Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

11 septembre : La Grande Arnaque?

Posté par AtMOH le 10/05/2007

 Même le bureau de la commission chargée d'enquêter sur les évènements du 11 septembre admet que la version officielle qui fui fournie est "loin de la vérité". par Peter Tatchell  Londres  le 12 septembre 2007

 

Six ans après les évènements du 11 septembre le public américain ne dispose toujours pas d'une version crédible de l'unique attaque terroriste massive de toute l'histoire des Etats-Unis. Tout ce qui a été produit ne tient pas debout. L'enquête de la Commission s'est trouvée paralysée par le blocage des services officiels. Il n'a jamais été possible d'établir toute la vérité sur les évènements qui se sont produits ce jour-là.

 

Les chairman, Thomas Kean et le vice-chairman, Lee Hamilton, déclarent dans leur livre "Sans Précédent" qu'on les a mis en situation d'échec dans leur mission et qu'il ne leur a pas été attribués de fonds suffisants pour mener à bien une investigation. Ils témoignent que tout a été mis en oeuvre pour les empêcher de rétablir les faits dans leur vérité et qu'ils ont été induits en erreur par des hauts responsables du Pentagone et de l'administration fédérale de l'aéronautique et que ces fraudes et cette obstruction doivent être assimilées à des crimes.

En dépit du plusieurs déclarations publiques de personnalités impliquées dans ces affaires, qui ont reconnu à plusieurs reprises avoir menti aucune d'entre elles n'a été inculpée, mise en examen ou simplement réprimandée pour ces mensonges proférés lors de l'enquête officielle. 

Dès le départ les travaux de la commission ont été entravés. Rien n'a pu commencer avant que ne s'écoule une année entière après les évènements. Même quand cette enquête put enfin débuter il apparût que sa marge de manoeuvre était singulièrement étroite, ses moyens d'investigation limités, tout ceci pour devoir produire un rapport de peu de poids en ne disposant que d'une année pour passer au crible des millions de pages de documents et pour interroger des centaines de témoins.

Le rapport final laisse de côté des points-clés et passe sous silence nombre d'anomalies. Les membres de cette commission admettent que ce rapport fut incomplet, dénaturé et que nombre de questions concernant cette attaque terroriste restent sans réponse.

Quoiqu'il en soit il fut rapidement mis un terme aux travaux de cette commission chargée d'examiner ces évènements du 11 septembre et tout fut déclaré clos le 21 août 2004.

 

Je n'opte pas pour des théories conspirationnistes. Je préfère parler d'un démarche rigoureuse, basée sur analyse méthodique et qui se base sur un passage au crible des faits portés à la connaissance d'une commission d'enquête, puis qui s'appuie sur des avis d'experts pour formuler des conclusions. En d'autres termes je pense que les travaux de la commissions chargée d'enquêter sur les évènements du 11 septembre a tout fait sauf cela.

 

Les déficiences constatées dans la façon de mener l'enquête ont alimenté des théories conspirationnistes vite échafaudées. Certains groupes, qui se sont donnés pour mission de faire toute la vérité sur ces évènements du 11 septembre passent à côté d'explications simples de faits, par méconnaissance, s'appuient sur des conclusions émanant de gens qui ne sont pas experts dans les sujets abordés, puis sautent sur des conclusions qui ne reposent pas sur des faits avérés. Ils ont tendance à transformer en preuve irréfutable des éléments circonstanciels ou relevant de coincidences.

 

Ce n'est pas la bonne façon de lever l'obscurité qui recouvre ces évènements ainsi que les carences du rapport de la commission d'enquête. Mais même au milieu de tout ce tapage, de cette cacophonie, il reste que ces groupes soulèvent d'importantes questions qui avaient été jusqu'ici négligées ou passées sous silence, lassées sans réponse au terme des investigations officielles. Le public américain n'a pas été informé de toute la vérité concernant ces horribles évènements survenus six ans plus tôt lors de cette triste matinée de septembre.

. Il est parfaitement licite et important que la lumière soit faite sur ces évènements. Mais il est aussi important de souligner que les dissimulations et la façon dont fut menée cette enquête est le signe que le gouvernement a fait montre d'un total manque de transparence, incompatible avec un fonctionnement démocratique.

