The Telegraph : 13 officiers français capturés par l’armée syrienne

Puisqu’aucun média français ne daigne reporter la nouvelle, et qu’il faut se rendre sur les sites Web de journaux étrangers pour s’informer sur une affaire qui devrait pourtant intéresser les Français, nous vous proposons cet article paru dans le très sérieux quotidien anglais The Daily Telegraph, à propos de 13 soldats français qui seraient détenus à Homs en Syrie. Les autorités françaises démentent, et pour cause, en théorie nous ne sommes pas en guerre contre la Syrie et nos troupes n’ont donc rien à faire là-bas. Alors, avons-nous réellement envoyé nos troupes là-bas ? Pourquoi le Parlement n’en a-t-il pas été informé ? L’engagement en Syrie deviendrait-il pour les journalistes français un sujet aussi brûlant et tabou que celui des attentats du 11-Septembre (savez-vous que 2 ex-sénateurs US viennent de mettre en cause l’Arabie Saoudite ?) pour qu’il faille attendre des journaux étrangers qu’ils nous en informent ?

 

Des combattants de "l’Armée syrienne libre". Photo: AP Photo/Rodrigo Abd

 


Treize officiers français capturés par l’armée syrienne

Par Henry Samuel, Paris, et Amy Willis, The Telegraph, le 5 mars 2012

Traduction GV pour ReopenNews

Treize officiers de l’armée française ont été capturés par les forces syriennes, selon le journal libanais Daily Star, le premier média mainstream à avoir évoqué les rumeurs faisant état de la présence de troupes occidentales sur le terrain.

Le ministre des Affaires étrangères dément ces informations, arguant qu’aucun soldat français n’a mis le pied sur le sol syrien.

Mais le ministre de la Défense est moins catégorique, disant qu’il ne confirme ni ne dément ces allégations.

Un photographe qui a pu s’échapper de la ville syrienne assiégée de Homs a lui aussi démenti les informations selon lesquelles des soldats français seraient intervenus pour sécuriser son évacuation et celle de trois autres reporters occidentaux.

Le rapport est sorti lundi, lorsque la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge arabe syrien ont pu rejoindre deux faubourgs de Homs pour y distribuer de la nourriture et des couvertures aux civils, dont certaines familles avaient fui les quartiers de Baba Amr où les combats se poursuivent.

Leurs équipes ne semblent pas avoir été autorisées à pénétrer dans le quartier de Bab Amr lui-même.

« Nous sommes présents dans les faubourgs de al-Inshaat et al-Tawzii. Al-Inshatt est le plus proche de Baba Amr. Évidemment, la population locale a grand besoin d’aide, puisque le quartier a subi lui aussi les violences, mais de nombreuses familles qui ont fui Baba Amr y ont été accueillies, » a expliqué Hicham Hassan, porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (ICRC).

Un convoi de l’ICRC emportant de la nourriture « pour plusieurs milliers de personnes » et d’autres fournitures est également arrivé à Homs depuis Damas, c’est le deuxième en une semaine, a-t-il expliqué.

Il semble également que l’envoyé de Kofi Annan en Syrie doit arriver à Damas le 10 mars.

L’information des officiers français sur le sol syrien émane du Daily Star, un journal réputé de Beyrouth.

Le Daily Star cite une source palestinienne pro-syrienne basée à Damas, faisant état de troupes françaises retenues dans un hôpital à Homs.

La source indique que des responsables à Paris et à Samas tentent de trouver un arrangement sur le sort de ces soldats français.

Aucune explication n’a été donnée sur les raisons de la présence de ces troupes françaises en Syrie, ni sur la possibilité qu’ils fassent partie d’un contingent plus important. Il n’a pas été possible de vérifier ces informations.

Un porte-parole du ministre français des Affaires étrangères a expliqué : « Nous démentons toute présence de troupes françaises sur le sol syrien. » Un autre porte-parole du ministère de la Défense a pour sa part déclaré : « Nous n’avons aucune information là-dessus. Nous ne confirmons pas, et ne démentons pas. »

Damas n’a pas fait de commentaire sur la présence de soldats français sur son sol.

