Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2
22/09/2009

le Grand Reporter Eric Laurent chez Ruquier : le 11/9 est « une série de mensonges entourés de mystères »

Description

Interviewé par Laurent Ruquier dans l’émission « On a tout Essayé » du 12 octobre 2004 pour présenter son livre d’investigation La Face cachée du 11 Septembre, l’éminent grand reporter français Eric Laurent nous livre les principaux enseignements de son enquête : des révélations explosives et fort dérangeantes !

 

A propos de La Face cachée du 11 Septembre de Eric laurent

Ce livre dévoile les mensonges et silences officiels qui entourent encore la tragédie du 11 Septembre. Un an d'enquête a conduit l'auteur notamment aux Etats-Unis, au Pakistan, à Dubaï, au Qatar, en Israël et jusqu'aux montagnes de Tora Bora, dernier refuge de Ben Laden en Afghanistan. Enquête minutieuse, parfois dangereuse, qui révèle la face cachée du 11 Septembre. Pourquoi Oussame Ben Laden n'est-il toujours pas inculpé par les responsables américains pour les attentats du 11 Septembre ? Pourquoi la CIA qui surveille en permanence les marchés financiers n'a t-elle pas détecté le plus grand délit d'initiés de l'histoire qui a précédé le 11 Septembre ? Quelle est la véritable identité des pirates de l'air ? Quel est le rôle exact joué par les services secrets pakistanais ? Et que penser de l'Arabie Saoudite, de ce royaume dont trois princes ont connu une mort mystérieuse à la suite du 11 Septembre ? Les informations recueillies dans ce livre, les faits troublants, les contradictions et les manipulations avérées battent en brèche les vérités admises.

 

A propos d'Eric laurent

Eric Laurent est grand reporter et spécialiste de politique internationale. Enquêtant sur les intérêts secrets et le jeu caché des hommes de pouvoir, il est l'auteur de nombreux ouvrages d'investigation. En 2003 dans La Guerre des Bush, vendu à 160.000 exemplaires en France et traduit en 19 langues, il dévoile les stratégies inavouées de la guerre en Irak : intérêts financiers, poids des secrets familiaux, obsessions dangereuses... Il poursuit son enquête sur le président des Etats-Unis dans Le Monde secret de Bush. Ces deux livres ont fait l'objet d'une adaptation télévisuelle, Le Monde selon Bush (plus de 3 millions de téléspectateurs l'ont vu sur France 2). En 2004 paraît La Face cachée du 11 Septembre, fruit de ses recherches mais aussi de ses reflexions sur le terrorisme d'aujourd'hui. Vendu en France à plus de 100.000 exemplaires et traduit en 12 langues, ce livre fait actuellement l'objet d'une adaptation télévisuelle. Dans La Face cachée du Pétrole publié en 2006, Eric Laurent divulgue des révélations stupéfiantes à faire froid dans le dos ! En 2007 sort Bush, l'Iran et la Bombe, Enquête sur une Guerre programmée.

 

Téléchargement et vidéo en ligne

Caractéristiques

IMPORTANT : Ces vidéos traitant des attentats sur le 11 Septembre sont mises à votre disposition de manière à ce que vous puissiez vous forger votre propre opinion. Parmi cette liste, de nombreuses vidéos en langue anglaise ont été traduites et sous-titrées en français, bénévolement, par l'association ReOpen911. Cependant, l'association ReOpen911 n'est pas responsable du contenu de ces vidéos et sur certains points ne partage pas toujours toutes les conclusions et les opinions des auteurs.

De manière plus générale, sur les valeurs de ReOpen911 : L'association ReOpen911 milite pacifiquement et dénonce tout appel à la violence. Plus que tout, elle condamne fermement l'antisémitisme et toute forme de racisme.

Découvrez plus en détail l'association ReOpen911 sur la page "A PROPOS DE REOPEN911" : www.reopen911.info/reopen911.html

URL courte : http://www.reopen911.info/1849.html  

Commentaires (25)

  1. Nicodoula,

    A quand Eric Laurent au 20h de Tf1 ?????????????

  2. bb,

    UN JOUR OU L AUTRE ON SERA LA Vérité comme on dit les criminelles reviennent toujours sur les lieux DU CRIME n es pas,,???????

  3. parrainAlex,

    Bonjour,

    Je pourrais écrire longtemps à propose de cette vidéo. Mais je préfère quand même laisser parler le principal intéressé Éric Laurent. Allez donc sur le site http://www.eric-laurent.com/ ...

    Voilà, voilà ... le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne partage pas toutes les opinions du site ...

  4. Kikujitoh,

    @ParrainAlex,

    Le site n'a pas d'opinion, il ne fait que transmettre les informations. Par contre, les relevés sismiques parlent eux-mêmes si je ne m'abuse.

  5. parrainAlex,

    @Kikujitoh

    Ça c'est fort ça, le site n'a pas d'opinion !!! On peut quand même raisonnablement penser qu'un bon paquet de gens qui font le site et des gens qui y vont pensent par exemple que les tours jumelles ont été dynamités non ? Un bon paquet de vidéos sont là pour nous faire voir que les tours jumelles n'ont pas pu s'écrouler "naturellement" et que ce n'est pas sûr qu'un avion s'est écrasé sur le Pentagone non? Bon be si tu cherches des informations fiables où en tout cas une autre vision des anomalies repérées dans ce site tu peut toujours allé voir des sites de debunking, par exemple bastison.net . Ou ce site par exemple : http://www.911myths.com/index.html. Bon il est anglais ...

    Quand au relevé sismique j'avoue que je n'y ai pas vraiment encore jeté un œil, ce relevé étant une des dernières "preuves" que ce site ai sorti (j'y passe pas tout mon temps ...) ... en tout cas je sais que tout le monde sur le web n'a pas le même avis que son auteur, voir http://www.bastison.net/RESSOURCES/Analyse_Critique_Rousseau.pdf

    Bon week end ...

  6. fyoul,

    Je me permet de recopier la conclusion d'Eric Laurent dans son livre "La face cachée du 11-Septembre".

    "Au terme de ce lire, le 11 septembre m'apparait comme un astre noir et glacé, un continent profondément enfoui que j'ai tenté en partie d'exhumer.

    "Je n'avais jamais été confronté à une enquête aussi déroutante et paradoxale où les réponses obtenues suscitaient de nouvelles questions encore plus dérangeantes ; où les acteurs et témoins de cette tragédie semblaient afficher plusieurs visages, tenir plusieurs rôles.

    "Le 11 septembre ressemble à un vaste labyrinthe où une vérité en trompe l'oeil dissimule une réalité complexe. Il est probable qu'elle fascinera encore longtemps chercheurs et historiens.

    "En 2001, lançant la guerre contre le terrorisme, George Bush affirmait : "Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous." Il aurait mieux fait de déclarer : "Ceux qui sont contre nous sont avec nous."

