Ce site dispose de deux pages d'accueil :

A l'ouverture du site, voir :

La dernière page d'accueil consultée Accueil 1 Accueil 2

Blog de l'association ReOpen911

36 H de coupure de courant dans le WTC Sud avant les attentats

Posté par Alde le 22/07/2006

Scott Forbes était Administrateur de base de données pour FIDUCIARY TRUST et travaillait dans la tour sud du WTC.
Scott a été témoin d’une coupure de courant très inhabituelle de 36 heures dans la section supérieure du WTC2 le week end précédant le 11 Septembre. De nombreux techniciens ont été vus avec des rouleaux de câble et des boites à outils.
Interview Audio (en anglais) disponible ici : http://loosechange.markblu.net/060227_-_Scott_Forbes_-_Deadline_Live.mp3

Killtown : Scott, vous avez une histoire intéressante à nous raconter. Où travailliez vous la semaine précédent le 11/9 ?
Scott Forbes : Dans mon bureau, au 97ème étage du WTC2 (tour sud), comme d’habitude, excepté que beaucoup de mes collègues et moi-même avons aussi travaillé le week end du 8 et 9 septembre.

KT : Pourquoi avez-vous travaillé le week end précédent le 11/9 ?
SF : A cause d’une coupure de courant signalée par les autorités. Le courant allait être coupé pour une durée de 36 heures dans la moitié supérieure de la tour, et comme je travaille dans le Technology Group pour une banque et une institution financière, je travaillais sur l’extinction et la remise en service probables de tous nos systèmes.

KT : Etait–il inhabituel pour vous de travailler le week end ?
SF : Je suppose qu’à ce moment, j’aurais dû travailler 1 week end toutes les 6 ou 8 semaines, alors ce n’était pas "inhabituel"…
Travailler dans la technologie implique de travailler « en dehors des heures de bureau » . Je devine que ce qui était impératif cette semaine était que tout le courant allait être coupé alors tous nos systèmes allaient être éteint. C’était extrême et sans précédent…


KT : Pour qui travailliez vous et quel était votre statut ?
SF : FIDUCIARY TRUST , une banque d’investissement, qui venait juste d’être acquise par le Franklin Templeton Group et j’y étais Administrateur de base de données Senior.

KT : Alors vous êtes un employé des technologies de l’information ?
SF : Oui

KT : Combien de temps avez vous travaillé au World Trade Center 2 avant le 11/9 ?
SF : J’ai démarré en tant que consultant en Juin 1998 puis à temps plein en décembre 1998.

KT : Durant tout ce temps, combien de fois le courant du WTC a-t-il été coupé ?
SF : Aucune dans la tour 2 dont je n’ai pas été informé. Nous avions un générateur de secours pour notre centre de données au 97eme étage en cas de coupure de courant imprévue mais il n’a pas été utilisé pendant ma présence dans la société. Vous devez comprendre combien cette coupure de courant était sans précédent. Eteindre tous nos systèmes financiers, interconnectés avec les vendeurs et acheteurs extérieurs, était un énorme travail. De plus, la panne de courant signifiait que beaucoup de dispositifs ordinaires du bâtiment n’étaient pas opérationnels, tel que le verrouillage de sécurité des portes, les caméras, l’éclairage etc …

KT : Combien d’étages cette coupure de courant a t-elle affecté ?
SF : Je ne peux pas vous donner le nombre exact, mais je sais que c’était le moitié supérieure du WTC2, alors je dirais, 50 étages ou plus.

KT : Y a-t-il eu une coupure dans le WTC 1 aussi ?
SF : Pas à ma connaissance.

KT: Avez vous pensé qu’il y avait un impératif à ce que cette tour (sud) ait le courant coupé et l’autre (nord) ne l’ait pas ?
SF : Pas vraiment – Je me souviens que nous avons été prévenus environ 3 ou 4 semaines auparavant par les autorités –New York/New Jersey qu’il y aurait une panne de courant – Alors nous avons dû coordonner et prévoir des efforts au service IT pour assurer que tout serait éteint à temps et prêt à redémarrer. Franchement, sur le moment je n’ai pas pensé au WTC 1.

KT : Est ce que les autorités ont dit pourquoi le courant serait coupé ?
SF : Aussi loin que je me souvienne c’était pour re-câbler, toutefois je ne me rappelle pas les mots sur le document officiel ou le détail, comme je n’étais pas dans la boucle de gestion.

KT : Est ce qu’ils ont dit à quoi servait ce re-câblage ?
SF : J’ai compris que ça avait à voir avec les alimentions d’énergie.

KT : Avez vous pensé qu’il leur était indispensable de couper le courant pour re-câbler ?
SF : Et bien, sur le moment, je n’ai pas posé de question – Personne d’autre ne l’a fait. Nous avons poursuivit le travail qui devait être effectué. Il y avait beaucoup de marmonnements et de mécontentement, Je me souviens de cela, et j’ai eu mon mardi 11/9 de congé, alors j’étais à la maison regardant les événements depuis la fenêtre de mon appartement ce jour là.

KT : Vous aviez obtenu votre journée (de congé) ce 11/9, c’était parce que vous aviez travaillé le week end précédent ?
SF : Oui.

