Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

Arte : l’effroyable caricature de la théma "main basse sur l'info"

Posté par .Rédaction le 17/02/2010

La semaine dernière Arte diffusait une soirée théma intitulée "Main basse sur l'info". Elle était orchestrée par Daniel Leconte, chantre d'un certain "journalisme" déjà à l'œuvre en 2004 pour une soirée théma appelée "Le grand complot". On pourra se délecter du décryptage en règle par un simple citoyen de cette ancienne émission. Reste que 5 ans plus tard, nos journalistes récidivent et parviennent une fois de plus à approcher le degré zéro de l’information.
 
La bande annonce s'intitulait "Théma fait son travail et pose les bonnes questions", de quoi douter quand on connaît le parti pris de Daniel Leconte sur le sujet. Précisons que Daniel Leconte est directeur de la société de production "Doc en stock" commanditaire du reportage de Ted Anpach.
 
Parce que Reopen911 est directement mise en cause par le reportage "Main basse sur l'info" de Ted Anspach, nous vous proposons une expérience inédite : nous vous invitons à découvrir les coulisses de ce reportage, sorte de miroir sans tain !
 
 
Ici pas de diabolisation ni de procédés d'amalgames, simplement un long entretien avec le journaliste qui l'amène à livrer ses convictions et les raisons de ses réticences face au dossier du 11 septembre.

Ne vous y méprenez pas, Ted Anspach est un journaliste comme les autres, avec peut-être plus de courage puisqu'il ne nous cache pas (complètement) son jeu. A travers ses paroles, il faut entendre les questions et comprendre la vision de l'ensemble de ses confrères. Et au-delà, on pourra réfléchir à la manière d’appréhender sa “mission” de soldat de l’information, qui est sans doute partagée par nombre de ses confrères et certainement, la plupart des rédacteurs en chef. Car ici se pose la question de la responsabilité journalistique. Doit-on taire des informations susceptibles d'empêcher des guerres par crainte qu'elles soient récupérées par des extrémistes? Les journalistes sont-ils responsables de l'équilibre du monde? Autant de questions de fond qui se posent lorsqu'il s'agit du 11 Septembre. On notera qu’à l’issue de son reportage de plusieurs jours sur ReOpen911 le journaliste déclare:

"Je suis bien d'accord sur la démarche de ReOpen911. Le problème ce n’est pas Reopen911"
"Je trouve que vous le faites de façon apolitique"
"Il n'y a pas un profil de membres ReOpen911... avec plein d'idées, plein de visions différentes... c'est
représentatif d’une partie de la société, c’est intéressant"
 
Qu'importe si, contre toute attente, le journaliste trouve notre association tout à fait citoyenne et respectable, les conclusions et l'ambiance générale du documentaire étaient établies d'avance: l’Internet c'est le Mal, la télévision (et les médias institutionnels) c'est le Bien ! Dès lors, on s’éloigne de l’information pour basculer dans la caricature.
Mais revenons à notre travail ! Notre documentaire est disponible en deux versions. La première ci-dessous est une version courte centrée sur l’entretien avec Ted Anspach. La version longue, plus complète de 15 minutes, contient en plus les discussions assez instructives avec le journaliste de TV7 sur sa responsabilité d’avoir invité le député européen et journaliste Giulietto Chiesa. Vous y verrez aussi des témoignages de la journée du 23 mars 2009 à Bordeaux lors du tournage d’Arte. Dans les deux cas l’interview est suivie d’une présentation de Reopen911 à la demande de Ted Anspach.



L'Arte et la manière" l'effroyable caricature" (version courte)

 
Jouant le jeu de l'administration d'un président non élu, Bush, et maintenant d'un prix nobel de la paix trés belliciste, Obama, les médias cautionnent une instrumentalisation de la guerre au terrorisme à des fins antidémocratiques et liberticides. Que ce soit en Afghanistan et en Irak , où manifestement aucune démocratie n'a été installée, ou encore dans nos pays occidentaux où les libertés individuelles sont en régression.
 
Comme l'ont fait les Etats-Unis en Amérique latine, et les pays européens dans leurs colonies, le Moyen-Orient est devenu à l'aube du XXIème siècle une simple pièce dans le Grand Jeu d’un impérialisme qui n’hésite pas à fabriquer et/ou à entretenir les extrémistes les plus dangereux pour arriver à ses fins. Sans parler des budgets militaires faramineux en constante augmentation du Pentagone atteignant plus 40 % des dépenses mondiales! Ce jeu destructeur nous éloigne chaque jour un peu plus de la perspective d’un monde pacifié.
 
