Attentat de Damas du 18 juillet : LE MONDE pris en flagrant délit de « conspirationnisme » !

Il se passe des choses étranges à la rédaction du journal Le Monde à propos du méga-attentat du 18 juillet à Damas. On se croirait en pleine polémique de café du commerce sur les attentats du 11/9/2001 ! En effet, dans son édition du 25 juillet, le site du journal Le Monde instruit publiquement un procès en conspiration de l’armée régulière syrienne en s’appuyant sur un ancien sympathisant du réseau Voltaire et d’autres sources très fragiles. Tous les ingrédients du "complotisme" sont là. Un pareil traitement au sujet du questionnement sur le 11-Septembre aurait sans aucun doute déclenché l’ire nihiliste du quotidien du soir contre les "conspirationnistes de tous poils". Jugez plutôt !

 

 

 


Attentat de Damas du 18 juillet : LE MONDE pris en flagrant délit de "conspirationnisme" !

 

Notre ministre Laurent Fabius avait condamné du bout des lèvres, en profitant surtout pour appeler à la destitution d’Assad… Hillary Clinton n’a même pas condamné, puisque ce n’était pas du terrorisme, mais une escalade des combats selon le patron de la CIA Leon Panetta, à tel point que Serguei Lavrov s’est inquiété des encouragements au terrorisme de l’occident. Après avoir signalé cet attentat à leurs lecteurs sans commentaires particuliers, puis rapporté sa revendication par l’ASL sans condamnation ni mise en perspective avec les autres exactions connues de l’ASL, contre les journalistes ou contre les civils syriens "non combattants", que restait-il à dire ? Depuis cet attentat, Damas accuse la Turquie, mais voilà que le 25 juillet, le journaliste du MONDE Benjamin Barthe lance un "pavé dans le marigot médiatique officiel" en forme de "conspirationnisme" échevelé, peut-être en contrefeu à cette brève du réseau Voltaire qui souligne l’abandon des théories du complot pour la Syrie ? Le journal LE MONDE, relayé par 20MINUTES puis par l’EXPRESS, en attendant les autres habituels chiens de garde médiatico-financiers, suggère que le méga-attentat de Damas serait manipulé par le pouvoir syrien, pour faire accuser les rebelles.

Quelles sources ?

  • Selon Le Monde : "Parmi les morts, il y a Assef Chawkat [le vice-ministre de la défense et beau-frère de Bachar Al-Assad] et le général Hassan Tourkmani [chef de la cellule de crise] dont les noms circulaient pour participer à l’après-Assad, assure Ayman Abdel Nour, le patron du site d’informations All4Syria. Le régime a préféré prendre le risque que leur disparition ne démoralise l’armée plutôt que d’être poignardé dans le dos."

     

Ayman Abdel Nour est un ami de collège de Bachar el Assad, réfugié aux EAU depuis 2007

 

Nos membres ont recherché quelques informations sur Ayman Abdel Nour, ancien animateur du blog à succès all4syria.org fermé depuis février 2004 par décision de censure du gouvernement syrien, puis réouvert en 2008 sous le nom all4syria.info ainsi qu’une page Facebook du même nom… et surprise surprise, Ayman Abdel Nour fit partie à la même époque -en 2005-, de la conférence pour la paix Axis For Peace, organisée à Bruxelles les 18 et 19 novembre 2005 par un certain Thierry Meyssan, qui à l’époque déjà, était persona non grata dans les médias français. Alors… simple mise à jour de l’image de charlatan que lui attribuent de nombreux médias référents grand-publics, ou retour en grâce ? Les commentaires nous font plus pencher en faveur d’une piqûre de rappel en charlatanisme. Selon certains élus de gauche apprentis en conspirationnisme, cette conférence est encore aujourd’hui décrite comme une "drôle de réunion internationale, [qui] si l’on peut dire fut celle de la cour des miracles et un mélange des genres plus que douteux entre individualités et diplomaties étrangères".

