Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

Le 11 juillet 2007 : ReOpen911 invite William Rodriguez

Posté par AtMOH le 26/06/2007

 Voici un petit teaser réalisé par notre Flasheur national URUK (adapté par AtMOH).  Vous êtes tous les bienvenus pour cet évènement! Conférence puis débat. Un grand Moment en perspective !  

 

Vous pouvez imprimez l’affiche en cliquant sur l’image pour obtenir un grand format. N’hésitez pas à en distribuer et en coller !

 

 

 

Publié dans Interviews et conférences | 18 Commentaires »

URL courte : http://www.reopen911.info/1567.html  

Commentaires (18)

  1. sebsuper,

    on est tous content que William vienne mais je voulais juste savoir si il aura la présence des médias hors-miss internet bien sur parce que faire ca c bien mais si ca passe pas dans les médias, on risque pas d'avancer?

  2. bobleyy,

    Ha les medias....Comme toute choses ou technologies, ces dernieres evoluent avec le temps, il ya une dizaine d'année (et avant ) la tres grande majorité de la population n'avait pour seule source d'information que la radio et la television.Du fait de leur importance ,pas seulement au niveau de l'audiance mais surtout au niveau financier ,les decisions de publications ne sont pas prises par les journalistes mais par le parton qui ne sont , dans la plus part des cas, meme pas journalistes, seulement des commerciaux,il faut l'accepter tres doués.
    De ce fait , les prochaines campagnes politiques, a mon avis devront se jouer sur un autre terrain : INTERNET. c'est le seul moyen de communication que les gouvernement du monde entier ne pourront pas controler ni meme censurr.D'ici 5 à 10 ans La majorité de la population s'informera en priorité sur le net d'ou l'importance de creer des a present un reseau d'information fiable et surtout constructif.Prenons l'exemple de thompson(si c'est bien cela son nom), qui pour publier ses recherches sur la chronologie du WCT , n'a eu besoin que d'une connexion a internet, nul besoin d'avoir des contact sur les pricipaux medias.D'ou l'importance de regrouper les informations que la majorité des internautes(et non de la population) considerent comme viables ou seulemnt interessante pour la reflexion.
    Merci a ceux qui ont pris le temps de lire ma reflexion et a dans 5 ans pour se presenter aux elections presidentielles avec un projet ,construit , concret , et surtout démontré de maniere mathématique ou du moins logique, pour qu'il soit compris et accepté par la majorité de la population.Au boulot!!!!
    Allez moir mes videos sur Dailymotion : rechercher :BOBLEYY

  3. François,

    Un tract ReOpen911-RODRIGUEZ ( A5 300 dpi N&B ) >> http://img152.imageshack.us/img152/1696/tractrodriguezfp4.jpg
    ( Convient également pour affiches A4 )

    JV.

  4. LastMessiah,

    Un seul truc à dire : bravo pour le teaser et pour l'affiche.

  5. vroomus,

    Pourquoi ne pas envisager de contacter les média tous les 11 du mois à travers notamment les radio ?

    par exemple sur RMC Info :
    - “Bourdion & Co” avec JJ Bourdin
    - “Les grandes Gueules”

    Deux emmissions qui se veulent toutes deux ouvertes sur l’information et sur la libre expression des auditeurs.

    On pourrait évoquer quelques évènnements du 11 journée que le public ne connait pas ou mal?
    - effondrement du WTC 7
    - élément sur le chute des 2 tours etc ..
    - etc…

    Bref, en évitant toute émotion et surtout sans pointer de coupables, ca serait l’occasion de réveiller les consciences en faisant appel au bon sens des auditeurs, à partir d’élément très factuels et de réfèrence à de nombreux témoignages. r

    L'information sur la venue de William Rodriguez par exemple pour être un bon point de départ ?

    le débat serait peut être relancé dans les média surtout si le sujet est relancé tous les mois ?

    Qu’en pensez vous ?

