Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2
31/07/2009

Le Commandant R. Wittenberg à propos des manoeuvres prétendument effectuées par les pirates à bord des avions : "Je suis absolument catégorique ... ils n'ont pas pu le faire."

Description

Témoignage du Commandant Russ Wittenberg, pilote de chasse et de ligne à la retraite avec plus de 30.000 heures de vol à son actif y compris sur Boeing 757.  Il affirme à propos des manoeuvres prétendument effectuées par les pirates à bord des avions détournés le 11 Septembre: « je ne pourrais pas le faire ... et je suis absolument catégorique , ils n'ont pas pu le faire ».

Interview tiré du documentaire "9/11 Ripple Effect"

 

Téléchargement et vidéo en ligne

Caractéristiques

IMPORTANT : Ces vidéos traitant des attentats sur le 11 Septembre sont mises à votre disposition de manière à ce que vous puissiez vous forger votre propre opinion. Parmi cette liste, de nombreuses vidéos en langue anglaise ont été traduites et sous-titrées en français, bénévolement, par l'association ReOpen911. Cependant, l'association ReOpen911 n'est pas responsable du contenu de ces vidéos et sur certains points ne partage pas toujours toutes les conclusions et les opinions des auteurs.

De manière plus générale, sur les valeurs de ReOpen911 : L'association ReOpen911 milite pacifiquement et dénonce tout appel à la violence. Plus que tout, elle condamne fermement l'antisémitisme et toute forme de racisme.

Découvrez plus en détail l'association ReOpen911 sur la page "A PROPOS DE REOPEN911" : www.reopen911.info/reopen911.html

URL courte : http://www.reopen911.info/1794.html  

Commentaires (3)

  1. varda,

    Un avion de ligne n'est pas un avion de chasse .
    L'avion de ligne est à l'aeronautique ce que le paquebot est à la marine .
    On ne change pas de trajectoire en quelques secondes . En plus les instruments de bord encadrent les manoeuvres pour eviter que l'avion se casse ou decroche .
    On ne fait ce qu'on veut .

  2. Goose,

    Depuis le mardi 11 septembre 2001 je suis persuadé que les avions qui ont tapés les tours ont été téléguidés ou plus clairement aidés à faire une approche à cette vitesse. Lorsque que l’on regarde les images nous voyons un dernier virage extrêmement tiré (sur les commandes de l’avion). Une correction de ce type nécessite une aide indispensable et surtout à cette vitesse. Je suis pilote de petit avion et je vol autant des deux places que des quatre places, rien que là, la différence de force dans les commandes pour des virages serrés entre ces deux types d’avions est déjà énorme, et je rejoins l’avis du Commandant R. Wittenberg ils n’ont pas pu et pas eu les capacités de le faire, la seul solution pour pouvoir faire une approche de ce type c’est d’installer latéralement à la tour un ILS (Instrument Landing System) Catégorie III C d’une extrême précision pour des approches sans hauteur de décision et par temps de brouillard épais jusqu’au sol. Sans cette aide et avec cette vitesse, ils avaient plus de chance de manquer leurs cibles que d’y arriver. Donc les conclusions sont claires ! Sans assistance au sol les avions ne pouvaient pas toucher leurs cibles et qui dit assistance dit complot !! La phase d’approche soit la descente depuis le niveau de vol est aussi impossible pour des pilotes si peu expérimentés d’où l’obligation d’avoir une aide au sol, une seule solution ILS !!!!!

  3. Thrasybule,

    Bonjour et merci pour votre travail.

    Je vous écris afin de soulever un problème qui, me semble-t-il, n’a pas encore été traité. Nombre de pilotes nous ont parlé de l’invraisemblance physique des manœuvres d’approche d’avions de ligne à grande vitesse et à basse altitude, des manœuvres mozartiennes des « pilotes-terroristes », etc. Mais obnubilés par tant d’absurdités, n’en sont-ils pas venus à oublier une petite chose toute simple ? Comment les pilotes ont-ils pu trouver New-York et Washington ? Ce sont de grandes villes, certes ! Mais perdus quelque part au dessus des Etats-Unis, avec du bleu pour tout paysage, à 30 000 pieds d’altitudes, et à plusieurs kilomètres de sa cible, la plus grande des villes n’est rien d’autre qu’une brindille vue du 12ème étage d’un immeuble. Avaient-ils un GPS aérien ? Bon ! Mais sur celui-ci on doit pouvoir localiser les différents aéroports, pas les tours jumelles ou le Pentagone.
    Parlons du Pentagone. Ils sont très forts, ils ont trouvé Washington, mais le bâtiment qu’ils cherchent à détruire, où est-il ? Le Pentagone est très grand, mais un aéroport est lui aussi grand qu’un arrondissement parisien, et malgré cela les pilotes de ligne ont besoin d’aide pour l’approche et la descente qui commence une quarantaine de minute avant l’atterrissage : plan de vol, ordinateur, ILS, tour de contrôle indiquant la bonne altitude, visuel sur la piste (un arrondissement ), les balises lumineuses (PAPI), etc.
    J’aimerais beaucoup qu’un pilote de ligne m’éclaire. Après tout c’est peut-être possible ; je ne suis pas Mozart moi.

    Encore merci pour votre travail.

    Thrasybule

Laissez votre commentaire sur cette vidéo

Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
11-Septembre, le nouveau Pearl Harbor

Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Pétition ReOpen911


Newsletter mensuelle
Coffret 4 DVD ReOpen911


Disponible dans les magasins Fnac, Virgin, etc.
... et sur notre site

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Consensus911

Comment élaborer des
certitudes 12 ans après ?