Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

France Inter donne la parole à un membre de ReOpen911

Posté par .Rédaction le 08/04/2015

 

France Inter a diffusé pendant l'émission Service Public du vendredi 27 mars l'interview d'un membre de ReOpen911. L'émission, consacrée aux "théories du complot", était présentée par Guillaume Erner, qui avait invité sur son plateau le blogueur Tristan Mendès France, le sociologue Gérald Bronner, ainsi que Matthieu Aron, le directeur des enquêtes et de l'investigation de Radio France.

Nous remercions l'équipe de l'émission de nous avoir donné la parole, et apportons quelques remarques et commentaires à certains propos des invités que nous avons synthétisés dans cette vidéo :

 

 


Nos remarques et commentaires :


6'10 - Gérald Bronner, sur les délits d'initiés : "Il existe un article de Nicolas Gauvrit qui démontre que cet argument est nul et non avenu"

Il suffit qu'il existe, parmi toutes les informations disponibles sur ces variations de cours de bourse (sur lesquelles le journaliste Eric Laurent a enquêté), un seul article prétendant invalider les travaux d'économistes réputés, comme Marc Chesney, pour que Gérald Bronner y accorde une confiance totale. Il s'agit là d'un signe de crédulité. Signalons que nous avions répondu à Nicolas Gauvrit qui avait cherché à discréditer un sondage que nous avions commandé à la Junior Entreprise de l'école HEC en 2011.
 

6'40 - Gérald Bronner : "Les conspirationnistes du 11-Septembre se livrent à un véritable harcèlement vis à vis de ceux qui ne sont pas d'accord avec eux. Quand vous n'êtes pas d'accord avec eux, comme c'est mon cas en l'occurrence, vous pouvez recevoir des mails à l'ensemble des membres de mon laboratoire"

Gérald Bronner a souvent tendance à inverser les rôles. C'est bien lui qui harcèle les sceptiques du 11-Septembre depuis des années, en les qualifiant de conspirationnistes, de croyants, de crédules. Nous ne lui reprochons pas de ne pas être d'accord avec nous, nous répondons simplement à ses arguments fallacieux en lui faisant remarquer qu'il présente la plupart des caractéristiques des crédules qu'il prétend analyser. N'ayant que très rarement accès aux médias pour faire connaître nos arguments, nous avons envoyé cet article à des sociologues afin qu'ils se fassent leur propre avis.
 

8'08 - Tristan Mendès France : "cette [3ème] tour, elle s'est écroulée naturellement. On m'a expliqué pour la tour n°7 qu'il y avait un socle commun entre les deux principales tours, et quand elles se sont écroulées, la 3ème a subi un contre-coup et avec les flammes, elle s'est également elle-même écroulée"

Tristan Mendès France nous a précisé avoir entendu ces explications lors d'un séjour à New York en 2007. Le problème, c'est que les conclusions de l'enquête sur cette 3ème tour ont été publiées en 2008, et elles n'ont pas retenu cette hypothèse. Tristan Mendès France s'est donc contenté des informations qui lui ont donné l'impression de le conforter dans ses certitudes, au lieu de faire preuve d'esprit critique. Il s'agit d'une illustration du biais de confirmation. Pour connaître la raison de cet effondrement, il faudrait avoir accès à certains documents classifiés, comme nous l'avons expliqué dans notre réponse au site Hoaxbuster.
 

8'30 - Matthieu Aron : "Ce qui est compliqué, quand on a affaire à ces complotistes, c'est qu'on est face à une forme d'irrationalité"

Effectivement, il y a parfois une forme d'irrationalité chez certaines personnes qui contestent les explications officielles. On en trouve également chez ceux qui refusent de voir les zones d'ombre du 11-Septembre et qui veulent empêcher qu'un débat ait lieu en dehors d'internet. Ces deux irrationalités se nourrissent d'ailleurs l'une de l'autre, c'est pourquoi le fait de traiter davantage ce sujet sans chercher à défendre une thèse renforcera la confiance des citoyens envers les médias, et réduira ainsi le complotisme.
 