  6. Demi-Lune,

    bonjour à Entada et à tous les "Résistants",

    je crois avoir lu hier qu'Entada avait contacté des journalistes au sujet de la venue et de la conférence de WR à Paris le 11/7... et je t'en félicite !
    je l'invite (et tous les autres membres aussi) à faire connaitre sur le site, dans le fil-sujet en rapport, le nom des journalistes "professionnels de la profession" contactés: il est temps de responsabiliser les gens et que chacun prenne ses responsabilités !
    L'omerta DOIT CESSER !

  7. 1933/2001,

    Bonjour à tous!
    Content de voir que Mr Rodriguez vienne à Paris, j'espère que les choses vont bouger...même un peu!
    Vous parlez des médias, je trouve ça primordial que l'on sorte du réseau internet pour se tourner (et être relayés) vers les médias "officiels", ce qui rendra nos recherches et découvertes plus "officielles" justement.
    Je me charge d'ailleurs, en ce moment, de contacter un journaliste de Courrier International, prendre rendez-vous (c'est déjà fait), et lui exposer tout ce que j'ai comme éléments à ma disposition (vidéos de reopen911, articles scientifiques relatifs aux effondrements, etc...).
    Je pense que chacun doit entrer en contact avec des gens qui eux-mêmes connaissent peut-être d'autres personnes proches de journalistes (radio, télés, presse)...IL FAUT CONVAINCRE CEUX QUI ÉCRIVENT ET PARLENT... L'UN APRÈS L'AUTRE, en tête à tête, c'est là qu'on est le plus convaincant.
    Rendez vous le 11 juillet! en espérant emmener dans mes bagages un ou deux journalistes de Courrier International !

  8. Sacha Sher,

    MINUTE !

    Vous reprenez sans le dire des commentaires assez éloignés de la réalité de Greg Szymianski.
    Je préfère me rapporter aux propos exacts de Rodriguez, sans ses interprétations ultérieures.
    http://bellaciao.org/en/article.php3?id_article=6625

    Il ne dit pas avoir entendu plusieurs explosions en dessous de lui et avoir sauvé quelqu'un avant et pendant que l'avion s'est broyé.

    Il dit : j'ai senti une première explosion qui a fait vibrer les murs et le sol. Puis il a entendu une autre explosion au-dessus (ce pouvait être autre chose que l'avion, une explosion secondaire, un autre ascenseur qui a décroché). Puis il a sauvé quelqu'un qui brûlait près d'un ascenseur de marchandises.

    A mon avis, la première explosion qui a tout fait vibrer était le crash, comme plein de témoins l'affirment pour chaque crash.
    Et la deuxième qui n'a rien fait vibrer, quelque chose de peu important. Felipe a brûlé suite à une explosion secondaire ou à cause d'une boule de feu qui descendait d'un des ascenseurs express (Plans ici : http://911stories.googlepages.com/wtcelevatorshafts). Les bombes coupantes ne font pas autant de dégâts environnants. Et puis, l'immeuble ne s'est pas écroulé tout de suite...

    De quoi donner du poids à mes mots. A faire passer...
    http://www.lulu.com/content/980410
    (Dans le formulaire, bien mettre son nom à la rubrique "Nom" et non "Société"...)

  9. Sylvio,

    Je trouve assez grotesque l’hypothèse de la boule de feu qui emprunte l’ascenseur express jusqu’au sous-sol :
    1 - Il y’a 2 ascenseurs express qui parcourent l’ensemble des étages qui semblent être situés l’un a coté de l’autre. Ces 2 ascenseurs “express” n’ont très probablement que des entrées situées au rez-de chaussée (et éventuellement au sous-sol) et au derniers étages (Windows of the world) des tours. Il n’y a donc sûrement pas d’entrée aux étages où s’est crashé l’avion sur WTC1 (étages 89 à 93). Il faudrait donc que l’avion ait détruit le conduit de ces ascenseurs et donc qu’il se soit crashé sur la facade situé du coté de ces ascenseurs (à vérifier).
    2- Il faudrait que au moins une des 2 cabines soit situé en dessus du 89e étage ou dans les derniers sous-sol pour que la boule de feu ne la rencontre pas sur son passage dans le conduit.
    3- Il faudrait qu’il y’ait assez de kérozène enflammé et qu’il emprunte le bon ascenseur : l’un des 2 ascenseurs express qui parcourent tous les étages. Puis il faudrait qu'il ne soit pas entièrement consumé après avoir parcouru les 400m de conduit…
    4- Il faudrait que la boule de feu se soit arrêté à l’étage où se trouvait Felipe et soit sortie (portes ouvertes ?) pour le brûler. Il faudrait que Felipe ait été très proche de l’entrée de l’ascenseur si il y’en avait une à son étage (ces ascenseurs express ont à mon avis des entrée à leur étage de base au sous-sol, aux RDC et aux derniers étages).