On pourra reprocher à Reopen911 ses faibles moyens et une forme parfois naïve d'expression inévitable, combinée à des idéaux pouvant paraître inatteignables. Mais cela ne constituera jamais une raison suffisante pour nous laisser diffamer et assimiler à des extrémistes. Nous sommes des citoyens qui résistons à l’uniformatisation de la pensée et à ses manifestations les plus graves : les guerres, et les restrictions de libertés justifiées par des mensonges.

A voir la levée de boucliers qu’a suscité cette soirée Théma, nous espérons que les nombreux esprits libres qui ont fui vers Internet face au monolithisme médiatico-politique ne se laisseront pas bâillonner par les censeurs. L'information est avant tout une forme de résistance à une version unique ânonnée en cœur par des télé-prompteurs.

Nous avons repris le titre d'un des nombreux articles critiquant sévèrement la tentative désespérée d'Arte de faire d'internet le mal incarné. Vous trouverez ci-dessous, en guise de longue conclusion, des extraits des réactions face à la soirée Théma d'Arte.

Atmoh, pour ReOpen911 


 

 Arte : l’effroyable caricature

Arte : l'effroyable caricature « Encore plus caricaturale que ce que l’on pouvait redouter. » Numérama donne le ton ce matin, dans un encart à l’article que le site consacrait lundi 8 février à l’enquête de Ted Anspach, « Les effroyables imposteurs ». Ce simple intitulé, référence explicite au titre du livre du très controversé Thierry Meyssan « L’effroyable imposture », qui fait donc l’amalgame entre l’information citoyenne, l'information collaborative, les thèses complotistes et la désinformation organisée en dit déjà long sur les intentions du réalisateur. Diffusé hier soir sur Arte, le film et le débat qui a suivi confirment les attentes : « Les effroyables imposteurs » est une vile caricature du rôle d’internet dans la révolution de l’information, par une télévision aux ordres et une presse aux abois. Risible et lamentable.

  « Tout ce qui est exagéré est insignifiant. » disait Talleyrand. En regardant le reportage [1] diffusé hier soir par Arte, on se demande vraiment si le but poursuivi n’est pas l’exact inverse de celui annoncé, tellement le message : « internet est une immense poubelle, il faut au plus vite le contrôler ! » était outrancier et caricatural ! Car enfin, à défendre avec autant de maladresse et de grossièreté pataude une cause, ne travaille-t-on pas en réalité contre son camp ? Dans le match télé et presse contre internet, Arte a marqué hier un autre but contre son camp.

[...] Personne ne peut aller contre le sens de l’histoire [6]. Personne ne pourra stopper un mouvement puissant et qui ne peut plus s’arrêter. Les gens informent sans demander la permission. Les gens s’informent et choisissent leurs sources, autorisées, ou non. Il ne faut pas en conclure que tout est merveilleux dans le monde d’internet, qu’une partie importante de ce qu’on y trouve n’est pas à interroger, voire à suspecter. Beaucoup de questions se posent et doivent être posées. Justement, vous aviez une occasion de le faire, hier soir, et vous l’avez manquée.

Paradoxe: C'est désormais aux internautes qui s’expriment et ne se contentent pas de vous croire sur parole de reprendre le débat et de le traiter. Et osons dire: avec un peu plus de sérieux, puisque les professionnels – ou ceux qui se prétendent tels — en semblent manifestement incapables. Et de plus, ironiquement, s’il fallait prouver qu’internet est désormais nécessaire à la démocratie et à l’exercice de la citoyenneté, « Les effroyables imposteurs » d’Arte, vile caricature d’une télévision aux ordres, en a fait la démonstration ce mardi 09 février 2010.

 Au passage on remarquera en effet que, dans le débat qui a suivi le film, un seul point de vue était autorisé à s’exprimer. Arte pour un soir s’était transformé en Pravda

 

bombix, L'Agitateur, 10/02/2010



« Effroyables imposteurs » sur Arte : le roi est nu

Rarement le désarroi des caciques des médias devant le discrédit qui les frappe aura été aussi évident que lors de cette soirée sur Arte, mardi 9 février, intitulée « Main basse sur l’info ». Le premier documentaire diffusé, « Les effroyables imposteurs » de Ted Anspach, consacré aux complotistes qui pullulent sur Internet, dépeint la Toile comme une boîte de Pandore moderne d’où s’échapperaient, au premier clic de souris, tous les fléaux de l’univers – histoire de ramener les téléspectateurs, ces brebis égarées, vers les bons bergers dont ils n’auraient jamais dû s’éloigner.