8'47 - Matthieu Aron : "C'est un peu comme quand on vous dit : Prouvez que vous êtes innocent"

Ceux qui croient à la version officielle, c'est à dire aux explications données par l'administration américaine, ont généralement tendance à nous demander de démontrer que leur thèse serait fausse, ou qu'une des thèses alternatives serait vraie. Il s'agit là d'un renversement de la charge de la preuve. C'est à ceux qui pensent savoir ce qu'il s'est passé le 11-Septembre d'en faire la démonstration. N'ayant pas cette prétention, nous nous contentons de pointer les nombreuses incohérences, omissions, et mensonges de la version officielle, et demandons une enquête approfondie.
 

9'55 - Matthieu Aron : "Ces complotistes se distinguent en expliquant que tout ce qui vous est dit est faux"

Des complotistes sont effectivement persuadés que toute parole officielle est fausse, et des défenseurs de la version officielle vont accepter toute parole officielle sans se poser la moindre question. En ce qui nous concerne, nous étudions simplement les faits, sans à priori.
 

10'53 - Gérald Bronner : "Ça devient de plus en plus difficile de cacher un complot qui impliquerait plus de 2 ou 3 personnes"

Nous avions répondu à cet argument dans l'article que nous lui avons consacré. Rappelons que l'on ne sait toujours pas ce qu'il s'est passé pour de nombreux événements comme l'assassinat de Kennedy ou l'attentat de Karachi.
 

11'05 - Matthieu Aron : "Il faut que les citoyens aient une culture raisonnable du doute. On ne peut pas douter de tout"

Rappelons cette phrase d'Isaac Newton : "Ne tenez pour certain que ce qui est démontré." 
On devrait pouvoir douter de tout le reste.
 

12'05 - Gérald Bronner : "Le conspirationniste trouve une arborescence qui va lui permettre de mettre en scène des éléments qui sont vrais, mais dont la conclusion est fausse"

Nous ne sommes donc pas conspirationnistes puisque nous n'avons pas de conclusion (contrairement à ceux qui croient à la version officielle, et qui mettent en scène des éléments douteux, comme par exemple les cassettes altérées des "confessions" de Ben Laden, les "aveux" de KSM obtenus sous la torture, ou le passeport retrouvé au pied du WTC).
Si Gérald Bronner considère que certains éléments qui contestent la version officielle sont vrais, cela devrait légitimer, à défaut d'une conclusion, une remise en cause de cette version et une nouvelle enquête.
 

12'30 - Gérald Bronner : "Internet amplifie cette arborescence narrative"

Internet devrait alors permettre également d'apporter des éléments qui amènent à penser que la version officielle correspond à la réalité, pourtant on ne nous les a toujours pas présentés.

Gérald Bronner s'appuie sur des éléments douteux pour défendre une thèse qu'il croit être vraie, et il nous reproche de nous appuyer sur des éléments vrais pour défendre (ce que nous ne faisons pas) une thèse alternative qu'il croit être fausse.
 

14'33 - Gérald Bronner : "S'il y a bien une chose qu'apporte la théorie du complot dans un monde qui apparaît vide de sens politique et vide de sens moral, c'est d'offrir un dévoilement secret du sens du monde qui permet d'avoir une lecture extrêmement manichéenne du sens du monde"

Une lecture manichéenne du sens du monde, c'est justement ce que propose la version officielle. Notre association s'efforce au contraire de présenter le débat dans toute sa complexité, quand d'autres le fuient en rejetant nos arguments sans même prendre la peine de les étudier. 
 