    Bref, désolé mais ça ressemble à une théorie de debunker qui essaye d’expliquer l’inexplicable.


    La rencontre avec W.R. sera donc l’occasion de lui demander des précision là dessus car dans son témoignage vidéo (traduit et retranscrit sur ce site), il donne bien l’impression d’avoir bien fait la différence entre l’explosion venant du sous sol suivi d’une explosion venant d’en haut.

  10. Sacha S.,

    La naïveté est touchante envers les témoins, mais en matière de recherche, c'est un handicap rédhibitoire.

    Son récit est passionnant, et on sent qu'il donne tout son coeur à vouloir faire partager son vécu, mais pourquoi ne dit-il plus en 2006 que les flammes qui ont brûlé Felipe David venaient de la cage de l'ascenseur, et que celui-ci se trouvait devant ?

    Je vous l'accorde, on peut croire étonnant qu'un ascenseur express aux câbles sectionnés ait pu descendre jusqu'au 1er sous-sol, vu que le plan d'ensemble de la tour ne montre pas jusqu'où ils descendent (mais renseignement pris, c'est en fait jusqu'au 4e sous-sol, et il a été rapporté que des gens y ont été blessés par une déflagration due au kérozène, 30 secondes après l'impact).

    Prenons donc W. Rodriguez au mot. D'après le journaliste qui l'interrogeait, il parlait en 2005 d'une cage d'ascenseur "de frêt".

    Est-il possible que l'ascenseur de frêt n°50 (non montré sur le plan d'ensemble de la tour, de même que les autres ascenseurs de frêt) qui montait jusqu'au 108 étage, ait pu s'arrêter au 1er ou au 2e sous-sol alors qu'il était censé devoir chuté jusqu'au 6e sous-sol ? C'est ce que pensait http://911stories.googlepages.com/wtcelevatorshafts au vu des témoignages d'Arturo Griffith et de Marlene Cruz. J'imagine alors que certains ascenseurs ont des freins et que la boule de feu est sortie au-dessus.

    Autrement, je découvre qu'un ascenseur de frêt, le #6, reliait précisément en semi-express le 107 étage au premier sous-sol, terminus :
    "Car #6: B1-5, 44, 75, 77-107"
    (p.72, http://wtc.nist.gov/NISTNCSTAR1-7.pdf).
    Peut-être que c'est celui-là qui a fait trembler le sol et donc "soulevé" M. Rodriguez.

    Dans ce cas, soit Rodriguez a inversé dans le temps les deux boums et leurs effets, soit il n'a pas entendu le crash, mais a ressenti la chute de deux ascenseurs, le premier à l'étage B-1, très fortement, et le deuxième au-dessus au niveau du hall, soit il a entendu trois boums, comme dans la vidéo, le crash, puis deux ascenseurs ou deux explosions dans les cages d'ascenseur, au-dessus. Pour en avoir le "coeur" net, si cela est possible, il faudrait l'interroger, je pense, sur l'état des cages d'ascenseurs.

  11. drzz,

    Je rappelle que les Frères Naudet ont vu aussi des personnes brûlées quand ils sont ENTRES dans la tour Nord quelques minutes après qu'elle ait été touchée.