Arlette Chabot, presque racinienne, supplie : « Méfiez-vous des théories du complot selon lesquelles la vérité, les vérités de l’information seraient sur la Toile tandis que les médias traditionnels vous cacheraient la vérité. C’est vrai : grâce à Internet, plus aucune information ne pourra être enterrée ou dissimulée. Mais je vous demande d’être prudents, car un jour vous apprendrez que vous avez été manipulés, trompés. Sur Internet, la traçabilité des images n’est pas garantie. » Même la voix off s’y met : « Sur le Web, chacun crée son propre média et se croit journaliste. » La vieille histoire de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, en somme. Tout ça finira mal – mal pour les internautes, ces buses présomptueuses, cela s’entend. Philippe Val, qui poursuit le Net de sa vindicte depuis le jour où il a découvert que ce machin pouvait permettre à des cuistres de critiquer sa politique éditoriale à Charlie Hebdo [1], le dit avec fougue : « La presse écrite survivra à Internet, j’en suis sûr. »

 

Mona Chollet, le blog du diplo, 10/02/2010


 

Médias: quand la pensée unique s'en prend à la pensée unique

Ce soir Arte diffuse un documentaire sur les difficultés de la profession journalistique. La chaîne a interrogé huit barons de la profession. Résultat: un constat d'autant plus étonnant qu'il pointe parfois du doigt les pratiques régulières de médias auxquels ils appartiennent.

 

Médias: quand la pensée unique s'en prend à la pensée unique

Val: le piège du Bien et de la pureté

 

"Patron de France Inter, Philippe Val, - en rien idéologue, c’est connu…- estime que le pire ennemi du journalisme c’est « sa conviction d’être au service du Bien et de la pureté. Il n’est pas une religion. La tentation est grande de faire primer la thèse sur les faits. Le nombre de ceux qui sont tombés dans le piège du Bien est suffisamment critique pour que la profession en soit malade ». Une invitation à penser contre soi-même. Le projet est sympathique. Pas franchement original surtout si on exempte soi-même de la démarche. Et Val de citer ses éternelles marottes : l’Amérique de Bush, Israël etc."

« Penser contre soi-même » qu’ils disaient.

Régis Soubrouillard, Marianne2.fr le 9/02/2010


 

Où est l'imposture ?

"J'avais signalé la semaine passée, non sans réserves, la diffusion mardi dernier d'une soirée Thema sur Arte consacrée à l'information sur Internet ("Internet : main basse sur l'info). Si j'étais a priori sceptique sur les idées défendues par le deuxième documentaire, j'étais loin d'imaginer à quel point Arte et Daniel Leconte allaient tomber aussi bas dans le manichéisme primaire et la désinformation qu'il génère.

Le premier documentaire, "Les effroyables imposteurs", était un concentré d'idées reçues sur Internet et le chaos informationnel - fantasmé - qu'il est supposé héberger. A en croire son réalisateur, Ted Anspach, l'information diffusée sur le Web ne serait le fait que d'affreux conspirationnistes prêts à tous les excès pour démontrer que les attentats du 11 septembre 2001 ont été conjointement commandités par la CIA et le Mossad et que les avions qui se sont écrasés sur le World Trade Center étaient vides et télécommandés ! 45 minutes "d'information" à sens unique, au cours desquelles on oscille entre colère et gros fou-rire, tant les ficelles sont énormes et le trait grossier. A vouloir dénoncer ce qui est, il ne faut pas le nier, une réalité d'Internet, ce reportage catastrophiste et accusateur perd toute crédibilité auprès des internautes, son réalisateur donnant de fait l'impression qu'il ne connaît rien au sujet. C'est vrai qu'avant Internet, la manipulation de l'information et la propagande n'existaient pas..."

territorial.fr (12/02/2010)


 

"Les effroyables imposteurs" sur Arte, Hadopi, Loppsi2: la revanche des anti-Internet



"Dans la série "Internet est une poubelle qu'il faut contrôler", Arte diffuse ce mardi soir un nouveau documentaire consacré aux... dangers du web: "Les effroyables imposteurs". Coïncidence: cette diffusion intervient la veille le jour du débat sur la loi Loppsi2 qui vise à instaurer des nouvelles techniques de contrôle des contenus sur le Net (lire aussi ici).