16'55 - Guillaume Erner : "Le doute est bon, et lorsque je pose des questions par exemple sur la tour n°7, il m'arrive d'avoir l'impression d'être regardé bizarrement. Il faut poser toutes ces questions"

Il faut en effet poser ces questions, y compris sur l'un des aspects les plus polémiques du débat, même si cela déplait à quelques personnes qui refusent de remettre en cause leurs certitudes. Plusieurs médias l'ont d'ailleurs déjà fait, comme ArteFrance3LCI, Bakchich, L'ObsC-Span (la chaîne parlementaire américaine), et bien d'autres.
 

17'36 - Tristan Mendès France : "Si une virgule semble problématique, alors tout est faux. [...] Du fait qu'il y a le moindre doute sur le moindre détail, alors la narration entière est fausse"

S'il prenait le temps d'étudier la version officielle, Tristan Mendès France se rendrait compte que ce n'est pas juste "une virgule" qui "semble problématique". En revanche, certains croyants de cette thèse réagissent ainsi quand ils trouvent une imprécision sur notre site.
 

17'58 - Tristan Mendès France : "Je crois que c'est un biais de réflexion, une erreur de réflexion, qui peut avoir des conséquences assez graves. Le conspirationnisme est quelque chose de politique, il y a des conséquences politiques graves à ces questionnements. [...] On inverse des valeurs qui ont des conséquences graves, ça se traduit dans les urnes avec le front national"

Ce qui est grave, c'est de croire à une thèse qui n'a pas été démontrée, et c'est le cas de la version officielle. Et elle a déjà eu des conséquences politiques graves (atteintes aux libertés civiles - torture, Guantanamo, Patriot Act, surveillance de masse - guerres en Irak, en Afghanistan...). Il faudra un peu plus que le chantage au vote front national (on ne voit d'ailleurs pas le rapport) pour nous dissuader de poser des questions.
 

19'34 - Matthieu Aron : "Il faut répondre à l'inquiétude. Il faut qu'on explique beaucoup plus comment nous travaillons, comment nous enquêtons, pourquoi nous racontons telle ou telle chose"

Cela ne va malheureusement pas suffire pour rassurer les millions de citoyens qui ont des doutes sur le 11-Septembre. Il serait préférable de traiter ce débat en donnant la parole à des journalistes, des universitaires, ou des experts de différents domaines qui ont étudié sérieusement le sujet. Les médias pourraient également donner la parole aux lanceurs d'alerte du 11-Septembre, comme par exemple Thomas Drake, l'ancien cadre de la NSA qui a inspiré Edward Snowden.
Les amalgames que l'on entend régulièrement entre le doute raisonnable et les théories délirantes ne font que renforcer la défiance des citoyens envers les médias, ce qui favorise la progression du complotisme.


20'54 - Matthieu Aron : "On ne peut pas faire comme si nous détenions une vérité, et tous les gens en face qui nous posent tant de questions et qui s'inquiètent, finalement c'est pas des gens sérieux"

Et comme personne ne détient la vérité sur le 11-Septembre, le meilleur moyen de la trouver serait de procéder à une enquête approfondie.
 

21'19 - Gérald Bronner : "Les auditeurs qui ont appelé sont sous le régime du doute (pour atténuer le terme conspirationniste). Ils ont avoué leur sensibilité pour cette interprétation du réel"

Pour discréditer ceux qui ont des doutes, le sociologue les qualifie de conspirationnistes, ou les associe à ceux qui défendent des théories farfelues (il en existe sur n'importe quel événement, si on cherche bien), c'est un amalgame dérivé d'une technique bien connue en rhétorique.
 

21'41 - Gérald Bronner : "Ceux qui sont porteurs de croyances, de radicalités, sont beaucoup plus motivés que les autres à envahir l'espace public, en particulier d'internet"

Ceux qui veulent nous obliger à croire à la thèse officielle (en jetant le discrédit sur tous ceux qui ont des doutes) sont très motivés à envahir les principaux médias (et refusent généralement le débat). Gérald Bronner a bien compris que ses analyses contre le "complotisme" lui permettent d'être régulièrement invité dans des médias (ou à des conférences, de recevoir des prix littéraires...), et il peut ensuite utiliser cette notoriété pour d'autres objectifs.
 