KT : Si votre société ne vous avait pas demandé de travailler ce week end, seriez vous, normalement allé au travail ce mardi ?
SF : Oui, et j’étais habituellement au bureau à 7 heures du matin (cote EST), alors j’aurais été là forcément. En fait le 11/9, ma première réaction après que le premier avion ait frappé le WTC 1 a été d’appeler mon bureau et parler à mes collègues.

KT : Votre société, FIDUCIAL TRUST, était située aux étages 90, 94-97, exact ?
SF : Oui, nous étions situés à ces étages. Les bureaux de direction étaient au 90, 94-97 se trouvaient les bureaux de l’administration, avec le centre de données et l’équipe technique à l’étage 97.

Normalement Travailliez vous principalement à l’étage 97, ou travailliez vous à chacun de ces étages ?
SF : le 97 était mon étage mais inévitablement j’étais à tous les étages pour les réunions d’équipe , etc.

KT : Aviez vous, vous ou d’autres de vos collègues, déjà entendu ou expérimenté une coupure de courant avant ?
SF : Non, excepté quand la bombe avait été posée dans le parking voiture en 1993.

KT : Est-ce que les autorités avaient dit si elles allaient couper le courant dans la moitié inférieure du WTC 2 ?
SF : Non, pas que je me souvienne.

KT : Je lisais un article à propos du WTC disant qu’il n’était pas très moderne en termes d’infrastructures de nouvelles technologies. Est-ce vrai ?
SF : Exact, pas si vous comparez le WTC aux constructions récentes et bâtiments ouverts. C’était un peu défraichi et daté, comme j’aimais en fait.

KT : Pourquoi ça ?
SF : Le building était vieillot, certains équipements étaient si vieux, comme le chauffage central et le système de climatisation, lesquels étaient vraiment, vraiment mauvais et inefficaces.

KT : J’ai lu combien cela coûtait cher de chauffer et refroidir les tours .
SF : Oui, en été la température à l’intérieur des buildings pouvait être vraiment terrible. Nous faisions circuler l’air à l’étage manuellement en installant des ventilateurs sur les bureaux .

KT : Een dehors de la coupure de courant le week end précèdent le 11/9, y a t-il eu d’autres activités inhabituelles liées au WTC ? Il y avait un homme, BEN FOUTAIN, qui travaillait à l’étage 47 du WTC 2 qui a dit qu’il y avait eu un nombre inhabituel d’exercices d’évacuation. En avez-vous expérimenté certains ?
SF : Nous avions des exercices normaux d’alerte incendie et d’évacuation, mais pas un nombre inhabituel.

KT : Quel en était le rythme et quand a eu lieu le dernier avant le 11 septembre ?
SF : Je ne pourrais pas vous dire la fréquence ni quand le dernier s’est déroulé, je ne peux juste pas me souvenir, désolé.

KT : Retour sur le week end de la coupure de courant, quand ont-ils coupé le courant et quand l’ont- ils remis en activité ?
SF: Eteint le Samedi après-midi – aux environs de 12h je pense – et remis en marche vers environ 14h le dimanche (mon timing la dessus est confus )

KT: quand vous étiez en train de travailler ces 2 jours, avez vous remarqué quoique ce soit de suspect qui ait eu lieu à l’intérieur ou autour du World Trade Center ?
SF: Et bien, il y avait plusieurs types en combinaison, portant des appareils de construction, boites à outils, etc. , à l’intérieur du building. Je me souviens qu’il n’y avait pas de verrouillage des portes ni cameras de sécurité, alors l’accès était libre à moins qu’une porte n’eu été fermée à clef manuellement. Voir tellement d’étrangers qui ne travaillaient pas au WTC était inhabituel.
Autre chose, dans les circonstances actuelles, à cause de la coupure, une sauvegarde du système était une absolue nécessité et ils auraient du fermer le site par sécurité. A cause de la coupure de courant tout notre système a été sauvegardé pour être valide à 100 % et disponible en cas d’urgence. Cela en prévision d’une fermeture du site, normalement, par sécurité.


KT: Alors les gens que vous avez vu entrer et sortir du building, avaient- ils des badges et quelle était leur apparence ethnique, étaient-ils arabes ?
SF: Pas de particularité ethnique du tout et je ne me souviens d’aucun badge ou étiquette de quelque sorte.

KT: Où avez vous vu tous ces étranges travailleurs ? Etait-ce juste aux étages où vous travailliez ce samedi et dimanche ?
SF: Je travaillais au 97eme étage et je me souviens avoir vu un type dans le hall principal, au rez de chaussé et dans le hall de l’ascenseur au 76eme étage. C’était le samedi.

KT: Vous signaliez que vous n’aviez pas remarqué qu’ils portaient des badges. Est-ce inhabituel ? Je suppose qu’il devait y avoir beaucoup de travaux en cours dans le WTC de temps en temps. Les ouvriers n’avaient-ils pas besoin de badge d’identité ?
SF : Ils auraient tous dû avoir des badges sur eux, avec leur photo et leur nom. Je ne peux pas me rappeler avoir vu ces badges ou pas.