 

Rétablir la vérité passe par le restauration de la confiance des citoyens américains envers leur gouvernement. Il y a des douzaines de sites internet et de groupes de militants qui prétendent rétablir "la vérité" sur ces évènements du 11 septembre. Je ne cautionnerai aucun d'entre eux. mais ce que je peux dire c'est qu'en même temps que ces sites et groupes formulent des accusations qui peuvent paraître monstrueuses et démesurées, autant ils soulèvent nombre de questions légitimes auxquelles des réponses doivent être apportées.

 

Je citerai quatre de ces sites bien connus :

1) Scholars for 9/11 Truth, qui regroupe des intellectuels et des universitaires de différentes disciplines.

2) 250+ 9/11 'Smoking Guns' : Un site qui recense 250 éléments contradictoires ou qui ont été omis dans le rapport de la commission 9/11.

3) The 911 Truth Campaign : Ce site présente ses propres constats, théories et inclus des liens qui pointent vers 20 autres sites traitant du même sujet.

4) Patriots Question 9/11, qui est peut-être le groupe le plus remarquable de personnalités américaines qui remettent en cause les conclusions du rapport, incluant le général General Wesley Clark, ancien chef de l'OTAN en Europe, ainsi que sept membre de la commission d'enquête, incluant le président et le vice-président de cette même commission. Dans ce site on trouvera regroupés les commentaires et les doutes formulés par plus de cent dix officiers de haut rang, membres de l'intelligence service, représentants officiels de la commission des lois aux Etats-Unis, par plus de deux cent ingénieurs et architectes, plus de cinquante pilotes et professionnels du monde de l'aéronautique, plus de cent cinquante professeurs, quatre vingt membres du show-business et de la galaxie des médias, plus de cent quatre vingt dix survivants et membres de leurs famille. En dépit de cette liste impressionnante il n'en découle pas automatiquement que ces avis formulés par des experts soient immédiatement recevables. Mais le scepticisme qu'ils affichent face à la version officielle mérite qu'on se pose des questions.

 

 

 

De plus en plus de citoyens américains s'avèrent sceptiques vis à vis de la version officielle. L'institut de sondage reconnu Zogby a déclaré que 51 % des Américains veulent que le Président Bush et le Vice-Pésident Cheney soient interpellés à propos des évènements du 11 septembre et de la version officielle des faits qui a été donnée. 67 % se déclarent très surpris de la façon dont a été menée l'enquête sur l'effondrement du bâtiment numéro 7 du World Trade Center, lequel n'avait été heurté par aucun avion. Alors que le bâtiment numéro 3, qui avait subi des dommages collatéraux sérieux suite aux impacts des avions sur les tours jumelles demeura debout, le bâtiment numéro 7 s'effondra sur lui-même comme il aurait pu le faire s'il avait été l'objet d'une démolition contrôlée.

 

 

 

En 2006, interviewé ( interview ) par le présentateur Evan Soloman, du programme dominical de la chaîne CBS le vice-président de la commission d'enquête du 9/11 , Lee Hamilton, se rappela que le rapport de la commission avait tout simplement omis de mentionner cet effondrement du bâtiment numéro 7 ainsi que la précipitation suspecte avec laquelle les débris furent aussitôt enlevés, empêchant toute enquête possible "sur les lieux du crime".

Hamilton, confronté à cette question, invoqua simplement l'excuse boiteuse selon laquelle les membres de la commission n'avaient pas eu un temps illimité pour composer leur rapport et n'avaient ainsi pas pu répondre à toutes les questions que le public aurait pu se poser.

 

Il y a beaucoup, beaucoup de faits étranges et inexpliqués concernant ces évènements du 11 septembre. Il n'est pas nécessaire d'être un théoricien de la conspiration pour être interpellé par cette constellations de faits et pour être sceptique vis à vis de la version officielle proposée.

 

Six ans après ces terribles évènements, les survivants, les amis et les familles de ceux qui sont morts dans cette tragédie ont le droit de connaître la vérité. Est-ce faire preuve d'une rigueur et d'un souci de transparence excessifs que de demander cela au Président et au Congrès ?

 

Ce qu'il faut, c'est que soit mise en place une nouvelle commission qui soit réellement indépendante, capable de démêler les faits de ce qui relève du hasard ou de la coincidence, de façon à donner des réponses aux anomalies non élucidées concernant les attaques menées contre le World Trade Center et le Pentagone.

 

 

A la différence des premières investigations, où de nombreuses barrières furent dressées, cette nouvelle commission devrait disposer du pouvoir d'assigner n'importe quelle personnalité officielle et de ne rencontrer aucune entrave dans sa recherche de documents et d'éléments de quelque nature qu'ils soient. George Bush devrait être appelé à témoigner sans que ses "nounous" ne lui tiennent la main et ne lui dictent ses propos. L'Amérique et le monde entier - ont le droit de connaître la vérité. .

Publié dans Actualité du 11 Septembre | 14 Commentaires »

URL courte : http://www.reopen911.info/1577.html  

Commentaires (14)

  1. anonunnnme,

    merci pour le sujet.
    il ya juste quelques fautes d'orthographe

  2. Paul,

    Pourvu que la pondération et la précision de ces paroles - mais surtout leur légitimité - puissent ENFIN trouver un écho démocratique dans la presse.

    Il est choquant de voir tous les médias internationaux retranscrire à la lettre depuis 6 ans, comme parole d'évangile, tout ce que la maison blanche leur distille au moment opportun. L'écart entre la version officielle et les légitimes questions qu'on est tous en droit de se poser devient à présent un gouffre, si tant est qu'on s'informe quelque peu et que l'on ait pas trop de préjugés.

    J’attends, comme tant de personnes silencieuses mais bien renseignées, l’éclosion médiatique de ce qui est, on ne peut le contester, un véritable tabou médiatique.

  3. AtMOH,

     Les fautes ont été corrigées ;)


     Effectivement nous contactons régulièrement les médias francais pour qu'ils fassent preuvent de plus d'impartialité et qu'il relayent les interrogations de nombreux citoyens. "La faillite des médias" pourrait-elle n'être que temporaire?

  4. Frenchy,

    Bonjour, pour la Faillite des médias, il ne fait pas réver … presque tout appartient à 2/3 groupes liés au gouvernement français, lui même pro-bush …

    mais je pense que sous la pression populaire, et devant l'évidence, ils seront biens obligés d'y venir.
    J'ai trouvé cet article samedi, que j'ai immédiatement transmit à Atmoh, mais aussi à Marianne, l'hebdo, suite à un article sur le WTC, pour que l'envoyé spéciale revoie sa copie. Pas de news pour l'instant, mais c'est encore chaud, on verra, c'est un des rares journaux qui n'appartiennent pas à un groupe.
    En tout cas c'est déjà pas mal qu'un journal anglais, pays embourbé en Irak se mouille comme ça.
    à quand la version française du bouquin "sans précédent" ?

  5. olibrius,

    La seule faute qui n'ait pas été corrigée est la plus grosse: Peter Tatchell n'est pas journaliste au Guardian et son article n'a pas été publié dans ce journal. Il vient d'un site du Guardian, commentisfree.guardian.co.uk, qui est une espèce de multiblog de commentateurs auquel tout un chacun peut apparemment s'inscrire (ça, je ne l'ai pas vérifié). Tatchell n'est pas journaliste, il suffit de cliquer sur son nom pour obtenir un profil biographique très détaillé.

    Il faudra donc encore un peu attendre pour assister à la percée médiatique tant attendue, et se montrer un peu plus curieux, critique et rigoureux d'ici là. Désolé les gars, j'aurais bien aimé aussi que ce fût vrai.

  6. Frenchy,

    ho m…
    merci quand même, Olibrius !

  7. Frenchy,

    mais attention … Même si tatchell n'est pas journaliste au guardian … le bouquin "Sans précédent" existe tout de même !
    donc deux intervenants de la commission 9/11 ont tout de même fait des révélations importantes ! L'article n'est pas à jeter …

  8. AtMOH,

    Il semble en effet que ce soit la partie du guardian qui soit ouverte aux bloggeur, un peu deu genre Agoravox. J'ai modifié le post.