21'51 - Gérald Bronner : "Il faudrait inventer une nouvelle forme de militance pour répondre à ces gens-là"

Ne serait-il pas plus simple, pour répondre à ceux qui ont des doutes sur la version officielle du 11-Septembre, de la démontrer en présentant des éléments solides, ce qui n'a pas été fait jusqu'à présent ?
 

22'11 - Tristan Mendès France : "Il faut éduquer notamment les jeunes à bien comprendre la nature des informations qu'ils côtoient en ligne"

Il faudrait également éduquer certains adultes à bien comprendre la nature des informations qu'ils côtoient sur n'importe quel média.

 

Tristan Mendes France défend depuis plusieurs années la thèse de l'administration américaine sur les attentats du 11-Septembre. Nous lui avons demandé récemment pourquoi il était convaincu par cette thèse, et s'il pouvait apporter la démonstration qu'elle correspondait à la réalité, mais il n'a pas été en mesure, malgré de longs échanges, de nous apporter la moindre preuve.

Gérald Bronner est membre du comité de parrainage de l'AFIS (une association qualifiée de lobby pro-OGM par un ancien membre de son Comité scientifique) et du conseil scientifique d’Areva. Il a tendance à ne faire confiance qu'aux scientifiques qui disent ce qu'il veut entendre. Sur le "complotisme", il recommande les sites Hoaxbuster et Conspiracy Watch, qui n'ont pourtant aucun doute sur l'assassinat de Kennedy, signe d'une certaine forme de crédulité. Sur le 11-Septembre, il fait bien évidemment confiance à ceux qui défendent la version officielle, et en particulier à Jérôme Quirant, notre principal détracteur, membre du comité de rédaction de la revue de l'AFIS, tout comme Nicolas Gauvrit.

Le doute est très largement répandu dans la société, nous avons des dizaines de millions de vues pour nos articles et nos vidéos. En 2011, moins d'un tiers des Français étaient convaincus par les explications officielles. Une autre minorité est convaincue par l'une des thèses alternatives, et entre les deux, une majorité de citoyens a des doutes, plus ou moins importants. Le débat est de moins en moins tabou, le scepticisme progresse de plus en plus rapidement, et de nouveaux éléments devraient nous permettre prochainement de mieux comprendre ce qu'il s'est passé.
 

-- La rédaction de ReOpen911 --

 


 

Publié dans Revue médiatique | 5 Commentaires »

URL courte : http://www.reopen911.info/2347.html  

Commentaires (5)

  1. bluerider,

    merci pour cette salutaire mise au point !
    . Concernant le triste sire MATTHIEU ARON qui officie sur FRANCE INFO, je me permets ici de rappeler au bon souvenir des lecteurs un article où je prouve de façon je pense rigoureuse et certaine, comment ce sinistre journaliste sait transformer ses rubriques radiophoniques en "voix de son maitre", en "propagande officielle", loin de toute retenue critique et loin de toute analyse factuelle, particulièrement lorsqu'il s'agit de faits se rapportant au dossier vitrifié par tous nos gouvernements et leurs relais médiatiques, du 11 septembre 2001 :
    . http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/matthieu-aron-sur-france-info-93788
    . Une fois cet article lu, ne les entendez-vous pas disserter en "comité de rédaction", ou "dans le bureau du rédac chef", sur les mesures à prendre contre le peuple mécréant, chaque fois qu'un incident à composante potentiellement "complotiste" vient émailler le quotidien insipide de leurs news biaisées et artificielles ? Et au final, devant tant de fatuité éditoriale, QUI est -potentiellement- le plus "complotiste" ? Qui n'assume pas les vrais buts, ici cachés aux auditeurs de France Info, de cette propagande de bas étage ? QUI "conspire à nous nuire" en nous empêchant de penser avec ce que l'Université française nous a légué de raison, de logique, de rationalité, mais aussi de didactisme, pour ne pas parler de l'expertise de nombreux citoyens sceptiques, bien supérieure à celle de ces échotiers du dimanche ?