    Donc adieu à vos théories qui voient dans l'origine des blessures des bombes placées à un étage inférieur et ayant provoqué la chute des tours.

    Le kérosène a passé à travers les cages d'ascenseurs.

  12. Nouveau,

    Je voulais juste savoir si cette conférence est gratuite ou payante...
    Merci pour l'information...

  13. charmord,

    A Sacha Sher,

    Il existe un témoignage sur ce point et il ne provient pas de W. Rodriguez.
    C'est le lieutenant Walsh.

    Son témoignage est intéressant car il dit que dans le lobby les deux seuls portes d'ascenseurs qui ont été soufflées étaient celles des ascenseurs centraux qui vont du -6 au 30ème, ce qui compromet la thèse du kero enflammé, je pense.

    http://www.journalof911studies.com/volume/200609/SeismicFurlong.doc

    De toute façon, les dégâts considérables qui ont été constatés par divers témoins sont peu conciliables avec une gerbe de feu. Si c'est l'onde de choc ayant suivi le crash, pourrait-elle n'avoir endommagé à ce point que les sous-sols? Autre question, si c'est le kéro qui s'enflamme, combien de temps met-il pour dévalerl'immeuble? Pas plus que le temps qui s'écoule entre les deux explsions qu'il a entendues?

    Cela demeure un point controversé... Bref, pas de certitude sur ce plan non plus mais à nouveau je penche fortement en faveur des explosions indépendantes du crash.

    A+ et merci encore pour tes informations

  14. charmord,

    Toujours à Sacha Sher :

    Voici l'extrait :

    It is noted that the damage caused by these explosions had previously been attributed to aircraft impact. However, refutation of this is provided by both the testimonies of William Rodriguez in the above link, and by NYFD Lieutenant William Walsh in the below link. This concerns specifically the middle, local elevators that were blown off their hinges from below, as evidenced by the doors resting outward at 45 degree angles that met in the middle near the bottom. These local elevators serviced only Floors 34 down to the lowest level of the building, Level B6 in the basement. They could not have been the result of aircraft impact:
    Link: Testimony, Lt. William Walsh NYFD, Jan 11, 2002.pdf
    WTC Building Layout Link: World Trade Center Building Layout, Floors and Elevators
    ----------------------------
    Lt. Walsh- Answer: What else I observed in the lobby was that – there’s basically two areas of elevators. There’s elevators off to the left-hand side which are really the express elevators. That would be the elevators that’s facing north. Then on the right-hand side there’s also elevators that are express elevators, and that would be facing south. In the center of these two elevator shafts would be elevators that go to the lower floors. They were blown off the hinges. That’s where the service elevator was also.

    Chief Congiusta- Question: Were these elevators that went to the upper floors? They weren’t side lobby elevators?

    Answer: No, no, I’d say that they went through floors 30 and below.

    Question: And they were blown off?

    Answer: They were blown off the hinges, and you could see the shafts. The elevators on the extreme north side and the other express elevator on the extreme south side, they looked intact to me from what I could see, the doors anyway…….
    …….So I headed for the B stairway. I did not want to deal with elevators. So Ladder 1—

    Question: Were there any elevators working or no? Probably no, I assume.

    Answer: I couldn’t tell about the express elevators. The elevators that I mentioned before that were on the extreme north end and the extreme south end, I don’t know about those elevators. But I headed for where the service elevator was, which was in the center where the lower floor elevators were, the ones where the doors were blown off them.
    ----------------------------

    Lieutenant Walsh makes an extremely relevant point when he shows that the local elevator shafts acted as a conduit for the explosive effects and thereby limits the source of the explosion to the area covered by those shafts. His evidence shows that the elevator shafts affected by the explosions served only the lower floors and not those at the impact levels, thereby ruling out jet fuel from the aircraft as being involved in the explosions.

    Additional corroboration of the elevators being blown out is provided by Lt. Brian Becker & Firefighter Robert Byrne, NYFD: Link: Lt. Brian Becker, NYFD, Elevators Were Blown Out
    Link: Firefighter Robert Byrne, NYFD: Core Elevators (Blown Apart)

    Since only one elevator shaft was continuous from the aircraft impact level to the basement level, we can further rule out the aircraft impact as being the cause of the basement explosions by using additional testimony of William Rodriguez. In direct response to a question which postulated that the explosion was caused by aircraft fuel traveling down the elevator shafts, he stated, "Very strange indeed, since there were only one elevator shaft (the 50A car) that went all the way to B6, the operator was inside, Mr. Griffith and he survived with a broken ankles. He should have died burnt since on this theory the ball of fire went down. He is alive and well and I will interview him in the future to clear the disinformation."
    Link: William Rodriguez | 08.18.06 - 12:20 am

    When talking about the lobby damage and his experiences, Rodriguez added, "I said many times that when I got back to the basement after escorting a person totally burnt and 14 people from my office out of the building, there were sprinklers going off on the basement and not on the upper floors. Also when I got to the lobby, the passenger elevators in the field of view, their doors were popped open sideways like a pyramid, from the bottom up."

    The evidence of William Walsh and William Rodriguez shows that there were explosions that affected the basement and lobby levels, and these were not caused by the jet fuel.

  15. Artur G.Pelicho,

    Réfléchissons de fassons logique :

    -Le Kérosène est contenu dans les ailes de l'avion.
    -Quand l'avion entre en contacte avec la tour les ailes se déchirent sur les structures bétonnées et/ou mettaliques.
    -le 80 à 90% des 45'000L de Kérosène par en une énorme boule de flamme.

    Alors comment le Kérosène en flamme empreinte t-il l'ascenseur jusqu'au sous-sol ?
    Je veux dire, on est certains qu'il y avait du Kérosène à l'exterrieur de la tour (vu que les ailes se sont brisées à l'impacte) alors pourquoi il est pas tombé de 80 étages toujours en flammes ?
    Et vous aller me dire que au moin 40L (pour faire une assez grosse déflagration pour souffler des portes d'ascenceur et bruler les gens aux alentours) aurrait éviter de prendre feu à l'interrieur d'un véritable brasier pour entrer dans la cage d'ascenceur, tomber de 300m (9 sec environ, voir plus pour un liquide) pour finallement prendre feu en touchant le sol au sous-sol ?

    Parce que bon, je sais pas si vous avez déjà essayé de foutre le feu à de l'essence en chute libre.. mais ça brule pas bien long temps (ça brule même très vite).

    Donc bon, comment le Kérosène serait-il arrivé en bas en feu ? Il y aurrait eu des centaines de littres qui se serraient immissés dans la cage d'ascenceur ? Alors que tout le Kérosène à prit feu à l'impacte ?

    Essayez d'envoyer un coctail molotv sur un mur et regarder s'il y a de la benzine non-brulée..

  16. sacha,

    Le Lt. Walsh méconnaît l'existence, au centre du "lobby" des cages d'ascenseurs de frêt centraux.
    Et Rodriguez semble omettre l'existence d'un autre gros ascenseur de frêt que le #50 qu'il mentionne, et qui montait aussi jusqu'à la hauteur du crash, à savoir le "Car #6", que peu de gens ont remarqué car le NIST parle plutôt du #50 qui était le seul à s'arrêter à chaque étage, alors que le 6 était semi-omnibus.

    Si le 6 était situé sur les plans à côté de l'ascenseur n°50 (en bleu), il a tout aussi bien pu avoir ses câbles sectionnés par l'avion arrivé en plein centre de la tour, qu'avec le n°50 (qui a chuté de 15 étages à cause de câbles endommagés), et chuter jusqu'au bout du puits au 1er sous-sol, fracassant tout, provoquant une explosion à hauteur de l'ascenseur 50, arrêté à B-1 grâce au système de freins d'urgence le long des rails, avec Arturo Griffith dedans qui a alors vu les portes de son ascenseur défoncées vers l'intérieur, ce qui a cassé son genou, - à moins que ces dégâts soient dû aux freins? selon http://freedom4um.com/cgi-bin/readart.cgi?ArtNum=40022-, et a vu un peu après un autre phénomène destructeur, une explosion, projeter un panneau et lui-même contre le mur. Le fracas au niveau B-1, dû à la chute du n°6, et non à une quelconque réaction Fuel-air émanant des cages d'ascenseurs, puisque les ascenseurs devaient être au-dessus et bloquaient la boule, ce fracas, donc, a pu endommager aussi les portes des ascenseurs centraux au rez-de-chaussée, sorties de leurs gonds, les vitres du rez-de-chaussée ainsi que les plaques assez épaisses de marbre du hall - fixées je ne sais comment.