Cependant, le secrétaire général de l’OTAN, Andres Fogh Rasmussen, a dit le mois dernier qu’il n’avait aucune intention d’intervenir dans ce pays comme cela avait été le cas pour la Libye. « Non, je ne pense pas [que nous ayons à intervenir], car la Syrie est aussi une société différente, bien plus complexe aux niveaux ethnique, politique, religieux. C’est pourquoi je crois qu’une solution régionale doit être trouvée, » a-t-il déclaré. Homs, située à 35 km de la frontière libanaise, reste un terrain de bataille stratégique avec les forces loyales au président Bashar al-Assad qui poursuivent leurs bombardements incessants de la zone, et les manifestants qui continuent de protester contre le dictateur tyrannique.

Des militants ont affirmé hier qu’au moins douze personnes, dont trois enfants et trois femmes, avaient trouvé la mort dimanche dans des bombardements à Rastan, une banlieue de Homs. Par ailleurs, des hommes d’un autre quartier, Baba Amr, ont été blessés et 10 d’entre eux ont été alignés contre un mur et exécutés, selon des militants et des réfugiés. La journaliste française Édith Bouvier a réussi à s’enfuir de Syrie avec trois autres personnes la semaine dernière après avoir été blessée à la jambe lors de ce que certains reporters ont appelé une « attaque ciblée ».

Marie Colvin, une reporter du Sunday Times, a été tuée lors d’un bombardement le 22 février en même temps qu’un photoreporter français, Remi Oschlik. Ils travaillaient au centre de presse improvisé dans le quartier lorsqu’ils ont été frappés.

Le rapport ne dit pas si des troupes françaises ont pris part à la mission d’évacuation des reporters qui avaient été mis à l’abri dans une maison pendant une semaine après le bombardement meurtrier.

Mais une interview ce matin par France Inter du photographe français William Daniels qui s’est échappé avec Édith Bouvier, a nié tout contact avec des troupes françaises.

« Je n’ai eu aucun contact avec des soldats français pendant cette opération. Nous avons seulement vu des Syriens de l’Armée (rebelle) syrienne libre. Nous leur devons notre salut, » a-t-il déclaré.

Il a ajouté : « Nous n’avons pu contacter personne (parmi les autorités françaises) pendant toute la durée de notre séjour, puisqu’il n’y avait pas de lignes téléphoniques, et évidemment pas d’Internet ni de téléphones-satellites, et de toute façon nous n’aurions pas pu utiliser un téléphone-satellite, car cela aurait permis (à l’armée syrienne) de nous localiser. »

Les récits de la fuite ne mentionnent que l’aide des rebelles, bien que l’ambassadeur de France, Éric Chevallier, soir retourné à Damas la semaine dernière pour discuter de l’évacuation sécurisée des journalistes.

La France a annoncé vendredi qu’elle fermait son ambassade, du fait que les combats se poursuivaient dans la région. La Grande-Bretagne a déjà évacué son ambassade.
 

Source : http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/9122749/Thirteen-French-officers-captured-by-Syrian-Army.html

Traduction GV pour ReopenNews


En lien avec cet article :

Et aussi nos R-News :

 


 

16 Responses to “The Telegraph : 13 officiers français capturés par l’armée syrienne”

  • Corto

    quelques bonnes remarques sur mediapart

    La question est l’origine de cette information 120 ou 13 ou 18, du reste 120 pouvait être un typo. Dans quel but, puisqu’il ne s’agit pas d’une rumeur Internet. L’origine Daily Today, Russia Today, reprise le Daily Telegraph, http://www.mondialisation.ca, initialement, et le Réseau Voltaire . Pourquoi Bloomberg estime-t-il utile de faire maintenant le relais ? Rien sur Reuters.

    Juste la curiosité de suivre les trajets de ce type « d’info ».