    "En fouillant dans les zones d'ombres entourant le 11 septembre, j'ai découvert des alliances surprenantes, et parfois contre nature, au niveau politique mais aussi économique et financier. Quelle a été l'implication exacte de l'Arabie saoudite détentrice de 24% des réserves mondiales du pétrole, officiellement un allié des Etats-Unis, en réalité un ennemi de l'Occident ; tout comme le Pakistan, seule puissance musulmane détentrice de l'arme nucléaire ? Quel fut le rôle exact de Bin Laden, l'homme le plus recherché de la planète, qui semble aujourd'hui totalement sorti des mémoires de l'administration Bush ?

    "Au fur et a mesure que j'avançais dans cette enquête, le parallèle avec un autre précédent évènement historique s'imposait : l'assassinat du président Kennedy.

    "Dans ces deux tragéies, tout semble avoir été fait pour interdire l'accès à la vérité. Telle est la conclusion à laquelle je suis arrivé. J'avais lu le rapport Warren et je l'ai comparé à celui de la commission d'enquête sur le 11 septembre. Le premier évoquait la plupart des hypothèses, pour les réfuter, le second ne prend même pas cette peine. Il ignore complètement tous les faits troublants, les contradictions et les mensonges avérés.

    "L'assassinat du président américain en 1963 demeure un mystère entouré de mensonges ; le 11 septembre, lui, reste un ensemble de mensonges, entouré de mystère."

    Maintenant, tout ce que dit Eric Laurent dans sa mise au point est :

    "Oui je crois que le 11 septembre un avion s’est bien écrasé sur le Pentagone ; non, je ne crois pas une seconde à cette hypothèse délirante selon laquelle les tours du World Trade Center auraient été truffées d’explosifs et auraient fait l’objet d’une "explosion programmée"."

    Il n'en dit pas plus. Il ne dit pas qui est à l'origine, ou pas, de ce "complot". Sa mise au point, me parait suffisamment claire pour ne pas être taxé de conspirationiste, mais suffisamment floue aussi pour ne pas fermer la porte à d'autres hypothèses...

  7. parrainAlex,

    @Fyoul

    Effectivement il y a de grandes zones d'ombres. Mais cette histoire d'immeubles truffés d'explosifs (que ce site relai abondamment ...) malheureusement ne sert pas la recherche de la vérité. Je pense qu'elle discrédite énormément beaucoup de mouvements et ne va pas inciter les administrations après Bush de faire des compléments d'enquêtes qui risquerai de donner de l'eau au moulin de tout ce qui sont persuadés qu'on a fait sauté ces immeubles (Obama lui n'a pas l'air décidé et ne veut surement pas remuer tout ce passé). Et je suis entièrement d'accord avec Éric Laurent qui écrit à la fin de sa mise au point :

    "Désormais la vérité sur le 11 septembre risque d’être encore longtemps enfouie et ceux qui cherchent à la cacher peuvent compter sur le soutien tacite des adeptes de la théorie du complot, dont les outrances soigneusement entretenues et relayées font reculer tout espoir de la découvrir."

  8. fyoul,

    @ParrainAlex : autant pour les WTC 1-2, je suis d'accord qu'il y a matière à discuter, autant sur le WTC7, un effondrement "naturel" est extrêmement choquant.

    "Désormais la vérité sur le 11 septembre risque d’être encore longtemps enfouie et ceux qui cherchent à la cacher peuvent compter sur le soutien tacite des adeptes de la théorie du complot, dont les outrances soigneusement entretenues et relayées font reculer tout espoir de la découvrir."

    Je trouve cette phrase particulièrement biaisée. Nous sommes tous adeptes de la théorie du complot, et Eric Laurent en fait partie, puisqu'il explique que les USA ont voulu dissimuler la vérité. C'est un complot du gouvernement que de dissimuler la vérité.

    Bref, j'ai plus l'impression dans son article qu' Eric Laurent se protège pour faire plaisir, plus que ne dévoile ses convictions. Je suis d'ailleurs en train de lire son livre, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on arrive forcément à la conclusion que le gouvernement est impliqué, d'une certaine manière aux attentats. Alors, qu'ils (ou que des terroristes) en ait profité pour démolir des bâtiments, est-ce tellement plus délirant ? outrageux ? Je ne crois pas.

  9. parrainAlex,

    @Fyoul

    Je ne sais pas trop sur quels informations tu te bases pour dire qu'un "effondrement "naturel" est extrêmement choquant" pour la tour WTC7. Le fait est qu'elle a été sévèrement touché lors de la chute des deux autres tours. Pour t'en convaincre tu peut peut-être allé voir des photos et vidéos sur d'autres sites, comme bastison.net qui retranscrit les conclusions des différentes commissions et enquêtes scientifiques sur cet effondrement. L'effondrement se fait en deux temps, avec un effondrement intérieur sur une zone sévèrement touché par les dégâts, puis un l'effondrement final. Certes d'autres tour ont été aussi sévèrement touché par la chute des deux premières. Seulement chaque tour est différente, certaines ont résistaient, d'autres pas. On ne peut pas se contenter de comparaisons lointaines, il faut aller dans le détail des évènements.

    Personnellement il me semble qu'entre laisser faire plus ou moins l'attentat et participer directement à l'attentat en démolissant par explosifs en plus du crash des avions ces tours est très différents. Peut-être pas sur le plan de la morale, mais surtout sur le plan organisationnel. Est-tu vraiment sur que museler des informations des services secret sur de futurs attentat et organiser le dynamitage de trois bâtiments soient la même chose? Dans un cas il suffit de laisser courir les choses sous différents prétexte, dans l'autre mettre en place une organisation démentielle ...

    Quand au fait qu'Éric Laurent se protège pour faire plaisir, ça me semble très bizarre. Faire plaisir à qui ? Tu crois qu'un journaliste investigateur qui a fait de nombreux livres pour dénoncer les errances de Bush, qui prends des risques en s'attaquant à des sujets polémiques (La face cachée des banques. Scandales et révélations sur les milieux financiers, Guerre au Kosovo, le dossier secret) ne penserai pas se qu'il dit lorsque il fait ces critiques si virulentes ? C'est juste un journaliste sérieux qui en a marre qu'on spécule n'importe comment sur tout ces sujets, et qui sait très bien que aller trop loin dans la théorie du complot nie à la recherche de la réalité des faits.

    En tout cas je t'invite très sérieusement à aller voir d'autres sites en ce qui concerne l'immeuble WTC7 ...

  10. Christo,

    @ parrainAlex

    Si Moorea que tu sembles idôlatrer est effectivement un adepte de la théorie du complot, le mouvement pour la Vérité en général et Reopen911 en particulier n'est pas "conspirationniste". Nous ne pointons personne du doigt et nous nous bornons à l'analyse des faits avec autant d'objectiviuté que possible. Le nier revient à faire dans la diffamation.
    Certains sympathisants du mouvement ne sont d'ailleurs pas convaincus par l'hypothèse de la démolition contrôlée mais ils conviennent du fait que la version officielle du 11/9 n'est pas recevable à la lumière des infos dont nous disposons (la seule lecture des articles point-clés qui ne traitent à ce jour aucunement du WTC suffit à en convenir).
    Les questions portant sur le WTC (ou encore sur le Pentagone) ne représentent qu'une petite partie des zones d'ombre de la version officielle, et quand bien même l'hypothèse de la démolition contrôlée venait à être invalidée (ce que Moorea n'a pas réussi à faire à ce jour), la falsification de la Vérité par le rapport officiel n'en demeurerait pas moins vraie.
    Donc ne nous focalisons pas sur le WTC.... il y a tant d'autres aspects.