  2. jeronimmo,

    Bonjour,

    Merci aux membres de l'équipe de ReOpen pour leur pugnacité.

    Pour ma part, je garde en mémoire la série d'épisodes de "L'enquête sur les théories du complot" parue en août 2012 sur Mediapart.

    Dès le 2ème épisode, il devenait évident que la cible était le mouvement 9/11 Truth.

    Les commentaires argumentés n'ont pas manqués. Manifestement embarrassés, les auteurs avait finalement ajoutés un épisode supplémentaire pour réagir. A cours d'arguments, ils écrivaient :
    "[...] Nous pensons que les attentats du 11 Septembre ont été organisés par les islamistes du groupe de Ben Laden,
    comme le décrit le rapport de 2004 de la Commission nationale d'enquête sur les attentats contre les Etats-
    Unis. Ce fait nous semble aussi avéré que l'innocence du capitaine Dreyfus."

    Et après ces messieurs-dames nous font un cours sur le biais cognitif...

    De mon côté, je tâche de "faire ma part" de dissémination, tel le petit colibris :-) Mais parfois je ressens comme un sentiment de nausée devant ce mélange nauséabond de déni et de mauvaise foi qui se déverse dans nos média.

    Mais c'est la vie :-)

    Bravo encore !

  3. Yves Ducourneau,

    Bravo à l’asso pour cette intervention très posée sur France Inter.

    Ce plateau d’intervenants tous d’accord, sans possibilité pour ReOpen911 de réagir aux énormités proférées, est typique du « débat » français depuis huit ans. C’est à peine si Guillaume Erner évoque timidement, vers la fin, se poser personnellement quelques questions sur la tour 7. Tristan Mendès France évoque des « virgules » de travers, comme si les arguments du Mouvement pour la vérité ne portaient que sur des détails. Mais la palme de la mauvaise foi revient à l’argument selon lequel les « conspirationnistes » seraient « manichéens ». Dans les médias établis, quand une région est déstabilisée, quand un attentat est commis, quand une menace d’ordre militaire survient, c’est TOUJOURS la faute aux pays étrangers (Russie, Iran, Syrie, Libye, etc.) ; JAMAIS celle de nos gouvernants qui bien entendu, sont des oies blanches et ne songeraient même pas à faire du mal à une mouche. Où est le manichéisme, je vous le demande ?

  4. Pierre Wingen,

    Je n'ai pu m'empêcher de pouffer en entendant M.Tristan Mendes France dire sans s'étouffer de rire que la troisième tour (WTC7) s'est effondrée du fait de ses fondations communes avec le WTC 1 et 2. Il semble ignorer que 2300 architectes et ingénieurs demandent une enquête digne de ce nom car ils est inconcevable selon leur connaissances en physique de construction. Alors M. Mendes France, hypocrisie ou incompétance ?

  5. Bourget,

    Bonsoir,
    Aurait-il peut-être fallu rappeler en premier lieu à ces messieurs qui savent tout que la commission d'enquête a été créé sous la pression de citoyens américains et en particulier des Jersey Girls,ces femmes qui ont voulu connaître la vérité sur ce qui s'est réellement passé ce 11 Septembre avec la mort de leur mari dans les tours.Elles ont eu des doutes sur la sincérité du gouvernement de G.W.Bush qui ne voulait absolument pas enquêter et interdire l'accès à des milliers de documents,sont-elles alors des complotistes pour ces messieurs de France Inter?
    Merci à Reopen pour son travail d'investigation et à tous ces documents mis à notre disposition sur ce site.

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Pétition ReOpen911


Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer