrement du régime de Washington les empêcherait de voler les richesses de la Syrie et de l'Iran qui n'est que la suite planifiée des crimes du 11 septembre 2001)

    Quant à Valéry Rasplus, dans son article, il démontre à la perfection comment les instituts de sondages ne sont qu'un instrument de manipulation via l'industrie médiatique. En effet, il écrit:

    "Une lecture superficielle des résultats publiés laisse en effet penser que 58% des sondés, soit ici 290 personnes et non comme annoncé "58% des Français (...)"

    Vous connaissez surement le sondage truqué qui parait chaque année à propos de la soi-disante "personnalités préférées des Français". Sondage truqué car l'on ne demande pas aux sondés de choisir librement leurs personnalités préférées, mais plutôt on leur impose de choisir dans une liste de 50 noms. Seulement 1009 personnes furent interrogés cette année, soit 0.0014% de la population.(et lorsque l'on sait que les interviews ont lieu en face à face au domicile des personnes interrogées, nous comprenons dans quels chics quartiers Parisiens vivent nos sondés, comme le confirme la 8ème place occupée par ...Simone Veil.....qui se trouvait en 4ème place en 2011!!!...Faut-il en rire?)

    http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/Noah-consacre-poids-lourd-du-Top-50-539036

    Pourtant ça n'a pas empêché le Nouvel Observateur de titrer le 05 Août 2012 :

    "Yannick Noah, encore et toujours personnalité préférée des Français"

    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120805.OBS8972/yannick-noah-encore-et-toujours-personnalite-preferee-des-francais.html

    Bon, sinon un éternel merci à Reopen911 de m'avoir permis de voir que la version officielle des conspirationnistes de Washington ne tient pas la route. J'ai déjà signé des documents afin que les familles des personnes assassinées le 11 septembre 2001 puissent obtenir une véritable enquête indépendante, au nom de :

    La mémoire de toutes les personnes assassinées le 11 septembre 2001

    La mémoire de tous les soldats de tous les pays morts ou blessés depuis le crime contre l'humanité du 11 septembre 2011

    La mémoire de tous les civils -hommes, femmes, enfants, bébés - de tous les pays attaqués militairement par les criminels de guerre de Washington.

    Mais aussi afin d'essayer d'empêcher que ces criminels, ces génocidaires (500 000 enfants Irakiens génocidés) puissent continuer à répandre la mort, les pleurs, les vies brisées

    http://www.youtube.com/watch?v=omnskeu-puE

    Je rêve d'une pétition mondiale de plusieurs millions de signataires pour les familles des victimes.

    Je continue à balancer votre adresse à famille, amis, pour qu'ils signent et transmettent aussi votre adresse à tous leurs contacts.

    Je suis sidéré par votre site. Consacrer autant d'énergie pour la justice, c'est si rare.

  16. bosondehiggs,

    nous pouvons constater que depuis que les débunkers passent leur temps à débunker , la population est gagnée par le scepticisme sur la version officielle: en 2008 les sceptiques n'étaient que de l'ordre de 25% , à la date anniversaire des dix ans du 11 / 9 ils approchent les 60%...j' encourage donc les débunkers à continuer ...voir sur le site du débunker français , la manipulation des données cinématiques de la chute du wtc7!

  17. Bruno,

    Pour faire dans la citation, "Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission", disait Clemenceau.
    On enterre ce sujet, la presse n'en parle pratiquement pas/plus, on publie plus de sondages sur et lors des présidentielles que sur le 11/9 en 10 ans....

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols !

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911