  11. parrainAlex,

    @Christo

    Ce que j'essaye de te dire c'est que malheureusement toute ces hypothèses sur la démolition contrôlée des tours discrédite complètement ce site (et ce n 'est pas une petite partie du site, au moins quatre des quatorze vidéos les plus importantes proposées ne parlent que de ça !!!). Pour moi un film comme Loose Change en se focalisant pendant une grande partie du temps sur ça perd beaucoup (sinon toute) sa crédibilité. Perso je me focalise sur ça car j'ai une formation en école d'ingénieur, j'ai même une expérience de cinq mois sur un logiciel de calcul de structure et les arguments visibles dans ce site me semblent extrèmement naif. Par exemple les arguments que l'on voit dans ce site sur le Pentagone, en particulier sur la forme des trous dans le bâtiment (ben oui il n'y a qu'un trou de 4 mètres de diamètres environ, qui correspond au fuselage, le reste des dommages étant plus superficiels du fait que les ailes se soient détaché à l'impact) sont grotesques et un site sérieux ne devraient pas les relayer. Moorea ne fait que reprendre en très grande partie (à part quand il réponds sur des points précis sur un calcul ou un argument) les travaux qui ont été faits. Tout ça montrent malheureusement que les auteurs de ce sites sont surement sincères mais ne savent pas vérifier, ce qui les discréditent aussi complétement sur les autres points.

    Tu dis que l'hypothèse de la démolition contrôlée n'est pas invalidée. C'est vraiment une déclaration de foi de ta part. Pour moi il n'y a vraiment aucunes raisons valables d'en douter. J'attends toujours un argument qui serait vraiment solide. Tu penses surement qu'ils sont solides, je pense vraiment le contraire.

    Et je terminerai en remettant la citation de Éric Laurent avec laquelle je suis pleinement d'accord :

    "Désormais la vérité sur le 11 septembre risque d’être encore longtemps enfouie et ceux qui cherchent à la cacher peuvent compter sur le soutien tacite des adeptes de la théorie du complot, dont les outrances soigneusement entretenues et relayées font reculer tout espoir de la découvrir."

  12. charmord,

    ParrainAlex,

    1. Les ailes se sont détachées à l'impact? Es-tu conscient que tu affirmes cela, en contradiction avec la théorie officielle que tu acceptes par ailleurs?

    2. Les arguments de Moorea sont le produit de sa plus pure mauvaise foi. Bien que je ne sois pas son porte-parole, l'association Reopen ne prend pas pour argent comptant la thèse de la démolition contrôlée mais expose les arguments qui pourraient militer en faveur d'une telle possibilité, qui demeure à démontrer lors d'une enquête respectant des garanties d'indépendance et d'objectivité.

    3. Il ne s'agit pas de croire à l'une ou l'autre théorie mais de répondre à cette question :

    "Sur les deux scénarios suivants d'enquête scientifique, lequel est le plus rigoureux sur le plan de la méthodologie ?

    1. Faire confiance en une explication essentiellement validée par une une simulation informatique censée démontrer la possibilité que les tours aient pu s’effondrer à cause des incendies ayant suivi les crashes des avions, comme l'a fait le Nist.

    - Sachant que la méthodologie de la simulation n’a pas été publiée et que ses résultats sont reniés par nombre de scientifiques, sur base notamment d’expériences conduites par une société sous-traitant le Nist non seulement par des scientifiques dissidents de la théorie officielle mais aussi par des scientifiques ne remettant pas en question celle-ci ;

    - Sachant que le Nist n’a pas estimé utile d’analyser dans son rapport la dynamique de l’effondrement elle-même, faisant l’objet du présent article et prêtant à des controverses scientifiques, j'ose espérer que tu ne le nieras pas ;

    - Sachant aussi que le Nist a écarté ou gravement négligé tout ce qui était susceptible d’indiquer la possibilité que d’autres phénomènes que les crashes des avions et les incendies ayant suivi aient pu causer ou favoriser la ruine des bâtiments ; on parle donc de ces éléments-ci :

    - nombreux témoignages rapportés in tempore non suspecto décrivant des explosions, explosifs, bombes, secundary devices dans les étages inférieurs des tours non affectés par le crash de l’avion,

    - témoignages concordants de spécialistes décrivant sous les décombres des marres d’acier fondu, ce de façon persisante,

    - images vidéos et photos authentifiées de métal fondu s’écoulant de la façade juste avant et pendant l’effondrement de la tour sud,

    - bruits d’explosions sur des vidéos prises en direct,

    - chaleurs très élevées observées par image satellite,

    - particules de fer présentes en grande quantité dans les poussières indiquant, selon un laboratoire indépendant des recherches publiées de Haritt et Jones, des températures extrêmes (USGS, RJ Lee),

    - phénomènes particuliers et inexpliqués constatés sur l’acier par la Fema, également indicatifs de températures extrêmes, voire d’une vaporisation de métaux solides durant l’événement (RJ Lee + Professeur Barnett de la Fema) ;

    - Incohérence des relevés sismiques et de dizaines de témoignages, outre des images vidéos avec la théorie nistienne selon laquelle les phénomènes sismiques observés seraient dû à l'impact des débris produits de la ruine des tours.

    Sachant enfin que plusieurs normes applicables à l’enquête technique enjoignaient de rechercher les traces éventuelles d’explosifs ou d’accélérants, au lieu de quoi le Nist ne rechercha pas de traces d’explosifs en prétextant de ne pas perdre son temps à rechercher ce qui n’existait pas...

    - Avec la circonstance particulière aggravante que cette étude, d’une part, est menée par un collectif qui se trouve sous l’autorité hiérarchique du Gouvernement US, lequel s’était distingué à l’époque des études réalisées en apparaissant comme le plus fourbe et menteur de toute l’histoire des USA (voir le pauvre Powell qui dut faire le pitre à l’ONU) et, d’autre part, ne peut légalement rien produire comme preuve en justice, ainsi que l'organisme gouvernemental le le rappelle à diverses reprises...

    2. Suivre la méthodologie suivante :

    - Rassembler tous les éléments connus (vidéos, témoignages, acier restant, poussières prélevées par les labos environnementaux tels RJ Lee ou l’USCGS,...),

    - faire l’inventaire des problématiques à résoudre et s’attacher collectivement à donner une explication scientifique cohérente permettant d’expliquer tous les phénomènes dont l’existence est suffisamment établie...