KT: Après le 11 septembre, y’a t-il quelqu’un avec lequel vous travailliez ou que vous connaissiez dans le building qui a aussi remarqué ces étranges travailleurs s’activer le samedi et le dimanche ?
SF: Et bien quiconque travaillait ces jours là les a vu. Après le 11/9 les choses étaient floues.

KT: Quand avez vous su que vous seriez de congé le mardi, le jour du 11 septembre ?
SF: Le lundi. J’avais pris le vendredi de repos mais j’avais changé avec un collègue, lequel s’en est sorti sain et sauf le 11 septembre heureusement.

KT: Alors, vous étiez censé travaillé ce mardi ?
SF: A l’origine oui, mais j’avais échangé un jour de congé avec un collègue, alors j’avais mon mardi libre et lui était au bureau.

KT : Alors dans un sens, à défaut de meilleur mot, vous étiez vraiment chanceux d’être de repos ce jour ?
SF: Très chanceux. Habituellement, j’étais au bureau à 7heure du matin et je prenais le petit déjeuner avec des collègues à la cafétéria du 96eme étage vers 8h30 du matin. En fait, un de mes collègues était dans la cafétéria quand le premier avion a frappé la tour 1. Il le regardait arriver au dessus de Manhattan.

KT: Il l’a vu arriver ? Comment avez vous trouvé cette info ?
SF: Et bien il a survécu et nous en avons souvent parlé. On avait l’habitude de blaguer à propos des avions au dessus de Manhattan et ce jour, un avion a frappé le WTC. Il a couru en dehors du café et pris ses collègues dans son équipe et quitté le building. S’il n’avait pas vu l’avion de ses propres yeux, lui et son équipe auraient été de loin bien plus tranquilles, j’en suis certain.

KT: Etait-ce le même collègue avec lequel vous aviez échangé votre jour ?
SF : Non.

KT: Pouvez vous nous dire rapidement, où se trouvait le collègue avec lequel vous aviez échangé votre jour de congé, au moment où l’avion s’est écrasé et comment il s’est organisé pour s’échapper ?
SF: Il était à son bureau au 97eme étage, regardant au sud vers la statue de la liberté . Il a entendu l’avion frapper l’autre tour et juste pris son baluchon et quitté notre tour par ascenseur. J’avais d’autres collègues qui ne sont pas partis aussi vite – certains ont survécu, d’autres pas .

KT: Combien de personnes de votre société ne s’en sont pas sorties ce matin là ?
SF: 89 ont été perdues je crois. 20 de mon service . (voir liste)

KT: Beaucoup de ces gens devaient être vos amis et aussi vos collègues, vous les voyiez et travailliez avec eux chaque jour au travail ?
SF : Oui, beaucoup d’amis proches.

KT: Une chose que je dois demander est, lorsque je passais en revue ceux de votre société qui ont péri ce jour, il m’a semblé qu’aucun employé de haut niveau de votre société—tel que les responsables, directeurs, vice président, ect – n’étaient parmi les victimes. Ai-je bien lu ?
SF: Pas exactement. Certains de mon service, six des 20 étaient des responsables. toutefois c’est un fait établit qu’aucun directeur ou vices présidents n’ont été perdu.

KT: Sur les étages occupés par votre société dans le WTC 2, les étages 90, 94 à 97, la plupart des dirigeants étaient au 90eme étage ?
SF : Oui.

KT: Savez vous si la plupart des dirigeants de votre société étaient dans le building quand l’avion s’est écrasé ?
SF: Franchement je ne sais pas. Je sais que certains étaient absents du bâtiment et certains étaient dans le building et se sont échappés

KT: Etiez vous à votre domicile le 11 Septembre. Pouvez vous nous dire ce que vous avez fait au moment ou vous avez entendu que le premier avion s’était écrasé ?
SF: Je prenais mon café à la maison quand j’ai entendu le premier avion frapper la tour nord. J’ai pensé que c’était un accident de voiture dans la rue plus bas (je vivais au 15eme étage) et alors je suis allé à la fenêtre et j’ai ouvert le volet pour regarder (les volets étaient fermés à cause de la lumière du soleil) et là devant moi, j’ai vu la fumée sortir de la tour nord.

KT : A quoi avez-vous pensé immédiatement concernant ce qui était arrivé à la tour Nord ?
SF: J’ai pensé que c’était une explosion depuis le restaurant “Windows on the world”, mais j’ai allumé ma télé et, au même moment , les informations commençaient montrant l’évènement depuis la direction nord et donnaient l’information qu’un avion s’était écrasé.

KT: Est ce que les informations ont dit quelle sorte d’avion ?
SF : Un “avion de ligne” je crois.

KT: Vous souvenez vous du temps qui s’est écoulé entre le moment où vous avez entendu le crash et celui où les informations disent qu’il s’agissait d’un « avion de ligne » ?
SF : Presque instantanément.

KT: Après que vous ayez entendu qu’un avion s’était écrasé là, avez vous pensé que ce soit quelque chose de douteux ou juste un accident ?
SF: Non je n’ai pas pensé que c’était un accident – J’étais hautement suspicieux, au point d’en appeler le bureau, d’en parler aux collègues et je leur ai dit de partir immédiatement.

KT: Juste pour être clair, vous étiez suspicieux immédiatement après que le premier avion se soit écrasé sur la tour nord et avant que le second avion s’écrase ?
SF : Oui.

Kt: Pouvez vous décrire pourquoi vous étiez suspicieux immédiatement ?
SF: Ca ne semblait crédible. Un avion commercial ne s’écrase pas apparemment intentionnellement en plein jour à Manhattan.

KT : Alors c’était davantage un sentiment viscéral ?
SF: Oui. Lorsque le second avion a frappé la tour sud, J’ai immédiatement pensé aux conditions de coupure de courant dans la tour sud ce week end précèdent et je regardais le second avion arriver au dessus de la baie de New York, au dessus de Staten Island, à des miles de là….

KT: Etiez vous capable de voir nettement le second avion qui arrivait ou avez-vous juste vu sa silhouette ?
SF: Il devait être à peu près à 1,5 miles ( 2,4 km environ) de mon appartement au plus près. Je l’ai vu quelques temps, pas de près , mais un moment.

KT: Etiez vous capable de voir de quelle sorte d’avion il s’agissait, ou de quelle compagnie aérienne ?
SF : Non je ne pouvais pas dire quel type d’avion ni quelle compagnie aérienne c’était – Tout ce que j’aurais pu dire est que c’était un avion de ligne à 2 réacteurs qui allait extrêmement vite.

KT : Aviez vous une idée sur le type d’avion dont il s’agissait (avion de ligne commercial, militaire, grand, petit) ?
SF: Non, en fait ma naïveté m’a fait penser que c’était un “tanker” ou une sorte de “tanker”, venant lâcher de l’eau sur les flammes de la tour Nord.

KT: laissez moi revenir un peu en arrière, après que le premier avion se soit écrasé, avez vous essayé d’appeler vos collègues dans le WTC ?
SF: Oui. J’ai appelé le type près duquel j’étais assis – Son numéro était le premier dont je pouvais me souvenir – il a répondu et je lui ai parlé et à un autre. Ils avaient entendu le crash, se sont précipités aux fenêtres et ont vu la fumée mais ne savaient pas ce que c’était. J’étais capable de leur dire et je leur ai dit de fuir immédiatement.

KT: Sont ils partis immédiatement ?
SF: Certains l’ont fait et d’autres pas. Certains ont pris les ascenseurs et certains ont pris les escaliers .

KT: Avez vous réalisé que vous aviez probablement aidé à sauver certaines de leur vies en leur disant de partir immédiatement et avez vous pu prévenir qui que ce soit dans la tour Nord ?
SF: Je ne connaissais personne dans la tour Nord, et je ne pense pas avoir aidé qui que ce soit. En fait rétrospectivement, je me demande pourquoi je n’ai pas appelé plus de gens .

KT: La prochaine question que je veux poser concerne les nombreux rapports de personnes dans le WTC qui disaient qu’elles avaient entendu des bruits de sauts, des grondements et d’autres bruits associés à des explosions qui avaient lieu dans le building. Y’a-t-il qui que ce soit se trouvant dans le WTC le 11 septembre avec qui vous ayez discuté qui vous en ait parlé aussi ?
SF: Pas directement ceux à qui j’ai parlé, mais je suis au courant d’un membre de l’équipe qui a disparu dont l’épouse a rapporté qu’il lui avait dit au téléphone que des explosions avaient lieu.

KT: Avez vous une idée de l’heure à laquelle il lui a parlé ou de l’heure à laquelle il a entendu ces explosions ?
SF: Entre 9h15 et 9h58 du matin approximativement – Vous pouvez lire le compte rendu de la conversation dans les archives du ”New York Times” [Voir: Edmund McNally]

Kt: A quel étage était-il ?
SF: 97eme

KT: Il a été rapporté des explosions dans les fondations des 2 tours et des preuves vidéos montrant des dégâts dans les 2 secteurs des halls qui ressemblent à ceux qu’une bombe aurait causé . Y’a-t-il qui que ce soit que vous connaissez et qui a pu s’enfuir de la tour Sud qui ait déjà fait mention de quelques dégâts dans la zone du Hall ?
SF : Non hormis le verre brisé de l’impact de l’avion et les ascenseurs qui se sont écrasés. Plusieurs câbles d’ascenseurs ont été sectionné alors ils se sont écrasés au sol.

KT: Etes vous toujours en contact avec quiconque qui se soit échappé de la tour sud ?
SF: Oui

KT: Y a t il certaines de ces personnes, ou n’importe qui d’autre qui se trouvait dans la tour sud, qui auraient parlé publiquement de la coupure de courant du week end précèdent ou rapporté avoir entendu des explosions dans le bâtiment lorsqu’ils y étaient ?
SF : Plein, plein de gens m’ont parlé de la coupure de courant et une a été contactée par un journaliste selon mes informations.

KT: Récapitulons un peu, vous dites que vous avez senti que quelque chose n’était pas normal lorsque le premier crash a eu lieu et lorsque le second s’est produit, vous avez senti que cela avait quelque chose à voir avec la coupure de courant dans la tour sud où vous travailliez. Avez-vous immédiatement pensé qu’il s’agissait d’un sabotage à ce moment et avez-vous pensé que cela impliquait peut être le propriétaire du WTC, ou également suspecté que cela pouvait aussi impliqué quelqu’un du gouvernement ?
SF: Je n’ai pas pensé qu’un groupe spécifique était en cause, mais j’ai immédiatement été très suspicieux à propos de la coupure de courant. La synchronisation coïncidait tellement.

KT : j’aimerais savoir à quel moment vous avez commencé à ressentir que l’avion écrasé était une sorte de sabotage ? Avez-vous pensé qu’il s’agissait d’un sabotage ?
SF: C’est encore un peu précoce . Je rassemble ce que j’ai vu de mes propres yeux et la connaissance de la coupure de courant et j’arrive alors une grande suspicion sur l’histoire “officielle”. Ça ne me semble juste pas être l’entière vérité.

KT: Lorsque les tours sont tombées, Cela a t-il crée une tonne de doutes supplémentaires pour vous ?
SF : Quand la première tour s’est effondrée, c’est là que mes soupçons ont commencé .

Kt: Un aspect du 11 septembre qui a probablement amené la plupart des gens à douter des attaques est, l’effondrement de la tour de 47 étages, la tour 7 du WTC. Beaucoup de gens ne savaient rien jusqu’à ce que, plusieurs mois après, cela a commence à apparaitre sur des sites « conspirationnistes » (c’est ainsi que je l’ai appris).
Avez-vous été témoin de l’effondrement de la tour 7 du WTC depuis l’appartement de votre immeuble et avez-vous entendu quoique ce soit à ce sujet dans les informations locales de New York City ?
SF: Oui, j’ai été alerté par la télévision (CNN je pense) et lorsque j’ai regardé par la fenêtre j’ai vu un nouveau panache de fumée émerger du site. Je ne l’ai cependant pas vu s’effondrer réellement.

KT: Avez vous vu beaucoup d’infos à propos de cet effondrement immédiatement après ou vu quelques reportages sur l’effondrement du WTC 7 à la télévision ?
SF : Je me souviens avoir vu un reportage sur CNN sur le moment et sur d’autres chaines et programmes plus tard.

KT : Diriez vous qu’il y avait beaucoup d’information traitant de l’effondrement de la tour 7 du WTC ou relativement peu ?
SF: Peu, c’était seulement pris en compte dans le contexte de l’effondrement des autres tours.

KT : Quand avez vous commencé à parler publiquement de la coupure de courant dans la tour sud et de votre sentiment de suspicion général au sujet des attaques ?
SF: Dès le premier jour, mais plus fort environ 2 mois après lorsque ma société s’est reconstruite sur le site « Disaster Recovery » dans le New Jersey.

KT : A qui avez-vous commencé à en parler en premier ?
SF: Mes collègues et amis.

KT: Quelle fût leur réaction ?
SF: Certains étaient sceptiques dans l’immédiat , dans une réaction mitigée de vengeance et de colère

KT: Certains d’entre eux ont-ils commencé à prendre votre histoire au sérieux, après que la colère et la rage se soient apaisées un tant soit peu?
SF: Bien sur, quelques uns l’ont fait, mais beaucoup restaient sceptiques et franchement ne voulaient pas se remémorer ce moment qui était très douloureux.

KT: Quand êtes vous retourné en Angleterre ?
SF: Je suis revenu au Royaume Uni en Mai 2003.

KT: Quand avez vous essayé de commencer à raconter votre histoire au gouvernement officiel ? Avez-vous aussi essayé de contacter les médias ?
SF: J’ai envoyé des messages électroniques et des lettres à la commission sur le 11 septembre et aux autorités portuaires de New York/New Jersey, sans réponse, et j’ai envoyé des e-mails et parlé à plusieurs auteurs indépendants et radio diffuseur . Aucune sortie sur les médias classiques.

KT: Donc la commission d’enquête sur le 11 septembre et les autorités portuaires ne sont jamais revenues vous contacter ?
SF : Non.

KT: Avez vous eu le sentiment qu’il devait y avoir une tentative d’étouffement?
SF: Bien sur – C’est naturel n’est ce pas – penser que cela pouvait être juste inefficace . Tout ce que je cherche c’est une reconnaissance, que la coupure de courant a eu lieu et qu’une enquête soit effectuée.

KT: Donc, aucun “officiel” n’a reconnu la coupure de courant dont vous avez été témoin dans la tour sud ?
SF: Pas que je sache.

KT: Combien de fois avez vous essayé de contacter la commission d’enquête sur le 11 septembre ou d’autres officiels ?
SF : Trois fois au total.

KT: Y a t-il quelqu’un d’autre de votre société ou qui aurait été témoin de la coupure de courant qui a essayé de contacter des officiels ?
SF: ça Je ne sais pas.

KT: Quand avez vous essayé de contacter les medias alternatifs pour essayer de raconter votre histoire ?
SF: J’ai écrit 3 ou 4 lignes sur un blog en 2003. Ce fût ma première fois.

Kt: Y a t-il des medias d’information étrangers ou locaux Anglais qui ont déjà essayé de vous contacter à propos de votre histoire ?
SF: Oui, récemment, j’ai parlé en face à face filmé avec un journaliste néerlandais, travaillé pour un documentaire sur le 11 Septembre et j’ai été interviewé par 2 journalistes anglais aussi.

KT: Avez vous le sentiment que les medias traditionnels Etats-Uniens ont été moins intéressés par votre histoire que les medias traditionnels étrangers ?
SF: Oui, énormément.

KT: Une idée de la raison?
SF: Je sens que les medias Etats-Uniens et Américains en général ont un tempérament sécuritaire et aseptisé .
Ils sont moins disposés à critiquer leur gouvernement et leur pays que les médias étrangers et les individus, au point de ne pas remettre en question des demie-vérités. En outre, le 11 Septembre fait désormais parti de l’Histoire Américaine, aimée presque sainte – questionner c’est trahir.


KT: Quel a été l’intérêt de vos medias alternatifs et des autres médias alternatifs étrangers pour votre histoire comparé au medias alternatifs Etats-Uniens ?
SF: J’ai parlé à des journalistes Anglais, Néerlandais et Australiens, autant qu’aux médias Américains populaires. J’ai été surpris que les medias US populaire ne soient pas agressifs – Mais je suis en dehors des Etats-Unis maintenant.

Kt: Avez vous la sensation que davantage de gens dans votre pays et dans le reste de l’Europe sont plus sceptiques à propos du 11 Septembre que la plupart des Américains ?
SF : Certainement ! Laissez moi vous mettre sur la voie, je suis anglais travaillant aux Etats-Unis durant le 11 Septembre. J’ai été contacté par la police de Londres pour m’interroger (me débriefer), mais aucun de mes collègues Américains n’a été contacté par la police ou le FBI ou autre service. Etrange.


 

Publié dans Interviews et conférences | 14 Commentaires »

URL courte : https://www.reopen911.info/1499.html  

Commentaires (14)

  1. Lavau,

    Enfin l'information esentielle !
    Autant pour le Pentagate, Yapafoto, autant la plupart des argumentations pour la démolition contrôlée des tours butaient sur de sacrés problèmes de logistique, et de maintien dans le secret de dizaines et de dizaines de d'ouvriers de sabotage.

    Ont-ils tous été zigouillés depuis, ces saboteurs ? Ou quel train de vie mènent-ils, en achat de leur silence ?

    Pourrait-on évaluer combien ils étaient ?

    Lavau

  2. LF,

    le lien est mort

  3. Alde,

    LF, en effet le premier lien n'était pas le bon, c'est corrigé !!!!

  4. Philippe Errembault,

    Du samedi 12h au dimanche 14h, il n'y a pas 36 mais 26h !!!

  5. Jean Joseph,

    Pourquoi parlez-vous de 36 heures de coupure alors que Scott Forbes dit qu'elle a eu lieu entre 12h le samedi et 14h le dimanche.
    Sauf erreur, cela fait 26 heures et non 36.
    Cordialement.

  6. Playtime,

    C’est Scott Forbes lui-même qui parle d’une annonce de coupure de 36 heures:
    SF : A cause d’une coupure de courant signalée par les autorités. Le courant allait être coupé pour une durée de 36 heures dans la moitié supérieure de la tour, et comme je travaille dans le Technology Group pour une banque et une institution financière, je travaillais sur l’extinction et la remise en service probables de tous nos systèmes.

    Il reste ensuite assez évasif sur la durée précise de la coupure effective:
    SF: Eteint le Samedi après-midi – aux environs de 12h je pense – et remis en marche vers environ 14h le dimanche (mon timing la dessus est confus)

    Cela ne nous donne pas précisément 26 heures.
    Concernant les annonces de coupures d’électricité, on table toujours plus large pour assurer ses arrières en cas d’imprévus. Ici il semblerait que le travail a été réalisé dans les temps.

  7. Star_Pingu,

    C'est dingue !

    Je me suis rendu compte que j'avais totalement ôtez de ma memoire les événements du 9/11 car, contrairement aux Amériquains qui ont été très choqués je pense, il y avait pour moi trop de truc chelou : les 2 tours qui s'éffondre, le pentagone attaqué (le bâtiment le plus protégé au monde) etc.

    Moi je voulais savoir ce qu'en pensait le gouvernement (et pas ce qu'ils allaient faire) car pour moi, naïf comme je suis, il me semblait évident qu'il devait fournir des explications.
    Mais ce que je savais surtout, c'est qu'aucune explication réaliste des effondrements des 2 tours NI d'une attaque du pentagone n'est possible !
    A ce moment, g su que le gouvernement US était pourri et les faits me l'ont prouvé (attaque de 2 pays sans donner d'explications ou alors des conneries). Je pensais que le peuple américain se réveillerait. Mais c'est moi qui doit me réveiller : La désinformation, le mensonge, la crapulerie à coup de milliards à permis à Georges Bush de se faire rééllire président des US.

    Comment me-suis je re-intéressé aux attentats du 9/11 ? En voyant la sortie du film "World Trade Center" de Oliver Stone. J'éspère que ce film permettra à des milliers de personnes à vouloir comprendre ce qu'il s'est réellement passé ce 11 du 9 2001 et à lancer une vague médiatique pour essayer de comprendre. Nous vivrons peut-être (moi j'y crois) dans un monde meilleure car Justice il y aura. merci merci clap clap

  8. brazil,

    Comment est il possible de coordonner tout ca ?
    - les coupures de courant (à démontrer, quelle entreprise faisait les travaux à ce moment ? Ca doit se trouver facilement),
    - la mise en place des explosifs sous le nez de tout le monde dans plusieurs étages, et vraisemblablement plusieurs centaines de kilos d'explosifs qui ne doivent pas passer inapercus et doivent être insérés à l'intérieur des structures (je suppose) en un temps record (26 heures)
    - l'abscence de service de sécurité
    - la disparition supposée de centaines de milliards de dollars en or (supposés stockés dans une des tours, à vérifier)

    Il faudrait plus de preuves et de témoignages, comment se fait il que personne n'enquete ?

  9. incredule,

    Je pense que la verite, meme partielle, ne pourra pas rester cachee longtemps.

    Bien entendu, personne ici ne peut apporter de preuves indeniables d'un complot interne (inside job) de l'administration Bush.
    Mais le simple bon sens et le rappel de quelques faits reels peuvent aider a reveiller la conscience ou les neurones endormis des masses populaires:

    - PERSONNE ne peut piloter un boeing 767 a basse altitude et ce pour la premiere fois de sa vie (apres quelques cours et formation du dimanche) et reussir a le fracasser sur une tour telle que le WTC a la premiere tentative !

    - Pensez-vous reellement que la premiere puissance mondiale et son appareil de securite alimente par les milliards de dollards alloues par son congres puisse laisser 4 avions de lignes etre detournes et viser des cibles civiles et militaires ?

    - Je me souviens parfaitement de cet apres-midi du 11/09/2001 (il etait pas loin de 16:00 en france): dans la demi-heure qui suivi le 1er crash sur le WTC, le nom de Ben Laden apparaissait sur les forums (malheureusement je n'ai plus la reference du post: loin de moi l'idee de defendre OBL, mais quelle promotion unique et immediate que de se voir coller le commandit de ces operations !!)

    - On peut dire la meme chose d'Al Qaida: meme si cette organisation existait avant le 9/11, Al Qaida est devenu une "trademark" de toute activite "terroriste" a caractere anti-occidental ou definie comme telle. Une superbe operation de branding. L'enchainement 9/11 - War on Terror est pour moi la plus grande operation marketing de tous les temps !

    - Relations de cause a effet: des terroristes a majorite d'orgines saoudiens attaquent les USA: quelle est la reponse d'apres-vous ?
    Et bien on envahie l'Afghanistan, puis on enchaine sur l'Irak et ses armes de destruction massives fantomes (notez au passage l'association 9/11 - Saddam Hussein histoire d'apporter de l'eau au moulin http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/3119676.stm).
    Logique non ?

    - Pour les commentaires sur l'effondrement quasi-vertical des tours du WTC, cet article est un bon debut. Je pense que tout bon architecte et specialiste des superstructures / ensembles de grande hauteur peut etre suspiceux devant un tel resultat.
    L'attaque du Pentagon est un autre exemple stupefiant: mais ou sont donc passe les restes de cet avion? Comment expliquer la configuration des degats ? Comment est-il possible, encore une fois pour un pilote amateur, de toucher la facade d'un tel batiment avec un avion de ligne de cet envergure ?

    Voila ma pauvre contribution a la recherche de la verite sur ces sombres evenements.

    incredule

  10. serge,

    Il faut admettre que cette catastrophe, a bien fait les affaires de l'administration BUSCH, et que les "enquètes" ne révèlent rien de bien utiles. Le cas du PENTAGONE est vraiment trop gros, pas de débrits d'apppareil, pas d'incendie spectaculaires et une intrevention "molle" des services de sécurité, pour éloigner les journalistes et caméras, pourquoi??? Les Amèricains hypper conditionnés a suivre leurs gouvernements ne sont aptes ni amèmes a réagir ni contester la puissance du gouvernement, ni a chercher la vérité sur ces évènements.
    Ils sont attentistes et peu réactifs, ces les fonds de commerce des dirigeants américains. L'Irak dans la fulée, BEN LADEN, en toile de fond et tout est permit pour le "gendarme" du monde, et le reste suit naturellement, l'ONU incapable de s'imposer, l'europe fade,et le prix du barril, fixé par les américains. Tout un contexte et un ensemble bien ficellé.
    Sans le 11/9, c'est acoup sur un autres processus qui aurrait été mit en place, les servces secrets américains ont les pleins pouvoirs...