A travers une compilation un peu fouillis sur les conspirationnistes de tous bords, l'auteur du documentaire nous ressert le discours du "Web-poubelle-de-l'info", peuplé de dangereux "non-professionnels" qui font circuler les pires rumeurs.

On connait la chanson. En ces temps de
médiapocalypse, elle sonne comme la vaine tentative d'un système figé de sortir d'un lectorat/électorat qui lui échappe.

La rengaine ressurgit de temps à autre chez quelques représentants encore vaillants de cette vieille presse (
pour preuve ce débat hallucinant de non-experts sur le web, chez Franz Olivier Giesbert), comme chez les politiques (voir la polémique, tout aussi hallucinante, autour de l'affaire Hortefeux).
Etrange miroir, d'un monde se contemple du haut de ses vieilles tours sans comprendre cette révolution qui a innondé ses terres.

Dans le docu d'Arte, le journaliste conclut son propos en s'attaquant évidemment au web participatif.
Pour appuyer sa thèse, il a déniché un article publié sur la page personnelle d'un internaute sur
LePost.fr (dont je suis le co-fondateur) qui avait échappé à l'équipe de modération.
Je passe sur la méthode (le journaliste me contacte en me mentant sur l'objet de son reportage).
L'article détecté a naturellement été modéré à la suite de l'interview. Fin de l'histoire."

Benoit Raphael, Le Post lundi 8 février 2010 

 


 

Apocalypse news

 

Mardi dernier c'était Thema sur Arte. « Main basse sur l’info » que ça s'appelait.

Au programme : deux docs bidons et un débat à la gomme sur internet où, comme d'habitude, pas un seul spécialiste du sujet ne fut convié.


Je ne traiterai pas ici du premier reportage (déja culte) sur les complotistes dont le titre « Les effroyables imposteurs » explicitait les intentions du réalisateur. Je n’en ai vu que la 2eme moitié : Cet exercice de style à la finesse du bulldozer consistant à reproduire à l’identique mais en politiquement peinard, les travers d'approximation et d'enfermement dénoncés, réussirait l'exploit de convertir aux théories du complot Jacques Attali et Saint-Thomas.[1]

Non, j’attendais le programme sérieux de la soirée avec des journalistes expérimentés et intransigeants, formés à l’école de la rigueur, imperméables aux pressions et aux législatures successives.

« 8 journalistes en colère » présente en 24 minutes une sélection de notables du journalisme se livrant à l'analyse des dérives de leur métier pour tenter d'expliquer la perte d'audience et de crédibilité dont ils sont les victimes.

[...]

A propos d'internet....Interlude visuel :
Succession brutales d'images animées représentant des captures d'écran et des images du 11 septembre symbolisant le web. Le tout grossièrement filmé et monté à vive allure, en totale rupture formelle avec le reste du documentaire constitués de plans stables et d'éclairages soignées.

- Tu vois mon cono, là y a des tours qui tombent. Ça veut dire qu'on est sur internet.
- Ah d'accord... Mais pourquoi c'est filmé sur un écran de télé alors ?
- Ta gueule c'est de l'info.
 

La voix off, jusque là un peu réservée, se lâche enfin : VOIX OFF MODE MENACE FANTÔME

«-Sur internet, les pires rumeurs prolifèrent comme de mauvaises herbes [...] Internet est une zone grise pour l’information »

[Non ça s’appelle un réseau ouvert et participatif. De là à tout suspecter c'est un peu comme si, au titre que mon voisin me casse les oreilles avec ses CD de Lara Fabian, j'allais demander à la police de dynamiter le quartier pour prévenir le risque de contagion.]

La suite chez (Seb Musset)

Publié dans Droits de réponse | 26 Commentaires »

URL courte : http://www.reopen911.info/1939.html  

Commentaires (26)

  1. Sébastien,

    J'en suis à 15 minutes de visionnage et ma seule pensée est la suivante: mon Dieu quelle naïveté et quelle bêtise...

  2. Sébastien,

    Sinon, le journaliste (enfin journaliste...Moi je suis la Reine d'Angleterre), c'est le fils caché de BHL?

    C'est un vrai dialogue de sourds dites-donc...

  3. Job,

    Ted Anspach le dit bien : il ne faut pas remettre en cause la version officielle du 11-9 parce qu'elle sert la soupe aux pires extrémistes qui soient : les islamo-fachistes. Et entre les islamo-fachistes et les américano-fachistes, le choix est vite fait : on préfère ceux de chez nous.
    Voilà. Aucune remise en cause et aucun débat n'est possible puisqu'il faut choisir un camp... Et ce que nous voyons dans les médias n'est rien d'autre que ça... "Si tu n'es pas avec nous, tu es contre nous"...
    Toute vérité n'est décidément pas bonne à dire...

  4. Menza,

    Il apparaît clairement que ce journaliste, souvent très mal à l'aise et le regard fuyant, louvoyant pour échapper aux questions décidément bien gênantes, est là pour rapporter un peu de bidoche à son maître. Sous prétexte de veiller à ne délivrer que des informations 'responsables', il censure tout ce qui pourrait nuire à l'idéologie (non explicitée) qu'il défend. Il n'a que faire de la notion de vérité : pour lui, tout se mesure à l'aune du politique. Et lorsqu'il reproche a Acrimed d'être "très très idéologique" et "assez marqué politiquement", cela souligne sa propre position partisane. Celle-ci, dissimulée, se devine par la haine vouée à l'Iran, la prochaine cible des gentils américains, et à Meyssan, cette "belle pourriture" contrainte à l'exil hors de nos belles frontières démocratiques. L'aveu est donc bien là : les médias ne sont que des officines de propagande œuvrant pour le Système idéologico-politique occidental et, en particulier son maître d'œuvres, le gouvernement étasunien.

  5. thomas,

    ted,
    pourquoi vers22mn, tu dis "vous les français"?!!!!!!!
    qu'est ce qui se cache derrière cette question à un moment ou tu sembles fatigué de te défiler et de contourner les questions deAtmoh?

  6. Anne,

    J'avais été choquée à la fin du reportage sur Arte du commentaire de la voix off sur le procès d'Alterinfo.
    Je cite: "Les supporters d'Alterinfo ont besoin d'un évènement. Ils provoquent une altercation avec les parties civiles. Le président fait évacuer la salle, les forces de l'ordre interviennent. Dans la rue la provocation continue. La police encercle les abords du tribunal pour éviter les débordements. Ironie de l'histoire, c'est notre équipe qui est contrôlée par les forces de l'ordre, elles tenteront même de nous empêcher de filmer pendant que les ISLAMISTES eux, continuent paisiblement de faire leur travail de désinformation". Je me demandais de quel droit ce terme Islamiste était il utilisé pour parler des manifestants.
    En écoutant Ted Anspach lors de son dialogue avec Atmoh, je comprends mieux car pour lui "sympathisant islamiste et antisémite c'est les mêmes). Ce raccourci fait par un journaliste est inadmissible. Soit c'est un manque total de connaissances, soit c'est de la propagande!

  7. Shrykull,

    Et pourtant il avait l'air si sympathique… enfin la prochaine fois qu'un «journaliste» voudra enquêter sur le site, EXIGEZ de voir le reportage avant sa diffusion ! Parce que là vous vous faites quand même avoir, passez-moi l'expression, comme des bleus.

    Ted Anspasch me dégoûte, l'hypocrisie incarnée… il y a des zones d'ombres mais il ne faut pas enquêter dessus car des islamistes/antisémites/pédophiles pourraient s'en emparer ; on peut faire un débat mais les gens risqueraient d'arriver à la conclusion que les gentils ne sont pas tout blancs dans l'affaire, ça serait bête ; certes y a Guantánamo et la démocratie régresse de jours en jours, mais, eh, c'est toujours mieux que d'avoir une dictature islamiste si les barbus achèvent leur sombre conspiration !

    Triste…

  8. el spirito,

    On aurait vraiment cru qu'Atmoh était,en fait,le DRH d'Arte recevant un candidat au poste de journaliste télél!!!
    Le Ted est parfaitement formaté...langue de bois politiquement correct,slogans usés,réflexe de déni caractéristique pour toutes les infos qui ne vont pas "dans la ligne" et qui sont balayés d'un revers de main,profession de foi politique pro-USA qui interdit les idées neuves(le tout parfaitement et clairement résumé par Acrimed).
    Ce journaliste ne s'est même pas rendu compte que vouloir constamment changer les règles du jeu en cour de route pour ce qui est de la recevabilité d'un témoignage ou d'un fait prouvé lui ôtait le peu de crédibilité que cette entrevue cordiale pouvait encore lui dispenser!!

    Je crois,malheureusement,que cette nomenklatura est incapable de se réformer...fonctionnaires dociles mais suffisament lucides pour ne pas suivre l'exemple de leurs collègues soviètiques de la Pravda,disparus sans laisser de traces!

  9. Job,

    Le journaliste est mal à l'aise à cause de la forme (entre autre) utilisée par Atmoh, pour son interview, je pense. Répondre à une personne qui ne vous regarde pas dans les yeux (dans son appareil photo qui filme) est assez déstabilisant. Essayez, vous verrez que c'est très énervant.

  10. Jema,

    Ted Anspach utilise la technique de la peur pour convaincre, il n'a aucun argument, il n'a pas enquêté sur le sujet, mais il est "convaincu" que c'est Ben Laden l'auteur des attentats du 11-09, alors il nous prévient, si on ne choisi pas Ben Laden comme coupable, le monde tombera aux main de l'Iran et on sera alors privés de nos libertés...

  11. Abusahra,

    Ted Anspach a eu beau essayer de se sortir de la nasse il s'est enférré tout seul.. Drôle de débat contradictoire où le professionnalisme était du côté d'Atmoh. Puisque ce journaleux évoque le devoir de responsabilité, une seule question me vient à l'esprit: Par qui a-t-il été mandaté ou élu pour décider de ce qui est opportun de porter à la connaissance du public ou non ? Tout journaliste qu'il est il ne devrait avoir à l'esprit qu'une seule chose: le devoir de vérité..
    Faire croire aux citoyens que nous n'avons le choix qu'entre les mensonges et les crimes du gouvernement étatsuniens et le danger islamiste (Ben laden, Iran, Talibans et tuti quanti..) revient à faire sien le slogan buschien de : " vous êtes avec nous ou contre nous". Choix binaire qui ignore que le citoyen que je suis choisit lui la justice, la vérité et la liberté.

  12. AC,

    Le journalisme citoyen mets la vitesse superieur ... quand le reporter qui vient faire un tournage se retrouve a la place de l'animal de foire et du sujet d'etude sociologique

    alors ? ca fait quel effet Mr Anspach ?

    En tout c'est bien vu, apres les deboires face a Malterre et France24 par exemple, cette strategie du tu-me-filmes-je-te-filme me semble une parade tres avantageuse contre les manipulations des medias

    L'interviewer interviewé ayez le bon reflexe :) !!

  13. Sachash,

    Quand on s'est penché sur les justifications de la guerre en Irak, on ne peut que s'interroger sur l'instrumentalisation du 11/9.

    Dans la longue série des provocations ayant justifié le déclenchement d'une attaque armée, le 11-septembre aura servi deux fois. Le 7 octobre 2001, les premiers meurtres de vies innocentes à la bombe furent commis sur l’Afghanistan des taliban (d’anciens alliés des Etats-Unis), puis, à partir du 20 mars 2003, sur l’Irak de Saddam Hussein (un ancien allié des Etats-Unis). Un prétexte sous-jacent à l’invasion de l’Irak était que son gouvernement risquait de s’associer, s’il ne l’avait déjà fait, avec des terroristes projetant une nouvelle attaque. On sait grâce à Richard Clarke que dans les jours qui ont suivi la chute des tours jumelles, les « faucons » entourant le président Bush ont immédiatement poussé celui-ci à diriger la puissance de feu états-unienne contre l’Irak. En mai 2002, le Time révélait que M. Rumsfeld avait demandé à dix reprises à la CIA de trouver une raison d’attaquer l’Irak dans le cadre de la lutte anti-terroriste [56]. Et, le 15 juin 2004, deux jours avant que la commission officielle sur le 11-septembre ne mette fin à ses auditions et n’invalide la thèse du lien entre « Al Qaïda » et l’Irak, le vice-président Dick Cheney persistait à dire – sans fournir de détails – que Saddam Hussein était lié à « Al Qaïda », et que l’Irak était un parrain du terrorisme. L’objectif de la propagande des armes de destruction massive – qui alla jusqu’à accuser M. Hussein de vouloir envoyer des drones répandre des armes chimiques sur la côte Est des Etats-Unis – a donc essentiellement consisté à rendre plus terrifiante la menace potentielle d’une conspiration entre Oussama Ben Laden et Saddam Hussein.

  14. moumou031,

    Un seul mot, Boycott des journalistes!

    Reopen devient-il naïf?

    Chaque fois vous ouvrez vos portes à des journalistes et à chaque fois le même résultat. 1 fois ça mais au bout de quelques fois, on serait en droit d'attendre de Reopen de dire aux journalistes : Niet!

    Pourquoi niet s'il vous pose la question et dites-leur de regarder les reportages des journalistes qui ont fait des documentaires entourant Repen et le net.

    Au bout d'un moment, il faur savoir dire stop et ne pas inviter des journalistes parfois franc dès le départ comme Ted Anspach mais qui au final feront pire que ceu à quoi l'on s'attendait.

    Il faudrait donc arrêter toute coopération avec les grandes chaines de Tv.

  15. yvesduc,

    Merci à Ted Anspach pour s'être prêté au jeu de cette interview et à AtMOH pour l'avoir menée. Deux mondes opposés réussissent à esquisser un dialogue, où il passe finalement pas mal de choses. Voilà qui démentira certains commentaires entendus après l'Objet du scandale avec Bigard et Kassovitz !

    Ted Anspach reconnaît dans un premier temps la récupération politique du 11 septembre et certains doutes, mais c'est pour dire ensuite que malgré ses défauts, il *préfère* le monde de Bush à celui des islamistes. Une majorité des membres de ReOpen911 n'ayant jamais songé à instaurer une république islamique en France, voilà qui constituera un autre point d'accord. Toutefois, préférer une république laïque ne dispense pas de mener une enquête sur les fameux "doutes" du 11 septembre, pas vrai ?

    Yves Ducourneau

  16. Démocrate,

    Je viens de visionner "l'Arte et la manière"! C'est effarant de constater que le journaliste d'arte a des convictions sur le 11 septembre depuis qu'il a rencontré Richard Pearle aux USA en 2003. Vous avez fait du bon boulot avec ce docu et vous avez été très gentils avec quelqun qui ne m'apparait pas être un journaliste sérieux dans le sens où il ne semble jamais douter, où "le sens des responsabilités" semble privilégié a la recherche de vérité. Après avoir vu votre docu, on se dit encore plus que les medias officiels prennent les citoyens pour des ignares incultes et incapables d'esprit critique au sens noble du terme. Il ne faut pas douter nous devons les croire... Vous faites du travail sérieux, merci de continuer au-delà de tous les écueils auxquels vous avez à faire face

  17. AC,

    ce qui transparait surtout c'est que Ted est lui même un militant, impreigné jusqu'aux os du concept de choc des civilisations,
    pour qui il faut choisir un camp et mener une guerre a laquelle son doc participe un peu.
    La solidarité des peuples ou l'empathie qu'on peut ressentir pour un inconnu a l'autre bout de la planete quelque soit le drapeau de son maître lui est totalement inconnue.

    je retiens surtout dans cette histoire l'idée geniale du journaliste filmé

    Cette réponse filmée et brute est certainement bien plus frappante et vivante que s'il avait fallu decrypter tout le documentaire de Ted, minute par minute.

    Et puis c'est surtout un pas de plus de franchi dans le monde d'internet et de la transformation de nos rapports aux medias.

    Depuis le temps que tout le monde se plaint de manipulation mediatique de crise des medias etc..
    c'est la premiere fois que je vois une video comme celle la. Personne n'avait eu l'idée avant ??

    FILMER LE JOURNALISTE, le mettre au même niveau que tout le monde, le descendre de son statut qui en faisait un être a part sur le quel on ne pose pas de questions

    Cette video devrait faire un buzz pour la véritable revolution qu'elle implique, circuler sur internet au dela du sujet du 11 septembre et interpeller tout le monde

    Tous ceux qui apportent des informations alternatives ou s'interessent aux medias devrait reproduire le coup a chaque occasion

  18. Jean-Joseph,

    M. LECOMTE a lui-même annoncé la couleur en début d'émission. Parlant du partenariat avec FRANCE INTER, il dit : qui sont des vrais journalistes. En voilà un aveu intéressant, autant dire que cette émission de ARTE était le fait d'amateurs peu portés sur la déontologie.

  19. letizuzu.,

    Les médias français puent !!!

  20. ffi,

    Il a pourtant l'air bien gentil Ted, il a une bonne bouille.
    Mais, visiblement, Atmoh, ce Socrate des temps modernes, l'a quelque peu contrarié avec ses questions incongrues.

    Quand-même, c'est une drôle de manie de mettre les gens en case, Ted.
    Comme si la vérité des faits pouvait se mettre en case ? Comme si on savait à priori la vérité ?
    Comme si on pouvait plaquer un "profil" sur celui qui s'intéresse aux évènements du 11 septembre ?

    Mais en fait, cet art du "profiling", cette façon de mettre en case systématiquement autrui à priori et par préjugé, ce n'est que du racisme.

    Je ne sais pas d'où cela leur vient à ces journalistes, peut-être les discours de leur microcosme au contact des hautes-sphères, la formation, mais visiblement, leur manière de penser les simples citoyens est raciste...

    A moins que cela ne soit les techniques de "persuasion" et en particulier la technique de "naturalisation" qui consiste à lier les actes de l'individu à son identité ? voyez http://www.canal-u.fr/producteurs/les_amphis_de_france_5/dossier_programmes/sciences_innovation_societe/sommes_nous_manipules

    La publicité, la communication politique, les ressources humaines, tous utilisent cette technique de "naturalisation".

    Sur que les esprits sont bien formaté à cette manière de penser maintenant.

  21. neurone,

    ../...

    Moi y a un truc qui me "titille" dans ce reportage ... c'est l'univers de "Ted Anspach". Il avoue a un moment avoir vécu des "persécutions" du fait de son "occidentalisme" en Arabie Saoudite, et on sens aussi qu'il est très pro Américain, à un moment je me suis même demandé s'il n'était pas agent de la CIA ?! Mais bon ce doit être mon esprit "soucoupiste et complotiste" qui me joue des tours... allez savoir ...

    Une question au passage ...

    ... Cependant, un réalisateur venu de nul part, qui a fait ses "classes" sur ABC-News ... moi je dis que ca le fait sur un "CV" ...

    PS : Son parcours évoqué par ARTE : "Après avoir étudié le droit, Ted Anspach a débuté sa carrière de journaliste au sein d’ABC News. Il a ensuite travaillé pour différents magazines d’information et de société. Récemment, il a travaillé sur l’émission spéciale de France 2 A nos 100 ans. Pour les chaînes hertziennes françaises, ainsi que pour 13eme Rue, il a réalisé de nombreux films documentaires. On lui doit notamment, dans la série Les derniers jours de (France 5) un « Malcom X » et un « CheGuevara ». Il a également signé pour ARTE et Doc en Stock La guerre selon l’Amérique, Thatcher Therapy / Un nouveau monde arrive.." - http://www.artepro.com/fr_fichiers/fichiers/02669527.pdf

  22. denis,

    bravo au journaliste Atmoh qui avec courtoisie et rigueur a su mettre le reporter d ARTE le nez dans ses convictions toutes faites....ce "grand reporter" ne connait pas le sujet, n'exprime aucune curiosité et comme le sujet du 11 septembre est sur la liste noire en France...ne veut surtout pas se griller dans la profession.

  23. TONY,

    Comment peut il être aussi idiot et illogique sur un thème alors qu'il a l'air d'être brillant c'est dommage, il dit que cela le dérange que la lutte vers la vérité puisse être récupéré par d'autres, c'est nul il faut toujours se battre pourla vérité même si elle nous déssert SACHE LE

  24. babar,

    un rigolo de première...

  25. herve,

    le "journaliste" de Arte est très amusant: il répète plusieurs fois que les communiquants de la Maison Blanche et de Bush sont mauvais voire nuls alors qu'il est avéré qu'ils étaient absolument au point et parfaitement redoutables . Rien n'a jamais été laissé au hasard et Karl Rowe, architecte des campagnes de Bush père et fils ainsi que de Sarkozy . C'est la malhonnêté suprême de vouloir laisser penser cela . Ce jeune garçon appartient bien au système qui l'emploie. Il bafouille beaucoup mais répète très bien ce qu'on lui a appris...

  26. InternetDev,

    Ce monsieur est comme la plus part des chiens de garde. Il considère que les citoyens (et plus particulièrement musulmans) ne sont pas adultes.
    Il faut qu'il sache qu'ils seront toujours autant moins adultes, qu'on les laisse dans le flou. Seul les faits, même effroyables, sont toujours plus apaisants que les FAKES, les FLOUS et les INTOX

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols !

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911