  • Corto
  • Corto

    lu sur blog le monde

    La France est en train de créer une guerre civile…avant la grande offensive sur l’Iran. A-t-on demandé l’avis du peuple pour cela ?

  • Corto

    un des meilleurs spécialistes des questions de Défense, Jean-Dominique Merchet, collaborateur du peu sarkozyste hebdo Marianne, qualifie (mardi 6 mars) d’ »absolument sans fondements » cette rumeur. Dont il dit, comme nous, qu’elle serait impossible à cacher si elle était vrai : Merchet rappelle à ce sujet le précédent de l’enlèvement de deux militaires de la DGSE à Mogadiscio, en Somalie, en juillet 2009, qui a été connu de tous au bout de quelques heures seulement.

  • Corto
  • Il s’agirait en fait de 19 soldats, le dix-neuvième s’étant fait pincer à Azouz.
    Thierry Meyssan affirme que la censure militaire est mise à l’oeuvre en France par sarko.
    Imaginez le débat télé d’hier soir si la chose avait été connue?
    Notre présence en Syrie (comme celle des turcs) est parfaitement illégale, et le chef des armées, comme Juppé Ministre des affaires étrangères, comme Gerard Longuet, Ministre de la défense, qui se sont faits prendre les doigts dans le pot de confiture, sont donc coupables de crime de guerre.
    Leur attitude relève clairement du tribunal pénal international.
    D’autant que la fourniture de missiles Milan aux insurgés est à l’origine de la plupart des massacres civils.
    Je me réjouis personnellement qu’Assad dispose maintenant d’un formidable moyen de pression pour contenir la voracité de nos chiens hurleurs… Qu’il les garde bien au chaud, qu’il les traite bien,ces prisonniers. Ils sont les garants de la suspension de notre agression illégale.
    A moins que ce fou qui nous dirige ne décide d’en faire des martyrs sacrifiés à sa réélection…
    Article de Meyssan:
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29623

  • Phrygane

    Le suiviisme de la France en Afghanistan et maintenant cette affaire de militaires français capturés en Syrie (si elle venait au grand jour ) pourrait véritablement ouvrir les yeux de l’opinion sur le nouveau « caniche » des USA qu’est devenu notre décideur. En lieu et place de Tony Blair, le précédemment bien surnommé…

    Malgré tout, l’absence de réaction de l’opposition (de l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par le centre) manisfeste-t-elle un manque de preuves ou une servilité du même ordre ?

    On pourrait imaginer qu’au moins la question soit posée…un peu plus pertrinente que celle sur la viande hallal.

  • Corto
  • Corto
  • GeantVert

    @Corto,
    oui mais l’information serait confirmée, selon mondialisation.ca
    -> « La nouvelle de l’arrestation des officiers français en Syrie est quasi officielle »
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=HAM20120307&articleId=29649

    en tout cas, reconnue par un colonel de l’armée française dans un email. Evidemment, un démenti officiel a plus de poids, mais ce n’est pas ça qui tirera d’affaire les soldats français si l’info est vraie.

    –GV

  • maxwelle

    Question (au vu des liens et des commentaires):
    L’association Reopen soutient-elle Bachar el Assad ?

  • GeantVert

    @maxwelle,

    Non. C’est assez étrange comme question. Faisons semblant que ce n’est pas une provocation.

    Pour vous, le fait de dénoncer en 2003 les mensonges des autorités et de la presse sur les Armes de destruction massive de Saddam Hussein était-il équivalent à donner son soutien à Saddam Hussein ?

    L’association ReOpen911 soutient la liberté de parole, la liberté de l’information et l’indépendance des medias et des journalistes, et regrette que les médias français restent totalement et inexplicablement silencieux sur un tel sujet, comme sur celui de la contestation croissante de la thèse officielle du 11/9.

    Nous sommes une association apolitique et sans autre objectif que celui d’informer le public français sur les formidables distortions de la realité opérées en France par les médias dominants sur des sujets liés au 11/9 et à l’impérialisme occidental né de (ou accru par) la rhétorique de la Guerre à la Terreur.