  11. ctu,

    2 smaines après les attentats du 11 sept, j'ai fait un cauchemard dont je n'arrivais pas à me réveiller...véridique.dans ce rêve, j'ai été transportée comme en temps réel sur le lieu du drame, revivant tout en direct: les gens terrifiées courant partout dans la rue les peurs les cris...je savait consciemment que j'étais en train de rêver,je pleurait, mais je n'arrivais pas à me réveiller.je savais que j'étais à 2 endroits à la fois: dans mon lit et dans ce cauchemard où je voyait tout ces gens innocents mourir.
    je n'arrivais pas ouvrir les yeux parce qu'on me révélait par la pensée et en m'enmenant sur les lieux que les vrais auteurs de ce crime étaient le "président américain et son gouvernement, ils ont tué leur propre peuple". et je voyais non pas des avions aux sommets des tours, mais des bombes au sol, causant ruines et explosions massacrant des gens qui hurlaient!

    mon compagnon m'appelait pour me réveiller, mais il n'y arrivait pas , lui non plus. je me souviens que je l'entendais et le voyais, je l'appelais pour qu'il me réveille, mais aucun son ne pouvais sortir de ma bouche, je pleurais, mais aucune larme ne pouvais couler!!! je n'avais jamais vécu cela de ma vie, ça semblait si réel!!!j'ai ressenti la souffrance de ces gens si fort!.c'est gravé à jamais

    quand je me suis enfin réveillée, j'ai beaucoup pleuré et j'ai tout raconté à mon compagnon. il m'a dit que je paraissais souffir , que je paraissait sangloter et qu'il avait essayé de me réveiller depuis un bon moment.ce cauchemard m'a obsédée pendant plusieurs mois...et même encore

    étrange, n'est-ce pas? surtout pour une personne, comme moi, qui n'apprécie guère la culture américaine, à cause de leur impérialisme et de leur matérialisme.

    il y une chose que je me demande: G.W Bush arrive-t-il à dormir la nuit sans son petit verre de whisky?
    étrange, n'est-ce pas?

  12. Romeo,

    ...Le jour de l'attentat, j'avais dit que c'est du montage et que tout est organisé.Il y à la loi des 80/20, 80% qui dissent oui et amène, et 20% qui se pose des questions. Moi je fais partis des 20%, à chacun ces convictions

  13. Laurent,

    On pourra discuter et re-discuter pendant des heures, cet atten- tat ne visait que les Américains pour qui la chose la plus im- portante est d'avoir de l'essence dans leur p... de 4x4 et de voir à la télé leurs boys raser des pays entiers. Bush l'a bien compris, ses "con-patriotes" gobent tout ce qu'on leur présente. Il a fallut qu'un Français ouvre la brèche et se rende compte de l'arnaque (merci Th Meyssan).Pour l'américain de base,la thèse des "fous d'Allah" lui convient et c'est bien comme ça.C'est leur histoire et s'ils ne se la réapproprient pas eux-mêmes,on ne pourra pas le faire pour eux.Réveillez-vous!C'est devenu trop évident que tout cela a été orchestré par le gouvernement.On ne
    peut que souhaiter que les vrais coupables (Bush et sa clique) paieront un jour,mais cela n'est malheureusement pas certain.Que Dieu bénisse vraiment l'Amérique car pour l'instant eleest sous l'influence du diable.............

  14. sebastien,

    le film "qui a tué john o'neill" répond à pas mal de questions. d'ailleurs les américains travaille très bien sur l'enquête du 11/9 car plus il y a de films qui arrivent, plus la qualité progresse, plus la subtilité s'accroit, , plus les noms et les preuves affluent.
    loose change, loose change 2, le grand 911 in plane site, le fabuleux 911 eyewitness, l'énorme "everybody's gotta learn sometimes et le grandissime "who killed john o'neill".
    c'est pas pour faire la promo du site sur cette enquête non-ouverte officielement mais c'est parce que je trouve ces films formidable.
    911 eyewitness m'a presque fait pleurer en même temps que l'acteur principale.
    everybody's gotta learn sometime m'a retourné l'esprit, m'a rempli de joie, m'a reconnecté avec le grand cinema.
    who killed john o'neill? m'a réelment ouvert les yeux et aidé à trouver des raisons des précédent onze septembre, du 11/9 et des prochains nine eleven. du grand Art
    avant ces trois films, j'avais vu toutes la série du site atmoh mais ces 3 chefs d'oeuvre m'on boulversé.
    who killed john o'neill? est dirait-on : the end , the finality !!
    j'espère pas car le cinema(doc) perdrait beaucoup. moi aussi

Laissez votre commentaire sur cet article
Seront supprimés : Les commentaires hors-sujet et tous messages contenant des propos injurieux, offensants, irrespectueux, prosélytes, racistes, antisémites et hors sujets.
L´abus des majuscules et/ou les attaques personnelles entraîneront également la non validation du commentaire.
Ceci n'est pas un forum mais un espace de commentaires en rapport avec le contenu de cette page. Pour toute discussion, merci de vous rendre sur le forum.
Suivez notre actu sur les réseaux sociaux
Sondage HEC-REOPEN911

Sondage Reopen911

Newsletter mensuelle
Consensus911

Points de Consensus
sur le 11-Septembre

9/11 Maps

Découvrez le projet 9/11 Maps
Timeline 3D de toutes les données officielles de vols

Aidez ReOpen911 à continuer d'exister ... et à avancer

Pétition ReOpen911