    Plus difficile à comprendre est le nombre de "cadavres un peu partout" dans le hall selon le récit d'un pompier interrogé par les frères Naudet - à drzz, les deux corps en train de brûler à droite en entrant, n'étaient a priori pas de simples blessés près des cages d'ascenseur à cause du fuel, mais on a pu les bouger...

    Et plus encore le témoignage de Michael Pecoraro sur la disparition d'une salle des machines avec plein de débris et d'une presse hydraulique disparue au 5e sous-sol je pense, que j'ai du mal à associer avec la chute d'un ascenseur jusqu'en bas du 4e sous-sol - sinon, pour le reste, les fumées, à l'étage B6 avec odeur de kérosène, et les autres fumées aux étages supérieurs peuvent venir du fuel écoulé jusqu'en bas des ascenseurs express au niveau B4, vu que l'étage B5 communiquait avec B4 par des ouvertures dans les dalles; et le mur en ruine à B2 peut avoir été causé par la chute de l'ascenseur 6 juste au-dessus, et que la porte défoncée à B1 peut venir des dégâts occassionnés par cette chute.

    Bon j'arrête sinon les nullos du camp d'en face n'arriveront plus à suivre. On va pas leur mâcher le travail tout le temps, quand même ?... Faut nous produire une petite goutte de sueur, hein! Eh, voyez comme on aime bosser, ici, et ce qu'on attend de vous comme travail acharné. Pas comme Antoine TropVitekine et Pascaléàsonportable Bruckner - aperçu longuement l'autre jour à Saint-Germain des Prés... Je pense qu'ils ont tout simplement trop peur de la vérité. Mais je ne désespère pas qu'ils viendront se frotter à nous pour goûter un jour au frisson d'approcher patiemment mais sûrement celle-ci.

  17. charmord,

    A Sacha (avec retard),

    L'autre ascenseur de fret dont tu parles et auquel tu sembles imputer les dégâts en sous-sols était occupé par M. Cruz, sauf erreur de ma part.

    Je m'en tiens dès lors aux explications que j'ai données plus haut.

    Bien à toi,

  18. charmord,

    Suite de mon message précédent (A fusionner si possible avec celui que je viens de poster) :

    Par ailleurs,lLes dégats constatés dans le Lobby et les sous-sols de WTC1 ne peuvent pas être attribués à l´impact de l´avion : la base de l'immeuble est la partie de l´immeuble qui n´a subi pratiquement aucune déformation. Située à environ 400m de l´impact,elle n´a pu que reçevoir un écho du choc,amorti le long de la tour par la distance,la puissance croissante des structures porteuses et leur rigidité à ce niveau du fait de la proximité des ancrages au sol. D´ailleurs aucun dommage n´a été signalé pour WTC2 alors que le choc fut plus proche (300m).

    La thèse selon laquelle la boule de feu est bien arrivée en partie jusque dans les lobbys et les sous-sols est en outre, selon un ingénieur lyonnais, une impossibilité physique.

    Que la combustion instantannée du kérosène éparpillé autour de l´étage 95 ait pu se propager dans un tube borgne de 400m pour souffler une porte d´ascenseur est une autre impossibilité physique : le développement de gaz chaud dans un espace ouvert (par les brèches dans la structure externe) se trouve de par les lois de la mécanique des fluides dans l´incapacité de générer la pression que nécessite un tel exploit.

    Voilà, à +

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911