    –GV

  • chb

    Que cela est fermement et gentiment posé ! Merci, GV.

  • roylyre

    Sur Google earth, en tapant « san diego coronado » … puis en cliquant deux fois sur « baie de San Diego »… en cherchant sur la bande de terre séparant la baie de San Diego et l’Océan Pacifique… vous trouverez un batiment édifié en forme de Croix Gammée …

    Ce n’est pas une plaisanterie. Il y a d’ailleurs deux autres batiments représentant tous deux un avion encastré dans une structure… ce qui n’est pas sans rappeler le 11 septembre. Un peu plus à l’ouest, vous trouverez la structure d’un batiment qui pourrait représenter deux tours dont une s’effondre. Les avions sont tournés en direction de la croix gammée …

    Le tout était déjà sur pieds avant le 11 septembre 2001 …

    http://www.youtube.com/watch?v=3QBylh1UE8A&feature=related

    A 1 minute 41 secondes, sur la vidéo…

    Ces structures, surtout celle de la croix gammée ne sont pas dues au hasard. Pour construire une telle structure, il faut des architectes, des membres du personnel, un amiral, d’autres officiers, des ouvriers, et tout plein de soldats autour qui ne semblent pas réagir …

    Que fait une croix gammée en Amérique …. ?

  • maxwelle

    Merci GV pour ta réponse. Il n’y avait pas de provocation, juste une question.
    Je trouve cependant que le texte de Michel Dakar(par exemple) exprime un point de vue politique (peut-on vraiment être apolitique d’ailleurs?), criticable sur certains aspects notament sa vision du monde ou les U.S.A et Israel seraient les entités qui manipulent l’OTAN pour asseoir leur hégémonie (les autres Etats seraient des victimes ?) et seraient les principaux problèmes de l’humanité. Comme si les pouvoirs en Chine, en Russie ou en Iran n’opprimaient pas leur population, n’étaient pas maitres en matière de propagande et de désinformation et ne provoquaient pas « des dégâts irréversibles au génome humain et à ceux des autres espèces incluant les plantes. »(?)
    Ceci dit je trouve le travail d’information que vous faites très important et utile.

  • Corto

    @maxwelle

    la plupart des militants de reopen911 ne sont pas des militants politiques, et ne savent même pas pour qui votent les autres membres ! … et ils viennent de bords divers, ce que les journalistes ont du mal à comprendre, car cela ne s’inscrit pas, concernant ce sujet, dans leur schéma de pensée: Comme cela touche nos cousins américains, c’est impossible que cela n’ait pas une coloration politique pour eux, qui se faisant se rangent ipso facto « with us, or against us » comme l’ont dit Bush et Rice juste après les événements de 2001.

    En nous désignant comme un mouvement politisé, en fait ils font implicitement le travail des politiques en place… à la place des politiques qui n’ont même plus à produire les documents que le mouvement leur réclame depuis 10 ans. cela s’appelle de la dissimulation, du mensonge, de l’omission, du détournement de sujet, tout ce que vous voulez, mais pas de la JUSTICE.

    Cette « transversalité » fait peur, car dans notre cas elle s’adresse à la justice sur des faits précis et PROUVABLES, donc inquiétants, et même bien pires, car contraires aux principes mêmes qui fondent NOTRE JUSTICE occidentale… c’est dire !!!.

    Car sinon, nombreuses sont les associations parfaitement institutionnalisées qui elles aussi, portent un message qui dépasse le clivage politique « traditionnel » droite-gauche (encore que la frontière soit pour moi depuis la WWII une vraie énigme !).

    par exemple les vétérans, les antiguerre, les droits de l’hommistes (mais certains ont des comportements suspects, vous le savez bien, en général ce sont ceux qui sont correctement financés), les associations de défense de consommateurs, les associations de défense de l’environnement, les associations de défense des droits des prisonniers etc….. des milliers….

Trackbacks

  •  





*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Click to hear an audio file of the anti-spam word

``