Notons au passage que Thierry Meyssan sur la Syrie est lui-même relayé ce 21 juillet sans les critiques habituelles par RUE89-LeNouvelObs, qui note aussi que le général dissident Manaf Tlass est un ami de la troïka au positionnement politique douteux Dieudonné-Meyssan-Chatillon, ce qui cause un malaise à gauche lorsque M. Fabius mentionne le général comme futur interlocuteur possible de l’Occident dans la Syrie sans Bachar… Notons qu’à ce petit jeu là, la soeur de ce général fut la compagne d’un certain Franz Olivier Giesberg. Et si nous voulions insister sur ces amalgames, nous ajouterions : "Ayman Abdel Nour est-il une source digne des standards du Monde ?" "Un auteur de blog parmi tant d’autres, doublé du statut de conférencier mêlé à une cause douteuse dans laquelle a aussi trempé un général déserteur difficile à cerner ?" Mais nous n’irons pas jusque là. Seuls les faits comptent.

  • Toujours selon Le Monde : "On n’a aucune preuve tangible de ce qui s’est passé à Damas, alors que l’attaque s’est déroulée en plein jour, dans un quartier résidentiel, estime Haytham Al-Manna, chef du "Comité de coordination pour le changement démocratique", installé à Paris. La télévision syrienne n’a fourni aucune image alors que d’habitude, elle se précipite sur le lieu des attaques. On est obligés de se poser des questions."

Et ici le journaliste fait dire aux faits que le gouvernement syrien nous cache tout. Est-ce du journalisme ? On a souvent reproché à Thierry Meyssan, mais aussi à beaucoup de "chercheurs indépendants" sur les événements de 2001, comme récemment Eric Raynaud, de ne pas s’être rendus sur les lieux. Or voici qu’un "expert" basé à Paris accède à la une du Monde… Quant aux images de télévision, l’omerta évoquée rappelle celle des images des 86 caméras de vidéosurveillance du Pentagone, que les TV américaines ne se sont pas empressées d’obtenir, ou les enregistrements de Mohamed Merah qui aujourd’hui suscitent plus de questions qu’ils n’apportent de réponses. A contrario, l’orgie d’images des avions percutant les tours ne pourrait-elle pas faire l’objet de questions aussi ? Sans oublier les déclarations de G.Bush qui a affirmé à 2 reprises avoir vu le jour même les images du premier impact de AA11 sur le WTC1 à 8H46 depuis Sarasota en Floride, alors que le seul film de cet impact, celui des frères Naudets "embedded" avec les pompiers et la FEMA en exercice de simulation de sauvetage ce jour-là, ne fut disponible que le lendemain ? Les médias ne s’intéressent donc pas, ou avec une grande sélectivité, à ces toutes ces images-là. Et donc : pourquoi insinuer des "faits troublants" dans ce cas là et pas dans tant d’autres ?

  • Toujours Le Monde : Un analyste basé à Damas reste sceptique devant cette thèse. "Ces gens n’étaient pas dangereux pour le régime, ils n’avaient plus de pouvoir." Avant d’ajouter : "C’est vrai qu’aucun des chefs des services de sécurité n’assistait à la réunion. Et ça, c’est troublant."

Troublant ? Dans ce cas, pour l’affaire du 11/9, le parallèle continue à plein régime : Le Monde devrait trouver aussi "troublante" la présence des plus puissants contributeurs du groupe Carlyle, dont le frère d’Oussama Ben Laden, au Ritz de Washington le 11/9/2001, ou la présence de secouristes de la FEMA à pied d’oeuvre suite à un exercice programmé le même jour à Manhattan, ou le retard de Silverstein, propriétaire des WTC, à son bureau ce jour là, ou le déplacement de sa réunion prévue avec Silverstein Properties au 88ème étage du WTC1 dans un hôtel à proximité ce jour là, ou l’alerte transmise à Paul Wolfowitz le dissuadant de prendre l’avion ce jour là, ou le déjeuner du Général Mahmoud Ahmed, chef des services secrets pakistanais avec les Sénateurs Graham et Goss au Congrès ce jour là, sans oublier les réactions de Bernard Madoff ce jour là etc. il y en avait des coïncidences "troublantes" ce jour là aussi… Mais ces accumulations de faits troublants ne sont jamais arrivées en une du journal Le Monde.

Soyons quand même beaux joueurs : Serait-ce néanmoins la marque d’un surprenant virage éditorial ? Nos journalistes retrouveraient-ils le goût de l’investigation systématique ? Nous pensons qu’il n’en est rien.

Quelles suites ?

Gageons que pour ces hypothèses complotistes, il n’y en aura pas. Comme il n’y a pas de réponses par exemple aux questions de l’attentat de Marrakech, ni aux questions sur Mohamed Merah, ni bien sûr aux nombreuses questions des familles de victimes, ou de chercheurs, ou de journalistes qui trainent depuis 10 ans sur le bureau des journalistes à propos des événements de 2001. A cette heure donc, il ne s’agit en réalité que d’un effet d’annonce. Inférons qu’il atténue la portée de l’attentat lui-même, et la curiosité des "lecteurs-prescripteurs d’opinion publique" du Monde, par exemple à propos des comportements sauvages constatés par de plus en plus d’observateurs, dans les rangs de la nébuleuse largement djihadiste et anarchisante de l’ASL. Réduire les commentaires sur l’attentat de Damas à un "tous pourris" populiste, voilà bien une activité dans laquelle nos journalistes excellent.

Mais alors, qu’en penser ?

Difficile de minimiser à ce point la revendication immédiate des rebelles…

  • rappel du Figaro le 18 juillet : D’après une source proche des services de sécurité, le kamikaze était un garde du corps s’occupant des proches de Bachar el-Assad. Le kamikaze a fait exploser sa ceinture d’explosifs au moment de la réunion des principaux dirigeants de sécurité dans le bâtiment. L’attentat a été revendiqué sur Facebook par le groupe islamiste rebelle Liwa el-Islam. L’Armée syrienne libre a également revendiqué l’attaque. "C’est le volcan dont nous parlions, nous venons juste de commencer", a déclaré un porte-parole de l’ASL

Difficile de minimiser à ce point l’importance de Assef Shawkat, qui était l’artisan de la répression, en mars 2011, des premiers signes d’insurrection armée parmi les foules de citoyens pacifiques.

 

Hala Kodmani, ex CFJ et France24 reçue par Pascale Clark le 30 mai 2012 sur France Inter

Difficile aussi de minimiser les déclarations de la journaliste "proche de l’opposition" ( ! ) Hala Kodmani, soeur de Basma Kodmani, porte parole auto-revendiquée du CNS ayant les faveurs de l’Elysée (parmi d’autres voix parfois discordantes), que Le Monde feint d’oublier ici. Basma, aux réseaux atlantistes complexes, décrits par The Guardian, traduit par Le Grand Soir. (Ce qui au passage a valu au journaliste auteur de cet article de sérieux ennuis dont celui de se faire traiter de tous les noms d’oiseaux par ses propres collègues de la rédaction…) est extrêmement "conciliante" avec la pauvre rébellion syrienne (on peut retrouver ses déclarations "avec un amorti d’édredon" sur France Culture, retranscrites ici ), mais sa soeur Hala est, elle, beaucoup plus vociférante, et elle impute fièrement aux "résistants de l’intérieur" la responsabilité de cet attentat. Un détail qui détonne dans le tableau conspirationniste du journal Le Monde… à moins que cette journaliste ne dise pas la vérité elle non plus ?…

Et au delà, comme le fait remarquer l’un de nos contributeurs sur le FORUM, si nous poursuivons dans la logique du Monde, alors l’hypothèse d’un attentat des rebelles "sous fausse bannière gouvernementale", n’est pas à exclure non plus et devrait être évoquée en parallèle (idem pour les massacres de Houla, Al Koubeir ou Treimsa). Il existe en effet un précédent local de taille : L’élimination d’Abdel Ghani Djaouhar.

  • le Nouvel Obs du 25 avril 2012 signale : "Un dirigeant de l’organisation libanaise Fatah al Islam, Abdel Ghani Djaouhar, a par ailleurs péri en Syrie alors qu’il déposait une bombe, dans le cadre de la lutte aux côtés des insurgés, dit-on de source proche des services de sécurité libanais. Djaouhar est mort vendredi dernier à Koussaïr, à quelques kilomètres de la frontière libanaise, ajoute-t-on."

Or ce même Abdel Ghani Djaouhar faisait déjà partie en 2007 du Fatah Al Islam, groupe djihadiste sunnite installé au Liban proche d’al-Qaïda dont Washington a largement sous-entendu qu’il était soutenu par le gouvernement syrien pour déstabiliser le Liban lors du soulèvement armé de 2007. La vérité est radicalement opposée, et bien plus cohérente avec les filiations terroristes de certains groupes se réclamant de la nébuleuse de "l’Armée Syrienne Libre" : le groupe djihadiste Fatah al Islam est financé par le célèbre prince Bandar ben Sultan ben Abdel Aziz, ambassadeur d’Arabie Saoudite à Washington jusqu’en 2005, et aujourd’hui devenu le nouveau chef du renseignement saoudien…. Faire attribuer les responsabilités d’une guerre à son adversaire est une technique de guerre banale. Empêcher toute vérité "dissonante" de parvenir au plus grand nombre, en est une autre qui l’est tout autant.

Quelles conclusions ?

Toujours les mêmes : Que Le Monde signe là une preuve de plus de son alignement sur l’autocensure de nos démocraties appuyée sur l’idéologie atlantiste désormais majoritaire au quai d’Orsay, dont le discours ne varie pas d’un iota au delà de la parodie politique auto-orchestrée de la droite à la gauche "atlantico-compatibles". Mais nous le savions déjà, alors ?

Avec un peu de bon sens, Le Monde pourrait se demander pourquoi diable, en 16 mois de troubles crescendo, le peuple syrien qui avait commencé de manifester de façon pacifique, n’est toujours pas descendu massivement dans la rue, comme en Tunisie, à Bahrein (réprimé avec l’aide de l’armée saoudienne) ou en Egypte, cette dernière dotée elle aussi d’une armée solide, pour se rallier à la cause "fourre-tout" des "démocrates en treillis verts et foulards noirs"… Intimidations, massacres, corruption, vénalité, pluie de dollars, promesses matérielles, rançons, pillages, spoliations, occupation de biens, vols, réquisitions, imposition, séquestrations, représailles, menaces de proches, rien n’y fait. Mais pourquoi donc ? Le bon peuple syrien ne comprend-t-il pas le message de la "nébuleuse" de l’ASL et de son bras "diplomatique" exilé le CNS, relayés sans manières ni véritable appareil et interlocuteurs structurés par nos médias éclairés ?

La seule question qui semble subsister est donc tout simplement : Pourquoi LE MONDE a-t-il publié un article complet sur cette "théorie conspirationniste" qui sur "un autre sujet" eut sans doute causé la perte définitive de son auteur ?… Bien entendu, nous n’insinuons rien. Nous posons la question qui mérite d’être posée "à la Desproges" compte tenu du contexte… Nous ne sommes pas des théoriciens de la conspiration, nous nous contentons des faits, mais les vrais…. depuis 2006 en ce qui concerne la vocation et l’objet social de ce site, depuis 2001 en ce qui concerne les familles de victimes soutenues par ce site, et depuis chaque commémoration par de plus en plus de citoyens du monde entier qui partagent l’angle d’approche du "Mouvement international pour la Vérité" auquel appartient ce site.

 

PS1. La charte de Munich, pour tous nos amis journalistes professionnels, et d’une façon générale pour les citoyens qui publient sur le net.

PS2. Merci à tous les contributeurs du Forum et des News qui permettent de rassembler rapidement ces informations et de leur donner du sens.

PS3. Mea culpa : je signale qu’une recherche incomplète sur internet m’a fait écrire que le blog all4syria était fermé depuis 2004, mais dans le doute, j’ai finalement trouvé qu’en fait le blog a été ré-ouvert en 2008 avec un autre suffixe de domaine: all4syria.org est devenu all4syria.info. Mes excuses au journal LE MONDE qui a correctement fait allusion à ce site, mais sans en donner l’adresse complète, ce qui est assez frustrant, surtout si se cachent là des raisons d’impartialité, de copyright, ou de commerce, moins nobles que des raisons liées à de la négligence professionnelle, humaine ou technique de loin préférables à mon sens.


En lien avec cet article:

Autres articles liés :

 


 

18 Responses to “Attentat de Damas du 18 juillet : LE MONDE pris en flagrant délit de « conspirationnisme » !”

  • Corto

    http://www.dedefensa.org/article-lavrov_psychanalyse_le_bloc_bao_suite_26_07_2012.html

    Les malheureux commentateurs qui, au lendemain du 11 septembre 2001, écrivirent que “cet acte de terrorisme n’était pas surprenant au regard des actes du régime” américaniste dans de nombreux pays étrangers et précisément au Moyen-Orient, furent mis à l’index, vilipendés, insultés aux USA comme des traîtres et des ennemis de la civilisation. Encore cet avis ne concernait-il pas une narrative construite de toutes pièces à propos des actes des USA, mais bien la vérité historique, largement documentée, répertoriée, recoupée et prouvée, parfois même reconnue publiquement par un président US (Obama reconnaissant la participation de la CIA à la chute de Mossadegh, en 1952, – voir le 5 juin 2009)

  • Corto

    http://www.dedefensa.org/article-pourquoi_pas_al_qa_da_dans_l_otan__25_07_2012.html

    Pourquoi pas al Qaïda dans l’OTAN ?

    … C’est vrai, les guerriers d’al Qaïda semblent se confirmer comme de merveilleux exécutants des consignes, très bien intégrés, adeptes du travail bien fait, en parfaite coordination, voire intégration dans le bloc BAO, faux-nez de l’OTAN (ou l’inverse), avec en plus un portefeuille dans les grasses menottes qataries et saoudiennes… Brièvement dit, il faut savoir que la presse allemande est pleine des détails venant de fuites considérables des services de renseignement allemands (BND), de divers reportages, etc., qui exposent la responsabilité massive d’al Qaïda dans les massacres syriens, lesquels massacres, dans notre narrative à nous, bloc BAO, justifient impérativement, immédiatement et vertueusement, le départ séance tenante du massacreur” Assad.

  • H.

    LE MONDE dit :  » La télévision syrienne n’a fourni aucune image alors que d’habitude, elle se précipite sur le lieu des attaques. On est obligés de se poser des questions. »

    Et comment !

    Par contre pour les attentats du 9-11, les images ( ! )…
    … il n’y a que ça !

    - Et en plus des images, il y a aussi le son de dizaines d’explosions du World Trade Center…

    - En plus des images, du son des explosifs, il y aussi les dizaines de témoignages de citoyennes et de citoyens américains qui ont subit directement les explosions du World Trade Center…

    Bizarrement, quant il y a les images, le son des explosions et le témoignages direct des citoyens, le Journal  » Le Monde » préfère ne rien voir, ne rien entendre et ne pas poser de fâcheuses questions. C’est beaucoup plus simple en effet.

    Pour le 9-11,  » Le Monde » , le journal Atlantiste Français de révérence, préfère être aveugle, sourd et muet.

    Pas étonnant que les journalistes commencent à inventer toutes sortes d’histoires sur la Syrie en imaginant toutes sortes de
     » complots douteux  » puisqu’ils ont raté l’événement principal à la source des guerres du Moyen-Orient.

    A force de ne pas chercher la vérité là où elle est, les journalistes du « Monde » l’invente ailleurs…

    Misère du journalisme français.

  • AC

    merci pour cette synthèse. Ce conflit meriterait des mises au point toutes les semaines tellement le traitement mediatique que l’on subit en france la dessus est un bloc compact de mauvaise foi.

    Il y a au moins une chose qui devrait être évidente pour tout le monde : l’évidence que le parti pris sans nuance de nos gouvernment et media n’a absoluement rien à voir avec des considérations humanitaires ou démocratiques. Le debut de cet article en est la parfaite illustration :

    « Notre ministre Laurent Fabius avait condamné du bout des lèvres, en profitant surtout pour appeler à la destitution d’Assad… Hillary Clinton n’a même pas condamné, puisque ce n’était pas du terrorisme, mais une escalade des combats selon le patron de la CIA Leon Panetta, à tél point que Serguei Lavrov s’est inquiété des encouragements au terrorisme de l’occident. Après avoir signalé cet attentat à leurs lecteurs sans commentaires particuliers, puis rapporté sa revendication par l’ASL sans condamnation ni mise en perspective avec les autres exactions connues de l’ASL, contre les journalistes ou
    contre les civils syriens « non combattants », que restait-il à dire ? »

    Quant au Monde, c’est un délice de les voir se ridiculiser avec des arguments toujours plus faibles les uns que les autres : qu’il s’agisse de tout faire pour voir un false flag à Damas, ou de tout faire pour ne pas en voir un à new york.

  • Corto

    A PROPOS DU PRINCE SAOUDIEN BANDAR BEN SULTAN, un article de Jacques Cheminade / Solidarité et Progrès, transmis par un sympathisant à notre association:

    http://www.solidariteetprogres.org/HSBC-les-operations-terroristes-du-Prince-Bandar-au-Moyen-Orient-et-Obama_08939

    le Prince « Bandar-Bush » comme il a été souvent surnommé, serait à l’origine de transferts financiers ayant financé plusieurs des pirates de l’air du 11/9. Les 28 pages censurées du Rapport de la Commission, promises par Obama aux familles de victimes, détaillent le mode opératoire de ces transferts, selon l’article. C’est cohérent avec les financements par le prince Bandar, de groupes terroristes jihadistes comme le Fatah al Islam comme le rapporte Seymour Hersh par exemple (voir liens).

  • René M

     » Tout faire pour voir un false flag à Damas, ou de tout faire pour ne pas en voir un à new york. » dit AC du comportement du journal Le Monde.

    Très bonne formule ! C’est exactement cela, ça s’appelle  » deux poids deux mesures » ou dit autrement « du parti pris », encore autrement,  » une certaine myopie volontaire  »

    Ah mais Monsieur nous sommes des journalistes nous…. dans cette institution appelée Le Monde, nous faisons en toutes circonstances preuve d’objectivité et d’honnêteté. Nous analysons et surtout nous trions et traitons l’information à destination de nos gentils lecteurs, nous faisons du prêt à digérer. Pas comme ces blogueurs sur Internet qui s’intéressent à tous les aspects, bizarreries, et détails des affaires et demandent à leurs lecteurs de faire l’effort de réfléchir par eux même une fois en possession des éléments.

  • Corto

    QUI EST VRAIMENT L’OPPOSITION SYRIENNE

    EXCELLENT ARTICLE BASE SUR L’ARTICLE DU GUARDIAN.

    http://lejournaldusiecle.com/2012/07/23/qui-est-vraiment-lopposition-syrienne-qui-la-finance-qui-sont-ses-representants/

    les complotistes de l’OTAN et des Emirats savent que la montre joue en leur défaveur dans les opinions publiques, et en leur faveur sur le terrain, car le régime va s’épuiser, même avec un réservoir de 20 millions de syriens qui ont tenus bon 16 mois contre toutes les méthodes de « révolution forcée ».

    donc la pression va aller crescendo malgré les revers. Et le réservoir de jihadistes est inépuisable,avec des frontières immenses à surveiller, fragiles comme du gruyère.

  • Corto

    .. d’où également la pression sur les « complotistes » (c’est à dire ceux qui voient des complots, mais pas les bons, ou qui voient des complots partout, donc nulle part) qui refait surface ces derniers temps, pour que le lecteur lambda n’oublie pas que nous sommes bien des charlatans et rien d’autre. Qu’on se le dise.

  • Corto

    UN JOURNALISTE DANS UN CAMP JIHADISTE EN SYRIE: AUCUN SYRIEN…

    http://www.lexpress.fr/actualites/1/economie/syrie-un-journaliste-libere-affirme-qu-il-n-y-avait-aucun-syrien-dans-le-camp-jihadiste_1143382.html?skip_mobile_check

    si même L’EXPRESS le dit maintenant… alors que le net le répète depuis le début… pfffff…. faut vraiment que l’affaire soit impossible à maquiller, arranger, étouffer, déformer, noyer, occulter….

  • Corto

    http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-19025982

    après l’ASL remplie d’étrangers, dont des français musulmans partis faire le jihad, ALEP où les « rebelles » (lire: mercenaires apatrides extrémistes vendus au plus offrant… regard vers les Emirats et le Prince Bandar ) sont piégés….

    et François Hollande, entre 2 dégustation de foie gras, demande à l’ONU d’aider ces gens-là…. en France, c’est le RAID qui s’en charge, et on ne sait pas trés bien comment…. A QUOI JOUE MON PAYS ????

  • Corto

    en Tunisie, le FAMAS se vend moins de 5à euros,et la Kalaschnikov encore moins cher. Les FAMAS proviennent du djebel nefoussi en Libye où nous en avons parachuté des quantités astronomiques. Dixit Pierre Piccinin. Voilà la diplomatie française.

  • Corto
  • René M

    Pour des infos différentes et détail important — suivies au jour le jour — sur la Syrie

    http://www.infosyrie.fr/actualite/

    Le ton du site parait bien sûr anti ASL mais me semble plutôt modéré par ailleurs, et pas forcément pro Assad à tout crins. Bref « ambiance patriotes syriens faisant face à une attaque avant tout étrangère » , je dirais pour le définir

    Le recoupement et croisement avec d’autres sources dont celles de la propagande Atlantico-Golfiste permet de se faire une assez bonne idée de ce qui se passe.

  • René M

    Infos sur la syrie
    Et j’ai omis de le préciser : Site : EN FRANÇAIS

  • kidkodak

    Georges W. Bush doit être sur les nerfs:

    La Syrie aurait éliminé Bandar ben Sultan en représailles de l’attentat de Damas
    http://www.voltairenet.org/La-Syrie-aurait-elimine-Bandar-ben

  • Corto

    depuis le début des hostilités, les chrétiens sont hostiles aux bouleversements en cours et le font savoir… ce qui ne manque pas de sel quand on sait que c’est un Président quasi bigot -discours du Latran et patati et patata…- qui a accueilli Bashar à notre défilé du 14 juillet, et qu’aux USA, l’agenda conservateur a été mis en oeuvre pendant 8 ans par un re-born qui faisait dire sa prière à tous ceux qui s’asseyaient avec lui autour du bureau ovale au petit matin et a jeun…

    http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Syrie-guerre-civile-et-guerre-des-mots-_EP_-2012-06-25-822785

  • Gaudefroy

    Sur la technique de guerre consistant à accuser son adversaire des propres crimes que l’on a commis,
    qu’on peut appeler propagande en miroir ou inversion accusatoire :
    http://www.youtube.com/watch?v=qsl7pEKcAGk&feature=plcp
    http://www.youtube.com/watch?v=JQX6WDnGffM&feature=plcp

  • Corto

    HOULA:l’ONu confirme que ce sont les chabyhas responsables. mais pour le conflit, l’arlmée syrienne est responsable de crimes contre l’humanité, tandis quel’ASL seulement de crimes de guerre… pourtant je croyais que c’était l’armée syrienne qui faisait la guerre, et que l’ASL défiait l’humanité ? Même l’ONU est contaminée par la novlangue des néo-conservateurs…

    http://www.ohchr.org/Documents/HRBodies/HRCouncil/PRCoISyria15082012_en.pdf

Trackbacks

  •  





*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word

``