    - Reprendre et résumer les diverses théories actuelles et établir, après investigation complète, un rapport comparant leurs mérites respectifs qui, le cas échéant, validerait au final l’une au dépend de ou des autres.

    - Assurer le caractère impartial du rapport en le sortant du giron politique et empêchant toute interférence politique ou autre.

    - Lui donner l’autorité d’être produit en justice, si nécessaire.

    C’est quoi une enquête d’après toi, là encore ?

    Bien à toi

  13. fyoul,

    @ParrainAlex : "Tu dis que l'hypothèse de la démolition contrôlée n'est pas invalidée. C'est vraiment une déclaration de foi de ta part. Pour moi il n'y a vraiment aucunes raisons valables d'en douter. J'attends toujours un argument qui serait vraiment solide. Tu penses surement qu'ils sont solides, je pense vraiment le contraire."

    Je te rétorquerais la même chose : ta déclaration de foi n'est pas non plus valables à mes yeux. Ma formation d'ingénieur me laisse à penser que l'effondrement du WTC7 n'est pas naturel, et que les "explications" données sur Bastison.net ne me sont pas valables (et je les ai lus).

    Bref, ce dialogue tourne en rond ...

    Enfin : "Désormais la vérité sur le 11 septembre risque d’être encore longtemps enfouie et ceux qui cherchent à la cacher peuvent compter sur le soutien tacite des adeptes de la théorie du complot, dont les outrances soigneusement entretenues et relayées font reculer tout espoir de la découvrir."

    Que l'on soit convaincu, ou non, de la démolition contrôlée, de toute façons, à partir du moment ou l'on demande une nouvelle enquête sur le 11/9, on est lynché. Donc cette phrase ne me paraît pas pleinement correcte. D'ailleurs, Eric Laurent, après son livre, n'a de toute façon pas tant réussi à faire avancer la cause ... puisqu'on à presque reculé depuis 2004 dans les médias !

  14. PlusDeDevoirDeReserve,

    "We decided to pull it" il l' a dit oui ou non ?

    La réponse est oui : Larry Silverstein l'a dit dans une interview :"Nous avons décidés, en accord avec les pompiers, de tirer le building WTC7"

    DONC : le WTC7 a été tiré. Point barre.

    Pourquoi n'accepte-t-il plus d'interview sur le sujet ? Parce que le NIST dit que le WTC n'a pas été tiré.

    Vous croyez vraiment que Silverstein a dit ça dans l'empressement sans réfléchir aux conséquences.

    C'était le mieux à faire pour lui, sans dire qu'il était même peut être sincère. Car le WTC7 est vraiment tombé avec des explosifs.

    C'est vraiment simple à comprendre : un feu hasardeux ne peu affaiblir uniformément une structure sur toute sa base pour provoquer un effondrement uniforme à l'intérieur, puis un effondrement uniforme des faces extérieures. Les citernes : ça explose. Et puis ces immeubles ne sont pas des cocottes en papier. On doit vous le rappeler.

    Comment ça marche : on dit au NIST, vous comprenenez, le gouvernement est très faché avec les théories conspirationnistes, faites votre travail en toute liberté mais ne rajoutez pas de l'huile sur le feu. C'est tout !!!
    Il n'y a pas besoin de faire plus de pression.

    Donc en conclusion, des explosifs ont été placés dans le WTC7.

    Maintenant, personne ne peut dire à coup sûr si ils ont été placé après ou avant les attentats. ( C'est irresponsable, à priori , de dire qu'on ne peut pas miner un bâtiment en 5 heures )
    Je ne suis pas un expert , mais des explosifs ou bombes "high tech" existent.
    Des bâtiments officiels peuvent-t-ils être pré chargés en explosifs, car contenant des documents ultra-sensibles ?
    je n'en sais rien.

    Tout ce que je dit c'est que le WTC7 a été détruit avec des explosifs. Ce qui ne veux pas forcément dire qu'il s'agisse
    d'une conspiration pure et dure. On veut peut être cacher certaines procédures.

  15. martin,

    Maintenant regarde la ressemblance entre les 3 effondrements, considère (au hasard) des éléments tels que, les délits d' initiés, les témoignages des pompiers qui ont vu des effondrements en sous sols, la découverte des traces de nanothermite..tu ne peux plus ne pas considérer que ces tours ont également été explosées..

  16. parrainAlex,

    @Charmord,

    1 - Tu dis : "Les ailes se sont détachées à l'impact? Es-tu conscient que tu affirmes cela, en contradiction avec la théorie officielle que tu acceptes par ailleurs?" . Peut tu me dire ou tu as vu ça ?

    2 - Ça c'est vraiment ton avis que ces arguments sont de la plus pure mauvaise foi ... Moi je pense que ce site ne relai que les arguments qui vont dans son sens sans se remettre en cause ... c'est mon avis ...

    3 - Tu me parles de méthodologie. Mais qu'est ce que tu connais personnelement à propos de calculs de structure et de calcul numérique ? Comment peut tu mesurer la fiabilité de tels calculs et dire que ces simulations sont censées que "démontrer la possibilité que les tours aient pu s’effondrer à cause des incendies ayant suivi les crashes des avions" ?
    Se demander pourquoi le NIST n'a pas analyser le processus d'effondrement dynamique lui même est pour moi une preuve d'une non connaissance de la matière. Le NIST ne l'a pas analyser car de tel écroulement ne peuvent pas faire l'objet de simulations informatiques, c'est beaucoup trop compliqué. Ils ont donc laisser (momentanément) le sujet de coté. DE toute façon on sait très bien modélisé un immeuble en statique et prévoir la rupture initiale d'une structure, savoir comment la structure va évoluer après est beaucoup plus difficile. On en est réduit à faire des hypothèses, et a essayer de voir si ces hypothèses collent bien avec la réalité. En tout cas je pense qu'il faut une bonne connaissance pour ne pas dire n'importe quoi sur le sujet. Et puis le NIST n'est pas le seul organisme à avoir analyser l'effondrement de ces tours. De multiples articles publiés dans des revus spécialisés en parle, ce qui est normal vu la complexité du problème.

    Quand aux scientifiques sérieux qui contrediraient l'effondrement naturel des tours j'attends de les voir. Par exemple tu peux te renseigner sur les articles de ces fameux Jones et Harrit dans bastison/ressources-liens/documents,rapports. A ma connaissance ce sont les seuls qui ont publiés des articles sous des revues avec comité de lecture. Par exemple l'analyse d'Andrée Rousseau n'a pas été publié dans une telle revue. Il y a aussi cette pétition de "scientifiques" qui veulent rouvrir l'enquête du 11 septembre. Mais est-ce qu'ils pensent tous que des explosifs ont été utilisé ? On en sait rien. Et puis j'aimerai bien savoir leur spécialité ...

    Quand aux multiples bruits d'explosions et témoignages je te propose un site de témoignage. Ce site contient une grosse partie sur le fameux William Rodriguez mais aussi plein d'autres témoignages. http://sites.google.com/site/911stories/home

    Cette page est aussi intéressante : http://news.bbc.co.uk/2/hi/programmes/conspiracy_files/7676159.stm. Elle montre Michael Hess qui était en compagnie de Jenning avant l'effondrement de la tour WTC7. Elle montre que lors de tels évènements on peut obtenir des témoignages complétements contradictoires et qu'ils faut donc les prendre avec pincettes : Toutes sortes de phénomènes (chutes d'ascenseur, explosions de vitres, écroulement ...) ont pu se produire pour expliquer ces témoignages.

    @Fioul : effectivement l'expression déclaration de foi est surement trop forte. En tout cas je voulais dire que c'était tes croyances, sans préjuger si elles étaient fausses ou non. Pour éviter de tourner en rond tu pourrai peut être me dire qu'est ce qui dans les explications de bastison sur l'effondrement du WTC7 ne te convient pas ...

    @PlusDeDevoirDeReserve :

    Effectivement il a dit "We decided to pull it" mais on peut aussi le traduire par "nous avons décidé de tout retirer de cette immeuble". Tu as déjà du voir cette explication alors je me demande pourquoi elle ne convient pas. Pour moi on peut rien déduire de cette phrase. Bon je ne suis pas bilingue anglais-français mais ca me semble tirer par les cheveux ton argument.

    Tu affirmes avec un applomb extraordinaire ton explications sur pourquoi ce bâtiment n'a pas pu tomber tout seul. Mais as-tu vraiment vu certaines photos et vidéos sur la violence de l'incendie ? As-tu veut les vidéos où on voit une partie du bâtiment s'affaissait puis 6 ou 7 secondes après tout le bâtiment s'écroulait ? Pourquoi trouves tu idiote l'idée qu'une partie de l'immeuble s'est affaissée à l'endroit où les dégâts était les plus fort, ce qui a affaiblit le reste de la structure qui devait reprendre toutes les charges ce qui a conduit à la ruine complète de la structure ? Comment peut tu être aussi sûr de toi ?

    Si tu n'a jamais vu toutes ces vidéos tu peut toujours allé voir sur le site que j'ai indiqué dans mes multiples posts ...

  17. charmord,

    ParrainAlex,

    1. Les ailes sont rentrés dans le bâtiment selon la théorie officielle. Certains ont même prétendu dans un premier temps qu'elles s'étaient repliées sous l'effet du choc, ce qui expliquerait que l'avion ait pu pénétrer en entier dans l'immeuble. Je pense que c'est "l'expert" Moniquet qui a propagé cette plaisanterie. Par après quand cette dernière a été debunkée, les debunkers - dont tu sembles apprécier le travail - ont réussi à trouver un trou qui épouse la grandeur des ailes. De vrais spéloéologues, ceux là...

    2. Si tu penses que le site de Quirant rend compte objectivement de la réalité de ces attentats, je t'invite à mieux prendre connaissance du sujet que tu ne maîtrises visiblement pas énormément, toi qui pense que les ailes sont restées en rade devant le Pentagone. Un fil intitulé "la science de Moorea" pulvérise ses approximations, parti-pris et sa mauvaise foi sur le forum de ce site.

    3. Je pensais que ma question était claire : Lorqu'un organisme est chargé de donner une explication plausible du pourquoi du comment des effondrements de trois tours massives et robustes comme l'étaient les WTC, faut-il privilégier une approche de type 1 ou de type 2, parmi celles que j'ai résumées plus haut? Je détecte vaguement dans tres propos que tu choisis la première solution. C'est de l'humour?

    Bien à toi!

  18. parrainAlex,

    @Charmord

    1 - Bon tu me dis où tu ai allé pioché que les ailes et le corps du fuselage ne se sont pas détachés. C'est pas grave. Ce que je dis à propos des ailes de cette avion c'est qu'elles se sont désolidarisées du reste du fuselage qui est rentré (le fuselage) beaucoup plus profondément dans la structure. Les ailes quand à elles ont bien créé un impact (elles avaient la même vitesse que le fuselage au départ) mais plus superficiellement. Les ailes n'ont pas pu créer des dégâts sur autant de profondeur que le fuselage. Ça correspond bien aux dégâts visibles. Mais tu va surement me dire que non, que les debunkers font de la spéléologie ou je ne sais quoi ... je ne sais pas sur quels photos tu te bases pour dire ça.

    2- Je suis allé voir ce fameux fil dont tu me parles. Personnellement il me confirme dans mes opinions. Je n'y voit que des arguments de sa part dans lequel j'adhère. Et particulièrement l'explication du fait que le NIST ne sait pas au départ intéressé à l'effondrement après son amorce. Parce qu'il est extrêmement difficile d'en rendre compte par des modèles informatiques. Et je réitère ce que je disais dans mon précédent post : que connais tu des simulations informatiques, de leurs possibilités, de quand elles sont fiables ou non?

    3- Tu as beau jeu de dire que toutes ces personnes n'ont envisagées que des scénarios d'effondrements naturels. Mais encore qu'est ce que tu connais en structure ou en physique pour impliquer qu'à la vue des images il faille envisager une démolition contrôlé ? Comment peut tu rejeter de bloc l'argumentation de moorea comme tu le fait dans le fil que tu m'a proposé ? Le mec il est agrégé de mécanique de structure, il enseigne en université (ça je le sais, c'est un de mes amis qui l'a comme prof qui m'a signalé l'existence de son site ...) et tu ne l'écoute pas ? As-tu déjà envisagé que pour un mec qui a un minimum de connaissance en démolition contrôlé (perso j'en ai pas sur ce point), qui connait les techniques utilisées, tes affirmations puissent être risibles ? Sur de quoi te base tu pour dire que cette technique de nanothermique ou je ne sais quoi fonctionne alors qu'elle n'a jamais été utilisé sur un immeuble réel ? Parce que tu es d'accord qui n'ont pas pu utiliser des explosifs conventionnels, ça se serait vu sur les vidéos !!! L'effondrement part du haut de l'immeuble !!!

    Je ne sais pas si tu me réponds si je continuerai la conversation avec toi. Parce que le problème c'est que tu ne sembles avoir aucunes connaissances ... j'attends toujours de savoir qu'est ce que tu sais dans toute ces matières, qu'est ce que tu sais en matière de construction et de structure.

    Bien a toi

  19. charmord,

    1. "Compte-tenu de leur angle original (légèrement en V vers l'arrière), il est fort probable qu'elles se sont repliées sur la carlingue au moment de l'impact." Plus loin : "Dans le cas du Pentagone, l'avion a pu pénétrer à l'intérieur du bâtiment en se désintégrant avant que le reste ne brûle dans l'incendie. Dans de telles circonstances, il y a fort à parier que le peu de débris restants se trouve sous les décombres et non à l'extérieur du bâtiment".

    http://www.hoaxbuster.com/dossiers/detail.php?idDossier=3193

    La simulation de Purdue du crash qui retranscrit graphiquement le rapport de l'ASCE ne montre pas non plus que les ailes auraient été pulvérisées à l'impact mais se seraient désagrégées à l'intérieur du bâtiment, occasionnant d'ailleurs les dégâts relevés aux colonnes.

    Tu es donc en désaccord fondamental avec la théorie officielle sur ce point mias cela n'a pas l'air de te tourmenter des masses...

    2. Je ne suis pas scientifique mais parfaitement à même de comprendre suffisamment le débat que pour m'aperçcevoir que la simulation du Nist est très loin de faire l'unanimité au sein de la Communauté scientifique. Si tu es patient, tu va bientôt pouvoir t'ren parcevoir dans un article à paraître qui pulvérise les arguments et parti-pris de J. Quirant en plus fine poussières que celles qui ont résulté de la ruine des tours. En attendant, je peux déjà te donner un avant-gôut :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/wtc-demolition-controlee-par-a-b-65285?debut_forums=1800#forum2331101
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/wtc-demolition-controlee-par-a-b-65285?debut_forums=1800#forum2331110

    Cette simulation du Nist ne convinc donc pas tout le monde, c'est clair et, plus grave, n'est pas accompagnée d'éléments suffisants pour pouvoir en vérifier la validité...

    3 : Tu ne réponds donc pas à la question que je t'ai poséed et a visiblement bien du mal à à avouer que tu choisis la première solution à la seconde, parmi les deux suivantes, ce qui est, à ta décharge, est assez compréhensible quand on préternd faire oeuvre scientifique et donner des leçons aux autres :

    1. Faire confiance en une explication essentiellement validée par une une simulation informatique censée démontrer la possibilité que les tours aient pu s’effondrer à cause des incendies ayant suivi les crashes des avions, comme l'a fait le Nist.

    - Sachant que la méthodologie de la simulation n’a pas été publiée et que ses résultats sont reniés par nombre de scientifiques, sur base notamment d’expériences conduites par une société sous-traitant le Nist non seulement par des scientifiques dissidents de la théorie officielle mais aussi par des scientifiques ne remettant pas en question celle-ci ;

    - Sachant que le Nist n’a pas estimé utile d’analyser dans son rapport la dynamique de l’effondrement elle-même, faisant l’objet du présent article et prêtant à des controverses scientifiques; Le fait d'évacuer cette analyse de la dynamique d'effondrement sous prétexte que ce n'est pas modélisable est absurde... Ce n'est pas le seul moyen de faire une telle analyse mais par contre c'est le moins transparent et fiable...

    - Sachant aussi que le Nist a écarté ou gravement négligé tout ce qui était susceptible d’indiquer la possibilité que d’autres phénomènes que les crashes des avions et les incendies ayant suivi aient pu causer ou favoriser la ruine des bâtiments ; on parle donc de ces éléments-ci :

    - nombreux témoignages rapportés in tempore non suspecto décrivant des explosions, explosifs, bombes, secundary devices dans les étages inférieurs des tours non affectés par le crash de l’avion,

    - témoignages concordants de spécialistes décrivant sous les décombres des marres d’acier fondu, ce de façon persisante,

    - images vidéos et photos authentifiées de métal fondu s’écoulant de la façade juste avant et pendant l’effondrement de la tour sud,

    - bruits d’explosions sur des vidéos prises en direct,

    - chaleurs très élevées observées par image satellite,

    - particules de fer présentes en grande quantité dans les poussières indiquant, selon un laboratoire indépendant des recherches publiées de Haritt et Jones, des températures extrêmes (USGS, RJ Lee),

    - phénomènes particuliers et inexpliqués constatés sur l’acier par la Fema, également indicatifs de températures extrêmes, voire d’une vaporisation de métaux solides durant l’événement (RJ Lee + Professeur Barnett de la Fema) ;

    - Incohérence des relevés sismiques et de dizaines de témoignages, outre des images vidéos avec la théorie nistienne selon laquelle les phénomènes sismiques observés seraient dû à l'impact des débris produits de la ruine des tours.

    Sachant enfin que plusieurs normes applicables à l’enquête technique enjoignaient de rechercher les traces éventuelles d’explosifs ou d’accélérants, au lieu de quoi le Nist ne rechercha pas de traces d’explosifs en prétextant de ne pas perdre son temps à rechercher ce qui n’existait pas...

    - Avec la circonstance particulière aggravante que cette étude, d’une part, est menée par un collectif qui se trouve sous l’autorité hiérarchique du Gouvernement US, lequel s’était distingué à l’époque des études réalisées en apparaissant comme le plus fourbe et menteur de toute l’histoire des USA (voir le pauvre Powell qui dut faire le pitre à l’ONU) et, d’autre part, ne peut légalement rien produire comme preuve en justice, ainsi que l'organisme gouvernemental le le rappelle à diverses reprises dans les différentes parties de ce rapport...

    2. Suivre la méthodologie suivante :

    - Rassembler tous les éléments connus (vidéos, témoignages, acier restant, poussières prélevées par les labos environnementaux tels RJ Lee ou l’USCGS,...),

    - faire l’inventaire des problématiques à résoudre et s’attacher collectivement à donner une explication scientifique cohérente permettant d’expliquer tous les phénomènes dont l’existence est suffisamment établie...

    - Reprendre et résumer les diverses théories actuelles et établir, après investigation complète, un rapport comparant leurs mérites respectifs qui, le cas échéant, validerait au final l’une au dépend de ou des autres.

    - Assurer le caractère impartial du rapport en le sortant du giron politique et empêchant toute interférence politique ou autre.

    - Lui donner l’autorité d’être produit en justice, si nécessaire.

    En clair, venant de la part d'un contradicteur qui étale sa méconnaissance des informations relatives à ces attentats, l'accusation d'être un non connaisseur que tu m'adresses prête à sourir voire me rassure...

    Merci et bien à toi

  20. Max,

    ParrainAlex,

    Je ne veux pas paraitre de tel ou tel bord, mais je peux t'apporter plusieurs points à tes questions.

    Ton pt 1, sur les ailes, c'est très clairement mentionné dans le rapport officiel, que JQ qualifie régulièrement de grossier et d'approximatif (et il a raison), mention que les ailes du vol 77 sur le pentagone se sont détaché à l'impact, au travers de témoignages, voir même avant l’impact pour justifier le peu de dégât visible.

    Ton pt 2, (en gros ou sont les ailes? ou encore: c'est normal que le nist ne cherche à expliquer le chaos de l'effondrement puisque visible sur vidéo) Dans ce cas comment on t'il réussit à modéliser l'effondrement du bâtiment 7? Si c'est inutile, impossible, difficile, etc. j'y vois ici une suite d'argument afin que tout le monde y entendent un point qui lui semble important, ou recevable. Cette forme de communication via une grande quantité d'arguments, et pour moi un moyen de toucher son interlocuteur, sans avoir besoin de s’en expliquer. Pour les ailes au pentagone, et sans être hyper qualifié en meca, il faut comprendre qu’une aile peut couper des poteaux de section massive (comme dit le nist) au WTC, et ne pas réussir plus qu'a égratigner la façade du pentagone constitué de brique? Et même si la façade était en court de renforcement, et qu'elle pourrait donc expliquer sa résistance. Aussi je rappel humblement que le carburant ce trouve principalement dans les ailes, et que lui est entré dans le pentagone. Comment est ce possible sans fracture ni ouverture? Des lors la photo reconstitué que tu fais mention de la façade du pentagone soulève de nouvelle question en marge du rapport officiel, du fait que la façade n'a pas cédé, question qui est pourquoi le carburant n'a pas bruler en grande partit ni a l'extérieur, ni sur la façade, en lieu de comme tous l’on vu a l’intérieur du bâtiment?