  9. Pierre,

    EXCELLENT article, que de lâcheté venant de ces 3 bonhommes qui supervisaient la commission d'enquête sur le 911, ils savaient bien avant que c'était un torchons qu'ils pondaient et loin de la vérité, maintenant que la vérité arrive comme une boule dans une allée de quilles ils font le jeu de la comédie du je ne savais pas, ne pouvais pas, était forcé, etc...

    ps Il reste quelques fautes d’orthographe à cet article qui vaut son plein d'honneurs. La petite gang qui dirige les USA doivent chercher de l'oxigène ces temps-ci, moi je leurs souhaite plein d'ulcères d'estomac.

  10. Olivier,

    C'est pour cela qu'ils vont faire une guerre prochainement ...

  11. 11 Septembre - ReOpen911.info site d’information sur les attentats du 11 septembre 2001 »,

    [...] - The Guardian : 9/11 - the big cover-up ? - de Peter Tatchell. [...]

  12. jébé,

    Y a encore des Olibrius qui connaissent ni wikipédia ni Peter Tatchell ??? moi non plus :-)
    ARété avec l'ortograf, vu konfondé abolision de la dikté et la novelangue, sé just un jeu rasionel a la Jorj Pérek é l'OULIPO
    jébé

  13. Fr-Mx,

    on se croirait dans Prison Break. Mais sauf que on est dans la réalité ...

    Merci de votre action, 9/11, c'est la plus grand arnaque du siècle.

  14. xavier,

    J' ai bien aimé l'explication donné, mais cela ne répond en rien au questions suivante.

    Que sont devenu les passagés des vols 11 175 77 et 93

    a mon avis meme si cela parait démoniaque, je pense que les vols 11, 175 et 77 on tous été équipés de système de pilotage automatique, on aurrait sacrifié toute ses personnes pour une cause économique.

    De la a admetre que toute ses personne aurraient été soudoyés, cela represante beaucoup de dollars a sortir.

    En ce qui concerne le vol 93, de par les informations que j'ai pu voir, il n'aurrait pas eu lieu, donc pas de décolage, mais au contraire ils aurraient débarqué les passager du vol, en ce justifiant d'une soit disante attaque térroriste.

    Les passagers aurraient été emmené au sein meme du pentagone a 20 km de l'aeroport, pour les interrogés.

    Pour qu' en suite et helicoptere ou je ne sais quoi encore comme appareil, bombarde le segment contenant les passagers du vol 93.

    A travers cette explication purement hypothetique, on ne retrouve aucune faille dans le déroulement, mais une haute complicité de la par de la compagnie aeriene American aireline.

    Si cela été le cas: la compagnie aurrai acepter de faire intervenir une tiers personne pour la maintenance des appareils avant leurs vol et substituer le vol 93 de le liste alors qu'il est toujours d'actualité.

    En ce qui concerne les 3 tours éffondrés, la sécurité national americaine a fait intervenir le week end avant les "attentats" des equipes quit soit dit en passant devaient refaire toute l'installation informatique, on imagine maintenant en quoi aller servir tous ses cables lors du déploiement, cela leur a pris 30 heures, lors de l'installation il ny avait ni camera, ni systeme de securité pas meme les chien renifleur de dynamite.

    Parmis les passagés du vol 77, la majorité travaillés au pentagone, l'une d'entre elle avait testé le pilotage automatique de avion grande ligne et l'avait essayé sur sur avion au dessus du pacifique.

    ces essaye on eu lieu un mois avant les attentats, dans le cadre ou il faut ce débarassé des témoin génant.

    Le world trade center été devenu un gouffre financié, il été question de le désamianté, ce qui aurrai couté pus d'un milliard de dollars au gouvernement americain.

    L'or exposé dans les coffres au sous sol du world trade center a litéralement disparu, mise a par un camion resté sur les lieux.

    Ha oui et pour finir la date du 11/09/2001 n'est pas propre au musulman ni meme au fondamentaliste, elle est propre a l'amerique " le 11 septembre 1956" est la date ou 120 mormons on lancaient une attaque contre leur congeneres, étant déguisé en indien cela lancerai une vive polémique pour les massacrés. Si vous avez l'occasion de voir le film "Septembre Dawn" il traduit la démagogie politique de l'époque qui un siecle et demi plus tard na pas changé.

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911