    Ton pt 3, ou l'effondrement du Trade ne peut être expliqué que par des spécialistes. Oui et non. Tout le monde est doué d'observation qui est la base de la critique, et aussi de l'approche scientifique. Pas besoin d'être hyper qualifié pour observer des événements. En revanche pour le comprendre l'expliqué c'est autre chose. Dans le cas de l'amorce d'effondrement la formule de la force critique (loi d’Euler), permet d'expliquer le phénomène de flambage, mais pas d'expliquer la surcharge.
    Fcrit =EI/L2.
    JQ part du principe que seul L intervient pour expliquer le flambement. Suivant le rapport du nist, c'est ce qu'il on démontré. Mais ici la loi d'Euler explique la rupture des poteaux extérieur, et pas celle des poteaux centraux qui eux portent 60% de la charge. De même le nist explique que la rupture vient de la colonne centrale (elle s’affaisse en premier). Alors pourquoi expliquer le flambement des poteaux extérieur si l'initiation de rupture intervient au centre? Aussi expliquer l'allongement des poteaux extérieur au vu du flambage, il faut en expliquer la rupture d'élément. Et la l'on en revient toujours a la rupture de plancher, reposant sur la faiblesse des attaches. Exact ou non, et alors. Ces treillis léger, n'avait d'utilité que l'aménagement du building, et non pas de liée les poteaux extérieur, aux poteaux centraux dans le but de rigidifier (en torsion, flexion, résonnance). C’est pour cela qu'en gros tout les 9 étages il y avait une structure de plancher bien plus massive, qui liée physiquement les poteaux ext aux int, afin de rigidifier l'ensemble. Et 3 sections massives au 33e, 78e, et sommet, pour fixer les tubes entre eux. La loi d'Euler, et son L, doivent donc être mesuré depuis la longueur entre ces 9 étages, et non pas a tout les étages. Et c'est une grande différence pour initier le flambement, flambement observé par ailleurs. Flambement expliqué dans sa seule initiation du au feu, et non pas dans sa rupture (des partis massives) et encore moins dans sa ruine.

    Donc la surcharge interviendrai pour expliquer la ruine, puisque seul l’observation de rupture des planchers léger fut observé et utilisé pour expliquer la ruine via l’allongement des poteaux, a l’inverse les ruptures des liaisons entre les 2 tubes n’ont, a ma connaissance, pas été observé. Ce point (surcharge) n'est ni abordé par nist, ni par bastion. L’augmentation de la charge sur les poteaux extérieur pourrais ce traduire par le report intégrale de la charge du building sur ces poteaux ext, via la suppression de la portance de la colonne centrale. A ce point 100% de la charge est transférer sur l’ext. L’initiation par le flambement, est explicable par sur-charge des poteaux ext et feu, et cette version intègre l’affaissement de la colonne principal, la défaillance dans la zone des feux. Cette version que je viens de décrire à l’avantage d’utiliser la faiblesse de la colonne central, à l’inverse de bastion qui parlent des 2 événements sans jamais les lier, mais en usant des planchers. (exagérément pour moi)

    Alors que le nist effectua des observations sur les reflets de vitre pour calculer les mouvements du building. Mouvement a l’impact, mais aussi tout au long de son agoni. Ces mouvements traduisent la défaillance de la structure, par observation de torsion, flèche. J’ai constaté ainsi sur divers vidéo en gros plan, que certain observateur au sol on put confondre flash et reflet. Mais les reflets révèlent bien un mouvement de la structure, de toute la structure. Ce mouvement est l’observation de l’extérieur, de l’affaiblissement du building.

    Pour la nanothermite les couler de métal en fusion WTC2 pignon Est, sont évidente. C'est un si gros problème que cette observation fut totalement ignorée par le nist.

    Quand a l'utilisation d'explosif, c'est un point qui même ici a ses divergents. Mais actuellement l’explication sur des éjections de matière jusqu'à 35 étages plus bas de la tour 2, n’ont peut voir aucune explication. Donc certain avance des hypothèses. Faut-il pour autant les blâmer ? les enquêteur quand a eux n’ont pas jugé utile d’en chercher. Curieux ou pas le nfpd mentionne qu’en cas d’observation de fusion lors d’un incendie, il faut recherche des réactifs exothermiques.

    Voilà. En tout cas sur ces sujets il est particulièrement délicat d’avoir 100% raison, pour expliquer l’ensemble des phénomènes.

    Bien a vous.

  21. martin,

    ParrainAlex,
    Parce qu'on est pas agrégé en physique on a pas le droit d'avoire une opinion, l' histoire montre pourtant qu'il s'est toujours trouvé des scientifiques bardés de diplômes pour soutenir les théories les plus fallacieuses. En l'occurrence, ici on trouve des scientifiques respectables dans les deux "camps", alors comment on fait?

  22. Christo,

    Je réponds à Parrainalex et rebondis sur le post de Martin en citant des extraits d'un passage du dernier ouvrage de l'historien Howard Zinn " Désobéissance civile et Démocratie" avant qu'il ne décède (ouvrage que je recommande à tous - il est publié en francais) :

    "Nous sommes supposés croire que les experts sont objectifs, qu'ils n'ont ni compte personnel à régler ni préjugés et qu'ils se livrent à de pures réflexions intellectuelles. Cependant, l'esprit de tout être humain est fortement influencé par son histoire personnelle (...). Même lorsqu'il se livre à une observation 'scientifique', le savant sait que ce qu'il observe sera affecté par son point de vue."

    Pour illustrer les propos de Zinn, il n'est nul besoin de remonter loin dans le temps : souvenons nous de ces collèges d'experts qui nous prédisaient le pire avec la grippe A.

    Zinn poursuit un peu plus loin en écrivant : "Agir personnellement, écouter avec scepticisme les intellectuels et les experts et penser de manière autonome les grandes questions que se pose aujourd'hui le monde, ce serait inévitablement, de la part les citoyens, redonner vie à la démocratie."

    Un chef d'oeuvre que je recommande à toutes et tous

  23. charmord,

    Max,

    Sur le point 1, après vérifications, je note une très forte discordance entre la simulation de Purdue et le rapport de l'ASCE. La première montre un avion qui pénètre dans le Pentagone et s'y disloque à l'intérieur, théorie partagée par le site de debunking que j'ai déjà cité. Le rapport, se fondant sur un témoignage isolé de F. Probst, considère, au contraire, que les ailes se sont partiellement disloquées à l'impact. C'est à y perde son latin et il faut bien avouer que les théories relatives aux débris restants de l'AA 77 ont varié à de multiples reprises et ont évolué au gré des arguments opposés par les truthers.

    Sur la problématique des débris en général, voici ma conclusion : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/kassovitz-faurisson-du-11-61693?debut_forums=200#forum2235737

    (...)

    Ensuite, il est capital de noter que les autorités ont fourni des explications qui ont fortement varié dans le temps, pour expliquer le manque de preuves visibles de l’avion et c’est précisément un point capital permettant de mettre en défaut la théorie officielle.

    Les premiers témoignages des pompiers, sauveteurs et journalistes semblent plutôt avoir insisté sur le fait que l’avion avait complètement disparu à l’impact ou dans les incendies en résultant, et que très peu de débris étaient visibles, outre qu’ils étaient minuscules.

    L’hypothèse officielle initiale était donc bien que l’avion avait été pulvérisé à l’impact et que la majorité des morceaux de l’avion résultant du choc avait disparu dans les incendies d’hydrocarbures.

    Par la suite, lorsque Th. Meyssan a démontré l’inanité de cette thèse qui avait été pitoyablement défendue par C. Moniquet sur hoaxbuster, les autorités ont ressorti des nouveaux éléments dont on on avait jamais entendu parler dans les rapports initiaux à propos de pièces aéronautiques, sous forme de témoignages de personnes ayant vu le Boeing et de nouvelles photos de débris, ce qui contredisait assez fondamentalement la théorie initiale.

    L’arsenal des "preuves" s’est ainsi enrichi au fur et à mesure que le temps passait et les debunkers ont eu beau jeu d’essayer de ridiculiser Meyssan et les tenant de la thèse no plane en montrant ces photos et en invoquant les témoignages de centaines de témoins ayant vu le Boeing arriver dans le Pentagone, en omettant toutefois deux faits indiscutables :

    1. La contradiction patente des témoignages et photos tardives par rapport aux témoignages initiaux en ce compris des médias (bombes, petit avion, ...), mais aussi par rapport à la "première théorie officielle" de la volatisation de l’avion (permettant d’expliquer l’absence de débris significatifs) et d’autre part,

    2. Le caractère très majoritairement non sourcé et non authentifiable des éléments de preuve avancés. A l’exception de certaines photos prises le 11 septembre (on ne sait pas à quelle heure précise) à proximité du trou de sortie et montrant le fameux rotor par exemple.

    Finalement, outre ces deux raisons permettant de douter des preuves de la théorie officielle, les truthers ont soulevé de nouvelles incohérences et questionnements à propos de ces nouveaux documents à charge, ce qui a eu pour effet de perpétuer au moins en partie les thèses no plane ou en tout cas "no Boeing 757 AA" sur la toile et auprès de très nombreux experts et pilotes. L’une des plus importantes de ces questions est de savoir par quelle magie on a retrouvé ces quelques morceaux mécaniques et de la carlingue mais pas davantage de ceux-ci et aussi pourquoi ils étaient concentrés à des endroits aussi bizarres que là où on est censé les avoir retrouvés : à plus de 100 mètres du trou d’entrée, soit à quelques mètres de l’anneau C mais à l’intérieur du Pentagone (voir rapport de l’ASCE), ou encore sur l’autoroute ou à proximité immédiate.

    Dans ce contexte de persistance de la tendance no plane ou no Boeing 757 est apparue très récemment une toute nouvelle version qui contredit radicalement les versions antérieures, elles mêmes déjà contradictoires : En fait, selon un témoignage très récent d’un pompier qui s’exprime dans un livre coécrit avec un journaliste, certaines personnes auraient volé des pièces de l’avion près de l’autoroute et par ailleurs, le NSTB aurait pris le 12 septembre et de commun accord avec le FBI la décision de ne pas photographier et collecter tous les débris nombreux qu’ils étaient censés avoir localisés à l’intérieur et l’extérieur du Pentagone. Motif invoqué : ne plus perdre de temps et en plus, on (lisez les enquêteurs) dispose déjà de certains morceaux et il suffit de montrer le numéro d’identification des pièces que l’on a pour démontrer sans aucun doute possible l’authenticité des preuves et la véracité de la théorie officielle qui veut que le Boeing AA 77 s’est bien crashé dans le Pentagone.

    Problèmes : L’administration a refusé de divulguer ces numéros de série suite à une requête FOIA. Motif invoqué : cela risque de porter atteinte à l’enquête en cours... On est donc pas plus avancé et on peut déduire de ce refus de divulguation que la théorie officielle à propos du Pentagone n’est absolument pas prouvée à ce jour par des preuves légalement admissibles. Les témoins à charge ont été soigneusement sélectionnés parmi d’autres. De manière générale, il n’a pas été porté la moindre attention aux éléments nombreux troublant la cohérence de la théorie officielle. Quant aux photos, elles n’ont aucune force probante à défaut d’authentification.

    Au contraire, et ceci n’engage que moi car il s’agit d’une impression et pas de factuel, on peut considérer que les thèses successives et contradictoires invoquées par l’administration pour justifier ce manque de preuves, jettent la plus grande suspicion et sont destinées à cacher quel est l’objet qui a détruit le Pentagone. L’identité de cet objet est une toute autre histoire... (...)

  24. Max,

    Charmord,

    On ne peut plus en accord avec toi. Le problème du pentagone est tellement contradictoire entre les versions et témoignages, que plus rien n'en ressort si ce n'est la contradiction. J’y ai depuis longtemps à cet égard abandonné toute nouvelle réflexion.

    Au point même que la FOIA a classé le vol 77 comme perdu et non détruit, si je ne m'abuse.
    L’approche finale subit de nouveaux témoignages indiquant un autre passage du vol77. Le taxi est mis à mal.
    L’angle d'impact a 45° suggérant plutôt un rebond de l'appareil sur la façade, qu'une complète pénétration du zinc.
    J’ai lu (me souvient plus ou) que les poteaux auraient pu être démonté, en prévision d'une visite de bush le 11 après midi.
    Avoir lu aussi que bcp de pièces avait disparu à cause des badauds!
    Certaine photo retouché numériquement. Ou l'on voit un camion de pompier couper en 2.
    Tout cela sans parler de la présence singulière de Rumsfeld brancardant un individu, et ce genre de curiosité.
    Ou la boite noire indiquant que la porte n'a jamais été ouverte, et a l'heure du crash une altitude de 160m ......

    Au final je pense que dans cette histoire la communication n'a de but que la confusion. D’où mon intérêt sur des éléments plus terre a terre comme signaux sismique, coupure de courant, photo original de la fema, etc..

  25. JTKaid,

    c'est tout à fait scandaleux de la part des américains d'avoir fait ce qu'ils ont fait! Je pense qu'on ne sera jamais à 100% ce qu'il s'est passé le 11 septembre 2001. C'est malheureux, mais c'est vraiment ce que je pense.

Laissez votre commentaire sur cette vidéo

Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

9/11 Maps

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911